img Captive d'un mafieux  /  Chapitre 48 Retour aux sources  | 
Chapitre 48 Retour aux sources
1682    |    23/11/2022

PS : Mille et une excuse pour le retard. Comme vous le savez déjà...la fin approche . Bonne lecture !

PDV Angelica.

Je marchais sans émotion. Mes enfants m'appelaient mais je ne m'arrêtais pas. J'arrive près d'un ravin et je me retrouve à tomber à l'intérieur étrangement je n'atteins pas le sol. J'ai beau crier mais rien... un puits sans fond....

Moi : Ahhhhhh.

Je me redresse en sueur , j'avais le cœur qui battait au rythme des tambours. Ce n'était qu'un rêve... mais ça semblait si réelle.

.... : Angelica est-ce que tout va bien ?

Je lève les yeux vers Josh qui me regarde inquiet. Il me tend un verre d'eau que je bois assez vite.

Josh : qu'est-ce qu'il y a ? Tout va bien ?

Moi : ça va... c'était juste un cauchemar.

Je souffle un peu avant de me redresser. Et aufaites , comment je suis arrivé ici ?

Moi : euh où sont les enfants ? Et comment je...

Josh : tu t'es endormi avant l'atterrissage. Tu semblais dormir profondément alors je ne t'ai pas réveillée. Les enfants sont dans leur chambre.

Moi : il est quel heure ?

Josh : dix neuf heures. Avant que tu ne t'inquiètes , ils ont déjà dîner.

Je soupire de soulagement.

Moi : merci...

Josh : pas de quoi voyant. C'est mon devoir de veuiller sur vous.

Je souris face à sa phrase , comme réponse je plaque mes lèvres sur les siennes . Il e

s'inclinent face à Josh . D'autres regardent les enfants avec une expression de surprise. Je me demande si falonne travaille toujours Ici.

... : Angelica !

Je me tourne vers Jessica , la maman de Josh.

Kiara : grand mère !!!

Kiara court se jetter dans ses bras. Elle l'a sert en retour. Ryan en fait de même. C'est étonnant...il n'est pas du genre à ça...

Jessica : Josh tu les a ramené...

Josh : on est là temporairement maman. Je vais dans mon bureau , à plus tard ok ?

Les enfants : d'accord.

Il donne quelques consignes à ses hommes avant de monter dans son bureau. Certains de ses gardes que je reconnaissais avait du mal à me reconnaître. Je suppose qu'il me prenait toujours pour morte.

.... : Angelica... C'est vraiment toi ?

Je me tourne vers le jeune homme qui venait de m'appeler. Je reconnaissais bien ce garçon... Antony.

Antony : j'y crois pas mes yeux. Alors c'est vrai...tu étais vivante...

Moi : ....

Antony : tu ne dis rien...tu ne te souviens pas de moi ?

Moi : je...je me souviens de toi Antony. Je suis ravie de te revoir.

Son regard passe maintenant vers les enfants qui étaient avec leur grand mère.

Antony : c'est vraiment les portraits cracher du Boss surtout le garçon.

Boss ...ça fait bien longtemps que j'avais pas entendu ça. Je me sens nostalgique tout à coup.

            
img
img
  /  1
img
img
img
img