img Le prince des mages  /  Chapitre 13 Jeu mortel  | 
Chapitre 13 Jeu mortel
1586    |    01/07/2021

C'était le clair de lune, une courte mais d’une impression subliminale période durant laquelle cet astre si loin, si resplendissant et d’une rondeur remarquable demeurait parfait, avant de décroître et de disparaître à nouveau. Tout était absolument visible. Les cris d’horreurs, les grognements sinistres et autres bruits d'animaux en tout genre résonnaient dans tous les couloirs, dans l'atmosphère saturée de magie noire, rongeant les oreilles jusqu'au sang. La nuit devenait de plus en plus froid, apportant une misère inimaginable à la mère étoile et à ses enfants nocturnes. Ces bêtes, quant à elles, ne comprenaient rien d'autre que le désir inconditionnel de dévorer les garçons dans leur intégralité, et ne s’arrêteraient que lorsque ce serait fait. Les monstres étaient éparpillés un peu partout dans un labyrinthe aussi déformé qu'étendu, où régnait un brouillard magique et particulièrement plus étouffant que celui qui recouvrait Stanys. Une large terrasse surplombant le territoire de combat était éclairée par d'immenses lanternes blanches portées par des êtres cachés dans des manteaux noirs cousus de fils d'argent. Et sur laquelle, bien entendu, étaient confortablement installés les invités privilégiés du spectacle présidé par nul autre que Sirkol. Ce dernier, vêtu d'un somptueux costume rayonnant de noir et prasin, se leva, trahissant dans toute sa physionomie sa joie immodérée de ce jeu d'atrocité, qu'il avait inventé pour ressen

—— ——
            
img
img
  /  1
img
img
img
img