img Je ne devrais pas l'aimer..  /  Chapitre 4 Épisode 4  | 
Chapitre 4 Épisode 4
2916    |    12/10/2022

Accoudée contre la table , je fixe ennuyée la petite fenêtre de ma salle de cours , je souffle désespérée , je me sens comme un animal enfermé dans une toute petite cage .

— Je crois bien que c'est l'heure" dit notre prof d’anglais en jetant un coup d’œil à sa montre .

Je roule des yeux face a sa remarque , il est l'heure depuis exactement 27 minutes .

— Donc pour demain , vous me ferais ce excercice et avec mes explications ce sera facile , n'est-ce pas Mademoiselle kinn ? Dit-il à mon attention accompagné d'un sourire moqueur .

Tout le monde me regarde maintenant ....génial !

— Ouais .. réponds-je insolemment .

Et sans plus attendre , je fourre mes affaires dans mon sac et quitte la première la salle .

Je songe précipitamment le couloir lorsque l'on m'interpelle . Je me retourne et vois que c'est Jason , le surdoué si vous voulez .

Il se retrouve desormais à ma hauteur . Je le fixe impatiemment en attendant la .

— En faite, j'ai cru comprendre que tu avais un probléme avec sa matière, si tu veux..je ..je pourrai t'aider comme on a terminé nos cours, qu'en dis tu? me propose t-il timidement .

— Euh j'aimerai bien mais ce soir j'ai quelque chose de prévu , c'est gentil de me l'avoir proposé peut être un autre jou .. dis -je en forçant un sourire .

Je crois bien qu'il pince pour moi car depuis le début il tente désespérément des approches .

Il acquiesce déçu, me tourne le dos puis s'en va.

Après ma longue marche, je rentre enfin chez moi. Je lance mon sac sur le canapé et soupire une énième fois . Une longue journee m'attend!

— Tu es rentrée enfin .. dit ma mère soulagée .

Je ne réponds pas et me contente de la rejoindre dans la cuisine .

— J'ai vraiment besoin de ton aide , tu me coupe les pommes de terre et puis il ya aussi la salade dépêche toi on est en retard .. dit-elle en s' activant dans tous les sens .

— Maman n'exagère pas quand même , il est encore tôt et arrête de stresser comme ça . soufflé-je exaspérée .

Elle me lance un regard noir puis me pointe du doigts .

— Et à propos pour ce soir , j'espère que tu feras bonne figure , habille toi correctement pour une fois .. dit-elle .

Après un temps qui m'a semblé interminable . le dîner est enfin prêt !

— Ma chérie tu me dresse la table , je dois me préparer , mon Dieu, je suis vraiment en retard .. crit-elle en courant pour rejoindre sa chambre .

Je fais ce qu'elle me demande sans enthousiasme , je n'ai vraiment mais alors là pas du tout envie d'accueillir notre cher invité .

Apres avoir terminé , je monte dans ma chambre prends une douche rapide et enfile un pull leger et un jogging gris , si ma maternelle croit que je ferai un effort pour lui elle peut toujours rêver .

À peine ai-je fini de m'habiller que j'entends la sonnette retentir . Mon coeur commence à battre plus vite , je ne suis pas prête de le voir .

— Liya s' il te plait tu peux l'accueillir ? j'ai bientôt fini .. crit ma mére depuis sa

chambre .

Il ne manquait plus que ça !

Je descends les escaliers , j'inspire profondément pour me donner du courage et ouvre la porte .

Il se tient bien droit , il porte un magnifique costume bleu marine , entre ses

grandes mains il tient une boite surement des gâteaux , sa barbe est rasee de

près et ses levres arborent un sourire au coin .

— Vous avez fini de me scruter ? Je peux entrer ? dit-il de sa voix rauque .

Je rougis violemment et lui lance un regard noir qui ne fait qu'augmenter son sourire , j'ouvre grandement la porte et le laisse entrer .

— Tenez .. dit-il en me tendant la boite de pâtisserie.

Je la récupère tout en frôlant ses doigts , une décharge électrique qui m'est Inconnu parcoure mon corps , il me regarde étrangement , je l'ignore pour récupérer précipitamment la boite de ses mains .

— Installez vous .. dis-je d'un ton sec et me dirige vers la cuisine pour ranger les gâteaux .

Du coin de l'oeil , je le vois s'assoir et poser élégamment sa cheville droite sur son genou gauche . Toujours dans la cuisine , je ne sais pas quoi faire , je n'ai pas envie de discuter .

Au même moment , des bruits de talons se font entendre .

Ma genetrice a enfilé une magnifique robe rouge quelque peu moulante qui lui arrive au dessus des genoux accompagné de hauts talons noirs.

Sérieusement , pourquoi porter des talons si l'on est chez soi? Il I'accueille aussitot d'un sourire charmeur tout en la devorant du regard et

baise delicatement sa main .

Cette vision m'irrite . Ça fait encore tout bizarre de voir un homme autre que

mon père la toucher .

Elle me regarde de haut en bas et soupire discretement face a mes

vêtements . Aprés quelques minutes de supplice pour mon ventre , on se met enfin à table .

Des lasagnes , une bonne salade et des frittes accompagnées de délicieuses cuisses de poulet sont poses sur la table .

Xavier aide ma mere à s'assoir et lui se place juste en face de moi .

N'attendant même pas que notre invité se serve , je remplis mon assiette d'une bonne salade sous le regard noir de ma génitrice .

Je n'y prête pas attention et déguste ma délicieuse salade .

— Bon appétit .. lance -je pour faire bonne figure .

— Bon appétit .. répondent-ils en choeur .

Ils mangent tout en discutant et moi je préfère rester à l'écart . Je mange la derniére bouchée de ma salade quand Monsieur beau goss me demande subitement .

— alors Liya , qu'étudiez-vous ?

— Je suis en premiére année de droit .. dis-je la bouche pleine .

Deuxiéme regard noir de ma mére ..

— Oh je vois , c'est très bien .. dit-il tout en découpant sa part de lasagne .

— Quel travaille faites vous ? demandé-je à mon tour .

— Je suis avocat .. répond t-il fiérement tout en me fixant .

— Oh je croyais que vous étiez le PDG d'une entreprise vu votre goût vestimentaire .. dis-je le plus innocemment possible .

Il me fixe étonné et ...amusé ..

— Liya .. gronde ma mère furieuse .

— Ce n'est rien .. dit-il en déposant sa main sur la sienne .

Je me sers une bonne cuisse de poulet et des frittes. prend un morceau de pain et commence à manger .

— Sinon je pense que l'on peut se tutoyer .. dit-il à mon encontre .

— Je ne préfère pas , vous me semblez assez vieux .

Il se racle la gorge face à ma réponse et ma mere avale de travers . Je les regarde tous les deux et hausse simplement les épaules .

— Liya parle mieux tu veux bien .. s'énerve ma mère .

Je les ignore et continue de manger , ils font de même et discutent sans moi ce qui m'arrange.

Pdv de Xavier .

Cette jeune fille n'avait vraiment pas envie de me voir à ce que je vois , elle a

du repondant , elle est insolente et a un fort caractère . Je me retenais de sourire face à ses remarques déplacées .

— C'était vraiment délicieux " dis-je tendrement .

Elle me sourit de toutes ses dents, elle se penche vers moi .

— Ça me fait plaisir .

Je jette un coup d'œil à Liya durant tout le repas , elle mangeait avec ses doigts sans aucune gêne , c'était plutôt plaisant à voir .

Elle repousse finalement son assiette loin d'elle rassasiée et léche ses doigts naturellement , mon regard ne quitte pas ses lèvres pulpeuses .

Elle a un charme fou et elle ne s'en rend pas compte .

— Liya tu peux débarasser la table. lance d'un ton sec sa mère agacée par le comportement de sa fille .

Elle acquiesce et se met à la tâche.

— C'était vraiment délicieux .. dis-je tendrement à Marie.

Elle me sourit de toutes ses dents , elle se penche vers moi.

— Ça me fait plaisir

Je jette un coup d'oeil à Liya durant tout le repas , elle mangeait avec ses doigts sans aucune gêne , c'était plutôt plaisant à voir .

Elle repousse finalement son assiette loin d'elle rassasiée et leche ses doigts naturellement , mon regard ne quitte pas ses lèvres pulpeuses.

Elle a un charme fou et elle ne s'en rend pas compte.

— Liya tu peux déb

arasser la table" lance d'un ton sec Marie agacée par le comportement de sa fille .

Elle acquiesce et se met à la tâche.

Assis sur le fauteuil, j’attend Marie qui prépare du thé.

— Xavier je n'ai que du thé à la menthe ça te convient ?" lance t-elle depuis la Cuisine .

— Oui parfaitement .

Liya descend les escaliers au même moment, accompagnée d'un classeur et se dirige vers ce qui me semble une petite véranda .

Après quelques instants, je décide de la rejoindre .

Pdv de Liya

Mon crayon à la bouche et ma fiche d'exercice sous le nez, j'essaye de resoudre la premiere question . Je sais que c'est peine perdue puisque je ne comprends absolument rien.

L’anglais et moi c'était une vraie histoire d'amour mais depuis que j'ai mis les pieds dans cette faculté, c'est devenu pire que du chinois , bon c'est vrai que j’exagère un peu, c'est en partie de ma faute puisque je ne suivais

pratiquement jamais les explications du prof .

Je souffle un bon coup et ferme un instant les yeux , l'air frais provoque en moi des milliers de frissons et ma chevelure me caresse agreablement la nuque .

— que fais tu.

Je sursaute violemment face à cette voix qui vient de briser ce petit moment qui m'est agréable . Je me retrouve et le vois adossé contre le mur, les mains dans les poches et affiche un sourire à faire craquer n'importe quelle femme . Je lui lance un regard noir qui n a malheureusement aucun effet sur lui et me retourne à mes préoccupations en ignorant volontairement sa question .

Il s'approche de moi et sans que je lui demande, il s'installe naturellement juste à mes côtés .

Je me sens mal à l'aise tout à coup par notre proximité, pourquoi m'intimide t-il à ce point ?

— Je répète que fais tu ? Insiste t-il de sa voix incroyablement rauque .

Je depose bruvamment mon cravon contre la table et je lui fais face .

J'ai voulu lui répondre mais aucun son ne sort de ma bouche , il est magnifique mais de pres il est a se damner , sa bouche fine affiche un sourire

au coin , ses yeux bleus m'hypnotisent .

Je me ressaisis et j'avale difficilement ma salive.

Je souris faussement et lui réponds sans jamais le quitter du regard .

— Je crois bien que c'est évident ..

— Alors je reformule ma question , qu'étudies-tu ? Demande t-il doucement

— De l’anglais " répondis-je précipitamment en espèrant qu'il cesse de me parler .

Je me reconcentre sur ma fiche et décide de l'ignorer mais monsieur n'est pas du meme avis puisque d'un coup il m'arrache la feuille des mains .

— heeeyy "

je cris comme une gamine .

Il décide de m'ignorer à son tour pendant un instant et se concentre sur mes

exercices . Ses sourcils sont légérement froncés, de sa main libre il caresse son menton, signe de réflexion, c'est impossible , il est séduisant dans n'importe quelle situation .

Je détourne les yeux avant qu'il ne me surprend dans ma contemplation .

— Tu avance bien à ce que je vois. dit-il en désignant ma feuille vierge .

Je rougie de honte face a sa remarque .

— On va remédier à ça , je vais t'expliquer .. dit-il

— vous vous y connaissez en anglais ?" demandé-je surprise mais pour le provoquer egalement.

— jeune fille ne me sous-estimez pas ..tonne t-il.

Il ne me laisse pas le temps de répliquer, il approche sa chaise de la mienne,

comme si nous étions pas suffisamment proche, son genou frôle ma cuisse et des milliers de trissons parcourent mon corps a ce simple contact . Il retrousse sa chemise de son avant bras en me laissant admirer sa peau halée et ses mains d'homme viril .

II se penche en ma direction pour recuperer une feuille dans mon classeur et

mon crayon , son visage n'est qu'a quelques centimetres du mien , mon organe vital cogne anormalement dans ma cage thoracique, je commence à avoir chaud .

Pour mon plus grand bonheur il s'écarte enfin et je me rends compte que j'avais suspendu ma respiration .

— Bien! je vais t'expliquer le premier exercice et si tu le comprends normalement tu pourras t'en sortir pour le reste .

J'acquiesce timidement en prenant soin d'éviter son regard.

II commence a m'expliquer tout en ecrivant sur la feuille . Son écriture est rapide mais trés lisible et quelle écriture .. Mon regard dévie de sa grande main qui procure un petit effort à ses fines lèvres qui m'explique , son souffle chaud et son parfum envoûtant caressent agréablement mes narines .

— Tu me suis, tu as compris jusqu'ici ? souflle t-il de sa voix rauque .

Je le regarde un instant , ses yeux expriment une lueur etrange et fascinante.

— Pas vraiment murmuré-je honteuse de l'avoir dévisager.

— Ce n'est pas grave, je vais me répéter et essaye de te concentrer , d'accord ? répondit-il.

J'hoche positivement la tête et il reprend son explication depuis le debut. Cette fois-ci je me concentre et évite de le fixer.

— Je crois que j'ai compris dis-je aprés quelques minutes le sourire aux lèvres .

— Enfin, je croyais qu'on allait passer la nuit" souffle t-il affalé contre la chaise .

— Ce n'était pas de ma faute c'est vous qui m'empêchez de me concentrer .

II se redresse d'un coup et j'ouvre grand les yeux me rendant compte de mes paroles.

— Ah bon et comment ? dit-il en me fixant également .

— Euh ..ce n'est pas ce que je voulais dire , c'est que. .vous expliquez très mal" mentis-je pitoyablement.

Il a voulu me repondre mais heureusement ma maternelle vient juste a

temps . Je me retourne pour lui faire face , elle nous regarde attendrie avec un large sourire .

— Vous vous entendez bien finalement .. dit-elle joyeuse .

Xavier se lève d'un coup pour la rejoindre et l'enlace affectueusement .

Mes yeux ne quittent pas ses grandes mains accrochees contre la taille de ma

génitrice.

— Je lui ai donné un petit coup de main et apparemment mes explications sont incroyables" … dit-il en me faisant un clin d'œil.

— C'est formidable alors j’espère que vous avez fini" dit-elle.

Xavier me regarde et m'ébourifie les cheveux telle une gamine, ouais c'est comme ça qu'il me voit, une gamine...

— Si tu as besoin de moi n'hésite pas .. dit-il.

Et sans plus attendre ma mère le tire par le bras et l'emmène au salon. Je souffle bruyamment et ramène quelques mèches rebelles derrière mon

orelle.

Je décide de continuer mes exercices, grâce à lui c'est devenu beaucoup plus facile .

Je termine après une bonne heure le sourire aux lèvres. Je suis fatiguée, je range mes affaires et rentre dans le salon quand je les vois s'embrasser à en perdre leur souffle.

Je lève les yeux au ciel, monte précipitamment les escaliers pour rejoindre ma chambre.

Je me jette lourdement sur mon lit, épuisée par cette longue journée .

Je ferme un instant les yeux et repense à tout à l'heure. Pourquoi la proximité de nos corps m'a t-elle mise dans tous mes états. Comment fait-il pour me mettre mal à l'aise.

Pourquoi ces frissons à son simple contact?

Est-ce normal de ressentir toutes ces choses pour son futur beau-père? Je n'en sais rien, je suis perdue.

Je me retourne quand je vois sa veste toujours posée sur le bord du lit, je la prends et fourre mon nez pour inspirer son odeur d'homme viril.

Je me leve d'un bond , je sors de ma chambre et descends rapidement les escaliers.

Je le cherche dans le salon, mais je vois ma mere seule dans la cuisine.

— ou est-il ?

— il vient tout juste de parti...Et à propos je voulais te ..Liya où vas tu ?

Demande t-elle me voyant courir vers la porte d'entrée.

Je ne prete pas attention a ce qu'elle me dit et ouvre la porte en la refermant derrière moi.

Il est là à quelques mètres de moi, il s' apprête à ouvrir sa portière mais se fige d'un coup lorsqu'il remarque ma présence .

— Liya que fais-tu dehors? Demande t-il.

Je ne bouge pas et il s' approche de moi à grandes enjambées jusqu'à finalement me faire face....

            
img
img
  /  1
img
img
img
img