img Je ne devrais pas l'aimer..  /  Chapitre 6 Épisode 6  | 
Chapitre 6 Épisode 6
4351    |    15/10/2022

Pdv de Liya

Je rentre chez moi et monte dans ma chambre .

— Liya tu es rentrée ? crit ma mère depuis sa chambre .

— Oui maman ..

J'enlève mes chaussures et commence à me déshabiller .

— Votre footing s'est bien passé ? demande t-elle adossée contre ma porte .

— Ouais très bien .. je réponds ennuyée .

— Et où est-il ? Tu ne l'as pas invité à entrer ?

— Il était pressé maman ..

Je me retrouve en sous-vetement devant elle, elle me regarde pas du tout contente de ma réponse . Je me précipite dans la salle de bain pour mettre fin à son interrogatoire et je m'enferme à l'intérieur .

J'allume l'eau glacée et m'engouffre dans la cabine en poussant un long soupire de satisfaction . Mon Dieu, j'avais terriblement chaud .

Je me savonne le corps en prenant mon temps et ma main s’ attarde sur mon cou , je ferme un instant les yeux , il n'est pas là et pourtant je sens toujours le contact de ses douces lèvres contre ma peau , son souffle chaud , l'odeur delicieuse qui emanait de son corps .

Il le fait exprès , il sait qu'il me met dans tous mes états et il en profite , il joue à un jeu dangereux...je le déteste .

Le lendemain

On est enfin lundi . Je me suis reveillee depuis bien longtemps .

Voyant que l'heure affiche midi , je me lève finalement , je dois me préparer pour mon premier jour de cours.

Chaque pas que je fais , j'insulte de tous les noms Xavier , ce putain de footing m’a fait plus de mal que de bien .

Après avoir satisfait mon ventre , je jette un coup d'œil sur mon mail , mon emploi du temps montre que j'ai cours à 14h ce qui m'arrange parfaitement . Je m'habille simplement comme à mon habitude, prends mon sac de cours et sors tranquillement de chez moi .

Comme la faculté se trouve assez loin de chez moi je prends le bus , j'aurai prefere quand même marcher .

Une vingtaine de minutes plus tard , j'arrive enfin devant l'Université et c'est immense , je rentre à l'intérieur émerveillée . Mon coeur bat beaucoup plus vite , je n'arrive toujours pas à croire que l'on m'ait acceptée .

Après quelques renseignements, je me dirige vers l'amphithéâtre qui est immense .

Je m'installe devant et attends patiemment l'arrivée du professeur. Mon téléphone vibre dans ma poche , je fronce les sourcils en voyant que c'est un appel de Xavier , que me veut-il celui là ? je décroche finalement .

— Que voulez vous ? demandais je ennuyée.

— Bonjour Liya .

— Ouais bonjour , alors? ?

— À quelle heure termine-tu tes cours aujourd'hui ?

— À 19h pourquoi ?

— D'accord , je viendrai te chercher .

— Pas la peine de venir , je peux bien rentrer seule .

— A ce soir Liya ..

Et il raccroche, aargh je déteste ne pas avoir le dernier mot ..

— Bonjour tout le monde , vous allez bien ?

Je me précipite de ranger mon appareil et donne toute mon attention au prof .

Cette journée a été vraiment longue mais je ne suis pas déçue , les profs sont pertinents et trés dynamiques impossible de m'ennuyer .

Je marche tranquillement un abruti me fonce dessus , je cris de douleur et me retrouve propulser contre le sol.

— Oh purée ! Ma tête .

J'écarquille les yeux lorsque je me rends compte que cet abruti m'écrase de tout son poids .

Son visage est contre mon cou, il se recule lentement en frôlant sa barbe naissante .

Son visage est tout près du mien et on peut dire qu'il n'est pas mal du tout , il me scrute intensément ce qui me mets mal à l'aise .

— Vous m'étouffez ..

— Oh! Excusez moi .. dit-il maladroitement.

Il se relève enfin et m'aide à faire de même.

— Vous ne pouvez pas regarder où vous mettez les pieds ?

Il me détaille de haut en bas quoi ? Mes vêtements sans forme ne lui plaisent pas ?

— Arrêtez de me scruter ainsi ..

— Je m'excuse , j'étais pressé et je ne vous avais pas vu .. dit-il avec un sourire charmeur montrant ainsi ses dents parfaitement blanches .

— Ouais c'est ça . marmonne -je en récupérant mon sac de cours et lui tourne le dos.

— Attends .. m'interpelle t-il.

Je me retourne à peine, lui lance un regard faussement désolé .

— Excusez moi mais je suis pressée .

Et je m'en vais sans lui laisser le temps de répliquer . Je me dirige vers la sortie, je traverse la petite ruelle et continue ma route .

— Où vas tu comme ça ?

Sa voix rauque m'immobilise , je fais volte-face et l'aperçois plus beau que jamais .

Adosse fierement contre sa magnifique voiture, il porte un costume noir qui lui va comme un gant et il affiche un sourire au coin qui je ne sais pour quelle raison accélère mon rythme cardiaque .

Ce spécimen a un putain d'effet sur toi ma pauvre Liya ! Sans plus attendre, il m'ouvre la portière comme un gentlemen .

— Qui vous a dit que je viendrai avec vous ?

Un sourire amusé apparait sur ses fines lèvres .

— Je ne me gênerai pas de te forcer comme la dernière fois et devant tous les autres étudiants .

Je grogne de mécontentement et monte contre mon grès dans son véhicule sous son air satisfait

.Il monte à son tour et démarre sans plus tarder .

— Alors comment ça s'est passé ? Demande t-il .

— Hum très bien .. répondis-je simplement.

Il prend la route opposé à la mienne.

— Pourquoi passez vous par là ?

— Je t'emmène chez moi .

Il se fiche de moi là ? cet homme me tape sur les nerfs .

— Je n'irai pas chez vous ..

— Ta mère viendra dîner avec nous .. dit-il en ignorant ce que j'ai dit plus tôt .

— Faites demi tour !

Et pour toute réponse , il accélère de plus belle .

Mon coeur bat beaucoup plus vite, mes mains deviennent moites et je ferme les yeux .

— Ralentissez .. murmurais -je.

Il fait ce que je lui demande et je devine son regard inquiet sur moi .

— Tout va bien ? Demande t-il .

J'acquiesce et reprends une respiration normale , je me penche vers la vitre et l'ignore durant tout le trajet . Depuis ce maudit accident , j'évite tout sorte de transport et je préfère marcher .

— Fais comme chez toi , je vais me changer . dit-il tout en défaisant sa cravate .

Je suis attentivement son geste et je m'imagine un instant lui denouer sa cravate, puis sa veste et défaire une à une les boutons de sa chemise .

— Liya ? Dit-il en arquant un sourcil .

— Euh oui allez-y je vous attends .

Il monte enfin à l'étage et je me gifle mentalement d'avoir eu ce genre de pensée envers lui . Assise confortablement sur le divan , je regarde tout autour de moi , comment a t-il pu avoir une demeure comme celle-ci ? c'est si immense, ce qui attire toute mon attention c'est ce magnitique piano . Après quelques minutes Monsieur beau goss descend les marches et...je crois qu'il veut m'enterrer vivante .

Comment peut on être si sexy qu'avec un bas de pyjama et un t-shirt blanc ?

Je me mords l'intérieur de la joue et essaye de regarder ailleurs .

— On dinera sans ta mère , elle va tarder .

J'hoche la tête et le voit se diriger vers la cuisine. Je me lève et le rejoins .

— On mange quoi ?

— De la salade chinoise et des nems, ça te convient ?

— C'est parfait , un petit coup de main ?

— Non ça ira , installe toi tu es mon invité ce soir .. dit-il en me faisant un clin d'œil .

— Elles sont très bonnes ..

AsSIS en face de moi, il me regarde amuse et mange également .

Durant le repas , nous discutons très peu . je me concentre plutôt sur mon plat car il m'intimide beaucoup trop .

— Merci pour ce diner .. dis-je rassasiee et leche un à un mes doigts recouverts

de sauce .

Je le fixe et reste figée face a son regard si intense sur ma bouche . Je retire lentement mon index de mes lèvres .

— Arrêtez de me dévisager ainsi c'est embarrassant dis-je rouge de honte .

Il ferme un instant les yeux et me lance durement .

— Ne fais jamais ce geste devant un homme .

Il ne me laisse pas le temps de répliquer qu'il se lève et débarrasse son assiette .

— Abruti .. dis-je à voix basse .

— J’ai bien entendu .. lance t-il depuis la cuisine .

Je roule des yeux et l'aide à débarrasser la table .

— Laissez moi faire la vaisselle .. dis-je en prenant les assiettes qu'il a entre les

mains .

— Je les ferai plus tard , tu ne touchera à rien" proteste t-il en les reprenant de

mes mains .

— Comme vous voulez .. dis-je en haussant les épaules sans insister .

il sort de la cuisine et je le suis .

— Vous jouez du piano ? .

— Oui, depuis tout petit .. lance t-il fièrement .

— C'est intéressant .

Il est désormais face à son majestueux piano , il s'assoit et tapote la place libre près de lui .

Je ne me fais pas prier et m'installe à ses côtés .

— Sais tu jouer ? Demande t-il à son tour .

— Hum non pas vraiment .

Il me sourit légèrement et place ses doigts sur les touches .

— Ya t-il un morceau que tu veuille écouter en particulier ?

— Oui...kiss the rain .. répondis-je sans hésiter .

Il baisse la tête et compose les premières notes, je le regarde attentivement , ses longs doigts mouvent gracieusement , ses yeux clos me laissent admirer ses cils parfaitement longs , les muscles de ses bras dénudés se contractent délicieusement .

Mes paupieres se ferment lentement et je me laisse entrainer par cette melodie et son odeur envoutante qui m'entoure . Mon père me jouait ce morceau encore et encore , il voulait m'apprendre à jouer mais j’ai tout gâché en pretextant ne pas avoir le temps et depuis sa

mort , c'est la chose que je regrette le plus au monde....tu me manque terriblement papa .

La mélodie s'arrête subitement mais je ne daigne ouvrir les yeux , je ne peux pas m'échapper , mes joues sont inondées de larmes et lui il m'a vu faible .

Je renifle bruyamment et essaye de me calmer , je sens son souffle chaud ainsi que son odeur particuliére et apaisante contre mon visage .

Ce n'est que lorsque ses mains puissantes et douces m'encerclent le visage que j'ouvre les yeux .

Ses pouces essuient délicatement telle une douce caresse les larmes coulées , ce contact m'électrise entièrement.

Je le laisse faire en silence et ferme un instant les yeux pour sentir profondément la douceur de ses paumes .

Mais pourtant à la seconde qui suit, je sursaute violemment face à la sonnette qui retentit dans la pièce qui me ramène ainsi à la réalité, ... ma mère n'a choisit que ce moment pour surgir .

Xavier se relève maladroitement en s' excusant .

—- Je vais aller prendre de l'air dis-je en fuyant son regard .

Je me précipite vers la grosse vitrine et me retrouve dehors face à un immense jardin , il n'y a pas assez de lumière et cela me convient .

Je me mets à marcher en respirant l'air frais et je reprends une respiration normale .

Je me retourne légèrement et je les aperçois s'embrasser tendrement, pour je ne sais quelle raison cette vision m'agace .

Je souffle bruyamment et continue ma marche lorsque je vois une immense piscine , je me déchausse sans hésiter , je retrousse mon pantalon et plonge délicatement mes pieds dans l'eau .

Cette nuit c'est la pleine lune , je la contemple le sourire aux lèvres et j’essaye de mettre de l'ordre dans mon esprit . Je ne sais combien de temps je suis restée ainsi mais ça m'a fait

enormement de bien, finalement je me releve, quitte cette atmosphère magique et m'engouffre a l'intérieur .

Je penetre dans le salon et je vois ma maternelle allongée completement sur Xavier et regarde tranquillement sur ce que je suppose etre un film

romantique. Je grimace intérieurement .

— Je crois que je vais rentrer dis-je pour attirer l

eur attention .

— Pourquoi ma chérie ? Tu peux dormir ici , il est déjà tard et ça ne dérange absolument pas Xavier " dit-elle.

— Bien-sûr , j'ai deux chambres libres tu peux rester .

— Non , je préfère vraiment rentrer .

Ma mère soupire agacée mais je m'en fiche, Je ne veux absolument pas rester ici .

— Je vais t'accompagner alors .. dit- Il .

— Merci mon amour , dans ce cas je t'attendrai dans ta chambre ..murmure t- elle .

Il lui donne un chaste baiser sur les lèvres , je m'approche d'elle et la prends dans mes bras tout en lui souhaitant bonne nuit .

Xavier prend les clés de sa voiture et nous sortons de sa demeure .

Il se dirige vers le parking mais je l'arrête .

— Pouvons nous marcher s’ il vous plait ? demandais je mal à l'aise .

Il me regarde longuement , il ranges ses clefs dans sa poche , me tourne le dos et se met a marcher en me faisant signe de le suivre .

Je souris heureuse qu'il ne m'ait poser aucune question et me précipite à suivre ses pas .

Nous marchons en silence , il me devance d'un pas et regarde droit devant lui . Ses mains sont dans les poches de son pantalon.

Ses epaules larges , ses bras bronzes et si bien muscles , ses cheveux en bataille ..Tout , Tout en lui est attirant .

— Presse le pas jeune fille .. ordonne t-il en me lançant un regard à travers son épaule .

Je m'exécute aussitôt et marche à ses côtés, j'aurai aimé continuer à fantasmer sur son corps parfait . Je serre nerveusement mon sac à dos contre moi , le silence commence a être pesant .

— Donne moi ton sac .. dit-il .

Je fronce les sourcils et croise le bleu magnifique de ses yeux . Je m'efforce à regarder droit devant moi et lui répond :

— Il n'est pas lourd vous sav... heyy .. m'exclamais -je lorsqu'il l'arrache sans difficulté .

Il affiche un sourire vainqueur et balance mon pauvre petit sac sur son épaule .

Je souffle bruyamment et lève les yeux au ciel .

— Tournons par là c'est beaucoup plus rapide .. dis-je .

Il acquiesce et nous nous laissons entrainer par le calme de la nuit

— As tu un petit-ami ? Demande t-il après un long silence .

Je le regarde surprise par sa question inattendue .

— Ça ne vous regarde pas ..

— je doute qu'une fille comme toi soit en couple … murmure t-il .

— Que voulez vous dire par une fille comme moi ? Un garçon manqué ? dis-je en colère .

— Je voulais parler de ton caractère , seuls les courageux feront le premier pas pour t'aborder . Et pour ton style vestimentaire , ça te rend mystérieuse , on a qu'une envie c'est de savoir ce qui se cache sous ses vêtements amples .. souffle t-il en me faisant un clin d'œil .

Oh merde! Je crois que je rougis .

— Pervers ..

— Tu rougis facilement dit moi , c'est moi qui te fais cet effet ? c'est plaisant" dit-il penché en ma direction .

Je le repousse rapidement par ses épaules incroyablement dur, déstabilisée par sa proximité, ce qui fait apparaitre un sourire sur ses lèvres .

— Pas du tout , ne soyez pas si sûr de vous , vous n'êtes pas le moindre du monde seduisant ..

Son sourire disparait en un clin d'œil, il regarde à sa droite en fronçant les sourcils .

— Qu'est-ce qu'il ya?" demandais je en regardant dans la même direction que lui mais avec l'obscurité je ne distingue pas grand chose .

D'un coup il m'attrape la main et me rapproche de lui jusqu'à ce que nos bras se frôlent .

non . Sent-il tous les frissons qui me parcourent à ce simple touché ? J’espère que non .

— Lâchez moi .. dis-je en essayant d'enlever ma main de son emprise .

— Ne prends jamais ce raccourcis seule Liya " grogne t-il durement .

Je regarde un peu partout et j'aperçois difficilement un groupe d'homme , mon coeur commence à battre plus vite . Ces petites ruelles sombres..ce raccourcis..cette nuit ou je me suis fait agressée me reviennent en memoire..et instinctivement je serre la main de Xavier .

— N'ai pas peur , ils ne tenteront rien . me rassure t-Il .

— Comment en êtes vous si sûr ? murmuré-je d'un ton qui se veut calme .

Il ne dit rien et nous continuons notre chemin nos mains entrelacées . C'est si agreable de se sentir protéger par un homme , un vrai de vrai !

Un corps athlétique , une taille imposante , ouais cet homme possède tout ce que une femme normalement constituée veut .

Et en cet instant j'envie ma mère...énormément .

— Liya cesse de me dévisager ainsi et si tu continue de me serrer la main de

cette façon tu risque de me la broyer . Je ne vois pas pourquoi tu as toujours peur , ces hommes sont bien loin maintenant .. souffle t-il de sa voix rauque et rassurante .

— Je n'ai pas eu le temps d'avoir peur pour tout vous dire avec un spécimen comme vous à mes côtés , j'étais plutôt occupé à fantasmer sur votre corps d'Apollon .. avais-je envie de dire .

Mais au lieu de ça , je garde le silence .

Nous sommes bientôt arrivé . les ruelles sont désormais bien éclairées et je ne lâche pas sa main . Je ne tente pas de la retirer non plus car j'avoue que j'aime bien son contact , sa grande paume est si douce et ferme . son parfum sauvage taquinent mes narines, comment peut-il sentir toujours aussi bon ?

— Je n'en ai pas .. dis-je subitement .

— Comment ? Demande t-il perdu .

— Je n'ai pas de petit ami .

Je ne sais pas mais il a fallu que je lui dise, il me regarde quelque peu surpris et moi je mords l'intérieur de ma joue mal a l'aise .

— ils sont tous aveugles alors par contre si tu étais plus âgée et si je t'avais rencontré avant ta mère je n'allais absolument pas te laissé filer .. dit-il d'un ton taquin .

— Rectification si vous étiez plus jeune en tout cas ça serait peine perdu puisque vous n'êtes pas du tout mon genre ...

— tu me vexes là .

Il m'ébourifie les cheveux à croire qu'il en a pris l'habitude , je repousse vivement sa main et lui tire la langue telle une gamine .

Il ralentit et je me rends compte qu'on est déjà chez moi, ce qui est bizarre c'est que j'avais envie de prolonger ce petit moment .

— Comment allez vous rentrer ? demandé-je lorsque l'on arrive au seuil de ma porte .

— Je crois que je vais prendre un taxi , ta mère doit m'attendre depuis un bon moment . dit-il en grattant légèrement sa barbe naissante .

J'acquiesce en rentrant . J'ai voulu lui lancer un simple bonne nuit mais je fais autre autre dont j'ai vraiment envie . Sans qu'il s'y attende je m'approche de lui , me hisse sur la pointe des pieds en prenant comme appui son épaule dure et dépose mes lèvres contre sa joue piquante dû à sa barbe .

Je le sens se figer aussitôt , j'ai voulu me décoller de sa peau mais il pose précipitamment son bras autour de ma taille comme pour me maintenir encore contre lui . ce geste me surprends et m'electrise entièrement , ma joue est contre la

sienne et sans gène il hume profondément mon odeur , je ne sais pas pourquoi il le fait, ça me déstabilisé énormément .

Est-ce normal qu'il le fait à la fille de la femme qu'il aime ?

Non , ce n'est tout sauf normal , je le repousse légèrement et m'éloigne de son emprise .

— Merci de m'avoir accompagné , bonne nuit . Dis-je en le regardant quelque peu gênée .

— Bonne nuit Liya " murmure t-il la mâchoire crispée .

Je sors les clés de mon sac et déverrouille la porte , je m'introduis, avant de la refermer je le vois a quelques pas qui me fixe intensément

Je lui fais timidement signe de la main qu'il répond avec un sourire au coin .

Je referme la porte et m'adosse contre celle-ci la main contre ma poitrine .

Mais merde pourquoi mes battements

s'accélèrent en sa présence ? c'est stupide !

Je prend une longue inspiration et monte paresseusement dans ma chambre .

Je me déshabille et enfile mon vieux pyjama préféré rose bonbon qui est affreux mais qui est plus confortables , Bah quoi ? Ne mentez pas on a tous un pyiama avec qui l'on est inséparable .

Après avoir brossé mes dents je me jette sur mon lit épuisée par cette tournée .

Cette nuit , des yeux bleus intenses m'ont hantés durant mon sommeil .

Le soleil se lève timidement , aujourd'hui je trouve que le ciel est nuageux et le vent souttle un peu fort ce qui fait voler dans tous les sens ma queue de cheval.

Je tire une derniere fois sur ma cigarette avant de l’éteindre .

Je jette un coup d'œil à la rue encore déserte, quand une belle voiture arrive de loin, je la reconnais c'est celle de Xavier , il se gare juste en bas , il échange un baisé langoureux avec ma maternelle , celle-ci descend juste aprés et s'engouffre à l'intérieur .

Je vois monsieur beau goss passer une main sur son magnifique visage, il releve sa tete en ma direction et au meme moment le recule contre le mur et me précipite à l'intérieur, le coeur battant.

Pourvue qu'il ne m'ait pas vue, surtout pas dans cette tenue .

Je decide de m'habiller , un pantalon noir et un t-shirt bleu marine feront l'affaire, à peine ai-je fini d'enfiler mes chaussures que mon téléphone clignote m'indiquant l'arrivee d'un nouveau message...Xavier !

— Joli pyjama .

Ouais c'est sûr, il m'a vu, la honte!! je souffle bruyamment et roule des yeux, quel idiot!

Je préfère l'ignorer et je range mon téléphone dans ma poche . Je prend mon sac de cours, sors de ma chambre et croise ma mere qui m'a

l'air d'être de très bonne humeur, inutile de vous dire qui en est la cause .

— Bonjour ma chérie .

— Salut maman .. dis-je en l'embrassant.

Elle s'engouffre dans sa chambre et je me précipite dehors, si je ne me depeche pas je risque de louper mon bus .

Je suis arrivée à temps heureusement, j'entre dans ma salle qui est à moitié remplie et m'installe comme hier juste devant .

— Bonjour .. saluais -je une métisse juste à ma gauche .

— Salut .. dit-elle avec un sourire .

Je sors mon classeur et un stylo sous le regard curieux de ma voisine .

— En faite moi c'est Inaya " se présente t-elle.

— Liya , enchantée" dis-je en tendant ma main qu'elle serre.

— Tu es nouvelle si je ne me trompe pas .

— Oui j’ai commencé hier .. répondis- je .

— Je vois donc tu n'as pas les cours .. attends" dit-elle tout en sortant un ordinateur de son sac .

— Tu as une clé USB ? demande t-elle.

J’acquiesce , je fouille dans mon sac cherchant la clé mais je ne la trouve nulle part.

— En faite je crois que je l'ai oublié" dis-je timidement.

— Ne t'en fais , donne moi l'adresse de ton e-mail et je te les enverrai .

— Merci beaucoup , tu m'aide vraiment . dis-je

— Voyons c'est normal .. dit-elle en me faisant un clin d'œil.

Nous échangeons ensuite quelques banalités jusqu'à l'arrivée du prof.

Après quelques heures de cours , nous avons enfin notre pause déjeuné .

Inaya rejoint quelques unes de ses amies et moi je préfère rester seule . Je me dirige dehors et m'installe sur un banc , je sors mon sandwich et

mange avec appétit sans me soucier des regards que peuvent me lancer les autres etudiants .

Je sors ma tablette et ouvre ma boite mail pour vérifier les cours que Inaya m'a gentillement envoyé .

Je relève la tête lorsque je sens un regard sur moi. Je ne me suis pas trompée, pas loin de moi se trouve l'homme qui m'avait foncé dessus hier, ses amis sont en pleine discussion mais lui me fixe étrangement .

Je baisse le regard troublée par l'expression de son visage et me contente de manger mon sandwich .

Après un petit instant, je jette un coup d'œil à sa bande d'ami mais je ne le vois nul part .

— Tu cherche quelqu'un .. ?

            
img
img
  /  1
img
img
img
img