img Captive d'un mafieux  /  Chapitre 55 Un peu de lumière  | 98.21%
Télécharger l'appli
Historique
Chapitre 55 Un peu de lumière
Nombre de mots : 1276    |    Mis à jour : 25/11/2022

PDV Josh.

J'espère vraiment que je n'y suis pas allé trop fort. Le docteur m'avait prévenue qu'un choc émotionnel pourrais l'aider à recouvrer la mémoire ou de rendre son état pire. Mon bras a été soigné . Ça fait des heures qu'elle est aux urgences. Après le moment le médecin se décide à sortir de la pièce.

Moi : alors docteur ? Comment elle va ?

Docteur : elle va bien ne vous inquiétez pas .

Moi : et ses souvenirs ?

Docteur : il semblerait qu'elle les ait repris car elle arrêtait pas de prononcer votre nom.

Moi : sérieusement ????

Docteur : oui , vous êtes Josh n'est-ce pas ?

Moi : oui.

Docteur : eh bien c'est bon signe. Elle reprendra conscience dans peu de temps.

Daniella : oh mon Dieu , mais c'est génial !!!!!

Moi : c'est une bonne chose.

Daniella : tu as réussi. Merci seigneur.

Après quelques minutes , une infirmière vint m'informer qu'elle avait repris connaissance. Bizarrement j'étais nerveux , c'est bizarre.

Je rentre dans la chambre , elle était allongé et elle fixait le mûr. Je m'assoie à ses côtés et elle se décide à posé ses yeux sur moi .

Elle : Josh.... c'est vraiment toi ? Je ne rêve pas ?

Comme réponse , je l'embrasse sur le front. Elle ferme les yeux ce qui laisse échapper des larmes.

Moi : tu ne rêve pas, je veux te voir sourire maintenant.

Elle : Josh...

Josh : comment dois-je t'appeler ? Angelica ? Britney ou Elena ?

Elle : Angelica suffira...! Sourit-elle. J'essuie ses larmes.

Moi : je suis désolé.

Elle : pourquoi...?

Moi : c'est à cause de moi si tu étais dans cet état ? Je ne te cause que des soucis. Pardon...

Elle se redresse pour s'asseoir.

Moi : j'aurais aimé me battre contre le monde entier pour pouvoir t'accorder le bonheur éternel mais je sais que je ne peux pas contrôler ça.

Elle : Josh...sans toi , je ne pourrai pas m'en sortir. Peu importe la situation dans laquelle je me trouverai , tant que tu seras avec moi ... ça me suffira. Quand j'ai cru que tu étais mort , ma vie a perdu de sa couleur...

Ça me serrais le cœur de la voir comme ça. C'était pareil pour moi. Quand j'étais face à la mort ce jour là dans la voiture , tout ce que je voulais, c'est qu'elle s'en sorte.

Moi : cesse de pleurer , je ne te laisserai plus , Jamais. À moins que la mort nous sépare , je ne quitterai jamais. J'étais solitaire avant mais tu es entré dans ma vie. Tu es la flamme qui réchauffe mon cœur qui était fait de glace avant. Je ne pourrai pas tenir loin de toi , tu es ma plus grande richesse et aussi les enfants.

Elle : Josh....

Moi : je t'aime princesse.

Elle : je t'aime aussi... jusqu'à l'infini.

Moi : c'est long l'infini mais ça me convient.

Je pose mes lèvres sur les siennes. Je la prends dans mes bras , on reste comme ça pendant plusieurs minutes. Nous avons entendu frapper à la porte.

Daniella : ANGELICA !!!!

Sa sœur me pousse pour la prendre dans ses bras.

Daniella : tu m'as tellement manqué...

Elle : je suis désolée...je t'ai causé de la peine.

Daniella : tais-toi un peu.

Les deux pleurs comme des madeleines. J'appelle maman pour qu'elle ramène les enfants. J'allais retourner dans la chambre quand j'ai reçu un appel de Léo.

Moi : qu'est-ce qu'il y a ?

Léo : on l'a trouvé . Nous avons trouvé César marrero.

César marrero....il va entendre parler de moi .

Moi : où est-il ?

Léo : nous l'avons ligoter.

Moi : bien . Maintenant je veux que tu le fasses subir toute les techniques de tortures que tu connais mais attention , ne le tue pas , je le ferai moi même.

Léo : comme tu veux.

Je raccroche ensuite. Je partirai l'achever après l'arrivée des enfants. Peu après , ils sont arrivés.

Kiara : Papa ? C'est vrai que maman est réveillé ???

Moi : oui et elle vous attend.

Ryan : qu'est-ce qu'on attend ?

Moi : allons-y.

Je les emmène à l'intérieur , quand ils voient leur mère , ils se mettent à pleurer. C'était vraiment le jour des pleurs. Ce qui est bien c'est que ce sont des larmes de joie.

Elle : mes chéris...je suis désolée.

Ryan : maman ne nous laisse plus...

Kyara : c'est vrai. J'étais tellement triste

Elle : je ne partirai plus.

Ryan : Papa aussi ?

Je m'approche d'eux.

Moi : je ne partirai plus.

On se fait un câlin tous ensemble .

Moi : des vacances ça vous dit ?

Kyara : ouais à Disney Land hein maman ??!!!

Elle : d'accord chérie.

Moi : bon je vais arranger ça. Je reviens dans quelques heures.

Elle : Josh...

Moi : oui ?

Elle : sois prudent... N'oublie pas que tu es blessé au bras...

Moi : t'inquiètes , je n'ai presque plus mal.

Mensonge !

Ryan : reviens vite papa.

Moi : bien-sûr.

J'ai quitté l'hôpital et je me suis rendu à l'adresse où ce bâtards de marrero se trouvait.

J'aperçois Léo qui parlait à Barth.

Barth : voilà le Boss.

Moi : il est où ?

Léo : à l'intérieur. Il est sacrément amoché.

Moi : vous avez butter ces complices ?

Léo : oui.

Moi : c'est bien , tout ce dont j'ai besoin est à l'intérieur ?

Barth : oui tout y est.

J'entre à l'intérieur , marrero était attaché à une chaise, le visage ensanglanté. Des blessures partout , le plus terribles c'est sur son genou. Du sang en jaillissait , il avait du recevoir une balle.

Moi : réveille toi la belle au bois dormant.

Il se réveille en sursaut quand je le donne un coup de pied sur son genou ensanglanté.

Lui : ahhhhhhhhhhhh.

Moi : chut mais tais-toi économise ta voix pour tout à l'heure. Pour ce que je te réserve.

Lui : sa.. Salvador ??

Moi : oui je reviens tout droit des enfers pour te voir.

Lui : com...ment c'est ... possible ? Tu es mort ...dans... cette-explosion.

Moi : tu crois que ton feu d'artifice m'aurait tué ? Pitoyable !

Lui : mais comment ??

Moi : comprends juste que ce n'était pas encore mon heure Contrairement à toi . J'ai commis l'erreur de t'épargner il y a longtemps mais je vais arranger ça.

Lui : je suis désolé , pardonner moi svp. Ne me tuer pas...

Moi : garde tes forces, crois moi . Tu as osé t'en prendre à ma femme. Je vais prendre un malin plaisir à te voir rendre l'âme.

Je prends la bouteille de pétrole que j'avais dit à Barth d'apporter et le renverse sur lui.

Lui : non je vous en prie , ne faites pas ça.

Moi : ne le prend pas personnellement , c'est un petit cadeau.

Je prends mon arme et lui tire dessus. Son corps prends immédiatement feu .

Lui : ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh

Je le regarde brûler comme l'ordure qu'il est. Après m'être assurer qu'il avait cramé , je suis sortie de là.

Moi : faites exploser cet engard.

Barth : ça c'est mon Boss. Avec plaisir !

Moi : Léo va récupérer Angelica et les autres. Ramène les à la maison.

Léo : bien.

Je prends ma voiture et je rentre à la maison. Je prends une douche pour enlever l'odeur de sang et de pétrole.

Ils sont rentrés peu après et la joie était enfin revenu dans cette maison.

Précédent              Suivant
img
img
img