img Un amour insoupçonné  /  Chapitre 36 36  | 72.00%
Télécharger l'appli
Historique
Chapitre 36 36
Nombre de mots : 1013    |    Mis à jour : 24/11/2022

Comment tu te portes ma petite fit la voix douce de Jasmine à l'égard de la jeune femme

-ah Jasmine je ne saurai te dire exactement si je vais bien ou le contraire répondit la jeune femme main posée sur la joue

-Katrina est ta sœur qu'est-ce que cela te fais dis-moi

-que devrais je te dire Jasmine, quand on voit la vie qu'à eu Katrina et celle que j'ai eu il y'a déjà barrière à ce lien de sang, elle ne saura jamais être une sœur pour moi, ou encore pour Stefan je le sais et je ne revendique absolument rien. Cela dit à présent il y'a une chose qui me dérange un peu et cela concerne Evans

-non, je sais à quoi tu penses et je te défend de penser de cette façon fit Jasmine en coupant la jeune femme

-deux sœurs qui ont partagé un homme c'est vraiment la pire des choses ce qui est sûre je ne me serai jamais laissé entraîner dans ce mariage si j'avais su que la précédente copine d'evans avait un lien de parenté avec moi jamais avoua sincèrement la jeune femme

-que pense tu faire à présent la questionna Jasmine

-que puis-je faire Jasmine, je suis déjà follement amoureuse de lui où trouverais je la force de partir en le laissant derrière moi, je ne le pourrait pas fit la jeune femme le regard encré dans celui de Jasmine

-Bien c'est ce que je voulais entendre, si tu venais à t'en aller je ne sais pas ce qui se passerai avec monsieur Evans il est déjà tellement attaché à toi et nous tous d'ailleurs

Azmi ne répondit pas mais lui esquissa un sourire, la veille elle avait passé la nuit à réfléchir sur sa relation avec Evans en la remettant en doute, Katrina étant sa sœur elle s'était posée la question de savoir si cette relation qu'elle traitait avec Evans n'était pas maudite, après mûre réflexion elle tomba d'accord qu'elle ne devait s'en vouloir de rien. Evans était aujourd'hui plus que jamais encré dans son cœur et elle ne se voyait aucunement pas le quitter.

Non loin de là dans un restaurant de la place, Evans show assis sur sa chaise le regard fixé, le visage impassible, réfléchissait mûrement au mot qu'il voulait faire sortir de sa bouche.

-pourquoi tu m'as appelé ici Evans show fit la voix du géniteur de Katrina à ce dernier

Le regard dure du jeune homme ne le quittait pas, il le fixait et tout ce qu'il ressentait à son égard était de L'indifférence.

-j'ai été surpris commença le jeune homme, j'ai été surpris malheureusement de découvrir que ma Azmi, ma femme est issu de vous, cela a été un choc énorme pour moi fit le jeune homme d'une voix sûre et sans tremblement

Dans sa chaise, le père de Katrina observait à son tour le jeune homme en essayant de deviner où il voulait en venir.

-tu es sans ignorer que je ne t'apprécie pas réellement Evans alors va droit au but je te prie répondit-il au jeune homme

Le jeune homme esquissa un sourire amer et répondit.

-vous lui devez des explications, des explications et même des excuses car vous avez presque réussi à détruire sa vie à cause de votre irresponsabilité

-je ne dois rien et ce à personne, chacun est libre de faire ses choix bon comme maivais et moi j'ai fait le mien celui d'abandonner ma seconde famille et ce sans état d'âme

Sa seconde famille ? Donc il en avait une première conclu le jeune homme, décidément cet homme est vraiment détestable conclu le jeune homme une fois de plus.

-c'est horrible,c 'est horrible de voir que vous ne regrettez rien, c' est regrettable et même horrifiant, cependant je suis heureux, car c'est grâce à vous d'une infime parti que ma Azmi soit devenue la femme qu'elle est, je pourrais vous remercier mais je ne le ferai pas fit le jeune homme

-je n'attend pas des remerciements de qui que ce soir Evans ni de toi ni de personne, je ne considère pas ces deux bâtarde comme mes enfants

-encore heureux, n'est-ce pas car vous êtes un homme honteux, cela dit ces bavards vaut mille fois mieux que vous alors il faudrait songez à renaître pour en devenir un afin d'avoir des valeurs, et même des principes fit le jeune homme sans perdre son calme

-ne t'azarde pas à me critiquer ou encore à m'insulter tu n'as aucune idée de ceux par quoi je suis passé alors ne me condamne pas réagit l'homme tombant en colère contre le jeune homme

-je ne désir que ça connaître ceux par quoi vous êtes passé, je ne suis pas certain que cela pourrait justifier l'abandon de vos enfants, non je n'en suis pas certain fit Evans

-les gens riches comme toi ne peuvent évidemment pas savoir ce que s'est que d'être pauvre et de ne pas pouvoir se nourrir ou encore nourrir sa famille, toi Evans tu as tout eu, maison, nourriture, tu as grandi sans manquer de rien alors je te prie de ne pas juger ce que tu n'ai pas en mesure de comprendre

-euh comme je l'ai dit vos raisons ne tiennent pas la route, j'avais eu cette envie que vous vous expliquiez avec vos enfants mais si c'est cette explication que vous aurez à lui donner alors cela n'en vaut certainement pas la peine. De plus vous ne leur portez aucun intérêt alors à quoi bon leur rencontré. Je vais prendre congé de vous fit le jeune homme alors qu'il se levait de table, une dernière chose à partir d'aujourd'hui si on venait à se revoir peu importe où c'est monsieur pour vous et vous avez l'obligation de me vouvoyer comme je le fais avec vous passez une bonne journée termina le jeune homme

De sa démarche assurée, le jeune homme quittait le restaurant avec en poche la confirmation de ses craintes, il avait vouloir offrir à cet homme l'opportunité de s'expliquer avec ses enfants, opportunité dont il n'avait apparemment pas besoin.

—— Chapitre bloqué ——
Télécharger l'appli pour lire la suite
Précédent              Suivant
img
img
img