img Captive d'un mafieux  /  Chapitre 16 Clan bad-over  | 28.57%
Télécharger l'appli
Historique
Chapitre 16 Clan bad-over
Nombre de mots : 1321    |    Mis à jour : 09/10/2022

PDV Josh.

Je retournais dans ma chambre plus furieux que jamais !!! Toujours là à me mettre hors de moi . Je jette un coup d'œil à ma main , du sang en sortait.

Chloé : Josh oh mon Dieu. Ta main ...

Elle essaie de m'approcher mais je la repousse.

Moi : va t'en d'ici !

Chloé : mais Josh...

Moi : VA T'EN D'ICI !!!! NE MONTRE PLUS JAMAIS TON VISAGE DEVANT MOI , SI NON JE LE REFAIS EN ENTIER !!!!

Elle titube et sors de la chambre.

J'essaie de calmer ma colère mais rien. J'ne sais vraiment pas quelle en est le motif exact, le fait que j'ai fait exprès de coucher avec Chloé pour qu'elle nous y surprend ou bien le regret d'avoir fait ça !!

Je cherche la trousse de secours. Avec une main , il me sera difficile d'en bander une autre.

Toc toc

Léo entre dans la chambre et semble surpris. Il s'approche et m'aide à soigner ma blessure.

Léo : comme toujours, cela a viré à la catastrophe.

Moi : .....

Léo : ton plan a marché ? Elle a compris où est sa place désormais ?

Moi : mais tais-toi putain, j'ai pas envie d'en parler !

Léo : j'ai eu ma réponse alors . Ne fait pas trop d'efforts avec cette main .

Après ça , il s'est en aller. Je retirais mes vêtements pour pouvoir prendre une douche quand mon regard tomba sur quelques choses. C'était la peluche... La peluche que je lui ai donné le jour où était sorti ensemble. Elle l'a gardé...? Ce truc ringard....

_ merde !

Le lendemain, je ne l'ai pas revu. Je n'en avais pas envie. Je me sers un verre de vin blanc. Tout était d'échapper à mon contrôle,j'ai l'impression de ne rien contrôler. D'abord son père, pour ça ! Elle ne sais pas la vraie raison de sa présence et c'est entrain de se retourner contre moi.

Toc toc toc .

Moi : J'ai dit que je ne voulais pas de dérangement !!!! Dis-je exaspéré.

Antony : boss c'est important !

Moi : sois bref

Antony : Angelica est introuvable !

Je me crispe à la minute. Comment ça introuvable....

Moi : quoi ?

Antony : il n'y a aucune trace d'elle dans le manoir, elle a disparue....

Moi : fait chier !!!

Je balance mon verre contre le mur, me dites pas qu'elle s'est encore enfuie ??? Si c'est le cas alors je vais la détruire, c'est sûr !

Je sors de mon bureau furieux. Je cherche falonne, je suppose qu'elle sait quelque chose.

Moi : OÙ EST-ELLE ALLER ??

falonne : je vous jure...je n'en sais rien....

MOI : QU'EST-CE QUI S'EST PASSÉ ?

falonne : après votre.... dispute d'hier, elle n'a pas quitté sa chambre, elle voulait être seule... C'est aujourd'hui que nous avons constaté son absence.

Je vais tuer quelqu'un !!

Je sors du manoir et donne des ordres à mes hommes de fouiller chaque recoin de la ville si nécessaire mais il fallait qu'ils l'a trouvent .

J'avais les nerfs . J'avais envie de butter quelqu'un c'est fou.

Moi : cette fille.... elle me connait mal ...

Léo : tes hommes sont le coup .

Moi : tu parles de ses incapable ? Plus d'une fois , elle leur a filé entre les doigts !!!

Bip bip ..

Mon téléphone fixe sonnait. Je répond avec froideur.

Moi : quoi !!

... : Toujours aimable Salvador !

Je reconnaissais cette voix...

Moi : Balto !

Balto : oh mais c'est qu'il ne m'a pas oublier mon vieil ami. Comment ça va ?

Comment je peux oublier le chef du clan " bad-over " il m'a attaqué il y a deux ou trois jours.

Moi : crève tu m'entends ?!

Balto : non ...si non ça ne sera plus aussi marron. Mes hommes t'ont ils passé le message ce jour là ?

Moi : ces mauviettes qui se sert de soldati ? Eh bien je les ai bien accueilli et j'me suis fait le plaisir d'éliminer ton chef d'opération.

Balto : oui mon espion me l'a dit, mais ça en valait la peine puisque j'ai en ma possession une carte maîtresse pour te nuire .

Bizarrement Mon cœur manqua un battement, que voulait-il dire par là ?

Moi : qu'est-ce que...

Balto : cette fille est bien charmante , je détiens ta belle italienne mon cher Salvador !

Merde , comment il a fait ?!

Moi : qu'est-ce que tu veux ?

Balto : rien juste te piétiné tu vas me le payer et c'est ta protégé qui en souffrira !

Moi : fils de merde à la con !!!

Il raccroche et je balance mon téléphone sur le mur !

Léo : qu'à t-il dit ?

Moi : c'est lui qui a enlevé Angelica !!

Léo : merde mais comment il a fait ?

Moi : il y a un traite ici j'en suis sûr. Je n'ai pas le temps d'y penser, l'avais-tu retracer lui et son clan ?

Léo : jusqu'à présent...j'y travaille

Moi : non mais FRANCHEMENT !!!!

Je sors de là , je vais tirer une clope. ça fait un bail que j'ai pas fumer ,j'en aurai bien besoin.

PDV Angelica.

J'ouvre difficilement les yeux. J'avais mal au poignet, normal ils étaient attachés au dessus de ma tête. j'avais les jambes endoloris mais je ne pouvais que rester debout. Étant donné que j'étais suspendu à cause des chaînes. Où étais-je ? La dernière chose dont je me souviens c'est que...je m'étais disputer avec Josh puis ce même soir, quelqu'un est venu dans ma chambre puis tout est sombre. J'me trouvais dans une pièce vide avec un éclairage assez faible. Des sacs de ciment à l'arrière et des bestioles dégoûtante.

La porte s'ouvre tout à coup sûr trois hommes. Celui du centre s'approche et je remarque son visage à moitié brûler. Une expression froide sur le visage..ce qui me fit frémir.

L'homme : uhmm mais il a de bon choix cet enfoiré ! Dit-il en me saisissant la mâchoire

De qui Parlait-il ?

L'homme : je vais prendre un malin plaisir à abîmé ce joli visage, histoire de lui marqué.

Moi : excusez moi mais vous vous trompez de personne !

L'homme : tu es bien Angelica ! L' amante de Salvador.

Hein ? Son amante ?

Moi : quoi ? Mais pas du tout !!

L'homme : c'est ça. J'ai des sources fiables.

Moi : vous avez un problème avec Josh régler le avec Josh ! Me mêler pas à vos enfantillages !!!

CLAC ! Une gifle.

L'homme : ENFANTILLAGES ??? REGARD MON VISAGE , TON CONNARD LÀ M'A FAIT ÇA ET TU PARLE D'ENFANTILLAGE ! LE CUL DE MA MÈRE OUI !!

bon sang quel vulgarité...

Moi : le problème est que vous vous soyez trompé de cible, j'ne suis rien pour Josh , il s'en fou que vous m'ayez en ce moment.

Il me regarde incrédule comme pour voir si j'étais sincère. Il se tourne vers un de ses hommes et lui dit des choses que je ne comprends pas.

Puis reporte son attention sur moi.

L'homme : que tu sois ou pas lié à lui revient au même, je vais marqué mon territoire sur toi.

Ça ne sentais pas bon , cette histoire...

Ils m'ont détaché et m'ont emmené dans une autre pièce. Ils ne s'y sont pas pris en douceur en tout cas. J'avais les mains liés dans mon dos ,j'ne pouvais pas me débattre plus que ça.

Il me jette dans une chambre comme un vulgaire déchet . Je manque de justesse de me cogner contre les sommets du lit.

Moi : vous êtes malade ma parole !!!

L'homme : je vais te montrer moi , ce que c'est que la maladie.

Je parlais de folie imbécile...

Il retire la ceinture de son pantalon et me sourit sadiquement .

Précédent              Suivant
img
img
img