img Les exigences d'un milliardaire impuissant  /  Chapitre 35 Ne te justifie pas  | 
Chapitre 35 Ne te justifie pas
3162    |    15/11/2021

Ils étaient tous restés très silencieux dans la voiture. Jorik conduisait le plus vite que possible. Arrivée à la maison, Maria était encore présente. Jorik tourne la tête et regarde Athéna.

- C’est vraiment ce que tu veux ?,lui demande t-il

- C’est la seule possibilité . Je ne veux pas risquer la vie de mon bébé.

- Notre bébé. Ne redis plus « mon bébé ». Je dois t’avouer quelque chose : ne crois pas que je ne suis pas contente du fait que je deviendrai père. C’est une joie qui me dépasse au point que je ne sais plus comment l’exprimer. Actuellement je sortirai régler le problème, dit-il en montrant du doigt Maria

- Fais comme tu veux, dit-elle avec un brin de jalousie

Maria était en culotte rose avec une petite chemise blanche qui faisait apparaître tous les traits de son corps. On aurait dit une femme qui s’était préparée pour passer une nuit agitée avec son homme. Athéna la regarde tout en se disant que c’était de sa faute, car si elle n’avait pas insisté pour qu’il aille la sauver, ils ne se seront au grand jamais séparés. Heureusement que les vitres de la voiture étaient masquées. Athéna regarde alors Jorik qui était de dos, il avait les épaules bien larges. C’est pour la première fois qu’elle remarque vraiment sa marche : ses pas émettaient un petit bruit à chaque fois que ses pieds entraient en connexion avec le sol. Il avait l’air très tendu, pour ne pas dire en colère : la colère devait être son nom de famille. Jorik est généralement en colère pour moindre chose, comment sera-t-il après l’arrivée de notre enfant ? se demande t-elle

Elle voit Jorik saisir brutalement Maria. Elle voulait sortir, mais c’était finalement résignée à rester dans la voiture ne voulant pas mettre en danger la vie du bébé. Elle se laisse emporter dans ses pensées les plus profondes, puis tout un coup, elle s’est souvenue de ses parents. Elle se demandait s’ils étaient encore en vie puisqu’ils n’ont jamais cherché à la voir.

Du côté de Jorik lui il voit déjà noir. Il s’approche et tire Maria par le bras et la met totalement dehors au deuxième côté de la rue.

- Je t’avais mise dehors, tu fais quoi ici encore ?

- C’est juste que tu n’étais pas d’humeur, sinon je sais qu’avoir de la compagnie te fera un bien fou, répond t-elle

- Pour que tu me fasses la même chose que celle que j’avais comme femme ? Non Maria, la seule chose que je veux actuellement c’est de me venger. Athéna doit regretter de m’avoir trahi et pour ça je suis prêt à utiliser n’importe quel moyen : même si je dois te tuer pour ça

—— ——
            
img
img
  /  1
img
img
img
img