img Maman et son admirateur mystérieux  /  Chapitre 5 Le gigolo  | 1.02%
Télécharger l'appli
Historique
Chapitre 5 Le gigolo
Nombre de mots : 1657    |    Mis à jour : 23/06/2022

« Aidez-moi ! »

Maurice a baissé le regard vers la femme ivre dans ses bras. Elle s'agrippait à ses manches comme s'il était une bouée de sauvetage au milieu d'un océan déchaîné.

En parcourant son visage, il s'est dit que cette femme lui était un peu familière.

Cependant, il n'a pas eu le temps de réfléchir. Antwan avait surgi de sa salle privée et trouvé Eliana dans les bras d'un autre homme. Son énorme visage violet de colère, il a rugi : « Tu viens avec moi ! »

Maurice a jeté son regard indifférent à Antwan.

Antwan a alors légèrement hésité. Bien que cet homme ne soit qu'un simple étranger, il pouvait quand même sentir qu'il était dangereux. Antwan a paniqué devant son aura.

« Sors d'ici », a dit catégoriquement Maurice.

« Tu te prends pour qui pour me dire ce que je dois faire ? Comment oses-tu me voler ma femme ? Sais-tu qui je suis ? Rends-la-moi ! », a dit Antwan en essayant de gonfler sa poitrine comme un mâle alpha agressif. « Sinon, je ne te laisserai pas quitter l'Imperial Golden Club ! »

Wyatt, qui buvait et regardait cette scène se dérouler devant lui avec amusement, a soudainement éclaté de rire.

Intéressant ! Cette espèce de gros homme a eu le culot de menacer Maurice.

Comment osait-il défier Maurice ?

« Eh bien, vu que tu as une jolie femme dans tes bras, je vais m'occuper de lui. » Wyatt s'est levé négligemment et a fait un clin d'œil à Maurice. Ensuite, il s'est approché du gros homme. Brusquement, il a levé le pied et a asséné un coup de pied dans l'estomac d'Antwan, le faisant tituber de quelques pas en arrière. Puis il a quitté la pièce en claquant la porte.

« Mettez-le hors de ma vue », a aboyé Wyatt aux gardes du corps.

Deux gardes du corps se sont rapidement mobilisés. Ces derniers ont traîné Antwan jusqu'à la porte de l'Imperial Golden Club et l'ont jeté dans la rue.

Les passants contournaient Antwan, le regardant avec curiosité. Jamais il ne s'était senti aussi humilié de toute sa vie.

Dans le salon privé, Eliana agrippait toujours les vêtements de Maurice.

Agacé, il a essayé de se débarrasser de ses mains têtues.

Mais cela a produit des effets inverses, elle a entouré son cou de ses bras et pressé son corps contre le sien. « Tes yeux, je les ai déjà vus quelque part... »

Son haleine chaude sentait légèrement l'alcool, effleurant sa peau comme une brise légère. Elle a mordillé sa lèvre inférieure de manière séduisante, et ses yeux larmoyants ont attiré l'attention de Maurice.

Puis, il a soudainement pris conscience de la situation. Des souvenirs vifs et clairs du passé ont surgi dans son esprit. Il s'est souvenu d'avoir embrassé une femme et d'avoir fait l'amour avec elle.

La même femme de l'époque était celle qui se trouvait devant lui en ce moment.

Son expression s'est assombrie immédiatement. « C'est bien toi. »

Eliana a refermé les yeux, grisée par l'alcool. En gémissant de douleur, elle a appuyé sa tête sur son épaule, fatiguée.

Ses douces lèvres ont effleuré la peau nue de Maurice, lui donnant la chair de poule. Une envie sexuelle inexplicable s'est éveillée dans son corps.

Il a ricané : « Tu crois vraiment que je vais tomber dans le même piège deux fois ? »

Il était déjà tombé dans ce piège il y a cinq ans. Ses adversaires essayaient-ils de le piéger à nouveau ?

C'est ridicule ! Ses adversaires auraient au moins dû choisir une autre femme pour le séduire. Croyaient-ils qu'il était un imbécile aveugle ?

« Hein ? Je voudrais juste rentrer à la maison. Adrian et Aileen m'attendent », a murmuré Eliana dans son souffle. En voulant se mettre sur ses pieds, elle a momentanément perdu l'équilibre et a plaqué ses mains contre la poitrine de Maurice pour retrouver son équilibre. « Wow, très ferme », a-t-elle commenté avec surprise.

Ses doigts se sont aventurés autour de son corps. La musculature de l'homme était ferme et bien définie. Qui plus est, il avait des épaules larges et une taille étroite. On aurait dit un dieu.

En fronçant les sourcils, Maurice a saisi ses mains pour l'empêcher de le tripoter.

Eliana, les yeux embués, a incliné la tête et a regardé Maurice dans les yeux. Elle a soudainement souri, ses yeux s'illuminant de reconnaissance. « Hey ! Je te connais ! »

Maurice a haussé les sourcils. « C'est vrai ? Alors qui suis-je ? »

« Tu es... Tu es ce genre d'homme. »

Maurice a froncé les sourcils et a demandé patiemment : « Quel genre d'homme ? »

Ses belles lèvres rouges se sont ouvertes et elle a lâché : « Un gigolo. »

Cette réponse inattendue a fait naître la colère dans les yeux de Maurice. Réprimant sa colère, il a serré les dents et a demandé : « Un gigolo, dis-tu ? Alors laisse-moi te servir ce soir. »

En effet, il était curieux de voir où cette femme mettrait la limite.

« Ah ! »

Eliana s'est soudainement sentie étourdie et a pressé ses doigts fins contre sa tempe. En reprenant ses esprits, elle était déjà assise sur le canapé.

Sous un éclairage faible et chaleureux, l'homme s'est penché vers elle et a glissé ses bras autour de sa taille. Elle a voulu reprendre ses esprits, mais elle s'est sentie encore plus étourdie.

À la seconde suivante, ses lèvres étaient pressées contre les siennes.

L'homme a embrassé la jeune femme passionnément et follement, comme s'il voulait ne faire qu'un avec elle.

Eliana a subitement eu chaud. En s'agrippant fermement à la chemise de l'homme, elle a murmuré : « Attends, attends... »

Hum, cette femme allait-elle déjà exposer ses vraies couleurs ?

Maurice lui a jeté un regard froid. « Qu'est-ce qu'il y a ? »

« Je... Je ne dispose pas d'argent sur moi aujourd'hui », a-t-elle dit d'une voix traînante. En état d'ébriété, tout était parfaitement flou pour Eliana à ce moment-là.

« Alors elle insiste pour continuer à jouer la comédie. Alors, d'accord. Je jouerai le jeu », s'est dit Maurice.

Il s'est à nouveau penché en avant, mais cette fois, il a embrassé le lobe de son oreille et l'a léché doucement. Puis, il lui a chuchoté à l'oreille : « Je te servirai gratuitement ce soir. D'accord ? »

Eliana a frémi sous son contact. Elle était incapable de se concentrer.

D'un mouvement lent, Maurice a déboutonné sa chemise, révélant ses muscles ciselés. Elle a perdu la tête en inspirant ses phéromones captivantes.

Et une seconde après, ses yeux se sont posés sur la cicatrice féroce sur la poitrine de l'homme...

Mais comment se fait-il que cette cicatrice lui soit si familière ?

Tétanisée un instant, elle a secoué la tête pour reprendre ses esprits.

Puis elle a poussé l'homme dans un accès de rage. Depuis cet incident d'il y a cinq ans, elle était tellement en colère parce qu'elle ne connaissait pas l'identité de cet homme. À présent, elle connaissait la vérité.

« C'est... c'est toi ! Toi ! Tu es l'homme d'il y a tant d'années ! » Elle était tellement furieuse qu'elle n'arrivait pas à former une phrase cohérente.

En réajustant sa chemise, Maurice l'a regardée, un sourcil levé. « Moi ? »

« Tu es le gigolo que j'ai rencontré il y a cinq ans ! As-tu une idée des problèmes que tu m'as causés ? Tu es le pire gigolo ! »

À quel genre de jeu cette maudite femme jouait-elle ?

Maurice a plissé les yeux et froncé les sourcils de façon malheureuse. « Pourquoi tu dis ça ? »

« Parce que je le sais », a sifflé Eliana en pointant un doigt sur lui. « Je vais me plaindre à ton agent ! »

Ce crétin n'avait même pas utilisé de préservatifs à l'époque !

Malgré les jolis bébés qu'elle avait maintenant, elle ne pourrait jamais oublier le désespoir et l'impuissance que cet homme lui avait procurés !

La colère a envahi le corps de Maurice et il fixait froidement la femme.

Premièrement, elle l'avait traité comme un gigolo, ce qui était déjà une insulte en soi. Et maintenant, elle a insinué qu'il était nul dans le lit !

Tout à coup, Maurice s'est approché d'elle, la coinçant sur le canapé.

Ébranlée, Eliana a essayé de battre en retraite instinctivement. Mais avant même qu'elle ait pu s'échapper, l'homme avait déjà enroulé ses bras autour de sa taille.

« Que crois-tu être en train de faire ? Lâche-moi ! » Eliana se démenait dans un état de panique et d'hébétude. Néanmoins, elle était déjà faible pour avoir trop bu, elle n'avait donc pas la force de repousser son étreinte.

Il lui a posé le front contre le sien et l'a embrassée profondément.

Maurice a tenu sa tête d'une main et sa taille de l'autre. Avec sa langue, il a forcé sa bouche à s'ouvrir et l'a embrassée violemment.

Eliana a essayé de le repousser, mais en vain. Elle a du accepter son baiser.

Le désir sexuel était présent dans l'atmosphère.

Sa rationalité lui disait de repousser cet homme. Mais une petite partie d'elle voulait l'embrasser en retour. Elle a finalement cessé de se débattre et s'est consacrée au baiser.

Progressivement, l'alcool a pris le dessus et elle s'est évanouie d'ivresse.

Maurice l'a délicatement lâchée. Ses yeux ont balayé sa silhouette endormie.

Quelques instants plus tard, la porte du salon privé a été claquée.

Maurice était sorti, le rouge à lèvres barbouillé de ses lèvres, révélant ce qui venait de se passer.

Les serveurs passant par là n'ont pas osé le regarder en face. Ils ont tous baissé respectueusement la tête.

En désignant la salle privée, Maurice a ordonné d'un ton sec. « Ne laissez personne s'approcher de cette pièce. »

Précédent              Suivant
img
Table des matières
Chapitre 1 La chute dans la mer Chapitre 2 Les retrouvailles Chapitre 3 Un homme bien Chapitre 4 Un étrange visage Chapitre 5 Le gigolo Chapitre 6 Elle ne part pas Chapitre 7 Quelle femme inconstante
Chapitre 8 Excellentes capacités d'acteur
Chapitre 9 Une bague précieuse
Chapitre 10 La punition
Chapitre 11 Toucher la poitrine de Monsieur Moran
Chapitre 12 Poursuivi par des méchants
Chapitre 13 Cet enfant m'a l'air familier
Chapitre 14 Pourrait-il être le gigolo
Chapitre 15 Un léger incident
Chapitre 16 Indigne d'être mon oncle
Chapitre 17 Vous a-t-on bien traité
Chapitre 18 Le défendre sans hésitation
Chapitre 19 Le gigolo le plus fort
Chapitre 20 Les retrouvailles avec papa
Chapitre 21 L'oncle diabolique
Chapitre 22 Un rêve sexuel
Chapitre 23 Qu'est-ce que tu regardais
Chapitre 24 L'intimité en public
Chapitre 25 Viré
Chapitre 26 Satisfaire tes besoins
Chapitre 27 Le souhait d'anniversaire
Chapitre 28 En plein dans tes rêves
Chapitre 29 J'ai déjà vu la bague
Chapitre 30 Le brutal M. Moran
Chapitre 31 Un assassinat
Chapitre 32 Le danger me suit
Chapitre 33 Dévaliser les autres
Chapitre 34 Avait-il aussi une cicatrice
Chapitre 35 Aller à la soirée
Chapitre 36 Difficile de gagner de l'argent
Chapitre 37 Un bouclier
Chapitre 38 L'amour véritable
Chapitre 39 Le baiser à venir
Chapitre 40 Froid et chaleur extrêmes
Chapitre 41 La nuit
Chapitre 42 Assumer ses responsabilités
Chapitre 43 Le traitement exclusif au meilleur gigolo
Chapitre 44 Ce salaud de PDG
Chapitre 45 La petite belle-fille
Chapitre 46 Un homme avare
Chapitre 47 Faire une scène à la maternelle
Chapitre 48 Une figure puissante
Chapitre 49 La ramener au travail
Chapitre 50 Tu as profité de moi
Chapitre 51 La bague est réapparue
Chapitre 52 Le pacte
Chapitre 53 Qui est-ce
Chapitre 54 Un client important
Chapitre 55 J'ai du mal à comprendre cet homme
Chapitre 56 Un diamant rose Argyle
Chapitre 57 Mieux vaut ne pas attacher tes cheveux
Chapitre 58 Le retour de Nana
Chapitre 59 Inutile de me mentir
Chapitre 60 Paiement supplémentaire
Chapitre 61 Pourquoi tant de colère
Chapitre 62 L'héritage de sa mère
Chapitre 63 La bague était entre ses mains
Chapitre 64 Deux tasses de café
Chapitre 65 Frais de service
Chapitre 66 La coïncidence
Chapitre 67 Un piège
Chapitre 68 La jalousie
Chapitre 69 La blessure
Chapitre 70 Son angoisse
Chapitre 71 La femme qui lui était précieuse
Chapitre 72 Je sais où il se trouve
Chapitre 73 Je savais que tu viendrais
Chapitre 74 Être aspirée au plus profond
Chapitre 75 As-tu peur de moi
Chapitre 76 La punition par un baiser
Chapitre 77 La chance d'avoir sa revanche
Chapitre 78 Elle a mis le grappin sur Maurice
Chapitre 79 La négociation
Chapitre 80 Une confiance inconditionnelle
Chapitre 81 Occupe-toi de tes affaires
Chapitre 82 Je suis si belle
Chapitre 83 Quelque chose d'étrange à propos du chiot
Chapitre 84 Nos retrouvailles doivent être le fruit du destin
Chapitre 85 Es-tu proche de M.. Moran
Chapitre 86 Deux seules options
Chapitre 87 Aimes-tu Eliana
Chapitre 88 Maurice lui donnait du fil à retordre
Chapitre 89 Evelynn a pris des airs
Chapitre 90 Le binôme mère-fille
Chapitre 91 Une histoire triste
Chapitre 92 L'affection qu'il lui porte
Chapitre 93 Fin de la coopération avec la famille Jarvis
Chapitre 94 Embrasser dans la rue
Chapitre 95 Je suis énervé à cause d'une femme stupide
Chapitre 96 Maurice a été lésé
Chapitre 97 Le père des enfants
Chapitre 98 Le passé de Nana
Chapitre 99 Qu'est-ce qui se passe avec Bowling
Chapitre 100 Je suis amoureuse
img
  /  5
img
img
img
img