img Un amour insoupçonné  /  Chapitre 25 25  | 50.00%
Télécharger l'appli
Historique
Chapitre 25 25
Nombre de mots : 1582    |    Mis à jour : 13/11/2022

Azmi Mendes avait prit sa douche avant de s'asseoir près de la fenêtre, elle contemplait les employés de la grande maison entrain de nettoyer et arrosé le jardin, peu de temps avant cette grande demeure était pour elle comme un rêve éveillé, aujourd'hui elle ne savait quelle opinion avoir au sujet de tout ce luxe, toute cette richesse. Tout le monde voudrait être riche, au côté de celle ou de celui qu’il aime, tout comme les autres, Azmi avait toujours aspirée à avoir une bonne situation mais avant tout avoir un homme dans sa vie qu'elle aurait aimé et qui l'aurait aimé tout autant.

- tu ne passe pas une bonne journée fit la voix de son frère alors qu'il pénétrait la grande chambre qui était sienne

- en effet c'est exact, cette journée n'a pour du moins pas très bien débuter je l'avoue répondit la jeune femme

- tu n'es pas heureuse Azmi déclara le jeune homme, je t'ai senti heureuse à un moment donné, mais aujourd'hui je ne le ressens plus lui dit le jeune homme en prenant place près d'elle

- pour être tout à fait honnête je ne saurai moi même te dire si je suis heureuse ou pas lui avoua la jeune femme en baissant la tête, de toutes les façons en me liant à Evans je n'ai jamais envisagé de l'être, et donc je ne devrais pas être déçu termina par dire la jeune femme

- je suis énormément peiné dit Stefan en regardant sa sœur. Tu ne mérite pas tout ça, tu mérite tout l'amour du monde et tout le bonheur possible il y'a peu j'étais encore convaincu que tu l'aurais trouvé auprès d'Evans dit le jeune homme avec un faible sourire, à présent je me dis que cela n'était peut-être qu'une illusion ou alors une aspiration de ma part, car je voulais tant voir ma grande sœur heureuse, mais avec la venue de Madame Katrina tout se complique termina par dire le jeune homme avec un gout amer

- je ne veux pas que tu sois soucieux à propos de moi, je suis heureuse, oui heureuse tant que tu l'es, rappelle toi que malgré tous les malheurs que j'aurai à traverser, je garderai toujours le sourire lorsque je te verrai épanoui et heureux essaya de convaincre la jeune femme

- mais cela ne va pas toujours être suffisant répondit le jeune homme en secouant de la tête

- ça ira, du moins je m'en contenterai le temps qu'il faudra répondit Azmi à son frère

Stefan voyait dans les yeux de sa sœur la douleur qu'elle ressentait au plus profond de son âme, cependant il était plus qu'admiratif devant tous les sacrifices qu'elle faisait pour qu'il puisse avoir la meilleure vie possible.

- je sais que tu fais tout ça à cause de moi, et si tel est le cas tu peux tout arrêter, on trouvera un autre moyen de s'en sortir je le sais

Oui au tout début se sacrifice était totalement pour sa mère et son frère mais aujourd'hui les choses avaient changé, son cœur battait malheureusement pour cet homme qui était devenu son mari il y'a des mois

- tout ira bien Stefan ne t'en fais pas

- d'accord répondit le jeune homme à sa sœur

- parlons de toi à présent

Assis dans son fauteuil, Evans show repensait au visage triste qu'affichait sa femme ce matin, il s'en voulait énormément pour tout ce qui était entrain de se passer, peut-être était ce stupide de vouloir la protéger des médias.

- alors là mon pote, je te sens soucieux plus que jamais, et je pense savoir qui en est la cause dit Ethan alors qu'il pénétrait le bureau de son ami

- en effet je pense bien que tu n'ignore nullement qui en est la cause répondit Evans en passant une main sur son visage

Ethan était pour du moins ravie de voir son ami dans cet état lui qui était toujours très calme face à toute situation perdait à présent ses moyens et cela ne pouvait que le ravir.

- qu'a t-elle encore fait tu peux me le dire tu sais, peut-être pourrais-je t'aider dit Ethan en buvant son thé

- je n'en sais rien, comment penses-tu que tu pourrais m'apporter ton aide le questionna Evans

- j'en sais trop rien, cela dépend du chantage qu'elle a utilisé pour rentrer dans ta vie, une fois de plus, je le sais qu'elle est très sournoise quand elle veut dit Ethan avec un air sur de lui

Evans était surpris que son ami connaisse parfaitement Katrina, ce qui éveilla sa curiosité étant donné que lorsqu'il était encore avec cette dernière, elle n'était pas proche, voir même pas de lui.

- tu sembles si bien la connaître, comment cela se fait demanda Evans avec sérieux

- en effet tu étais trop amoureux pour voir qu'elle te manipulait depuis le début, mais bon cela n'est pas le sujet alors dis-moi comment fait-elle pour te tenir en laisse

- me tenir en laisse c'est un bien grand mot pas vrai, je suis encore maitre de mes actes, jusqu'ici répondit le jeune homme un peu sur la défensive, Katrina a menacée de divulguer des informations sur Azmi aux médias lui avoua t-il finalement

Ethan écoutait attentivement son ami, fit mine de réfléchir un moment et lui répondit.

- euh mais cela n'est pas grand chose pourquoi ne pas la laisser dire ce qu'elle a dans son sac, après tout que sait-elle demanda de façon rhétorique le jeune homme, rien si j'étais à ta place je l'aurai laissé raconter sa version à qui elle voudra, et j'en ferai autant dans cette histoire elle est la fautive alors laisse la se faire pointer du poids

- oui peut-être, mais je ne veux pas être le sujet principal de tous les médias, je veux juste vivre ma vie tranquille aux côtés de ma femme expliqua Evans à son ami, je voudrai l'éloigner de nous mais de façon subtile

- bien et ce test de paternité quand le feras-tu

- dans les jours avenir certainement

- bien, maintenant je vais retourner à mon travail, tu verras mon frère tout va bien se passer dit Ethan alors qu'il sortait du bureau

Le soleil se couchait lentement sur la ville de los Angeles, la voiture d'Evans show se garait dans la cour de la grande maison, de la fenêtre de sa chambre, Katrina Pierce observait le jeune homme avec attention, elle lui avait préparé une surprise qui ne le laisserai pas insensible, elle courut jusqu'au seuil de la porte de sa chambre et attendait de le voir passer dans le couloir pour l'interpeller.

- Evans mon petit chou bon retour à la maison l'accueillit-elle à bras ouvert

Confus Evans resta de marbre et l'observa.

- j'ai une très grande surprise pour toi mon grand amour, je te promets tu vas l'adorer et ta chère femme Azmi va autant l'adorer je te le promets euh fit la jeune femme avec un air de moquerie

- je suis épuisé Katrina, comprends que ce soir je n'ai pas l'énergie nécessaire pour t’écouter déblatérer des bêtises dit Evans alors qu'il perdait patience

- oh mon gros loup ! Je suis sure que tu aimeras ma surprise euh, je te conseillerai de m'écouter fit-elle lorsqu'elle vit le jeune homme se retourner pour s’en aller

- de quoi tu parles, de quelle surprise parles tu lui demanda-t-il avec un soupçon de colère

- euh...j'avoue j'ai aimé vous voir tous les deux nues comme des verres de terre entrain de faire l'amour, rien que d'y penser j'en ai l'eau à la bouche. A ta façon de la toucher on voit tout de suite l'amour que tu as pour elle de même que pour cette chère Azmi j'imagine qu'elle est littéralement amoureuse mais hélas son cœur sera brisé une fois de plus

- de quoi tu parles fit le jeune homme avec sérieux,

-je parle....euh non il serait mieux que je te montre comme ça c'est plus convaincant dit Katrina en sortant son téléphone

Evans attrapa le téléphone et visionnait la vidéo que Katrina avait laissé jouer sur ce dernier, alors qu'il regardait cette vidéo son sang se mit à chauffer dans ses veines

- c'est une vidéo assez chaude je trouve, malgré toute votre douceur, cela pourrait chauffer n'importe qui fit la jeune femme avec un rire moqueur

Prit de colère il jeta le téléphone contre le mur avec violence et se saisit du cou de la jeune femme dans le but de l'étrangler.

- arrête mon chaton tu me fais énormément mal fit Katrina sans toutefois perdre son rire moqueur

- comment as-tu osé nous filmer dans notre intimité s'écria la voix d'Evans en colère

- comment as-tu pu oublier de boucler la porte avant de faire une chose pareil, j'ai juste profité de ta négligence lui expliqua t-elle

Oui il avait été négligeant, il avait été emporté par la douceur de cet instant là et en voilà les conséquences.

- que racontes-tu la porte n'était peut-être pas boucler mais elle était fermée et dans cette maison personne n'entre sans avoir frappé toi tu t'ai permise de nous filmer dans ce moment si intime

- oui et je ne le regrette pas, j'ai des copies, j'en ai plusieurs alors maintenant soit tu feras ce que je veux, soit le monde entier verra à quel point tu es un vrai Dieu au lit et ta femme une vrai chaste coincée

—— Chapitre bloqué ——
Télécharger l'appli pour lire la suite
Précédent              Suivant
img
img
img