Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / Sous l'emprise d'un diable
Sous l'emprise d'un diable

Sous l'emprise d'un diable

4.8
38 Chapitres
42.6K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

"BEAU. SEXY. VANTARD. CONNARD. ORGUEILLEUX. POSSESSIF. DIABOLIQUE. SALAUD. Tous ces mots pourraient définir cet homme ou ce diable." "Mais pourquoi ? D'après ce que je sais de lui ne devrait-il pas être le mari parfait ? " "Laisse moi te dire, que c'est dans ce cas que le proverbe qui dit l'habit ne fait pas le moine est vrai à 1000%. Mon soi-disant mari pourrait être Satan lui-même. " Pourquoi ces paroles ? Qui est cette femme qui découvre en son époux le pire des salauds. Entre secret, noirceur et ténèbres, que va-t-elle découvrir, sur son homme qui a tout pour plaire ? Suite : Brisée par amour (prochainement)

Chapitre 1 Prologue

25 ans, déjà je n'aurais jamais pensé que ces 18 dernières années passeraient si vite. Et dans quelques jours je vais rencontrer mon futur époux. Je suis Anastasia Windsor, unique héritière du trône du pays de galles et je suis promise au prince d'Angleterre. Vous vous demandez sûrement comment j'ai fait pour me retrouver dans une histoire pareille. Et bien je vais vous l'expliquer :

flashback de 18 ans

Mon père est de retour de pourparlers avec l'Angleterre, je n'ai encore que 7 ans mais je comprends tout de suite que quelque chose de grave est arrivé. Je sors pour l'accueillir et il me prend dans ses bras. Oui c'est mon papa à moi.

Papa : comment vas-tu mon coeur, ma reine?

Moi : je vais bien papa et toi? Tu sembles très fatiguée.

Papa : ça va, ça va ...

Sarah ( ma servante) : vous devriez laisser le roi se reposer , princesses. Venez avec moi, me dit-elle en essayant de me prendre des bras de papa.

Et ben non je refuse et je m'accroche encore plus fort à mon papa. Ça fait des mois que je ne l'ai pas vu et c'est pas cette méchante Sarah qui va m'enlever à lui.

Moi : non.... je veux pas laisser papa .... Méchante.... tu veux m'enlever à papa, dis-je en pleurant.

Papa : bon laissez là, finit-il par céder. S'il vous plaît, Sarah, pourriez vous demander à mes hommes de se rassembler dans une salle de réunion, je dois leur parler. Tu veux venir avec moi ?

Moi : je veux bien.

Nous allons voir ses hommes, je dirais plutôt ses ministres de mon point de vue. Il me dépose par terre, je redresse ma robe comme Sarah m'a appris et je souris à tout le monde en oubliant que je viens de perdre mes deux dents de devant. Ce qui fait bien rire tout le groupe et même mon père. Il se met alors à faire un discours dont je ne comprends que peu de mots mais je sais que ce n'est pas très drôle car personne ne sourit. Ils ont tous des têtes d'enterrement. Après avoir congédier tout le monde, il me prend dans ses bras.

Moi : papa qu'est-ce qu'il se passe ?

Papa : j'ai quelque chose de sérieux dont je dois te parler, ma reine. Viens. Allons dans ta chambre pour parler, mon coeur.

Moi : d'accord papa, dis-je en souriant.

Nous allons dans la ma chambre dans l'aile ouest du château. Mon père rentre dans la chambre et me pose sur mon lit tout rose et s'y assoit également.

Papa : tu sais ma reine, nos relations avec l'Angleterre sont tendus depuis un petit moment.

Moi : et tu as gagné n'est-ce pas ?

Papa : malheureusement non, dit-il avec du regret. Et afin que notre pays ne soit pas définitivement assimilé à leur pays, j'ai signé un contrat avec le roi d'Angleterre. Je dois lui payer un tribut tous les ans. De plus dans 18 ans....

Moi : oui ?

Papa : tu devras te marier avec son fils unique, dit-il avec difficulté.

Fin du flashback

Au début je ne comprenais pas trop. Mais après ces 18 ans pendant lesquelles j'ai suivi des entrainements diverses dans le but de devenir une bonne épouse : apprendre à cuisiner, à donner des ordres, à prendre la parole en public, à danser, à jouer d'un instrument.... Si je vous disais tout, on pourrait y passer la journée. Je suis en train de voyager avec Sarah vers Londres afin de rencontrer mon soi-disant époux. Beaucoup ont affirmé que c'était un homme fort, beau, séduisant, qui avait du courage, de l'allure, de la présence et plein d'autres qualités. Si je me mets à vous raconter tout cela, c'est que je m'ennuie. Sarah ne m'aide pas non plus, vu qu'elle ne fait que tricoter en silence depuis qu'on est parti.

Moi : Sarah aide moi s'il te plaît. Je m'ennuie. Tu veux pas qu'on discute ensemble ou qu'on joue ?

Sarah : mademoiselle, vous devriez vous calmer et vous comporter comme une dame. Après tout, c'est le rôle que vous devrez jouer auprès de votre futur époux.

Moi: pourquoi es-tu si morose, si pessimiste et si carré. C'est vraiment pas marrant, lui dis je en boudant. Comme tu veux pas jouer avec moi je vais dormir.

Sarah : ce ne serait pas vraiment une mauvaise idée et vu comment vous dormez vous ne vous réveillerez pas avant que nous arrivions, dit-elle sans me jeter un regard et en continuant à coudre.

Bon vu comment elle est occupée, je suis sûre que c'est peine perdue de lui demander plus. Je m'endors alors en espérant que ce qui m'attend plus tard soit plus un rêve que tout....

(J'apprécierais vraiment que vous commentiez ce chapitre pour que je puisse savoir ce que vous en pensez. Merci.)

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 38 Epilogue 2 (Fin)   01-06 09:38
img
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY