img Les exigences d'un milliardaire impuissant  /  Chapitre 41 Lui!!!  | 82.00%
Télécharger l'appli
Historique
Chapitre 41 Lui!!!
Nombre de mots : 1744    |    Mis à jour : 19/04/2022

Jorik était dans la voiture avec Athèna. Il était avec un chauffeur car personne n’était en état de conduire. Athèna regarde Jorik de façon et ce dernier se sentait bizarre car selon lui, ça doit être la jalousie. Il racle de temps en temps la gorge. Il se demandait qu’est-ce qu’elle avait en tête, mais une idée lui est venu à l’esprit. Il fait sortir le gilet par balle qu’il avait fait fabriquer spécialement pour elle. Il voulait le lui faire porter, mais elle retient sa main ce qui l’a arrêté et dans le feu de la discussion, il l’a reposé à sa place.

- Dis moi une chose…, commence Athèna

- Oui je t’écoute

Jorik avait répondu si vite qu’Athèna était étonnée.

- Dis tu as remarqué la fille de Bianca non ?

- Euh oui

Il se demande quelle question bête elle posait comme ça ? Une fille qui lui aie presque rentré dedans comment pouvait-il ne pas la remarquer. Le sang ne mentait pas non plus, elles avaient les mêmes comportements enfantins, mais cette fois ci Athèna n’avait pas réagi ce qui n’est pas normal. Elle avait le regard pensif. Peut-être qu’elle sent déjà une sorte de lien entre elles. Même son silence déjà lui donne des maux de tête. Il préfère la voir énervée, révoltante. C’est bien mieux que quand elle décide de se prolonger dans son monde intérieur. Le chauffeur les regardait à travers la vitre, Jorik changea immédiatement son regard et le chauffeur ravale difficilement sa salive.

- Monsieur vous saignez.

Jorik regarde son bras. Oh oui c’est vrai. Athèna le regarda très sévèrement.

- Prenez la direction de l’hôpital.

- Non ce n’est rien de grave.

- Chauffeur à l’hôpital, redit-elle

Nous avons pris la route en même temps. Jorik ne voulait pas la contredire. Elle s’approche de lui puisqu’ils étaient tous à la siège arrière, elle essaie de toucher la blessure et Jorik grimace déjà même. Elle a déboutonné sa chemise. Il y avait une trousse de secours. Il voit sa femme l’ouvrir délicatement. Elle débande la blessure, la nettoie. Le chauffeur les regardait toujours.

- Si quelque chose lui arrive, si elle sent un peu de douleur, je te tué, dit-il en regardant le chauffeur droit aux yeux.

Ce dernier s’était concentré en même temps car Jorik pouvait le faire. Athèna, elle ne dit absolument rien. Elle lui bande la blessure à nouveau après l’avoir bien nettoyer. Elle ne blague pas du tout. Après avoir fini, elle redit au chauffeur que ce n’était plus nécessaire d’aller à l’hôpital. Elle me donne deux comprimés que je prends en même temps sans même savoir ce que c’est : si elle voulait me tuer, je suis un homme mort comme ça.

- Tu penses à quoi ? Me demande-t-elle

- Je me disais que si c’était un poison, j’allais mourir bêtement comme ça

- Tu as raison donc apprenez à reconnaître la valeur de la femme. Tuez un homme ne prendra pas plus d’une minute pour sa femme seulement que ça ne paie pas et la liberté est mieux que la prison.

Elle avait raison. Jorik la regardait avec admiration.

- Je ne sais pas pourquoi ces derniers temps ci tu es si silencieuse et que tu ne fais plus de bêtises.

- En fait c’est à cause de Bianca

- Comment ça ?

- Je l’observe depuis un bon moment. Tu ne crois pas qu’on se ressemble un peu. Je ne sais pas je l’apprécie tellement, mais il y’a toujours quelque chose qui me dérange chez elle.

- Quoi ?

- Sa manière de me parler, son regard. C’est comme si j’étais la même personne en même madame quoi. Tu vas sûrement penser que je délire, mais ce n’est pas le cas.

- Je te comprends en quelque sorte.

- Et même sa fille me ressemble. Je ne sais plus quoi penser.

- Ne pense plus à rien et ne te fais pas des idées.

- Ok

Il avait peur du jour qu’elle découvrira la vérité. Il ne voulait pas lui mentir, mais il ne peut non plus prendre des décisions à la place de Bianca. Tout d’un coup, ils ont eu une petite secousse. Jorik sert Athèna dans ses bras tout en demandant au chauffeur le problème. Ce dernier lui montre du doigt le devant et Jorik comprends en même temps qu’un danger est là. Il téléphona en même temps à Bianca pour lui dire qu’ils sont encerclés et décrit le lieu à travers le GPS. Devant lui se trouvait un petit coffre. Il l'ouvre et fais sortir deux armes. Il tend un à Athèna en lui donnant des instructions : quoiqu’il arrive, elle doit fuir. Elle regarda autour d’eux et voit qu’ils en quelque sorte isolés. Il n’y avait pas d’arbres et les maisons étaient dans de sales états. Il y avait une sorte de brouillard épais qui rendait la vision un peu floue. Ça lui a rappelé Roméo parce qu’ils se sont déjà promenés une fois dans un endroit du genre. Elle pose sa main sur la grossesse et dit avec assurance quoi qu’il arrive, l’enfant doit vivre. Ils sont tous sûrs d’une chose, ça ne peut qu’être l’œuvre d’Aeden.

Jorik malgré sa douleur à l’épaule, sort en premier de la voiture. Il s’avança à pas de tortue vers eux. Il cache bien son arme car on ne sait jamais. Il agit de façon apeurée pour paraître faible. Plus il s’approchait, plus il les voyait plus correctement : il était plus de dix et avait plus de 4 voitures. Il bloquait la voie intentionnellement.

- Eh Bonsoir ! Commence Jorik

- Nous voulons simplement la femme, dit un des hommes immédiatement

- J’étais seul avec mon chauffeur.

- Vous en êtes sûrs Monsieur Jorik ? Vous croyez que nous ne vous connaissions pas ? Allez ! Nous voulons voir votre femme car nous l’avons vu entrer dans la voiture.

- Si vous me connaissez autant, nous n’aurions jamais pu venir vous mettre sur ma route. Vous savez de quoi je suis capable.

- Nous savons aussi que vous êtes incapables de voir votre femme souffrir et perdre le bébé. D’où nous voulons la vois simplement si non, nous commencerons par tirer en l’air et vous connaissez déjà les conséquences.

Jorik commence par se mépriser lui-même : si seulement je ne t’avais pas croisé, je n’allais pas devenir un homme que des idiots menacent au nom de sa femme puisqu’ils n'auraient rien à me prendre. Il respire profondément : de un Athèna ne portait pas le gilet, lui non plus d’ailleurs et de deux elle ne peut pas courir non plus. Alors il doit accepter.

- Athèna, sors de la voiture tranquillement, fais moi confiance, crie-t-il.

Elle sort sans se presser et ça surprenait même Jorik : elle a encore de l’élégance. Elle vient vers lui et les hommes avaient déjà le sourire aux lèvres. Il pose la main sur l’épaule d’Athéna et la pousse brusquement pour qu’elle avance vers leur voiture. Jorik cherche à trouver un peu de temps jusqu’à l’arrivée des hommes de Bianca, mais sa pensée se retourne encore sur la protection de sa femme. Si une bataille s’éclate ici, elle peut en mourir. Il ferma les yeux et les regarda faire. Ils l’ont mise dans une voiture et le conducteur avec trois autres voitures se mirent à partir. Il voyait sa femme entrain de partir, mais il se sentait impuissant. Les autres étaient restés, car ils voudront sûrement le tuer. Il pétait un câble au fond de lui et la seule envie qu’il avait, c’était de tuer.

- Vous vous sentez comment ? Faible c’est ça ? C’est justement ce que nous voulions que vous ressentiez, Demande un des hommes

- Si quelque chose lui arrive, je vous le ferai payer, dit-il tout chaud

- Calmez vous d’abord.

Athèna était très calme ce qui étonnait les hommes qui étaient dans la voiture parce qu’elle était pourtant décrite comme une femme rebelle.

- Vous croyez autant que votre mari vous sauvez ?

- Je ne crois en rien.

Les deux voitures qui les accompagnaient se sont arrêtées et s’étaient perdues dans le brouillard. Athèna entendait seulement des coups de feu de nulle part. Ce conducteur a dû s’arrêter et sortir aussi sans oublier de condamner la porte. Il commence à tirer dans le vide aussi comme un fou. Avant de recevoir une balle dans le front et de s’écouler. Athèna réussit à défoncer la porte et sort. Elle ne voyait plus que des corps inertes aux sols et la vue du sang la terrifiait. Elle voulait même tomber, mais une main la rattrape avec justesse.

- Depuis quand tu es devenue si faible Athèna ? Questionne la personne.

Elle ne voulait pas se retrouver car cette voix lui est familière et s’évanouir en même temps. Elle la prend, l’a reposé dans la voiture des agresseurs et s’est mise en route. Arrivée à un niveau, ses hommes à lui l’attendaient déjà avec une nouvelle voiture. Elle sort et prend Athèna dans ses bras. Du sang coulait tout au long de sa poitrine et jambes.

- Monsieur, vous…

- Ouvre moi la voiture et conduis nous à ma base, dit la personne

L’homme s’exécute et la conduit à leur base. Il y avait déjà un avion qui les attendait. Sans même se changer, elle rentra dans l’avion avec Athèna dans ses bras. C’était en quelque sorte un jet privé avec tous les outils de soins nécessaires. Il y avait des lits, un restaurant, salle de massage c’était comme être dans un hôtel cinq étoiles. Elle la pose sur un lit et c’est là que lui commence à ressentir les effets, elle ne tombe quand même pas, mais se met plutôt sur le lit avant de s’endormir totalement près d’elle. Son homme si était présent sur le lieu, sans déjà que quelque chose ne va pas. Il se dirigea vers elle, déshabille sa chemise tout doucement pour ne pas que Athèna qui est à côté se réveille. C’était vraiment l’horreur. Elle avait reçu deux balles à la poitrine qui malgré le gilet a pu pénétrer son corps et une balle à la jambe. Comment avait-elle pu tenir ? Se demande l’homme mais l’ordre était de décoller quoi qu’il arrive et c’est ce qu’il fit : cette personne, n’est tout autre que Roméo. Oui encore lui. Reste à savoir s'il n'était pas supposé être en voyage.

—— Chapitre bloqué ——
Télécharger l'appli pour lire la suite
Précédent              Suivant
img
Table des matières
Chapitre 1 Je suis occupée Chapitre 2 Elle ne cède pas Chapitre 3 La demande en mariage Chapitre 4 Où dormirai je Chapitre 5 Elle te donne autant de chaleur que ça Chapitre 6 Dégage devant moi
Chapitre 7 Elle est dingo
Chapitre 8 Un putain de jalousie l’anime
Chapitre 9 Même endormi, il délire
Chapitre 10 L'exception à la règle
Chapitre 11 Je suis vierge
Chapitre 12 Quand Athéna est sérieuse
Chapitre 13 Quand les liens se renforcent
Chapitre 14 Ma belle mère
Chapitre 15 Le client insolent
Chapitre 16 Il a peut-être des couilles
Chapitre 17 Une famille de psychopathes
Chapitre 18 Je ne suis pas mariée en tant que telle
Chapitre 19 Au nom de la vérité
Chapitre 20 Le commencement des problèmes
Chapitre 21 Ton corps est mon temple
Chapitre 22 La tristesse derrière le masque
Chapitre 23 Athéna ! Athéna !
Chapitre 24 Tu voulais du sexe
Chapitre 25 OÙ EST ATHÉNA
Chapitre 26 Mourir ou vivre
Chapitre 27 À relire!!!
Chapitre 28 Quand l'intelligence domine...
Chapitre 29 Elle voulait que sa douleur diminue
Chapitre 30 C’est à cause de madame
Chapitre 31 Donc le bébé est encore en vie
Chapitre 32 Tu deviens mon adversaire.
Chapitre 33 Tu aurais dû m’arrêter
Chapitre 34 La demande d'Athéna
Chapitre 35 Ne te justifie pas
Chapitre 36 Madame Bianca
Chapitre 37 Les problèmes commencent
Chapitre 38 Maintenant vous le saviez.
Chapitre 39 La décision de Roméo
Chapitre 40 Elles doivent vivre ensemble
Chapitre 41 Lui!!!
Chapitre 42 Clarisse et son fils.
Chapitre 43 La petite amie de Roméo
Chapitre 44 Travis, cuisinier
Chapitre 45 Roméo
Chapitre 46 Que cache Clarisse
Chapitre 47 Athèna et la danse, une histoire d'amour
Chapitre 48 Roméo aux bouts des limites
Chapitre 49 L'accouchement d'Athéna
Chapitre 50 Quand la sympathie prend le dessus
img
  /  1
img
img
img
img