img Je ne devrais pas l'aimer..  /  Chapitre 5 Épisode 5  | 
Chapitre 5 Épisode 5
3782    |    15/10/2022

Aucun son ne sort de ma bouche , on peut dire que sa beauté presque parfaite ne m'aide pas à me ressaisir . La faible lumière de la lune éclaire délicatement son visage malgré l'obscurité , je distingue parfaitement ses yeux bleus aciers , il me scrute longuement attendant que je parle .

— Je .. euh ,..je voulais .

Génial ! Je n'arrive plus à aligner deux mots , un rictus apparait sur ses lèvres fines et le grogne honteuse .

— Merci de m'avoir aider tout à l'heure .. .

Il penche légérement sa tête , les mains dans les poches , il est si grand que je dois redresser au maximum ma nauvre petite tête .

— C'était un plaisir mais je ne pense pas que c'est pour cette raison que tu es la .. rétorque t-il .

Je me mords la lèvre inférieure nerveusement , je lui tends d'un coup sa veste .

— Je voulais vous remercier également de me l'avoir prêter , je n'ai pas eu le temps de la laver , enfin si je vous assure qu'elle est propre et …

Je n'ai pas pu terminer ma phrase qu'il tire d'un coup sa veste toujours entre mes mains me faisant ainsi me rapprocher de son corps .

Un hoquet de surprise sort de ma gorge , ma poitrine frôle son torse Imposant et nos visages ne sont qu'a quelques mètres , son souffle s'abat délicieusement sur mon visage , on est trop proche à mon goût .

Son visage s'approche lentement du mien , mon coeur bat beaucoup plus vite , ma respiration s’accélère . Il se rapproche jusqu'à ce que ses lèvres frole mon oreille provoquant ainsi des milliers de frissons dans mon corps .

Je fais face à son cou et discrètement je remplie mes poumons de son odeur masculine .

— J'aurai préférer que tu la gardes que de salir tes petits pieds murmure t-il .

Son souffle réchauffe agréablement mon oreille et puis..je me rend compte de ses paroles. .... je suis pieds nus et dehors . Je crois que je suis rouge cramoisie . Il s'eloigne de moi et depose delicatement un baiser contre ma joue toute

rouge . Ce n'est qu'un petit effleurement , ce petit contact est si normal mais me met dans tous mes états . Il s'écarte cette fois-ci pour de bon et me prend la veste des mains .

— Tu dois rentrer , tu risque d'attraper froid , bonne nuit Liya " dit-il en m'ébourifiant gentillement les cheveux .

Je ne réponds pas , je suis trop chamboulée par ce qui vient de se passer , il se dirige vers sa voiture , monte élégamment dans son véhicule qu'il démarre , il me fait un petit signe que je réponds et il s' en va .

Je fais de meme et m'engouttre dans notre petite maison , je monte précipitamment les escaliers afin d'éviter toute discussion avec ma

maternelle et je m'enferme dans ma chambre .

Je saute sur mon lit je et m'allonge sur le ventre.

Je ne comprend absolument pas cet homme , ses gestes d'approche sont-ils normaux ?

Je n'en sais rien , c'est sûrement moi qui suis je bizarre , il est diablement beau et intimidant , ce qui explique les sensations étranges que je ressens envers lui , oui c'est sûrement ça .

*** Une semaine plus tard ****

— Liya ma chérie , je suis rentrée .. crit ma mère depuis le salon .

Tiens , elle a décidée de rentrer tôt aujourd'hui , les jours précédents , elle passait ses soirées avec Xavier .....et même ses nuits .

Je souffle bruyamment en fermant d'un coup sec mon livre de droit constitutionnel et la rejoins en bas .

— Comment ça se fait que tu es rentré tôt ce soir ? demandé-je les bras croisés contre ma poitrine .

Elle me regarde toute excitée , un large sourire pend sur ses lèvres .

— J'ai une surprise pour toi .. dit-elle en cherchant quelque chose dans son sac .

Je m'approche d'elle curieuse de savoir ce qu'elle me réserve . Elle sort une petite enveloppe qu'elle me tend . Je la prends précipitamment , la déchire et lis ce qui est écrit .

Au fur et à mesure de ma lecture , j'ai la bouche et les yeux grand ouvert .

— Oh mon Dieu , maman ce n’est pas vrai . comment l'université la plus réputée de la ville m'ait acceptée ? Ils ont débuté les cours depuis quelques semaines déjà , c'est impossible, et c'est beaucoup trop cher pour toi .. dis -je précipitamment manquant de m'étouffer .

— Ma chérie , respire" dit-elle .

Elle s'approche de moi et pose sa main contre mon bras .

— Pour tout te dire c'est Xavier qui s'en est chargé .

A ces paroles , je me recule d'elle surprise par ce qu'elle me dit .

— Mais … mais maman pourquoi ? on pouvait s' en sortir toute seule comme on a toujours su le faire depuis la mort de papa, pourquoi ça changera ?

Cette fois-ci elle me prend dans ses bras .

— Je sais ma chérie , mets-toi bien dans la tête que désormais Xavier fait partie de nos vie , il n’y a aucun mal si mon futur époux veuille nous aider .. murmure t-elle tendrement .

— Merci maman , je n'arrive pas à croire que j'ai été acceptée je suis si contente ..

Elle s'écarte de moi et fronce légerement les sourcils .

— Je crois bien que c'est a lui que tu dois dire merci . je vais te donner son numéro comme ça tu pourra l'appeler .

Je crois que c'est une mauvaise idée .

Le lendemain

Il est 7 heure , 7h02 plus exactement , je suis au balcon et fume une bonne petite cigarette .

Mon téléphone contre ma paume , je ne l'ai toujours pas appelé , je ne sais pas mais je n'y arrive pas , je suis assez timide comme fille et je ne suis pas prête à entendre sa voix, de plus que pourrai-je lui dire ? Finalement je préfère lui envoyer un message , c'est plus simple pas la peine de me casser la tête .

Je vous remercie pour ce que vous avez fait . Liya .

Mon coeur bat plus rapidement et je daigne enfin a cliquer sur envoyer . Voilà c'est fait, il ne reste plus qu'à attendre qu'il me réponde .

En moins d'une minute mon téléphone sonne, c'est lui, il m'appelle .

Pourquoi n'a t-il pas juste envoyer un message ?

Je préfére ne pas répondre , je n'ai pas envie de lui parler mais la sonnerie persiste .

— Il n'abandonne pas en plus … criais -je énervée .

Finalement je réponds à la deuxième sonnerie .

— Vous n'avez pas envie de me parler à ce que je vois .. dit-il de sa voix rauque .

Sa simple voix fait naitre des sensations étranges dans mon corps .

— Hum..peut être bien .. répondis-je .

— Je vois … moi par contre j'avais envie d'entendre ta voix .. rétorque t-il .

Je lève les yeux au ciel face à sa réplique déplaisante .

— vous avez lu mon message? demandé-je en ignorant ce qu'il a dit plus tôt .

— Oui et je tiens à te dire que je l'ai fait avec plaisir souffle t-il .

Un sourire niais apparait sur mes lèvres .

— Tu es matinale pour un samedi .. remarque t-il .

— J'ai presque pris l'habitude de me réveiller tôt, je passe mon temps au balcon , ma petite routine que j'aime bien ..

— Je vois .. rétorque t-il simplement .

Je remarque qu'il inspire et expire bruyamment, sa respiration sonne comme une melodie dans mes oreilles curieuse comme je suis je lui demande .

— Que faites vous ?

— Hum, un footing matinal .. répondit-il

— J'Imagine avec un costume .

Oups! C'est sortit tout seul, merde, il s' esclaffe face à ma remarque déplacée , j'ai voulu me ratraper mais il a été plus rapide .

— J'aimerai bien si cela pouvait être possible mais malheureusment je porte uniquement un short de sport .

Je me mords la lèvre inférieure et l'imagine torse nu dégoulinant de sueur . Est-il poilu ? A t-il des tablettes de chocolat à faire damner un saint ?

— Et toi ? demande t-il subitement en me ramenant à la réalité .

— Quoi moi ? Dis-je perdue

— Que portes-tu ? un bas de pyjama qui fait le double de ta taille ? dit-il d'un ton

moqueur.

— Oh vous serez vraiment déçu , mon corps flotte souplement dans une nuisette répondis-je sur la défensive .

Après avoir laché ma dernière phrase , un long silence s'en suit à l'autre bout .

Du fil , je remarque que sa respiration s' accélère, va savoir pourquoi ? Je commence à paniquer suis-je allée trop loin ?

— Comment est-elle ? demande-t-il durement .

— Pardon ? Criais -je , je n’étais sûre d'avoir compris sa question .

— Liya répondez moi , comment est-elle votre putain de nuisette ? gronde t-il me faisant légèrement sursautée .

Très bien, il veut jouer à ça, il s' en mordera les doigts.

— Si vous tenez tant à le savoir, hum... elle est assez courte je dirais , elle est blanche et transparente , ça vous va où vous voulez savoir si je porte un string tant qu'on y est ? dis-je d'une voix aguicheuse .

Le silence qui s' en suit est pire que le précédent, puis d'une voix furieuse il me lance .

— Tu te rends compte de ta tenue ?

tu es au balcon et que n'importe qui peut te voir ?

— Je ne vois personne a cette heure, tout est calme dis-je le plus innocemment possible .

— Et les voisins pervers ça ne compte pas peut être ? s'écrit-il .

Qu'est-ce qui lui prend à changer d'humeur de la sorte ?

— Mais merde ça ne vous regarde absolument pas à ce que je sache , c'est vous le pervers dans l'histoire … dis-je hors de moi .

— Demain soit prête à 6h00, nous allons courir ensemble .

Je rêve , il change de sujet ?

— Mais vous vous fichez de moi. ?

Bip.....bip.bip .. Il a raccroché , ce n’est pas vrai, je crois que c'est la discussion la plus bizarre que je n'ai jamais eu....

Le lendemain

Je me reveille en sursaut , la sueur perle sur mon front et une larme solitaire fait son apparition sur ma joue … encore un cauchemar .

J'essuis rageusement la larme coulée , réajuste mon débardeur et lance à l'autre bout du lit ma couverture qui m'étouffe , je jette un coup d’œil à l'heure , il est 4h17 .

Je souffle bruyamment sachant d'avance que je ne pourrai plus me rendormir . Je me masse le cou et ramene mes longs cheveux blonds contre mon épaule , je dois vraiment songer à les couper . Après plusieurs heures resté allongée sur mon lit incapable de fermer l’œil , je me leve finalement pour me préparer .

J'enfile un t-shirt blanc , un jogging noir et mes chaussures de sport .

Je ne sais même pas pourquoi je me suis préparé , je ne

suis pas obligée d'y aller mais Il y a quelque chose qui me pousse à le faire, va savoir c est quoi .

Il est 5h58 , je décide de quitter ma chambre , je descends les escaliers , je prends mon téléphone et une bouteille d'eau et sors de chez moi. Je ferme la porte à clé, il ne me reste plus qu'à l'attendre . Je me retourne brusquement quand je le vois juste en face de moi et je cris de frayeur .

— Mais vous êtes malade ma parole , vous avez pris l'habitude de me faire peur ou quoi ? dis-je à voix basse pour faire le moins de bruit possible .

— Je m'excuse .. répond-il avec ce sourire qui m'énerve .

Je lève les yeux au ciel et le détaille de plus près.

Monsieur beau goss sans costume, hum.. c'est assez bizarre, sa tenue ressemble à la mienne, et il est diablement séduisant en tenue de sport.

Mes yeux rencontrent les siens qui affichent un air satisfait .. Ne voulant absolument pas discuter avec lui, je mets mes écouteurs et

démarre ma playlist .

Je le contourne et me mets à marcher sans savoir vraiment où l'on va, finalement il me suit silencieux et on se met à courir côte à côte en silence .

Il fait encore sombre seule la faible lumière des lampadaires nous éclaire. Le soleil commence à se lever , je suis essoufflée ce qui nest pas le cas de Xavier puisqu’il respire normalement.

Apres une bonne heure de course , on se met à marcher , je me rends compte qu'on est désormais dans une forêt , la même où je piqueniquait ave mon père , où l'on campait ensemble et ou je me refugiais egalement pour pleurer sa mort . Je n'avais plus remis les pieds ici depuis bien longtemps .

Il s'arrête brusquement , j'enlève mes écouteurs et essaye de reprendre une respiration normale .

— on va se reposer un peu .. dit-il en s' asseyant sur un rocher et moi je m'installe contre un arbre .

Pdv de Xavier ..

Le soleil s'est déjà levé , j'ai envie de continuer ma course mais je vois bien qu'elle n'en peut plus . Je bois quelques gorgées d'eau, du coin de l'œil je la vois terminer d'un coup sa bouteille , cette vision me fait sourire , elle n'est pas habituée à courir la paresseuse .

— Pourquoi ne l'avez vous pas plutôt proposé à ma mère ? demande t-elle de sa douce voix .

— On a déjà fait un footing ensemble mais malheureusement ça ne l'a pas du tout plu .. répondis-je sans la quitter du regard .

Elle est assise négligeament par terre sans prêter attention aux insectes ou encore de se plaindre des ampoules qu'elle aura aux pieds, ou je ne sais quoi d'autre ce qui était tout le contraire de sa mère . Elles ne se ressemblent absolument pas .

Je trouve que le style négligé de Liya et son indifférence à tout ce qui l'entoure constituent son charme .

Ses veux fixent un point imaginaire , ils sont vides de toutes expression, s'en est presque troublant, elle m'a l'air loin très loin , j'aimerais bien savoir à quoi elle pense .

— Quel âge avez vous ? demande t-elle en me fixant cette fois-ci .

— Hum combien me donne tu ?

Elle pose son index sur son menton faisant mine de réfléchir .

— Euh je dirai la quarantaine .. dit-elle d'un ton provocateur .

— Ouch! J'aurai préféré que tu me rende plus jeune , pour répondre à ta question j'ai trente-quatre an .

— Hum vous êtes vraiment vieux dites moi ..

— N'exagère pas jeune fille et cesse de me vouvoyer .. dis-je agacé .

Elle se relève d'un coup et mets ses écouteurs .

— Ça n'arrivera pas de si tôt réplique t-elle .

Sans plus attendre , je me lève également et arrache d'un coup sec son téléphone et ses écouteurs . Elle me jette un regard noir, elle essaye de récupérer ce qui lui appartient mais je relève mon bras assez haut pour lui compliquer la tâche . Elle me regarde impassible, j'attends qu'elle sautille pour essayer de le récupérer mais au lieu de ça elle me fait un beau sourire et place ses mains sur mes epaules et sans que je m'y attende elle me donne un coup de genou

sur mes parties intimes .

— Oh merde criais je en me repliant sur moi même .

Elle récupère sans aucune difficulté son appareil, me contourne et s'en va. Je me ressaisis après son geste déplacé et inattendu .

— Cours Liya , cours .. menaçais -je à voix haute .

Elle ne se fait pas prier et prend ses lambes a son cou. Sans plus attendre je la poursuis.

Malheureusement pour elle , elle n’est pas assez rapide .. j'encercle sa taille la faisant ainsi crier et la plaque brusquement contre un arbre .

Elle respire bruyamment et avale difficilement sa salive , elle a voulu se dégager mais malheureusement ses poignets sont fermement emprisonnes.

La proximité de nos corps est tres réduite . sa poitrine monte et descend rapidement frôlant à chaque mouvement mon torse , ce qui n'est pas déplaisant .

— tu as été vilaine Liya ..

— Qu’allez vous me faire ? murmure t-elle innocemment .

Ses veux innocents , sa bouche entre-ouverte , son haleine mélangé a la mienne et notre proximite m'empechent de reflechir normalement . J'ai une folle envie de la sentir, alors je me penche vers elle et niche mon visage dans son cou , j'hume à plein poumon son odeur naturelle délicieuse mélangée à la transpiration et à son shampoing fruité , l'odeur est tout simplement exquis .

— Tu mérite une petite punition ...

Elle ne me repousse pas , elle est juste figée , je me recule légèrement d'elle .

— Arrêtez .. murmure t-elle peu convaincante .

Je dépose un doux baiser sur son cou la faisant frissonner de partout . Elle ne

m'est pas indifférente , cela devrait me plaire ou m'effrayer ? Je n'en sais rien .

Sa peau est si douce , elle est partaite comme ce que je m'imaginais , oui car cette diablesse hante quelques fois mon esprit .

Elle fixe mes levres désormais humide par sa transpiration et lentement elle rapproche son index de mon visage . Son doigt se pose sur mon front juste à la naissance de mes cheveux , elle le fait glisser doucement , je ferme les yeux et savoure ce doux contact . Son index glisse jusqu'à mes levres humides qu'elle frole légerement comme pour essuyer sa transpiration et d'un coup je me retrouve propulsé brutalement en arrière .

— Espèce de gros pervers .. s'écrie t-elle en gesticulant dans tous les sens .

Elle n'attends pas ma réponse et me tourne le dos pour continuer sa route .

— Pourquoi ne m'as tu pas repoussé dès le début ? Demandais -je tout en la

suivant.

— Parce que vous m'avez effrayé .. répond-elle .

Je sais que c'est absolument faux , ses yeux exprimaient tout sauf la peur .

Je la rattrape fermement par le poignet la faisant retourner mais elle me repousse violemment .

— Ne me touchez pas .. menace t-elle .

— Liya , on va dans ce sens là, revient tout de suite .

Elle fait la sourde oreille et continue son chemin a l'oppose du mien . D'un pas décidé, je me dirige vers elle jusqu'à être à ses côtés , je la soulève par la taille et la dépose vivement sur mon épaule .

— Lâchez moi , déposez moi je vous dit .. crit-elle agitée en me donnant des coups partout .

Je lui donne deux légères tapes sur son postérieur parfaitement rebondi et

immédiatement elle se calme .

— Je rêve, vous n'avez pas oser toucher mes fesses ?

— Tu as mérité cette petite fessée , je peux recommencer si tu ne reste pas tranquille .

— Au secours , aidez moi , il veut me violer . crit-elle comme une hystérique .

— Hurle autant que tu veux Liya il n'ya personne ici" dis-je simplement .

Elle souffle bruyamment et marmone un "abruti", ce qui me fit sourire .

— C'est bon, je serais tranquille maintenant s'il vous plait faites moi descendre , je veux juste rentrer chez moi .. me supplit-elle .

— D'accord je te lacherai mais d'abord on va manger j'ai une faim de loup .

— Mais je n’ai pas faim faites moi descendre" proteste t-elle .

Au même moment son ventre gargouille bruyamment , elle se crispe gênée par la situation et j'éclatte de rire .

— Je vous déteste .. souffle t-elle .

— Je crois que le sentiment est partagé .

Je la fais descendre sous ses protestations et puis nous prenons le chemin le plus court pour aller à la boulangerie . Nous arrivons après quelques minutes, nous pénétrons à l'intérieur sous le regard curieux des clients .

— Bonjour dis-je à l'encontre du boulanger .

— Bonjour monsieur , que désirez vous prendre pour aujourd'hui ?

— Comme d'habitude et...que prends tu Liya ?

— Deux pains au chocolat .. répond- t - elle .

Nous prenons nos commandes après quelques minutes et puis je pars à la caisse pour aller payer . Je remarque que c'est une nouvelle caissière qui est assez belle, elle me fait

les yeux doux , elle me donne la somme et mord volontairement sa lèvre inférieure , je déteste ce genre de femme .

Subitement , Liya claque les doigts devant le visage de la jeune fille .

— Je ne te dérange pas peut être , tu as fini de mater MON homme ? dit-elle les sourcils froncés .

Je la regarde tout aussi surpris que la caissière. Celle-ci rouge de honte bafouille des excuses et nous sortons après avoir payé .

— Je peux savo... .

— Stop ne dites rien , je ne vais pas laisser quelqu'un vous draguer sans réagir alors que vous appartenez à ma mère .. me coupe t-elle précipitamment .

— Jeune fille, pourquoi n'assume tu pas que tu étais jalouse ?

— Pourquoi le serai-je? Vous serez mon beau-père , c'est absurde que je le sois vous ne trouvez pas ? réplique t-elle la petite insolente .

Pour toute réponse, je lui ébouriffie les cheveux

Durant le trajet de retour , nous marchons en silence tout en mangeant . Nous arrivons devant chez elle apres quelgues minutes .

Elle s'apprête à ouvrir la porte mais je la retiens.

— Cet après-midi j'emménerai ta mère dans un resto sympa , ça te dit de venir avec nous ?

Elle me regarde en arquant un sourcille .

— Non , sur ce à bientôt .. lance t-elle d'un ton sec .

Elle rentre chez elle en me laissant bouche bée dehors , en plus elle ne m'a pas proposé de rentrer quel sale caractère cette fille .

Elle m'étonnera toujours...

            
img
img
  /  1
img
img
img
img