img Gâtée par mon mari mystérieux  /  Chapitre 3 J'accepte ton passé et ton enfant  | 7.14%
Télécharger l'appli
Historique
Chapitre 3 J'accepte ton passé et ton enfant
Nombre de mots : 1407    |    Mis à jour : 16/01/2023

Cette question percutante a fait prendre conscience à Leonel de la crise imminente et il s'est tu. Il ne pouvait pas se permettre de tout perdre, surtout pas au profit de sa fille qu'il n'aimait guère.

Un avocat du Groupe Frazier assis à proximité a ajouté : « Oui. Cette condition spécifique est en effet énoncée dans le document que votre mère a signé il y a tant d'années. Les documents ont été notariés, ce qui signifie que ses souhaits et déclarations doivent être exécutés aux yeux de la loi. Tant que vous répondez aux exigences du testament de votre mère, vous pouvez suivre les procédures d'héritage. » Le gentil avocat a répondu honnêtement à sa question et a révélé tout ce qu'Eunice avait besoin de savoir.

Eunice s'est sentie soulagée lorsqu'elle a entendu son explication, tandis que Leonel et Deanna étaient tellement en colère que leurs visages se sont assombris.

Faisant un signe de tête à l'avocat, Eunice s'est sentie mieux par rapport à la situation et a dit : « Dans ce cas, je vais me marier dès que possible et reprendre le Groupe Frazier. »

Maintenant qu'elle avait perturbé la réunion, il n'y avait plus de retour en arrière possible. Eunice avait fait part de ses intentions et il ne lui restait plus qu'à répondre aux exigences du testament de sa mère et suivre les procédures d'héritage. Le Groupe Frazier serait bientôt sous son nom.

« Je me ferai un plaisir de vous aider à traiter l'affaire et à accomplir les formalités y afférentes », a dit l'avocat en hochant la tête.

Eunice a souri en réponse.

En observant le bref échange entre Eunice et l'avocat, Leonel et Deanna sont devenus furieux. Ils étaient en charge de l'entreprise, pas elle !

« Humph. Tu ne réussiras pas. Qui épouserait une femme qui a donné naissance à l'enfant d'un autre homme ? Quel idiot aimerait une telle garce pathétique avec un excès de bagages ? », a dit Deanna d'un air moqueur. Elle ne croyait pas qu'Eunice serait capable de trouver un mari rapidement.

Leonel a eu soudainement une idée en entendant les paroles de sa femme. Il s'est tourné vers sa fille et a dit d'un ton sérieux : « Je te donne un jour. Tu perdras le droit d'hériter de l'entreprise si tu n'es pas mariée avant demain midi. Je serai le prochain sur la liste des successeurs quand cela arrivera. Le Groupe Frazier m'appartiendra et n'aura rien à voir avec toi. »

Leonel était tellement sûr qu'Eunice ne serait pas en mesure de respecter ce court délai, et aucun homme n'était prêt à épouser une femme qui avait un enfant hors mariage. Ainsi, le groupe Frazier serait le sien pour toujours.

Eunice a réalisé qu'il était presque impossible de se marier en un jour après avoir pris connaissance de la limite de temps. Elle a immédiatement exprimé son désaccord et a commencé à se disputer avec Leonel et sa femme.

Mais elle avait beau essayer d'argumenter, elle ne pouvait rien faire pour les faire changer d'avis. Finalement, elle a accepté les conditions à contrecœur.

Après être sortie de la salle de réunion, Eunice s'est assise sur l'aire de repos et a bien réfléchi à la question.

La chose la plus importante pour l'instant était de trouver son futur mari. Cela ne devrait pas être trop difficile, car elle n'avait pas trop d'exigences en matière de partenaire. Tant que l'homme était de bonne moralité et prêt à se marier, tout irait bien. Après tout, elle avait déjà un enfant à elle, même si elle ne connaissait toujours pas l'identité du père.

Mais au cas où son plan échouerait et où le temps viendrait à manquer, que ferait-elle alors ?

Inquiète et irritable, elle ne cessait de penser à un moyen de réaliser un miracle. Mais son cerveau s'est vite fatigué et a manqué d'idées. Pour se calmer, elle a prévu de se détendre un moment dans le café situé à côté de l'immeuble de bureaux.

Quand Eunice est arrivée dans le café au charme désuet, elle a commandé une tasse de café au lait chaud. Son verre à la main, elle a scruté toute la salle à la recherche d'un siège libre. Mais à son grand désarroi, toutes les tables étaient occupées.

N'ayant pas d'autre choix, Eunice a décidé de s'approcher d'une table où se trouvait un homme assis seul.

Il était tout à fait normal que des inconnus partagent une table dans le café, alors Eunice s'est approchée avec un sourire amical.

Lorsqu'elle s'est dirigée vers le siège vide, elle a regardé directement l'homme qui était occupé à taper sur son ordinateur portable. En agitant la main devant lui, elle l'a salué poliment. « Bonjour, excusez-moi. »

Quand l'homme a entendu sa voix, il a levé les yeux vers elle avec une expression froide.

Ses yeux scintillaient d'indifférence. « Assieds-toi. » Eunice a été stupéfaite par sa réponse.

Hein ? L'homme savait-il déjà qu'elle était là pour partager la table avec lui ?

Eunice a pensé que c'était peut-être le cas, elle a donc ignoré le comportement étrange de l'homme et s'est assise avec plaisir sur le siège vacant.

L'homme a soudainement fermé son ordinateur portable et l'a regardée dès qu'elle s'est installée et a posé son verre sur la table.

« Puisqu'il s'agit d'un rendez-vous à l'aveugle, laisse-moi d'abord me présenter à toi. Je m'appelle Rodney Lawson, et j'ai vingt-huit ans. Je travaille comme programmeur pour une société informatique bien connue. J'ai une maison, une voiture et quelques économies. Tu sembles séduisante et charmante. Dans l'ensemble, je suis satisfait de ton apparence physique. Si tu es d'accord, je suis prêt à t'épouser. La principale raison pour laquelle j'ai accepté ce rendez-vous à l'aveugle est que les membres de ma famille me pressent constamment de trouver une femme et de me caser. Nous pouvons nous marier le plus vite possible si tu veux. » Après avoir résumé ses informations personnelles et ses intentions, Rodney est resté sans expression et a attendu la réponse d'Eunice.

Les yeux d'Eunice se sont écarquillés sous le choc lorsqu'elle a entendu son discours.

De toutes les personnes avec lesquelles elle aurait pu partager une table, c'était un homme sombre qui cherchait un partenaire. Il l'a même traitée comme si elle était là pour son rendez-vous arrangé.

Comme un cadeau envoyé du ciel, elle est tombée sur un homme qui voulait se marier immédiatement.

C'était le scénario parfait pour eux deux. Ils étaient tous deux célibataires et partageaient les mêmes besoins et pensées. Maintenant que l'occasion se présentait, son plan de se marier avant midi le lendemain pouvait fonctionner après tout.

En faisant très attention cette fois, Eunice a observé l'apparence de Rodney tout en sirotant son café au lait.

Il avait une belle allure et des traits de visage bien définis. De plus, ses vêtements professionnels et son aura confiante donnaient l'impression qu'il occupait une position très respectée dans son domaine de travail. Malgré son attitude froide, il était charmant. Eunice a de nouveau regardé son visage. Elle a remarqué que ses yeux et ses lèvres ressemblaient à ceux de son fils, Brent. On ne pouvait pas nier que cet homme était vraiment beau.

Après quelques secondes à étudier son apparence, Eunice avait une bonne impression de lui. Elle a rapidement considéré qu'il semblait être un homme convenable à épouser. C'est dans cet esprit qu'elle a décidé de jouer le jeu et de se présenter.

Après avoir fait quelques préparatifs mentaux, elle s'est redressée et a dit d'une voix agréable : « Bonjour, je m'appelle Eunice Moore et j'ai vingt-cinq ans. J'ai travaillé comme traductrice en ligne et je peux parler trois langues étrangères. Je n'ai pas de travail pour le moment, mais je travaillerai bientôt après avoir réglé une affaire de famille. Pour en revenir à ta proposition, je dois d'abord clarifier certaines choses. En fait, j'aime bien ton apparence. Oui, je peux envisager de t'épouser, mais tu dois savoir que j'ai un enfant. »

Eunice, qui n'avait pas l'intention de lui cacher quoi que ce soit, est restée honnête. « Je suis tombée enceinte il y a trois ans hors du mariage. Je comprendrais si tu as un problème avec... »

Avant qu'elle ne finisse les mots, Rodney a levé la main pour l'arrêter.

« Cela ne me dérange pas du tout », a répondu Rodney calmement. « J'accepte ton passé et ton enfant. »

Précédent              Suivant
img
Table des matières
Chapitre 1 Reprends tout ce qui t'appartient Chapitre 2 Une condition surprenante Chapitre 3 J'accepte ton passé et ton enfant Chapitre 4 Nous pouvons nous marier Chapitre 5 Cela n'a rien à voir avec moi Chapitre 6 Le nom me semble si familier Chapitre 7 Attends que je revienne
Chapitre 8 Tout ce que je fais ne vous concerne pas
Chapitre 9 Pouvons-nous parler du prix
Chapitre 10 Mon patron ne manque pas d'argent
Chapitre 11 Papa, seras-tu toujours à mes côtés
Chapitre 12 Ta sœur est toujours malade
Chapitre 13 Nous sommes une famille
Chapitre 14 Eunice lui manquait terriblement
Chapitre 15 Ma femme est la mère des enfants
Chapitre 16 Va-t-il vraiment cuisiner
Chapitre 17 Es-tu prêt à le rencontrer
Chapitre 18 Je me souviens enfin
Chapitre 19 Notre partenariat est rompu
Chapitre 20 Nous t'attendrons chez toi sous peu
Chapitre 21 Trouver ces méchants le plus rapidement possible
Chapitre 22 Je veillerai entièrement à vos intérêts
Chapitre 23 Ce garçon nommé Brent a-t-il un père
Chapitre 24 Faire de mon mieux pour réaliser ton souhait
Chapitre 25 Le Groupe Frazier a la priorité absolue
Chapitre 26 Je suis mariée maintenant
Chapitre 27 Est-ce que tu as le droit
Chapitre 28 Quel connard !
Chapitre 29 Nina est venue chez nous
Chapitre 30 As-tu déjà aimé un homme
Chapitre 31 Estrella vient de remettre sa démission
Chapitre 32 Faisons de notre mieux
Chapitre 33 Quelque chose est arrivé au Groupe Frazier
Chapitre 34 Il y a quelque chose d'autre que je veux que tu fasses
Chapitre 35 Il en est très heureux
Chapitre 36 Ne pas autoriser Nina à entrer dans la maison
Chapitre 37 Il n'y avait aucune information sur ta maman
Chapitre 38 Le département des projets a-t-il été affecté
Chapitre 39 Aimerais-tu prendre une collation de minuit avec moi
Chapitre 40 Comment veux-tu que je te remercie
Chapitre 41 Vas-tu y assister
Chapitre 42 Peut-être nous aurons l'occasion de coopérer à l'avenir
img
  /  1
img
img
img
img