Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / Touché au cœur : Speed Breaker's
Touché au cœur : Speed Breaker's

Touché au cœur : Speed Breaker's

5.0
273 Chapitres
986.8K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Une fois son diplôme de professeur en main, il arrive enfin à battre son père "Le Speed Breaker". Mais le poids du nom de celui-ci lui pèse chaque jour sur les épaules, et il décide de prendre son indépendance loin de sa famille qu'il aime. Mais voilà, suivant les traces de son père depuis toujours ; son ombre le poursuivra jusque Little Rock où la rencontre de Nell, l'étudiante timide lui rappellera celle qu'il considère comme sa mère. Mais s'il n'y avait qu'elle... Une fougueuse Speed Lady fait fureur sur les pistes de course, et tout en elle attire son attention. Un regard émeraude caché derrière une visière noire, scellera le destin de notre Speed Breaker Junior... Ou peut-être celui de sa famille... 💜Bienvenue dans la suite de Touché au cœur 💜

Protagoniste:

Nell Meyers et Damon Walsh

Chapitre 1 Prologue

Damon

Je balance une fois de plus ma veste en entrant dans l'appartement que je loue avec mon ami Ted, et je prends mon portable dans ma poche arrière pour appeler mes parents. J'ai enfin ce foutu document dans mes mains qui fait de moi, un professeur officiel en mathématique. Je passe la main dans mes cheveux, prenant une Corona dans le frigo, attendant qu'on daigne me répondre. Je sais que maman est très occupée entre la galerie, et mes frères et sœurs qui la font courir partout depuis qu'ils sont au lycée. Mais c'est eux qui ont voulu que je prenne mon indépendance en me disant que je devais profiter de ma vie, et arrêter de jouer au baby-sitter. Et honnêtement, j'avoue aimer mon indépendance.

_ "Désolée, j'avais oublié le téléphone dans la maison . M'informe maman en décrochant, la voix toute essoufflée.

_ Papa devrait songer à mettre une ligne dans ton atelier. Lui fais-je remarquer.

_ "Tu sais comme j'aime ma tranquillité quand je peins." Me rétorque-t-elle.

J'opine en portant ma bouteille à mes lèvres. Papa et moi, nous avons construit un atelier dans le fond du jardin, où maman a tout le loisir de profiter de sa tranquillité pour peindre. Il faut dire que la maison était devenue tellement turbulente que la pauvre n'arrivait pas à trouver un moment de calme pour travailler. Et puis, il y a eu cette rechute dans son état de santé, où papa n'a plus voulu qu'elle aille à l'atelier en ville pour travailler ses peintures. Nous avons donc construit cet atelier, où elle a pu reprendre ses peintures, et surtout rassurer papa qui pouvait surveiller qu'elle prenne au moins quelque chose à manger. Nous avons connu une période dure cette année-là, le traitement de maman l'a rendait maussade. J'ai vraiment cru que nous allions la perdre, mais l'amour de mes parents a une fois de plus été plus fort que ce foutu virus.

_ "Au fait, tu ne devais pas avoir les résultats de tes examens aujourd'hui ?" Me demande maman et je souris en regardant le papier dans ma main.

_ Sache que je suis officiellement professeur de mathématique. Répondé-je fier de moi.

_ " Oh mon dieu Damon, je suis trop fière de toi ! Bien que je ne comprenne toujours rien en mathématique." Rit-elle et je fais écho à elle.

Effectivement, les devoirs en mathématique de mon frère et de mes sœurs, sont toujours les moments où elle s'éclipse dans le jardin. Papa a même abandonné l'idée de la contredire quand elle lui demande de les aider dans les devoirs ; il se contente de passer sa main dans ses cheveux et d'en rire.

_ "Je suppose que le moment est venu".

_ Oui. Je vais enfin pouvoir me mesurer à papa comme il le faut. Acquiescé-je, sachant que j'attends ce moment depuis plus de trois ans.

Quand je suis sorti du lycée, j'ai promis à papa que je le battrais un jour sur la piste. Il m'a répondu qu'il n'en espérait pas moins, mais qu'avant, je devais d'abord me focaliser sur mon avenir. Ce papier est la preuve que j'ai ma place dans la société, bien que je ne sache pas encore où je vais travailler. Mais j'ai travaillé dur sur mes livres, tout comme sur la piste avec oncle Ayden , ainsi que j'ai appris à booster ma bécane encore plus avec oncle Farell. Celui-ci en revanche, n'a jamais voulu faire la course avec moi ; il trouvait que ce n'était pas à lui de le faire puisque c'est lui qui avait fait de papa le "Speed Breaker'. Avec le temps, j'ai appris à gérer la vitesse et à faire des courses avec des gars de plus en plus forts. Pour qu'on finisse par me comparer à la vitesse de papa. Quelque chose que je m'apprête enfin à réaliser.

Enfin, je l'espère...

Derek

Je souris en entendant les gars du Brooklyn scander le nom de Damon à son arrivée. Je passe ma langue sur mes lèvres, alors que je fais de même de ma main dans mes cheveux, les voyant faire une haie d'honneur à celui-ci qui me rejoint sur la ligne de départ. J'esquisse un sourire complice à celui-ci qui semble être un peu stressé comme je le pense. Alix avait raison, en me demandant de ne pas le prévenir que tout le monde serait là pour la course. Le pauvre pourrait se sentir sur les nerfs en roulant, et nous ne voulons pas de cela pour lui. Parce que je suis convaincu intérieurement, que mon fils peut me battre depuis des années. C'est juste qu'il semblait avoir compris qu'il devait d'abord me montrer qu'il était devenu un homme avant de se mesurer à moi. Damon est toujours ce gamin qui veut nous montrer le meilleur de lui, et faire de nous des parents plus que fier depuis des années.

_ Vous êtes prêts ? Nous demande Travis en passant entre nous.

_ Juste une question au bleu. Fais-je en souriant.

_ Tu comptes bien y aller à fond ? Lui demandé-je.

_ Prépare-toi à regarder le feu arrière de ma bécane. Me répond-il en souriant avant de faire vrombir sa moto, et je me mets à rire en démarrant la mienne.

Je me demande si j'étais aussi prétentieux à son âge ?! Certainement...

Je prends une bonne inspiration, et je fais craquer mon cou, en regardant un point fixe devant moi. Je me demande si je suis vraiment capable de le faire pousser dans ses extrémités, après tout, je n'ai plus vingt ans. Mais je ferai honneur à mon fils, en lui permettant de m'affronter comme il se doit et ne rien lâcher.

Le coup de feu retenti, et nous nous lançons tous les deux sur la piste en Wheeling ; typique de notre famille. La roue avant retombant sur le bitume de la route, nous accélérons tous les deux dans la grande ligne droite, et je souris en voyant que sa bécane tient en effet bien l'allure comme m'avait parlé Farell. Et pourtant, je ne suis pas encore à fond. Le premier tournant arrivant, nos motos le prennent comme des miroirs, et je remarque qu'il n'a pas peur un instant que nos Ducati ne se percutent. Un sourire narquois sur les lèvres, nous nous redressons et reprenons de la vitesse pour attaquer les chicanes. Mon cœur bat toujours aussi fort que dans ma jeunesse, comme si la route et ma moto étaient unies pour ne faire qu'une, et nous passons ces chicanes côte à côte pour aborder la longue ligne droite où je devrais faire la différence.

Mais voilà, bien que je sois à fond maintenant, sa roue semble être toujours au même niveau que la mienne, et je sais que cela en est fini de mon titre quand il me montre qu'il n'était pas à son meilleur. Et comme il l'avait dit, à quelques mètres de la fin de la ligne droite, je regarde le feu arrière de sa moto sous les acclamations de tout le monde ; mon fils, ma fierté, est devenu le nouveau "Speed Breaker" de Brooklyn.

****************************

Et nous voilà parti avec la descendance directe de notre "Speed Breaker".

Les chapitres se feront exclusivement quand j'ai le temps, étant déjà prise par d'autres projets pour l'instant.

💜💜💜💜

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY