img Le prince des mages  /  Chapitre 19 Concrétisation  | 
Chapitre 19 Concrétisation
2216    |    14/07/2021

Sirkol prononça ces mots avec une raideur qui blessa son orgueil, puis flotta vers la source du désastre sans précèdent qui avait ébranlé le domaine d’Athok. Il connut enfin ce qu’était l’ultime colère, colère contre Miron et Kei, qui se sont lentement redressés et regardèrent à présent leur pire ennemi s'approcher d'eux.

"Je dois encore une fois de plus vous féliciter, Miron. Jamais dans l'histoire de Stanys un tel spectacle ne s’était produit, au-delà de toutes nos espérances. Je dois dire que moi, dans ma longue vie riche en expériences trépidantes, je n'ai jamais rien vu d'aussi époustouflant ni personne d'aussi doué. Votre ami ici."

Et il a désigné Kei avec dégoût comme à son habitude.

"...a été d'un grand soutien, je dois l'admettre. Vous êtes plus qu’un vrai génie, et dire que dans ma demeure j’ai abrité un monstre magnifique certes mais un monstre tout de même, dont mon devoir est d’achever dans toute sa sublimité. Comme vous l’aviez si bien dit, tout a une fin. Et il est temps pour vous de vous reposer enfin, auprès de ton ami."

A sa grande surprise, au lieu de trembler de courroux et de désir de vengeance, Miron leva les yeux au ciel puis secoua la tête, visiblement ennuyé.

"N'es-tu pas fatigué de te répéter sans arrêt Sirkol, aussi loin que je me souvienne, ce sont les seuls mots que j'ai jamais entendu de toi en t'adressant à moi. Me féliciter, m'admirer, me glorifier et enfin me condamner. J'en suis moi-même malade alors je crois que tu devrais toi aussi cesser.

Arrête tes paroles inutiles et ennuyeux, et montre-moi enfin, là maintenant, ce pouvoir que tu proclames tant posséder et capable de tout éradiquer, même moi. Concrétises ce que tu as promis."

Alors, sans plus attendre, Sirkol invoqua sa magie. La masse d'ombres s'étendit et s'intensifia de manière effrayante, faisant trembler la terre et devenant une vague gigantesque qui se précipita sur les garçons et se dressa juste devant eux pour les engloutir. Kei tituba, saisi d'une terreur indesc

—— ——
            
img
img
  /  1
img
img
img
img