Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / Une riche héritière qui ne voulait pas aimer
Une riche héritière qui ne voulait pas aimer

Une riche héritière qui ne voulait pas aimer

5.0
36 Chapitres
175.4K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Après son échec amoureuse Molly, s'est jurée de ne plus jamais tomber amoureux de sa vie. Elle s'est écartée du monde afin d’aller vivre à la campagne avec son père qui, malheureusement mourut brusquement. Alors elle a décidé de prendre sa vie en main. Bien qu’elle soit très riche après avoir hérité de son père décédé, elle continua sa vie comme une fille ordinaire et décida de porter le nom de sa mère. Elle veut que les gens l'aiment vraiment pour ce qu'elle est et non pas pour ses richesses. Alors, lorsqu'elle fera la rencontre de son patron qui tomba sur son charme, pour la première fois toute ses résolutions tombent à l’eau. Sauf que Molly ne savait aucunement comment se comporter vis à vis de cet homme qui, plutôt l'avait prit pour la maîtresse de Peet à son mariage. 

Chapitre 1 Prologue

Après les funérailles de mon père, le cœur en deuil, ma mère et moi, nous décidions de retourner en ville. Une semaine plus tard, Je fis part à ma mère de mon intention de commencer à travailler. Elle était heureuse. Mais sa joie n’était que de courte durée quand elle découvrit mes véritables intentions. Je ne souhaitais pas reprendre les rennes de l’entreprise familiale comme elle l’aurait voulu. Je voulais recommencer à bosser à mon compte... dans ce que j’ai toujours aimé.

-Mais ma fille tu as tout ce que tu veux. Pourquoi vouloir te trouver un autre boulot ? S’étonna ma mère.

-Je sais maman. Mais je n'aime pas passer mes journées sans rien faire. Etre cheffe d’entreprise ce n’est pas dans mes aspirations pour le moment. Je m’ennuierais tellement. Je suis beaucouptrop jeune pour ça... Je veux profiter de ma vie.

-Oui je sais ma puce. Mais tu devrais plutôt t'occuper de tes entreprises. Si j'ai demandé à ton père de tout laisser à ton nom, ce n’était pas pour que cela finisse par tomber entre les mains des étrangers, elle m’informe. Je veux que ce soit toi qui prenne tout en charge. Je ne suis plus tout jeune.

-Mais pourquoi tu as fait ça maman ? Je lui demande gênée. Je ne voulais pas de cet héritage. Tout ce qui m’importe, c'est de reprendre mes activités d’avant... avant que papa...

Le reste de la phrase se bloque à travers le fond de ma gorge.

-Parce que je sais que ma fille chérie est capable de prendre la relève et faire perdurer la dynastie des Moore. Il n’y aque nous deux maintenant Molly. En plus, jamais tu ne pourras me laisser mourir de faim, n’est ce pas ? Tu m'aimes trop pour ça Molly. Ma fille, je suis déjà vielle, elle dit plus tendrement. Je ne pourrai pas bosser dans une entreprise comme celle-là. C’est beaucoup trop de travail pour moi. Et puis moi je vais mourir avant toi de toute façon. Pourquoi garder des biens qui ne vont pas m’être utile longtemps ? C'est ton héritage.

Je pars vers ma mère qui était allongée dans son lit et la prit dans mes bras pour l’embrasser. Ma mère, c’est tout ce que j’ai. Je ne supporte pas de la voir attristée pour quoique ce soit. Mais là il est aussi question de mon bonheur. Mais bon ! Peut être que je pourrais m’occuper des deux en parallèle.

-Oui je t'aime de tout mon cœur ma petite maman. Il est clair que je prendrai bien soins de toi. Mais je ne veux pas que tu parles de la mort d'accord. Il ne me reste que toi, ne me rend pas triste en invoquant la faucheuse s'il te plaît. Je verrai ce que je peux faire pour l’entreprise.

-Bon d'accord je vais arrêter de parler de ma mort. Mais s’il te plait ma fille n’abandonne pas l’entreprise.

-On verra bien maman. Mais je te préviens, je ne vais pas abandonner mes projets. C’est cela ma vraie vocation maman.

-Qu'est-ce que tu comptes faire ma fille ?

Du haut de mes 1m80, j’ai toujours souhaité être mannequin professionnel. J’ai déjà eu à enchainer des petits boulots. Mais rien qui ne me satisfasse vraiment. J’ai eu 25 ans cette année. Et à mon âge, beaucoup d’autres mannequins ont déjà vu éclore leur carrière. Pourquoi pas moi ? J’ai du tout sacrifié il y a quelques années en arrière. Maintenant je veux tout reprendre. La mannequinât, c’est ma vie. Défilé sur une estrade et entendre scander mon nom, c’est la seule chose à laquelle je pense le soir avant de m’endormir.

-Je suis mannequin maman. Je vais chercher du travail dans ce domaine. Par le passé, j'avais tout laissé tomber pour faire plaisir à papa. Mais maman, toi même tu sais que j'aime ce que je fais. Je n’ai jamais voulu être femme d’affaire comme l’auraient aimé papa et toi.

-Je le sais ma chérie et je t’encourage à faire ce que ton cœur te dicte. Tu sais très bien que je serai toujours là pour toi quoique tu décides, elle me rassure. Si ça là que tu penses puiser ton bonheur, je suis avec toi.

-Merci ma petite maman chérie. Je t’aime trop, tu sais, je lui fais un smack.

-Ce n’est pas pour autant que tu dois fuir tes responsabilités dans l’entreprise familiale Molly. J’attend de toi que tu puisse concilier ta passion et tes responsabilités.

-Oui je sais. Mais pour l'instant j'ai besoin de m'épanouir un peu. Il n’y a que comme ca que je pourrai avancer.

-Bien.

-Je vais dès aujourd'hui commencer à chercher du boulot.

***Narrateur externe***

Le jour même, Décoste, un ami de Molly, Sachant qu’elle était revenue au pays, l’a invitée à un défilé de mode qui se passait dans un grand hôtel à New York. Une chose que Molly a beaucoup appréciée. Non seulement elle aime défiler. Mais par-dessus tout elle aime aussi regarder des filles mettre en valeurs leurs talents.

Elle était très heureuse d’y participer avec son ami de toujours Décoste. Un pantalon cuir grenat, un chemisier beige, une veste à sequin doré, des chelsea boots aux pieds, et un sautoir au cou pour complémenter l’ensemble et un petit sac vintage de chez Dior, Molly était déjà prête pour l’événement qui, sans le savoir, allait changer le cours de sa carrière.

En effet, le défilé avait à peine débuté qu’on était venu infomer les responsable qu’il s’était survenu un malencontreux accident. Nouille, la mannequin phare de l’entreprise, qui devrait clôturer l’événement aujourd'hui a eu un accident de voiture sur la route en venant. Face à cet accident de dernière minute qui est survenu, les têtes s’échauffent.

Décoste qui, heureusement pour Molly, connaissait les personnes qui organisaient le défiler, s’est approché de l’organisatrice dès qu’il eut vent de tout de ce qui s'est passé en laissant son amie assise dans la foule.

-Qu'est ce qui se passe Judith ? Demande Décoste à celle ci.

-Nouille a eu un accident, elle répond paniquée. Elle se retrouve maintenant à l'hôpital. A ce qu’il paraît, c’est grave. D’où son incapacité à clore le défilé. Et comme tu vois, tout est déjà en place. Je ne peux en aucun cas annuler le défilé maintenant, elle ajoute en tentant d’effectuer des appels nerveusement. Il y'a trop déjà beaucoup trop de monde ici pour faire ça. Trop d’argent investis pour reculer.

-Donc tu as besoin de quelqu'un pour remplacer Nouille, c’est ça ?

-Exactement. J’appelle depuis tout à l’heure. Mais on dirait que la malchance me poursuit. Pas un top modèle digne de ce nom n’est disponible. Soit elles ont des contrats d’exclusivités ailleurs, soit elle sont hors du pays. Je suis pris dans un fourneau Décoste.

-D'accord je vais t'aider. Je connais un mannequin qui pourra la substituer. Elle n’a pas encore de contrat pros. Mais je suis convaincue qu'elle sera bien meilleure que Nouille. Alors je vais lui en parler. Si toutefois elle est d'accord, elle pourra remplacera ton mannequin phare pour aujourd’hui. Elle pourra même rester en attendant que Nouille se rétablisse si vous trouvez un accord.

-Une débutante ! Pour un défilé de cet ampleur.

-Ne t’en fait pas Judith. Il y a Décoste à la rescousse. Je fais confiance à cette personne que je souhaite te présenter. Elle sera... parfaite. Elle est magnifique et gracieuse. Tu ne perdras rien à l’essayer.

N’ayant pas d’autres choix, Judith accepta.

-D'accord je te remercie Décoste. Je compte sur toi pour la convaincre d’accepter. Je suis vraiment désespérée.

Décoste courut dans la salle à la recherche de Molly. La jeune femme était dos à la salle. Elle admirait la ville à travers la vitre. Tout est tellement splendide ici. Raison pour laquelle elle aime tellement sa ville natale.

-Molly ! L’interpelle Décoste.

La jeune femme se retourna vers lui brusquement tellement elle était dans les nuages.

-Oui, elle répondit.

-J'ai besoin que tu me rendes un service. Et ne me dis pas non s’il te plait. Il y'a un problème avec le défilé. Le mannequin que tout le monde a envie de voir aujourd'hui a eu un accident. Et mon amie peine à trouver une solution. Je lui ai alors parlé de toi... de ra passion pour le mannequinât. Et maintenant elle voudrait que tu prennes sa place. Il se peut qu'on t'embauche par la suite si tu fais bonne impression pour ta première fois.

-Tu es sérieux Décoste ? Elle demande émue.

-Bien sûre que oui.

-Je suis partante alors, elle répond sans y réfléchir à deux fois. Pourquoi as-tu pensé que j’allais refuser une telle opportunité ? Qui est folle ici ? Ce genre d’événement c’est tout ce qu'il me fallait. Et tu crois que j’aurais répondu par la négative ? Même pas mon chou. Ce matin même j’ai fait part à maman de mon envie de recommencer à défiler. Et la, ce que tu me proproses, c’est comme un signe de ma réussite immanente.

-Allons-y. On va faire un essai. Vos corpulence s’apparente. Cela doit faire l’affaire.

-Encore un autre signe.

-Je suis si heureux d’être celui responsable de ton come-back.

Heureusement que Molly faisait la même taille que Nouille. Elle est tout de suite passée aux cabines des mannequins s’habiller et se maquiller comme il se doit. En remplaçant Nouille elle devait clore le défilé. Dans une robe rose très longue, ceintrée à la taille, Molly défilait avec style. Elle regarda droit devant elle sans se départir de son sourire éblouissant. Le début d’une belle aventure pour elle.

***Molly Moore***

Je n’en reviens pas que je puisse reprendre le boulot si vite. J’étais si heureuse de concrétiser mon rêve de me pavaner sur un si grand podium et par devant tous ces grands créateurs. Tous les regards étaient braqués sur moi désormais. J’adore tellement cette sensation de capter l'attention des gens avec ce que je fais. Je me suis sentie atteindre les étoiles. Puis, un bref instant, mes yeux tombèrent dans ceux d'un homme extrêmement beau. Mon cœur accéléra d’un coup tant il me fixait avec insistance. Ne pouvant continuer à soutenir son regard, je détournai mes yeux. Puis je continue dans une démarche souple.

Pendant tout le reste du défilé, j’évitai de recroiser ce regard qui me troubla plus tôt. C'est bien la première fois que j’ai eu ce genre de sentiment rien qu’en voyant quelqu’un. J’ai eu des picotements au cœur. Depuis Peet… Enfin bref.

-Félicitations Molly, me dit Judith.

-Merci Judith, je réponds en inclinant la tête.

- Ça te dirait de travailler pour nous temporairement le temps que Nouille se rétablisse ?

Je n’attendais que ça. Pourtant je fais genre que je réfléchissais.

-Quel sera mon horaire ? Mon salaire surtout.

-On fera appel à toi à chaque défilé pour des répétitions y compris des essayages. Et pour ta paie, ne t’en fait surtout pas. Je m’occupe de tout.

-D'accord pas de problème. Je serai disponible.

-Merci Molly. Tu nous as beaucoup aidés pour aujourd’hui. Ton ami avait raison. Aujourd’hui, j’ai rencontré quelqu’un qui surpasse Nouille, elle me sourit de toutes ses dents.

-Si c'est un compliment, merci beaucoup.

-Oui c'est un compliment. Tu as un talent exceptionnel, elle ajoute en me touchant l’épaule.

-Merci Judith, je souris.

Après le défilé Décoste se proposa de m’accompagner chez moi. Je lui suis tellement reconnaissante. C’est grâce à lui que je viens de trouver ce travail quoique temporaire. Comme ça je pourrai occuper mon temps. En vrai, l’argent ne m’intéresse même pas. Ordinairement, ma paye va à des orphelinats ou à d’autres associations caritatives.

-Merci Décoste. C'est grâce à toi si j'ai pu obtenir cette offre si rapidement.

-Tu es une bonne amie Molly. Je ferai tout ce que je peux afin de t'aider à accomplir ton rêve. Je sais que ce métier est ta passion. A ta place tu aurais fait pareille pour moi.

-D'accord merci encore. Bonne soirée Décoste !

-Merci. Bonne soirée Molly !

Décoste avait bien raison. J’ai tout ce qu'un être humain normal voudrait pour vivre. Néanmoins, j’ai préféré être mannequin au lieu de dépendre du patrimoine de mon père totalement. Mon indépendance est quelques choses à qui je tiens. J’avais tout abandonné quand le docteur lui m’avait annoncé qu'il ne lui restait pas beaucoup de temps à vivre à mon père. Je m'étais promis de le rendre heureux pour ses derniers jours et c'est ce que j’ai fait. Mais maintenant qu’il n’est plus là, il n’y a aucune raison de laisser tomber définitivement mon rêve.

Je rentrai chez moi. Je trouvai ma mère dans le salon en train de regarder une émission télévisée. Je m'approchai d’elle puis je dépose un chaste baiser sur son front. Par la suite, je me laisse tomber à cote d’elle.

-Bonsoir maman !

-Ma puce. Tu es rentrée. Je t'ai vu à la télé. Tu étais splendide. Je ne savais pas que tu allais y participer en tant que mannequin.

-Moi non plus. Mais vois-tu, la fille qui devrait défiler avec les autres a eu un accident de la voie publique. Et comme Décoste connaissait les organisateurs, il leur a proposé que je la remplace. Ils ont accepté. Et on m'a tout de suite engagé comme mannequin temporaire grâce à mes compétences. Tu t’imagines maman ? Dis-je les yeux en cœur avant de me blottir dans ses bras.

-Je sais que tu es meilleure ma chérie.

-Merci maman tu es un ange.

Je me sépare d’elle et quitte le sofa.

-Je vais me reposer. Je suis très fatiguée, je lui annonce.

-D'accord ma chérie. Bonne soirée ma fille !

-Bonne soirée maman chérie ! Je t’aime.

Je monte dans ma chambre et me laisse tomber sur le lit. Le visage de l'homme avec le regard insistant surgissait de nouveau dans ma tête. Je n'arrivais pas à oublier ce regard si perçant. De plus, il est très beau, je m’avoue en souriant.

-Qui est ce ? Qui es-tu bel inconnu ? Pourquoi ai cet impression de déjà vu face à toi ?

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY