kifflire > Romance > La mariée remplaçante

   Chapitre 2 L'accord

La mariée remplaçante Par SOPHIE ROMILLY Personnages: 8267

à jour: 2020-03-26 00:12


« Je... » Autumn a répondu, les grands yeux brillaient d'innocence.

Avant qu'elle ne puisse terminer sa phrase, Charles l'a interrompue et a déclaré : « Yvonne, je t'ai prise comme femme juste pour faire plaisir à mon grand-père, mais si tu penses que tu vas faire l'amour avec moi pour consolider ton statut, tu ferais mieux de l'oublier, car cela n'arrivera que dans tes rêves. »

Il a choisi Yvonne parmi des milliers de candidates simplement pour deux raisons principales : Tout d'abord, comme tout le monde le saivait, elle n'était rien de plus qu'une fille gâtée issue d'une famille riche, une fille naïve et stupide qui n'a jamais travaillé et qui a fait des gaffes. Deuxièmement, comme un petit appât suffirait à rassasier l'avide Simon Gu, la compagnie de Gu ne serait jamais une menace pour lui.

Mais ce qui s'était passé a surpris Charles. Dès son retour à la maison, Yvonne a tenté de le séduire en mettant devant lui la beauté de son corps à moitié nu. Charles n'arrivait pas à croire qu'on disait qu'elle était naïve!

« Il est clair qu'elle sait utiliser son corps comme appât pour me séduire. », s'est-il dit.

Autumn voulait rester calme pour proposer un accord à Charles. Quand il l'a insultée en jugeant à tort son intention, elle est devenue furieuse, s'est levée du lit pour le regarder bravement dans les yeux. Ses yeux sombres lui ont fait comprendre clairement qu'il ne la considerait pas.

La colère d'Autumn a atteint son point culminant.

« Charles, ta copine est la belle Rachel Bai et je suis sûre que tu me trouves vulgaire et que tu penses que je ne suis pas assez bien pour toi. », a déclaré Autumn avec un sourire moqueur.

« Je suis très consciente de mes capacités, je ne m'attendrai donc jamais à recevoir ton amour. Je veux juste que tu me fasses une petite faveur et que tu signes ceci, Charles. » Autumn, d'une main tenant fermement la serviette, s'est servie de l'autre main pour sortir un document de son sac et l'a montré à Charles.

« Je sais que je ne suis rien, tu voulais que je t'épouse et je l'ai fait. Je sais que je ne suis qu'une distraction pour toi, mais peux-tu me laisser partir quand tu n'as pas besoin de moi? J'apprécierai grandement ta gentillesse. », a proclamé sincèrement Autumn. Il n'y avait ni moquerie ni prétention dans son ton.

Charles était surpris de voir son courage.

Dans le document, il n'y avait que deux phrases écrites.

Premier terme : la partie A Charles Lu aidera la société Gu à surmonter cette crise.

Deuxième terme : en aucun cas les parties A et B ne doivent avoir une relation intime.

Autumn avait déjà signé l'endroit réservé à la partie B et Charles a remarqué qu'elle signait naturellement d'un seul trait et que l'encre était bien répartie, comme s'il s'agissait de nuages ou de brins de fumée.

« Elle doit être tendre et ferme à la fois. », a-t-il pensé.

« Charles, dépêche-toi et signe-le s'il te plait. », lui a demandé Autumn en lui tendant le stylo.

Il était encore sous le choc. Il croyait qu'elle essayait juste de lui jouer des tours.

Au début, il s'était senti coupable d'avoir utilisé Yvonne, il voulait donc être honnête avec elle et se racheter car il ne l'aimait pas. Mais cet accord venait de le laisser très confus.

« Que fais-tu? »

« Charles! », lui a-t-elle crié en pensant, « Pourquoi es-tu si arrogant envers moi? Je ne prévois aucune conspiration, en fait je ne veux rien avoir à faire avec toi. D'où cet accord. Tu comprends? »

« Tu as dû rencontrer d'innombrables personnes dans ta vie, il doit être facile pour toi de savoir si je bluffe ou non. Et d'ailleurs, signer cet accord ne te fait pas de mal, n'est-ce pas? »

Charles continuait de regarder Autumn sans sourciller. Ses yeux innocents laissaient entendre qu'elle ne bluffait pas, alors il a accepté de le signer, après y avoir ajouté un nouveau terme... Il a dit : « Je le signerai à condition que tu fasses ceci. »

Autumn a examiné l'accord et a vu le terme qu'il avait écrit. « La partie B Yvonne Gu doit se comporter comme une bonne épouse, comme l'exige la partie A. »

Il ne l'a signé que lorsqu'Aut

umn a hoché la tête avec une attention particulière.

Elle a été soulagée de le voir signer sous son nom et a rapidement repris l'accord avant qu'il n'en décide autrement. Elle a décidé qu'elle l'encadrerait quand elle serait libre.

Elle était tellement concentrée sur l'accord qu'elle ne réalisait pas que la serviette qui la recouvrait était allongée sur le sol.

Charles la regardait fixement.

Autumn avait les yeux clairs, brillants comme les étoiles. Ses longs cils flottaient et sa peau immaculée était blanche, avec une douce teinte rouge. Ses lèvres étaient délicates comme des pétales de rose.

Charles était en quelque sorte obsédé par le corps d'Autumn.

Pour lui, sa silhouette était... Extrêmement charmante!

Son visage était très joli. Elle avait des courbes parfaites complétées par de gros seins et des fesses, exactement comme Charles aimait. Sa peau était lisse et elle avait l'air très bien hydratée.

Charles ne pouvait s'empêcher de la regarder et

ce n'est qu'après une longue période qu'Autumn s'est rendue compte qu'elle était complètement nue devant lui. Un silence embarrassant recouvrait la pièce. Elle a relevé la tête pour observer la réaction de Charles. Quand elle a réalisé qu'il la regardait, elle a rougi, mais a immédiatement ramassé la serviette du sol pour se couvrir. Gênée, elle s'est dit, « Pensera-t-il que j'ai délibérément laissé tomber la serviette pour le séduire? »

Elle a regardé timidement Charles qui se tenait juste à côté d'elle. Il semblait calme et rationnel et d'après l'expression sur son visage, il semblait que rien ne s'était passé.

Elle était quand même quelque peu déçue.

Elle a toujours pensé qu'elle n'avait pas une silhouette parfaite, donc elle était en fait insatisfaite de son corps. Et la réaction de Charles l'a déçue encore plus.

Malheureusement, elle n'a jamais su à quel point Charles essayait de limiter ses expressions. Il ne voulait pas perdre le contrôle devant cette jeune fille.

Mais elle ne pouvait pas non plus cacher l'éclair de déception qui brillait dans ses yeux.

Charles n'avait pas eu de rapport sexuel avec Rachel pandant ces deux ans où ils étaient ensemble, et même lorsqu'ils dormaient dans le même lit, Charles se comportait comme un vrai gentleman. Bien sûr, les nuits qu'ils ont passées ensemble étaient peu nombreuses.

Rachel était celle qui le connaissait le mieux. Selon Charles, elle était la fille la plus prévenante et il ne voulait pas prendre sa virginité avant le mariage.

Il la respectait et respectait leur amour l'un pour l'autre.

Il continuait de regarder Autumn, bien que ses pensées soient toujours tournées vers Rachel.

Comme Autumn ne pouvait plus supporter son regard, elle a dit : « Il est tard, je pense que tu devrais aller te coucher », en insistant sur le mot « aller ».

Autumn a montré cette attitude à Charles car elle ne voulait pas dormir dans la même chambre que lui. Elle lui a donc rappelé de partir.

Il a compris la situation et est immédiatement retourné à son bureau. Il pouvait à peine résister à l'envie de l'embrasser et de la serrer dans ses bras. Pour surmonter cette pensée, il a pris une douche froide d'une demi-heure. Il n'y avait pas d'autre moyen de soulager son envie ardente. Il n'avait pas éprouvé un tel besoin incontrôlable d'intimité depuis des années, même pas les nuits où il dormait avec Rachel dans ses bras.

Le lendemain matin, Autumn a été réveillée par une alarme. Elle s'est rendu compte qu'elle était mariée et qu'elle est devenue Mme Lu. Mais au fond, elle savait qu'elle serait remplacée tôt ou tard par la petite amie de Charles.

Elle a été en congé pendant trois jours pour la cérémonie de mariage d'Yvonne, et devait maintenant retourner au travail.

Après s'être rafraîchie, elle est sortie de la pièce et a vu Charles assis dans la salle à manger.

La cérémonie de mariage était très animée et, la nuit, elle ne pouvait pas voir clairement son visage dans l'obscurité de la pièce. Jusque-là elle ne pouvait pas le voir clairement, elle devait admettre qu'elle était mariée à un homme incroyablement beau.

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages