Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Histoire / Le cauchemar d'Eliya
Le cauchemar d'Eliya

Le cauchemar d'Eliya

2.0
32 Chapitres
8.3K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Eliya est une jeune femme qui intègre une famille plein de secrets, très tôt, on réalise qu'elle aussi en a un.. Ce n'est qu'à ce moment que l'histoire prend une autre tournure.

Chapitre 1 Le cauchemar d'Eliya

Simon : viens, Ayla.

Ayla : Papa où allons-nous ?

Simon : viens, ta maman nous suivra. Viens, je t’attends.

Ayla se rapproche de Simon, ils se dirigent vers une forêt. Plus ils avancent plus Simon regarde autour de lui (sur tous les côtés). Je suis derrière eux et je ne comprends pas ce qui se passe. Je ne sais pas ce qu’il cherche mais il ne cesse d’avancer dans la forêt.

Cette forêt est semblable à celle d’hier, d’avant-hier et des jours précédents.

De loin j’aperçois une femme, son visage me dit quelque chose mais je ne me rappelle plus où je l’ai vu. Elle me ressemble étrangement. Plus j’avance mieux je vois son physique.

Je vois Ayla aller vers elle avec un grand sourire et les bras grands ouverts. La dame semble avoir une certaine attache envers Ayla. Elle prend celle-ci dans ses bras et lui dit quelque chose à l’oreille. Simon, lui semble inquiet. Son regard se pose sur Ayla puis sur la dame. Il tente de reprendre Ayla dans ses bras mais je crois que la dame ne veut pas. Il insiste et je crois qu’ils se disputent. Ayla paraît heureuse dans les bras de cette dame. Elle la regarde avec les yeux qui brillent. Elle doit vraiment l’aimer!

Je suis à 300m d’eux et je vois la scène adossée sur un arbre. Tout d’un coup, je sens une présence près de moi. Je suis assez loin des trois autres alors je ne comprends pas qui peut bien être aussi près de moi. Je sursaute lorsque je sens une main sur mon épaule.

Je me retourne et je vois une femme, très belle, toute vêtu de blanc, avec une belle chevelure. Elle est assez âgée.

Elle : que fais-tu ici ?

Moi : qui êtes-vous ?

Elle : je te demande ce que tu fais ici Eliya ?

Moi : comment connaissez-vous mon prénom ?

Elle : tu es en danger ici, retourne d’où tu viens !ils te cherchent depuis vas-y !

Moi : Je ne peux pas partir, et Ayla ?

Elle : c’est pour Ayla que je te demande de partir !

Moi : je ne peux pas la laisser ici, si elle reste, je reste !

Elle me regarde avec un air triste, enlève sa main sur mon épaule et tente de toucher mon visage. Je recule pour éviter sa main. Qui est-elle ? Qu’est-ce qu’elle me veut ? Pourquoi dois-je laisser Ayla ici ?

Moi (Reculant) : ne me touchez pas !

Elle : Eliya tu es danger ici.

Moi : expliquez-moi pourquoi je suis en danger ?

Elle : si tu tiens à ta fille ne reste pas ici plus longtemps.

Moi : Mais de quoi parlez-vous ?

Elle : Eliya, si tu restes ici ta fille risque gros.

Moi : Je ne vous suis toujours pas. De quoi parlez-vous et surtout qui êtes-vous ?

Elle (D’un ton ferme) : Eliya retourne d’où tu viens !

Que se passe-t-il ? Où est ma Ayla ? Et Simon ?

Je commence à pleurer quand tout d’un j’entends une voix qui m’est familière. Je suis le bruit et je vois ma petite Ayla, elle vient sur mon lit avec un grand sourire.

Ayla : maman !

Je regarde l’horloge près du lit et il est 8h05. Je sors d’un rêve troublant, je ne comprends rien. Cela va faire quelques semaines que je fais des rêves étranges. Je suis quelqu’un qui croit au rêve. Je crois que ce qui se passe dans le sommeil est réel. Alors je cherche depuis un moment à comprendre ces rêves ou même cauchemars.

Je suis toujours dans une forêt, près d’une femme qui me ressemble étrangement et qui touche ma fille comme si elles ont un lien. Celle-ci est particulièrement très réceptive. C’est d’ailleurs ce qui m’intrigue ! Ayla n’accepte pas tout le monde mais pourquoi elle accepte cette dame. Elle est toute souriante dans ses bras.

Ayla me sort de ma rêverie avec ses bisous bien baveux.

Ayla : maman allons !

Moi : aller où ?

Elle : avec papa pour jouer en bas.

Moi : ok attends je vais me brosser les dents.

Elle : je peux venir avec toi ?

Moi : oui ma puce.

Ayla me suit partout où je vais. Il faut dire qu’à cet âge c’est un peu normal. Ma mère me disait que j’étais comme elle. Il m’arrive même de la chasser. Elle veut vraiment partir partout.

Ah, vous vous demandez peut-être qui je suis. Je m’appelle Eliya Okele (née Ondo) j’ai 31ans. Je mesure 1m72, plutôt belle femme au teint ébène, je dois quand même préciser que j’ai les fesses d’une femme africaine et une poitrine à la « grosseur »d’une orange. Je suis d’origine Gabonaise, Fang 100% (Estuaire). Je suis expert-comptable depuis mes 27ans et en couple avec Simon Okele depuis six ans. Marié depuis deux ans, nous avons une très belle fille de quatre ans : Ayla (a-i-la).

Il est 11h, je suis fatiguée, j’ai passé une nuit terrible mais je pense que je vais m’en remettre, cela fait trois semaines que je fais des rêves que je ne peux décrire au réveil.

Aujourd’hui je reçois les parents de Simon, et comme à chaque fois je stresse. Sa mère semble me tolérer et avec son père c’est plutôt bien.

Simon : alors tu vas faire quoi à manger aujourd’hui ?

Moi : salade césar ou salade avocat crevettes, je ne sais pas encore quoi en plat de résistance et une salade de fruits en désert.

Lui : tu as intérêt à savoir, tu sais que ma mère ne mange pas grand-chose.

Comme à son habitude il parle avec un ton peu encourageant. Ça fait deux ans que je suis mariée à cet homme et il n’a quasiment jamais de geste d’affection envers moi. Non pas qu’il me traite mal mais il est plutôt le genre qui s’en fout de tout. Non pas que je pense qu’il me trompe mais il est comme ça, je savais déjà à quoi m’attendre avant de se marier. Enfin bref, il est mieux pour moi que je retourne faire à manger, ils viennent toujours à l’heure ceux-là.

1h30 plus tard Salif (le gardien de jour) ouvre le portail, comme d’habitude ils ne peuvent pas se pointer 15 minutes après l’heure à croire qu’ils attendent toujours de sortir de chez eux.

Ma belle-mère (Nadine) entrant en première dans la maison…

Nadine: Simon tu deviens aussi mince, non maigre pourquoi ? Tu ne manges pas bien ici ?

Simon : Ah maman c’est comme tu vois là !

Il blague mais sa mère peut prendre ça contre moi. Effectivement il a perdu du poids (Il prenait surtout du ventre).

Le repas se passe comme d’habitude, quand je me lève pour resservir ils se parlent et quand je reviens plus rien. Je ne veux pas rentrer dans ce jeu cette fois. On finit de manger, je débarrasse et entre deux et trois tours je tombe sur une conversation.

Simon-pierre (le père de Simon) : pourquoi elle ne lâche pas prise ?

Simon : Papa je ne sais pas, je suis autant désagréable que possible. Je ne sais pas ce qu’elle attend pour…

Son père : Je pense qu’il faut qu’on prenne les choses en main. On arrive pas à avoir son autorisation, elle se bloque toujours quelque part ce n’est pas normal.

Simon : Papa comment est-ce possible ?

Son père : je pense que quelqu’un veut bloquer quelque chose, je ne sais pas quoi ou même qui.

Simon : Papa j’ai besoin de ça, tu as besoin de ça.

Son père : c’est pour cela qu’il faut que….

À mon arrivée dans la pièce un silence, comme d’habitude.

Les parents sont partis, j’ai fait la vaisselle et je me suis occupée de ma Ayla. Je suis dans la chambre quand Simon rentre.

Simon : tu crois en Dieu ?

Moi : pourquoi cette question ?

Lui : je te pose une question !

Moi : je te pose aussi une question.

Lui : bonne nuit, je vais dormir en bas.

Moi : Simon tu es épuisant mentalement, tu peux m’ignorer quand nous sommes dans une même pièce tu sais.

Je fais mon signe de croix et je m’en dors. Vers 4h du matin, je sens un souffle près de mon épaule. Je me retourne et je vois Simon. Qu’est-ce qu’il fait ici? Il n’était pas dormir en bas ? Je vois que la fenêtre est ouverte malgré que le split (climatiseur) soit allumé. Il transpire, enfin je ne comprends rien. Je n’ai pas la force d’aller vers la fenêtre pour la fermer. C’est sans comprendre que lorsque j’ouvre les yeux il est 7h. Il n’est plus là, j’entends l’eau couler à la douche alors j’imagine qu’il est sous la douche.

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY