img Captive d'un mafieux  /  Chapitre 49 Un Nouveau chez-moi.  | 87.50%
Télécharger l'appli
Historique
Chapitre 49 Un Nouveau chez-moi.
Nombre de mots : 1473    |    Mis à jour : 23/11/2022

PDV Josh.

Je me rendais dans mon bureau pour y rejoindre Léo et Barth qui m'y attendais déjà.

Barth : bonjour Boss.

Je fais signe de tête. Barth était le sous-chef de la mafia mexicaine. Il était souvent ailleurs pour des missions.

Je prends place et prend les documents que Léo me donne.

Barth : tu es sûr de vouloir faire ça ?

Moi : oui . Tu sais je vieillis je dois penser à prendre ma retraite.

Barth : dis pas de conneries. Tu pète la forme , en plus tu n'as que 33 ans bientôt 34.

Moi : merci de connaître mon âge mieux que moi-même . Vraiment je l'ignorais.

On pouvait sentir du sarcasme à l'intérieur. J'avais décidé de me retirer du monde Mafiosa pendant quelques temps. Si je voulais assurer la protection des enfants et d'angelica. C'était le seul moyen . J'ai tout mis en place pour que Léo me remplace pendant ce temps. Il a toujours été futé à mes côtés donc ça lui convient parfaitement. Moi j'agirai dans l'ombre .

Moi : tout y est ?

Léo : oui.

On discute des choses pendant une heure puis je sors voir où en sont les autres.

Moi : euh où sont Angelica et les enfants ?

Garde : chef ... Mademoiselle est avec votre mère sur la terrasse quant aux enfants , ils sont dans la salle de jeux que vous avez refaites.

Moi : très bien.

Je vais d'abord dans la salle de jeux. Ryan est absorbé avec son jeu virtuel , compte à Kiara , elle s'amuse avec une des servantes. Je ferai tout pour les protéger. Me dis-je à moi même.

Le soir venu , nous étions tous à table.

Ryan : c'était trop énorme ! J'ai atteint le niveau 10 et j'ai débloqué tous les codes.

Kiara : moi aussi je suis capable de le faire.

Ryan : mais oui c'est ça.

Maman : ne vous disputez pas les enfants. Ça vous dit que je vous emmène faire le tour des endroits formidable de Mexico ?

Les enfants : oui !!!!

Maman : eh bien c'est réglé.

Je regarde Angelica qui n'avait pas l'air rassurer , elle s'inquiète encore...

On finit de dîner et les enfants montent dans leur chambre attribué. Après avoir vérifié qu'il ne leur manquait rien , Angelica me rejoint dans la mienne.

Moi : toi tu es encore inquiète...

Angelica : non... Je sais pas si c'est comme ça qu'il faut appeler ça...

Moi : relaxe bb , tout est sous contrôle. Détresse

Angelica : je sais mais je ne peux pas m'empêcher. Il faut toujours que mon côté de maman poule ressorte.

Moi : tu es tout le temps une maman poule.

Angelica : non ...

Je l'attire et elle se retrouve à califourchon sur moi. Elle était trop belle quand elle souriait.

Moi : puisque les enfants seront absents demain. Prévoyant quelques choses nous aussi... Lui dis-je en frottant mon nez avec le sien.

Angelica : je croyais que tu avais du travail.

Moi : c'est déjà réglé.

Angelica : dans ce cas... à toi de voir..

Je pose mes lèvres sur les siennes. S'il y a bien une chose que j'ai réalisé durant ces derniers jours. C'est que je veux passer ma vie avec elle et je suis prêt à tout pour ça.

Moi : je connais un bon resto si tu es d'accord bien-sûr.

Elle : je suis d'accord... pour l'heure...

Elle me sourit sensuellement avant de se mordre la lèvre.

Moi : mais tu deviens accro à moi on dirait ... Dis-je en la carressant.

Elle : c'est vrai...je ne peux pas me passer de toi.

Je l'embrasse et m'embrasse en retour. ****

Le lendemain , maman est sorti avec les enfants comme convenu. Je l'ai bien-sûr fait suivre par quelques garde du corps car on est jamais trop prudent.

Angelica et moi nous rendions dans le restaurant dont je lui avais parlé. Après ça , je lui fais le tour des parties intéressantes de Mexico , pour finir à notre préféré. Le pont où je l'ai emmené voir le clair de lune il y a cinq ans.

Moi : tu t'en souviens ?

Angelica : comment oublier... c'est Ici que tu t'es ouvert à moi pour la première fois...

Moi : c'est vrai. Rigolais je. Elle se met à rire tout à coup.

Moi : qu'est-ce qui te fait rire ?

Angelica : je me souviens que... quand tu m'as emmené Ici la première fois , j'ai crû que tu allais te débarrasser de moi. ( Chapitre 14 )

Moi : me débarrasser de toi ? Pourquoi ?

Angelica : eh bien , tu étais souvent sur les nerfs alors j'ai cru que tu m'avais emmené ici pour me tuer puis de te débarrasser de mon corps. Le crime parfait quoi...

Je rigole face à ses idées. Jamais je n'aurais crû à l'époque que je tomberai amoureux d'elle.

Peu après nous sommes rentrés. J'ai pû constater qu'elle n'était plus stressé comme à notre arrivé. Les enfants étaient aussi déjà rentré. Il n'arrêtais pas de raconter tout ce qu'il en fait toute la journée. C'est demain que nous rentrerons à Chicago. J'avais acheté une propriété là-bas. Si elle est d'accord , on aménagera là-bas.

PDV Angelica.

Après cette journée, j'étais épuisée. Tout ce que je voulais c'est retrouver mon lit donc quand on a fini de dîner. J'ai fait un bisou aux enfants avant d'aller me glisser sur le lit. Josh n'était pas là , il devait avoir encore des affaires à régler. Le lendemain , je me suis réveillée en sentant une main sur ma taille. C'était Josh. Il était encore endormi. Plus je le vois plus j'ai l'impression de rêver. Jamais j'aurais cru que notre relation évoluerait de cette façon. Hier encore j'étais vraiment retourner contre lui mais là...il m'est indispensable. Est-ce possible d'aimer quelqu'un comme ça ? Toute fois je ne peux pas m'empêcher d'avoir peur. Ceci est trop beau pour être vrai... quand j'ai un peu de lumière dans ma vie , les ténèbres viennent toujours tout ravager. J'ai peur que tout ceci soit détruit.

Josh : quand tu me fixes comme ça , j'ai l'impression que tu vas me violer

Moi : hein ? Depuis quand tu es réveillé ?

Josh : depuis que tu t'es réveillée.

Il se redresse et mes yeux tombent sur son corps de dieu grec.

Josh : mais tu baves chérie.

Moi : dis pas n'importe quoi !

Je file vite dans la salle de bain avant qu'il n'en rajoute. Dans l'après midi nous avons pris le jet pour rentrer , cette fois ci Jessica était avec nous. La présence de la mère de Josh ne me dérangeait pas , vu que l'on s'entend très bien . On est arrivé quelques heures plus tard , cette fois ci , la destination était différente .

Moi : où allons-nous Josh ?

Josh : la famille s'est agrandie alors j'ai acheté une propriété. Demain on récupéra toutes vos affaires dans votre ancienne maison.

Hein ? Mais pourquoi il n'a pas pris la peine de me demander mon avis ? Il avait toujours cette manie de toujours décidé pour les autres.

Josh : un problème ?

Moi : non !

Je dois avouer que j'étais un peu énervé.

Nous sommes arrivés devant une grande propriété. L'intérieur était simple et chic. Il y avait une piscine dehors et un terrain de tennis.

Ryan : c'est trop génial.

Kiara : on va vivre ici désormais ?

Jessica : oui chérie.

Ryan : je vais choisir ma chambre ! Dit-il en montant les escaliers.

Kiara : moi aussi je veux choisir !!! Dit-elle en le suivant.

Josh : Angelica tu viens ? Me dit-il alors qu'un de ses hommes prenaient nos valises. Eh oui , monsieur avait déjà prévu son personnel. Je le suis jusqu'à une immense chambre. C'était notre chambre ?

Josh : ça te plaît ?

Moi : c'est pas mal.

Josh : tu m'en veux ?

Moi : je ne vois pas pourquoi je t'en voudrais.

Il soupire avant de se diriger vers la sortie.

Josh : c'est pour nous que je fais tout ça ! Dit-il avant de sortir. Je soupirais également , je ne vois pas pourquoi je l'en voulais d'abord... Il a décidé de s'installer avec nous , je devrais me réjouir. Putain Angelica !

PDV marrero.

.... : Mr apparemment ils sont rentrés de voyage.

Moi : déjà ? C'est parfait.

.... : Nous attendons vos ordres .

Moi : bien . Faites-le ! Je les veux mort tous les deux. Attendez le bon moment pour frapper.

.... : Bien monsieur.

Il sort et j'eclate de rire. Josh Salvador... j'ai peut-être tout perdu mais tu m'as sous-estimé. Ceci est ta première et dernière erreur.

Précédent              Suivant
img
img
img