Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Histoire / La dot
La dot

La dot

5.0
20 Chapitres
2.3K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Rien de plus beau que de se lier pour la vie avec la personne qu'on aime et ce pour la vie...Mais quand cette alliance commence à impliquer souffrances et amertumes, avancer ensemble ne devient qu'un lourd fardeau très difficile à traîner.

Chapitre 1 La dot

Chapitre 1 : une liste qui fait polémique

Après ce court apéro avec lui, je dois le laisser partir. Il est vrai que je vis les choses de la même manière qu’importe les heures à ses côtes, c’est donc ça l’amour ? Hummm

Monsieur doit dîner avec sa famille ce soir. Il est 19h56 et je décolle mes doigts des siens.

Il règle l’addition et ensemble, on se dirige vers le garage.

Il salue une connaissance a lui avant de m’expliquer pourquoi cette personne est une « connaissance »

Il est comme ça mon chéri, il aime expliquer ses relations humaines.

Il se tourne vers moi et me fait son sourire coquin. Je comprends tout de suite ce à quoi il pense.

Moi : allez bye, j’y vais.

Il rigole et me tends sa main.

Moi (déposant ma main dans la sienne) : j’ai quelque chose pour toi avant que tu t’en ailles.

Lui : j’espère que c’est ce à quoi je pense.

Moi : et tu penses à quoi?

Lui : la liste de la dot?

Moi : comment tu le sais?

J’ouvre mon sac et je la grande enveloppe marron clair.

Moi : tu sais que je ne l’ai pas encore regardé ?

Lui : ah oui ?

En mettant ma main dans l’enveloppe, je constate à ce moment précis qu’il s’agit en fait de deux feuilles A4.

Oh non pas ça, pas ça…

Nos regards se croisent et :

Moi (balayant rapidement les écrits) : je ne peux pas te donner cette liste. Laisse-moi retourner vers ma famille. C’est quoi ça ? Non mais un congélateur et un frigidaire ? Pardon ?

Je sens la colère monter puisque j’ai des larmes qui mouillent mes yeux.

C’est quoi cette honte ? Et moi comme une idiote je n’ai pas pris la peine de lire tout ça avant de la récupérer.

Lui : laisse-moi jeter un coup d’œil.

Il récupère les deux feuilles et je vois à l’expression de son visage qu’il est choqué par quelque chose.

Moi : il y a pire?

Lui : trois bœufs…

Moi (agacée) : qu’est-ce que tes parents penseront de moi? Non tu ne peux pas partir avec cette liste.

Je la récupère dans ses mains et je le regarde dans les yeux.

Moi : je savais, je savais !

Il voit que je ne suis pas contente.

Il fait un pas vers moi et passe ses bras autour de moi.

Moi : tu te rends compte? Tout ça pourquoi? Est-ce que nous-mêmes on peut s’offrir ça? Pourquoi ils agissent de la sorte? Ils veulent nous faire passer pour quoi auprès de ta famille?

Lui (murmurant) : ça va…

Après quelques secondes dans ses bras, je me détache et je le regarde dans les yeux.

Moi : je sais que ta famille attend vraiment cette liste mais vous allez devoir attendre un peu plus.

Lui : c’est pas grave.

Damien est plus chill que moi avec cette histoire de liste. Pourtant il ne devrait pas l’être. Ça fait plus de trois mois que sa famille attend cette liste.

Pourquoi elle n’était pas prête ? Eh bien ma famille a mis du temps pour s’entendre autour de cette histoire.

Maintenant que je vois les conneries qui y sont inscrites, je comprends mieux.

Damien : on peut encore attendre un peu mais je ne te cache pas que ça doit se faire le plus tôt possible, s’il te plaît.

Moi : je reviens vers toi d’ici là.

Je lui fais un bisou sur la bouche avant d’aller vers ma voiture ou du moins son ancienne voiture qu’il m’a donné. Une jolie Hyundai noire.

Une fois dans la voiture, je reprends la liste et je lis ce qu’ils ont mis. Seigneur ça c’est quoi? Pourquoi les pauvres sont comme ça? J’ai l’impression que chacun est venu mettre ce qui lui manque chez lui.

Après 6 minutes de lecture rapide, je démarre.

Bien entendu tout le long du trajet je rage sur cette histoire. Peut-être que si je vous parle de vous en saurez plus ? Allons y !

Je m’appelle Doliane Orema (cœur), je suis une femme de teint noire et d’ethnie Myene (Gabonaise) de 26 ans. J’ai une silhouette plutôt commune. 1m70 pour 76kgs sur la balance. Mes joues joufflues sont mon charme (d’après les dires). Pour dire vrai, je suis loin d’être la femme sur qui 3 hommes sur 5 se tourneront. Je suis une femme comme vous en trouvez partout dans la ville.

Par contre, j’ai une sacré personnalité et ça, je peux vous l’assurer.

Je reviens de loin. Avant j’étais complexée par mes lèvres, mon nez et bien des choses. Aujourd’hui c’est ce que j’apprécie le plus sur mon visage.

Comme quoi faire un travail sur soi c’est important pour apprendre à s’aimer !

Enfin bref

Je suis une jeune femme ambitieuse qui se bat dans la vie pour essayer d’être heureuse.

Je suis secrétaire de direction dans super cabinet privé où j’ai la chance de travaillé.

Pourquoi la chance? Eh bien ce cabinet reçoit des centaines de candidature par mois de par sa noble réputation et son emplacement (plein centre ville) dans un magnifique immeuble. Il est très sélectif, d’ailleurs j’ai passé trois entretiens pour ce poste.

J’entends certaines personnes crier au loin : quoi? Trois entretiens pour être une simple secrétaire?

Mais je préfère déjà vous recadrer, qui vous a dit que je suis une simple secrétaire? Je suis une secrétaire 2.0 prenez le comme vous voulez !

J’ai fait trois années en information communication à Libreville avant d’arrêter mes études. Je suis titulaire d’une licence.

J’avais besoin de sous et je ne voulais pas cumuler les deux.

Je ne trouvais rien en communication alors j’ai donné une chance au secrétariat, que j’aime beaucoup aujourd’hui car j’utilise beaucoup de notions apprises en communication. C’est peut-être pour cela que mes supérieurs sont contents de mon travail et n’hésitent pas à dire du bien de ma personne.

Est-ce que je vais poursuivre mes études ?

Pour l’instant je n’y pense pas. L’argent est doux et je ne veux pas avoir la pression en gérant les deux.

Je ne viens pas d’une famille aisée, loin de là. Ma mère est financièrement moins riche que ses frères.

Ma famille (Orema) aime le paraître. Il faut les voir lors des cérémonies. Toujours à faire semblant pour prouver des choses aux gens. Entre eux-mêmes hein, frères et sœurs d’une même mère.

Des rigolos au carré.

Ma mère est influençable. C’est son gros problème.

En parlant de ma mère,

Je suis la deuxième fille de ma mère. J’ai une grande sœur (Diane Orema,30ans) avec qui les liens sont compliqués car elle est comme ses tantes et oncles. Même sang, même comportement.

Les amours ?

Je suis en couple avec Damien Obame depuis près de deux ans aujourd’hui. Une histoire que je n’ai pas vu venir puisqu’en plus de ne pas aimer l’ethnie Fang (je rigole), je ne voulais pas de lui.

Damien Obame est un charmeur, je n’aime pas les charmeurs.

Damien Obame est établi et vient d’une bonne famille, il est le fils du Général Obame et tout le monde connaît et respecte son père à Libreville.

Damien est éloquent, charismatique en plus d’avoir l’un des plus beaux sourires du monde. Je le dis peut-être parce que je suis dans le boa (amoureuse).

Il m’a eue, complètement ! Sacré Damien !

Il sué, ça c’est certain.

Je ne voulais pas être avec lui au début parce que je ne voulais m’associer à une telle personne, puis j’ai compris qu’on dit des choses sur lui qui ne sont pas tout à fait vraies.

Damien n’est pas un fils à papa.

Damien est un jeune homme qui se lève tous les matins pour travailler son argent.

Il est intègre et il respecte la femme.

Enfin bref j’ai tant à dire sur lui que je peux passer des heures et des heures à parler de mon amour.

Une fois à la maison (chez ma mère), je trouve qu’elle a de la visite (deux de ses frères).

Moi : bonjour.

Eux (en cœur) : bonjour Doliane.

Moi : ça tombe bien puisque vous êtes là. J’ai quelque chose à vous remettre.

Je sors l’enveloppe du sac et je la dépose sur la table basse du salon, au milieu d’eux.

Moi : avec tout le respect que j’ai pour vous, je ne peux pas présenter une telle liste à la famille de Damien. Il y a des effets matériels qui sont inutiles. Je cite : congélateur, réfrigérateur, climatiseur 2 pouces, machine à tondre, machine à laver et j’en passe.

Un de mes oncles : Doliane ?

Moi : oui tonton ?

Lui : c’est toi qui va payer tout ce que tu cites là ?

Moi : non tonton mais…

Lui (me coupant la parole) : dans ce cas, tu n’as rien à dire.

Je prends sur moi avant de poursuivre.

Moi : certes je ne vais pas payer ces effets, mais c’est mon image qui est devant. Ils diront qu’il s’agit de ma famille. Tonton tu sais comment les gens parlent.

Mon autre oncle (avec l’accent) : eeeh ne nous fatigues pas Doliane. Ils sont Fangs et les Fangs sont habitués à voir beaucoup d’effets dans la liste. Chez eux c’est normale. Est-ce que nous sommes les premiers à demander de telles choses ? Nous avons été raisonnable.

Raisonnable? Il connaît la définition de ce mot? J’ai envie de lui donner la définition parce que je crois qu’il a sorti un mot au hasard.

Qu’est-ce qu’il y a de raisonnable dans cette liste ? Je n’ai même pas tout lu parce qu’il y a vraiment de quoi s’affoler.

Je regarde ma mère qui semble être d’accord avec ses frères alors qu’elle sait ce que je pense de cette affaire.

Est-ce que c’est parce qu’ils se doutent des moyens de la famille Obame ? Je suis certaine que c’est la principale raison, c’est désolant et dégradant pour ma personne.

J’ai honte de cette liste. Elle ne me représente pas.

Oncle 1 : si tu es revenue avec dans l’intention qu’on la change, je préfère te dire que ça n’arrivera pas. Nous sommes des Orema et nous méritons tout ce que nous avons demandé.

Pardon? Les Orema ont quoi pour commencer? Lol il se prend vraiment pour ce qu’il n’est pas celui-là.

Oncle 2 : et puis quoi encore ! Tu sais c’est quoi la dot? Tu connais la symbolique de cette histoire? Tu connais les bénédictions qui viennent à vous lorsque les oncles maternels sont contents?

Moi : j’aurais souhaité modifier certaines choses.

Maman (très calme): mais Doliane tu sais comment ça s’est passé pour cette liste. Tu sais tout le temps qu’ils ont pris pour faire cette liste. Trois mois, pas trois jours. Je ne t’apprends rien, tu le sais bien.

Trois mois pour écrire des conneries, oui, je le sais bien.

J’ai envie de lui répondre quelque chose mais c’est ma mère donc je ne dis rien.

Moi : maman s’il te plaît, revoyez certaines choses.

Oncle 1 : en tout cas moi je ne change rien. Soit c’est ça, soit c’est rien.

Oncle 2 : donne moi la liste.

Je la prends sur la table et je lui tends les deux feuilles A4.

Il fait une lecture silence puis :

Lui : on va enlever les 5 cochons.

Il me regarde et :

Lui : c’est bon? Tu es contente? C’est tout ce que je peux faire pour toi.

C’est une blague ! Avec tout ce qu’il y a à enlever, monsieur mon oncle enlève les 5 cochons ?

Arrrrrrgh j’ai la rage !

J’ai envie de pleurer.

Oncle 2 : et c’est tout. On en parlera plus. Si ton bon ami n’est pas content, qu’il retrousse. Un autre fera la queue à la porte de ta mère pour t’épouser.

Je suis remontée, tellement.

Oncle 2 n’aurait jamais osé demander de telles choses au gars de sa fille car celui-ci n’a pas grand chose.

Mais il faut voir ce qu’il fait pour moi.

Mon problème c’est que je ne fréquente pas mon père. J’ai été élevée par ma mère. C’est donc à sa famille de s’occuper de cet aspect. C’est pour cela que je m’appelle Orema qui est le nom de famille de ma mère:

Mais la famille de ma mère est pauvre mentalement. Malgré l’école, ils n’ont pas évolués. Ils sont obnubilés par l’argent des gens.

Oncle 2 me demande un stylo et barre les 5 cochons avant de me tendre les deux feuilles.

Lui : tiens, voici ta nouvelle liste.

Je la récupère et je fonce dans ma chambre.

Je suis en colère contre mes oncles mais principalement contre ma mère qui n’a pas daigné dire quelque chose pour me défendre.

Je fais un message à Damien pour lui dire que rien n’a réellement changé dans cette liste.

Je scan les deux feuilles sur CamScanner avec mon téléphone et je les transfère.

*Dans la tête de Damien Obame*

Je suis sur le point de passer à table lorsque je reçois deux messages de Doliane.

Ma mère (prenant place) : mais Damien tu n’as toujours pas de nouvelles de la liste invisible?

Moi : si, je viens de la recevoir là.

Elle : transfère la moi.

Ma mère est très connectée. Elle n’aime pas trop le papier. Elle préfère le numérique.

Je lui transfère ce que Doliane vient de m’envoyer et je prends place à la droite de mon père.

Elle : ok on prendra connaissance de la liste après le repas.

Je n’ai pas hâte ! Je sais qu’ils vont se fâcher. Je les connais. Ce n’est qu’une question de minutes.

On dîne tous ensemble et ma mère profite pour me demander si je veux enchaîner avec l’état civil.

Moi : naturellement ! Je veux en finir une bonne fois. Mais j’appréhende les dépenses.

Mon père : après tu as une famille pour t’aider à atténuer les dépenses.

Moi : je sais, mais je veux compter sur moi-même à 60% au moins. Enfin tout ça pour dire que si je ne me sens pas capable on ne le fera pas l’année prochaine mais l’année d’après.

Maman : ah non, tu ne vois pas comment les parents des autres meurent? Je veux assister à ton mariage.

Moi : tu assisteras.

Je suis Damien Obame (l’homme établi en langue), le premier fils de mes parents, du haut de mes 34ans. Je mesure 1m88 et je suis de teint noir cacao. Un joli teint qui me doit plusieurs appréciations de la gente féminine. Je suis un charmeur dans l’âme et je ne m’en cache pas.

J’ai deux petites sœurs qui vivent en France pour les études. J’ai un sacré écart avec les deux car après ma naissance ma mère a souffert d’infertilité secondaire.

Je viens d’une famille financièrement stable et j’en suis reconnaissant. J’ai appris dans les meilleures écoles de la capitale parisienne grâce à ce confort. Aujourd’hui, je suis douanier et j’ai un salaire de 3.200.000 fcfa net (hors prime). Ce qui n’est pas mal étant donné que je n’ai pas de charges importantes. Je suis en exercice depuis plus de huit ans maintenant à Libreville

Je me fais escroquer par mes petites sœurs ici et là, je fais plaisir à ma nana ici et là mais c’est tout.

Je suis un homme intègre, amoureux de la vie et des belles choses (que je peux m’offrir). J’aime le luxe, et les choses de qualité. Je travaille pour m’offrir une vie bien.

Je suis un ancien bandit ! Je jouais avec les femmes, autant dire que lorsqu’on a de l’argent et un visage qui passe il est facile de séduire.

Ça fait un petit moment que j’essaie de me calmer. Je suis amoureux de Doliane alors je reste tranquille.

Doliane est douce, mais elle a un sacré caractère ! Je pense que je suis tombée amoureuse d’elle à travers son caractère.

Doliane est l’une des rares femme qui arrive à me tenir tête, ce que je trouve sexy.

Après ce bon dîner, nous passons au salon pour un débriefing de la liste.

Étant donné que ma mère a sa tablette avec elle, je fais un partage d’écran sur la smart tv afin qu’on puisse tous la lire.

Après une lecture rapide je sens que l’atmosphère de la pièce change.

Papa : qui sont ses gens ?

Maman : Mon Dieu mon roi ! Qui demande ça ? Oh

Elle regarde son mari et :

Elle : chéri tu lis la même chose que moi?

Lui : la dot perd de plus en plus sa valeur dans ce pays. Cette liste est une honte.

J’entends ce qu’ils disent sans dire mot. Je suis du même avis qu’eux mais je sais aussi que ma nana n’y est pour rien.

Maman (lisant) : ahhh ils ont barrés les 5 cochons. Non mais cette liste est une honte. Je n’en reviens pas.

Elle me regarde et :

Elle : est-ce que tu sais dans quoi tu t’embarques ? Rien qu’à lire cette liste tu as une idée du genre de famille à qui tu as affaire. Est-ce que tu es prêt ? Qu’est-ce que tu en penses de tout ça?

Moi : je vous rejoins sur le fond. Je trouve qu’elle va dans tous les sens. Seulement, je sais qu’elle ne reflète pas Doliane.

Elle : comment ça ?

Moi : Doliane est contre cette liste. Mais sa famille fait bloc pour ne pas changer.

Elle : en tout cas je suis déçue. Ça c’est pas une liste de dot. C’est une liste de souhaits pour satisfaire les désirs des gens. Il n’y a aucune symbolique dans ce que je vois.

Elle rigole et :

Elle : c’est limite ridicule.

Papa : absolument ! Ils vendent leur fille.

Je suis contre ce qu’il vient de dire mais cette liste sous-entend exactement la même chose.

Papa : on va réfléchir. Pour l’instant je ne peux rien te dire.

Moi : je l’entends. Dans tous les cas comme j’ai dit, je compte prendre 60%

Maman : il ne s’agit pas de ça Damien. Bien sûr qu’on peut payer les effets de cette liste. Ce qui nous dérange ton père et moi c’est de lire autant de conneries. C’est un mauvais présage pour toi. Je n’ai pas élevé mon fils pour qu’il soit le carton de cotis à laquelle une femme va se coller pour manger. Je t’ai tout donné afin que tu rencontres une personne comme toi.

Je ne dis rien. Je la regarde et je l’écoute parler.

Papa : bon, la liste est déjà là. Je laisse à ta mère la responsabilité de t’accompagner comme il se doit durant cette préparation.

Il y a silence pendant quelques secondes puis :

Elle : tu veux un thé ?

Moi : non je vais en prendre à la maison. Je dois rencontrer.

Je déconnecte sa tablette, je me lève et je dis au revoir aux parents.

*Dans la tête de Doliane*

Toc toc

Moi : oui ?

Maman entre dans la chambre et elle se rapproche de moi. Je vois que ma grande sœur est derrière elle.

Ma sœur : on dit quoi ? Ça va ?

Moi : ouais.

Maman : Doliane tu as été impolie envers tes oncles tout à l’heure. Je ne suis pas d’accord.

Moi : impolie? En quoi faisant maman?

Elle : tu ne peux pas laisser sous-entendre à tes oncles qu’ils abusent avec cette liste.

Moi : et pourtant c’est le cas maman. Ils ont mis tout et n’importe quoi dans cette liste. Je trouve vraiment injuste de ne pas avoir mon mot à dire au nom de la tradition. Je ne suis pas un objet. Ils ne pourront jamais demander la même chose aux gars de leurs filles. Pourquoi c’est au gars de ton enfant qu’ils demandent ça ? Toi tu acceptes trop de choses sans parler.

Elle : tu voulais que je dise quoi Doliane ? Tu sais comment ils sont.

Ma grande sœur : ce que tu ne sais pas c’est que maman a enlevé beaucoup de choses avant de te donner cette dernière version.

J’ai même envie de rire. Donc il y avait plus de conneries ? Incroyable !

Maman : ta soeur a raison. J’ai fait réduire cette liste avant de te la remettre. C’est pour cela que je n’ai pas parlé tout à l’heure. Doliane tu dois comprendre que le mariage coutumier c’est un mariage où les oncles ont un pouvoir absolu.

Moi : en tout cas, j’ai déjà envoyé la liste. J’attends seulement qu’on me critique partout. Je connais sa famille. Ils vont s’offusquer.

Maman : en plus tu sais que tout le monde doit mettre ce qu’il veut. Tes tantes ont mis ce qu’elles voulaient.

Voici la partie qui m’énerve davantage !

Des tantes qui passent leur temps à me comparer à leurs filles qui travaillent en France et dans des ministères tandis que moi je suis simple secrétaire.

Une fois la sœur de ma mère m’a dit : "tu as fait trois années d’études supérieurs pour finir par organiser la journée des gens. Tu pouvais mieux faire"

Est-ce que je lui ai déjà demandé de l’argent? Non

Est-ce que sa fille m’a déjà demandé un prêt? Oui, un prêt à la secrétaire qui gagne dignement ses 300.000 fcfa

Je n’ai pas hésité à le lui dire afin qu’elle ferme ce qui lui sert de bouche.

Donc quand on me dit que cette tante là s’est lâchée sur ma liste ça m’énerve.

Ma grande sœur : dans tous les cas ils ont de l’argent.

Cette réflexion m’agace !

Qui a dit que parce que les gens ont de l’argent, ils doivent être pris pour des idiots?

Tzs Tzs

Bref heureusement que mon chéri appelle.

Je prends le téléphone sur le lit et je décroche.

Moi : allô ?

Elles sortent de la chambre toutes les deux.

Lui : ça va ma douce ? Pourquoi tu as cette voix ?

Moi : tu sais déjà mais bref parlons d’autre chose.

Lui : je suis en route pour la maison mais je veux un bisou. Du coup je me rapproche de chez toi.

Un sourire s’esquisse sur mon visage. Il sait quoi faire pour me rendre amoureuse.

Lui : je suis là dans moins de 10 minutes.

Moi : ce qui me laisse le temps de me brosser les dents pour un bisou frais.

Lui : oh ne t’embête pas. Je viens de manger.

Moi (rigolant) : beurk et tu viens avec ton haleine chez moi pourquoi ?

Lui : parce que je mérite un bisou.

Moi : prends des chewing-gums.

Lui (rigolant) : et tu veux devenir ma femme?

Moi : je ne t’ai pas demandé de me faire une demande en mariage. Mais comme tu es fou de moi…

Lui : tu as la bouche hein Mlle Orema.

Je rigole parce qu’il l’a dit avec un accent.

Lui : allez à bye.

Moi : mais comment ça ? Tu ne viens plus?

Lui : tu as refusé mon bisou.

Moi : mais nooon viens.

Lui : ok je suis dans 5 minutes.

Moi (rigolant) : ok.

Je coupe et je reste sur mon lit jusqu’à ce qu’il m’appelle pour me dire qu’il est là.

Je cours faire un bain de bouche de deux secondes et je fonce dehors (hors du portail).

Je marche jusqu’à sa voiture et je fais le tour pour être de son côté.

Il baisse la vitre avec un grand sourire et :

Lui : bisou.

Je lui tends ma bouche et alors que je veux la retirer, il m’embrasse.

Quel bon baiser.

Bien fruité, ahalaaaaaa je l’aime.

1 minute plus tard il retire ses lèvres et :

Moi : tu aimes ça !

Lui : c’est toi qui parles ? Lol

Moi : donc tu as même pris un chewing-gum.

Lui : je suis un vrai type, j’ai toujours un paquet dans ma voiture. Au cours où j’embrasse une nana.

Je tape son épaule et je rigole.

Moi : tu es trop bête.

Étonnamment quand il dit ce genre de chose je rigole. J’ai confiance en lui. Je sais aussi qu’il aime rigoler.

Au début de notre relation je le prenais au mot. Je ne savais pas dissocier les choses. Mais avec le temps j’ai appris à faire avec. Je soupçonne même qu’il dise ça pour me rendre jalouse.

Lui : un autre bisou et j’y vais.

Je dépose un bisou sur son nez avant qu’il ne récupère mes lèvres à l’aide de ses dents.

Moi : aïe

Je mens, il ne m’a pas fait mal.

On s’embrasse langoureusement pendant plusieurs secondes jusqu’à ce qu’un passant crie : dans le dur Gabon là vous avez encore le temps de vous aimer hein tsouo.

Un autre passant, sans doute son ami crie : mon frère Jacques est mort noyé oh, attention aux femmes.

Tous les deux on éclate de rire avant de se dire au revoir.

Les Gabonais me dépassent pardon, mieux je rentre à la maison.

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 20 La dot   06-14 18:57
img
1 Chapitre 1 La dot
13/06/2023
2 Chapitre 2 La dot
13/06/2023
3 Chapitre 3 La dot
13/06/2023
4 Chapitre 4 La dot
13/06/2023
5 Chapitre 5 La dot
13/06/2023
6 Chapitre 6 La dot
13/06/2023
7 Chapitre 7 La dot
13/06/2023
8 Chapitre 8 La dot
13/06/2023
9 Chapitre 9 La dot
13/06/2023
10 Chapitre 10 La dot
13/06/2023
11 Chapitre 11 La dot
13/06/2023
12 Chapitre 12 La dot
13/06/2023
13 Chapitre 13 La dot
13/06/2023
14 Chapitre 14 La dot
13/06/2023
15 Chapitre 15 La dot
13/06/2023
16 Chapitre 16 La dot
13/06/2023
17 Chapitre 17 La dot
13/06/2023
18 Chapitre 18 La dot
13/06/2023
19 Chapitre 19 La dot
13/06/2023
20 Chapitre 20 La dot
13/06/2023
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY