Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Moderne / Nandité et la Girl Town
Nandité et la Girl Town

Nandité et la Girl Town

5.0
40 Chapitres
148 Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

« Une girl town et un banlieusard » Resalamalecs…. Nandité est de retour. Vous étiez nombreux à me demander une autre chronique et comme je vous l’avais promis, j’suis là avec une autre histoire. Cette fois ci c’est mon histoire avec une fille qui avait une mauvaise image de la banlieue. Elle nous a jugés sans réellement avoir l’occasion de nous connaitre. Cette histoire parlera en grande partie des choses positives de la banlieue. Croyais-moi, y’a beaucoup de personnes qui ne connaissent pas Guédiawaye sama coin, sama roukk, sama life. C’est un peu surprenant mais pas plus que ça parce que moi aussi y’a certains coins de Dakar que je ne connais pas fofou lako diapé. Tout a commencé à Gorée, lors d’une visite à la maison des esclaves. Comme chaque année, je profite de l’une de mes journées off pour aller visiter ce lieu marquant notre histoire. Sur la chaloupe, j’fais la rencontre d’une jeune fille vraiment belle, sexy et très attirante. Parfois, certaines histoires commencent par un regard qui en dit long. Cette histoire n’a pas dérogé à la règle. C’est par ce regard que j’ai compris qu’avec cette fille ça allait passer quelque chose (peut être de bien ou de mauvais). Je me suis approché d’elle tout comme un vrai banlieusard « fiit si nioune la fekk bakh ». J’attends que vous vous remettiez dans le bain pour poster la première partie. Héhéhé j’vois que vous commencez à reprendre rythme mais dsl j’vais voir si vous vous êtes réveillés. Loool next…

Chapitre 1 1

1ère Partie : La Présentation Inattendue

Je me suis approché près d’elle tout comme un vrai banlieusard « fiit si nioune la fekk bakh ».

Nandité : Salut belle fille ???

La fille : Salut !!! On se connait ???

Nandité : Naaan mais c’est ce qui m’amène j’ai juste envie de te connaître. Tu m’as l’air sympa et j’voudrais vraiment faire ta connaissance si ça ne te dérange pas bien sûr

La fille : Pourquoi moi ??? Y’a beaucoup de fille sur cette chaloupe ????

Nandité : Malheureusement, je ne les vois pas ta beauté emporte tout sur ton passage

La fille : Désolée mais ça ne me tente pas trop de faire la connaissance des beaux parleurs.

Nandité : Waouh quel accueil, j’suis vraiment déçu de ton accueil, Dieu merci tu m’as montré très tôt que tu n’étais pas la fille que je te croyais.

La fille : Ah bon ??, (d’un ton moqueur). Donc tu croyais que je suis ton genre.

Nandité : Pour être honnête OUI. Malheureusement NON je me suis trompé parce qu’une vraie et bonne personne ne juge pas son prochain sans le connaitre.

La fille : Tu penses que je t’ai jugé sans te connaitre ???

Nandité : Bien sûr que OUI t’as osé me traiter d’un beau parleur, alors que nous venons juste de se parler

La fille : Si ça te fait mal, j’suis désolée mais c’est ce que tu viens de me montrer.

Nandité : Ok excuse du dérangement

La fille : Excuse acceptée.

Je me retire dans mon coin, remets mes casques et mes lunettes de soleil. Nous sommes arrivés, j’descends de la chaloupe et j’prends la direction de la maison des esclaves. J’croyais que cette fille était venue pour profiter de la plage, je me suis trompé, elle était venue avec sa mère et son petit frère pour visiter la maison des esclaves tout comme moi. Nous entrons ensemble, la visite peut commencer, vu que je suis à mon énième visite, j’fais office de guide, j’explique certains enfants qui étaient derrière moi un peu de ce que j’sais sur ce lieu historique. Quand j’étais en train de parler une dame était attentive à mes explications et elle ne tarde pas à s’approcher de moi pour me féliciter.

La dame : Félicitation c’est rare de voir un jeune si attentif envers les enfants jusqu’à les expliquer attentivement une histoire si marquante. Félicitation une fois de plus (en me tendant la main)

Nandité : Merci Madame (en serrant sa main)

La dame : T’es d’ici ???

Nandité : Nooon, j’suis fréquemment ici et j’ai réussi à maitriser cette histoire.

La dame : C’est comment ???

Nandité : Babacar, j’viens de Guédiawaye.

La dame : Moi c’est madame Corréa, j’habite aux Almadies, j’suis en congé et j’profite pour visiter Gorée et la maison des esclaves. C’est où Guédiawaye exactement ??? J’entends souvent ce nom

Je lève la tête pour bien la regarder.

Nandité : Vous ne connaissez pas Guédiawaye ??? C’est dans la banlieue dakaroise

La dame : Ah bon en plus tu viens de la banlieue t’es trop instruit pour venir de là-bas.

Nandité : Quoi ??? Pourquoi «t’es trop instruit pour venir de là-bas »

La dame : Ne le prends pas mal je l’ai juste dit comme ça. Bon j’vais rejoindre ma petite famille

Nandité : Ok. Bye

Elle n’a pas tout dis mais je pense qu’elle a une mauvaise image de la banlieue cette dame. Bon c’est son affaire, ses pensées ne me font ni chaud, ni froid. Pendant la visite je n’ai pas croisé, la fille de la chaloupe, c’est en sortant que je l’ai recroisé devant la porte. Coïncidence, elle était avec la dame, j’ai deviné qu’elle devrait être sa mère et je ne me suis pas trompé.

La dame : Babacar, merci pour cette petite discussion. Tu rentres ???

Nandité : Tout le plaisir est pour moi Madame Corréa. Je ne rentre pas. J’vais passer un temps à la plage.

La dame : Nous aussi, nous allons passer la journée ici. Tu peux te joindre à nous si tu veux. (La fille la regarde d’un air surpris et énervé)

Nandité : Merci c’est gentil de votre part mais je préfère ne pas déranger.

La dame : Arrête de faire le fier j’sais que vous les banlieusards vous êtes trop fiers mais stp mets ton égo de côté et rejoins toi à nous.

La fille : Il vient de la banlieue maman ??? Comment t’as su tout ça ???

La dame : Nous avions échangé quelques mots tout à l’heure à l’intérieur

La fille : Comment tu peux échanger avec un banlieusard ????

« Suffisant pour me mettre dans mes états ».

Nandité : Pardon, jeune fille qu’est-ce que ça signifie ce que tu viens de dire ??? Y’a quoi de grave à échanger avec un banlieusard ??? Qu’est-ce qu’il y’a de mal à être banlieusard ???

La dame : Elle ne pensait pas ça c’est juste une erreur de sa part

La fille : Noon maman, tu as vu toutes les choses qui se passent dans la banlieue. Toi-même tu nous avertissais pour qu’on n’y mette jamais les pieds là-bas.

La dame : Ce jeune n’en fait pas parti. On dirait qu’il est bien éduqué. Fallait l’entendre quand il expliquait à ton jeune frère et d’autres enfants l’histoire des esclaves. On n’y va avant que tu ne dises d’autres bêtises. Excuse une fois de plus Babacar.

Nandité : Pardon madame, mais l’image que vous gardez de la banlieue est fausse. Permettez-moi de dire à ta fille, que dans la banlieue y’a du bon et du mauvais tout comme partout d’ailleurs sur cette terre, des filles beaucoup plus intelligentes, mures, et civilisées qu’elle. J’suis un banlieusard et suis hyper fier d’être venu de là-bas.

La fille : Tu m’insultes là, tu me compares avec les filles de la banlieue c’est trop maman on y va

Elles se tournent et s’en vont. J’étais hyper énervé, mais il en fallait plus pour gâcher ma journée. Je vais les ignorer, malheureusement ce sera difficile parce que nous allons partager le même lieu. J’arrive après elles, je loue un parasoleil à peu près 50m de leur camping. Je me déshabille pour aller prendre un bain. La journée commençait à être belle, parce que j’ai pardonné et oublié ce qui venait de se passer. Quelques minutes après, en me retournant, j’vois le fils de la dame juste derrière moi. Il devrait avoir les 8ans.

Le gamin : Excuse ma sœur, elle n’est pas méchante.

Nandité : J’souris avant de lui caresser la tête en le disant (y’a aucun problème petit, j’ai pardonné)

Le gamin : Merci tu es gentil. Maman a dit que tu t’appelais babacar, moi c’est Juan Corréa.

Nandité : Oui Juan je m’appelle Babacar mais on m’appelle Bab’s.

Le gamin : J’peux t’appeler Bab’s

Nandité : Bien sûr que oui

Le gamin : Bon j’vais rejoindre ma famille

Nandité : Ok bye.

Il sort de l’eau et court rejoindre sa famille, il a été sympathique le petit. Je l’ai accompagné d’un regard et j’ai croisé le regard de sa mère et sa sœur qui nous regardaient de loin. J’ai l’impression que ce sont elles qui l’a envoyé, mais bon moy lolou. J’suis resté longtemps dans l’eau avant de sortir une heure de temps après pour aller chercher quelque chose à manger. J’pars acheter un sandwich, une bouteille de Coca cola et des fruits. J’rejoins mon coin pour manger. Quelques minutes, le petit Juan vient me rejoindre avec un sachet à la main.

Juan : J’suis venue t’apporter quelque chose à manger

Nandité : Merci Juan mais fallait pas te déranger tu ne vois pas que je suis en train de manger

Juan : Oui mais bon la journée est encore longue. S’il te plait accepte

Nandité : Merci mais je ne peux pas. J’ai déjà acheté quelque chose à manger.

Il me quitte ndeysan d’un air triste, sans piper mot. J’avais un peu mal d’avoir rejeté ce beau geste de ce gamin innocent mais je ne pouvais pas me permettre de manger ce repas vu ce qui s’est passé. Moins de 5mn, la dame vient me retrouver avec le petit Juan.

La dame : Babacar, stp prend ce repas Juan est triste à cause de ton rejet. Il ne cessait de se poser des questions. Il est trop affectif accepte le pour lui

J’accepte le repas que je dépose juste à côté de moi. Je vois l’enfant sourire, ça se voyais sur son visage qu’il était content. Sa mère se tourne pour partir.

Juan : Maman j’peux rester avec Bab’s

La dame : C’est qui bab’s

Juan : Babacar, on le surnomme Bab’s c’est lui qui me l’a dit tout à l’heure dans l’eau

La dame : Il peut rester avec toi, s’il ne te dérange pas bien sûr.

Nandité : Oui y’a aucun soucis, il peut rester avec moi.

La dame nous quitte et pour être honnête j’étais content de passer du temps avec ce gamin, il est trop affectif comme l’a dit sa maman. C’est le contraire de sa sœur, même si j’avoue qu’elle est hyper belle, son arrogance sautait des yeux. Le petit Juan a passé tout l’après-midi avec moi. Vers les 16h, nous prenons un dernier bain avant de sortir de l’eau. Je l’accompagne pour qu’il retrouve sa maman.

La dame : Merci d’avoir passé tout ton temps avec mon fils. J’imagine que tu t’apprêtes à rentrer.

Nandité : Oui madame j’vais rentrer dans moins de 30mn. Tout le plaisir est pour moi. Il est sympa le petit Juan, merci de m’avoir laissé avec lui.

Pendant toute cette petite discussion, la fille arrogante était là à parler au téléphone. Franchement cette fille ne me plait pas du tout, même si j’avoue qu’elle est aussi craquante. Elle est hautaine peut être que je me trompe sur son cas aussi. Je quitte cette petite famille pour me préparer à rentrer. Je me change avant de prendre mon sac pour aller attendre la chaloupe, j’revois le petit Juan cette fois ci avec sa sœur.

Juan : Bab’s est ce que j’peux avoir ton numéro pour que je t’appelle de temps en temps

Nandité : Oui Juan y’a pas de problème. T’as quelque chose pour l’écrire

Juan : Nooo ma sœur va l’enregistrer sur son téléphone après je t’appellerai sur le portable de maman

Nandité : comme tu veux c’est le 77.9…1…8

Juan : Merci… D’ailleurs ma sœur a quelque chose à te dire ???

Nandité : Ah bon ??? Je l’écoute

Sa sœur : J’voulais m’excuser pour tout à l’heure je ne devais pas me comporter de la sorte. J’ai été idiote et mal éduquée en me comportant de la sorte. Je t’ai jugé dans la chaloupe sans te connaitre et je ne devrais pas te parler de la sorte ce matin.

Nandité : C’est bon je te comprends mais dans la banlieue y’a d’extra et hyper bonnes personnes. Peut-être que tu devrais passer pour vérifier par toi-même. Je t’invite à venir visiter ce beau lieu qu’est la banlieue.

Sa sœur : Oui j’ferai de mon mieux pour venir voir moi c’est Mireille Corrée.

Nandité : inutile de te dire mon nom cause tu le connais je pense.

Mireille : oui c’est Babacar pour maman et bab’s pour Juan mais pour moi ce sera le banlieusard

Nandité : ça me va super bien j’aime ce surnom

Mireille : Bye. Oups !!! Peut-être que je laisserai Juan t’appelais sur mon phone (en me lançant un dernier sourire)

Elle me quitte avec son frère. J’commence à revoir mes pensées envers elle. Et si je me trompais sur son sujet sur toutes les lignes. Wait and see…

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 40 40   06-19 11:28
img
1 Chapitre 1 1
13/06/2023
2 Chapitre 2 2
13/06/2023
3 Chapitre 3 3
13/06/2023
4 Chapitre 4 4
13/06/2023
5 Chapitre 5 5
13/06/2023
6 Chapitre 6 6
13/06/2023
7 Chapitre 7 7
13/06/2023
8 Chapitre 8 8
13/06/2023
9 Chapitre 9 9
13/06/2023
10 Chapitre 10 10
13/06/2023
11 Chapitre 11 11
13/06/2023
12 Chapitre 12 12
13/06/2023
13 Chapitre 13 13
13/06/2023
14 Chapitre 14 14
13/06/2023
15 Chapitre 15 15
13/06/2023
16 Chapitre 16 16
13/06/2023
17 Chapitre 17 17
13/06/2023
18 Chapitre 18 18
13/06/2023
19 Chapitre 19 19
13/06/2023
20 Chapitre 20 20
13/06/2023
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY