Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / LE PRIX A PAYER
LE PRIX A PAYER

LE PRIX A PAYER

4.7
50 Chapitres
76.7K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Toute médaille a son revers, toute victoire a ses défaites, tout bonheur a un prix. Avoir la vie est une chose et mais comment y vivre pour trouver son bonheur est une autre chose. Personne ne souhaite être malheureux mais plutôt heureux. Le chemin vers le bonheur n'est pas une balade de santé, mais plutôt une voie escarpée. Notre vision du bonheur est multiple. Mais un seul élément est immuable : le prix à payer pour y accéder. Ainsi, il est question de l'histoire d'un jeune homme appelé Kemal qui vivait en France dans la ville de Marseille. Trahir plusieurs fois, Kemal venait de sortir d'une rupture avec sa fiancée qui vivait en Italie dans la ville de Milan avec sa petite fille Bella. Après leur rupture, Kemal amena son enfant avec lui en France et pour des raisons d'indisponibilité, à cause de son travail, il engagea Sandrine ; une Baby-sitter pour la garde de son enfant. Une Baby-sitter où il tomba amoureux. En ce même moment Yasmine viendra bouleverser cette histoire d'amour entre Kemal et sa Baby-sitter où ils auront un prix à payer pour cet amour. Contre vents et marées, Yasmine et l'ex du Baby-sitter s'associent et urseront de toute leurs forces pour séparer les deux amoureux car ils prétendaient regretter de leur rupture et aimer de nouveau chacun leur ex. Quelle sera le prix à payer pour cet amour entre Sandrine et son patron Kemal ? Yasmine arrivera-t-elle à sa fin ? Ou l'amour sera plus fort que tout ? Entre amour, intrigue, trahison, rupture, déception, jalousie, vengeance et tragédie suivez '' LE PRIX À PAYER '' dans les épisodes suivent....

Chapitre 1 .

Salut, je me nomme Kemal. J'ai 24 ans, étudiant en 3ème année de licence Banque et finance. Je vis dans la ville de Marseille en France, célibataire avec enfant. Euhh oui, avec enfants j'ai bien dis. Vous allez mieux comprendre par la suite.

Il était déjà 21h quand j'ai couché Bella et j'ai pensé à Tante Madeleine...

* Au téléphone

Moi : Allô ma Tata !!

Madeleine : C'est comment ?

Moi : Bien, Bella a marché hier !

Madeleine : Aaaah c'est génial ça !

Moi : Oui je suis trop content de l'avoir vu de mes propres yeux.

Madeleine : J'imagine ! J'aimerai tellement que Odile soit là pour toi.

Moi : Moi aussi.

Madeleine : J'ai aussi une surprise pour toi, je viens dans trois mois !

Moi : Sérieux ?

Madeleine : D'accord, ma petite Bella me manque.

Moi : Il y a juste elle qui te manque ?

Madeleine : Hmmm bon toi aussi mais un peu seulement.

Moi : Que des bonnes nouvelles, je suis heureux !!

Madeleine : Oui par la grâce de Dieu mon fils.

Moi : Dis Tante Madeleine, elle est encore passée ?

Madeleine : Non je pense qu'elle a compris le message...Tu ne penses pas qu'on devrait quand même ..

Moi : Non sûrement pas, écoute mieux on parle de choses positives.

On a parlé longuement avant de se laisser...Pour vous éclairer, Odile, c'est ma mère, elle est décédée quand j'avais 9 ans et de là jusqu'à mes 17 ans c'est mon père, un lâche de la pire espèce qui s'est « occupé » de moi. Je suis le fruit d'un coup d'un soir, mon géniteur était un entrepreneur et c'est lors d'un voyage d'affaires à Milan qu'il a rencontré ma mère, cette dernière provenant d'une pauvre famille pensait avoir trouvé son « blanc » sauf que ce dernier ne la voyait que comme un objet sexuel...Il lui avait quand même donné ses coordonnées en quittant l'Italie, c'est ainsi qu'elle a pu lui dire pour sa grossesse. Il a dit qu'il pouvait reconnaître le bébé et qu'il lui enverrait de l'argent chaque mois pour moi mais rien de plus.

C'est ainsi que je suis né et que j'ai grandi à Milan jusqu'au jour où ma mère n'est plus revenue du marché, un accident de voiture l'avait tuée. J'étais anéanti, elle était tout pour moi, nous ne roulions pas sur de l'or mais elle s'assurait toujours que je ne manque de rien, j'étais son petit prince. Quand mon « père » l'a su, il est venu me chercher, Tante Madeleine avait tout essayé pour le convaincre tu de me laisser avec elle sans succès. C'est comme ça que j'ai atterri en France et que mon cauchemar a commencé.

Mon géniteur n'était jamais là, je devais me débrouiller tout seul, il payait mon école et tout mais jamais il ne me félicitait jamais quand j'avais de bonnes notes, en gros je ne l'intéressais guère. C'était Tante Madeleine qui m'appelait de temps à autre et m'encourageait, c'est grâce à elle et à Maman que j'ai eu le peu d'éducation que j'ai.

J'ai décroché mon bac à 17 ans et mon père est mort cette année là d'un cancer du foie, normal vu tout ce qu'il buvait et fumait. C'est pas que je ne ressentais rien, oh que si je ne ressentais rien, je n'étais pas triste au contraire j'étais comme soulagé. A ma grande surprise, il m'avait tout légué, la maison , un appartement sur Marseille et un compte en banque fourni mais pas trop non plus. Et sur un coup de tête j'ai suivi une formation de cuisinier et puis quelque chose a changé, j'ai eu d'autres priorités...

On était Samedi et je voulais emmener Bella dans un zoo, on se préparait ou plutôt dirais-je je la préparais elle, et je me préparais moi. Ses cheveux n'étaient pas faits, je lui ai fait un petit chignon qui lui allait bien d'ailleurs, elle a de longs cheveux pour son âge je trouve, je dirai à Dorcas de s'en occuper. Une fois prêts, j'ai pris sa poussette et j'y ai placé son sac qui contenait couches, biberons et eau. Et comme par hasard ma voisine qui m'a présenté Dorcas sortait de chez elle, Elle a une voiture, alors elle a proposé de nous déposer au zoo à mon plus grand bonheur car comme vous le savez je déteste les transports en commun ! Pour la voiture je vais vraiment penser à m'y m'être, j'ai plus envie de traîner ma fille n'importe où.

Moi : Merci beaucoup Alice.

Alice (la voisine) : Oh mais je t'en prie, amusez-vous bien ! A ce soir !

Moi : Bey !

En fait, elle nous a invité à dîner chez elle, bon si Bella ne fait pas trop de caprices on n'y sera peut être. Il n'y avait pas beaucoup de monde dans ce zoo et je préférais ça, Bella ne devait pas trop comprendre ce qui se passait mais elle s'est beaucoup amusée devant les singes en général. Je me dirigeais vers la cage aux lions quand je suis maladroitement rentré dans une autre poussette, il n'y avait rien de grave.

- Ooh je suis désolée, je faisais pas attention.

Moi : …

- Vous allez bien ?...Monsieur ?

Moi : Heu oui tout va bien, excusez-moi.

- Non c'est moi !

Moi :...

J'étais troublé, non mais vraiment troublé quoi. C'était son double trait pour trait j'hallucinais presque. Ce qui les différenciait c'était les cheveux et le teint, ses cheveux à elle étaient vraiment des cheveux pas des brésiliennes ou autre et son teint était plus foncé. A part ça, dans la poussette il y avait un petit garçon de deux ans je crois, je me suis dit alors que ça ne pouvait pas être elle.

- Vous allez voir les lions ?

Moi : Oui.

- On y va aussi.

Moi : Ok.....Il est beau votre fils.

- Merci...(petit rire)...mais ce n'est pas mon fils, je suis sa baby-sitter.

Moi : Ha désolé.

- Non ça va !

On était devant la cage des lions, et j'avais sorti Bella de la poussette pour qu'elle puisse les voir, puis la baby-sitter qui était juste à côté de moi avait détourné son attention sur Bella...

- Je ne sais pas si c'est votre fille mais elle est magnifique.

Moi : Merci et oui c'est ma fille.

- Elle est trop mignonne...(en tendant ses bras)...je peux ?

Moi : Euh oui bien sûr.

Elle l'a prise dans ses bras tout en la berçant, c'était un beau tableau je me disais si seulement sa mère...pffff. L'image que j'ai eue ensuite m'a répugnée, j'ai alors demandé à reprendre ma fille. Après avoir vu les lions en long et en large, on s'est fait les girafes, les alligators avant de finir avec les pandas. Pendant tout ce temps on parlait des enfants, de leurs gaffes et habitudes, rien d'autre. On s'est séparés naturellement sans s'être même présentés, de toute façon à quoi ça aurait servi ?

Le soir comme convenu j'ai dîné chez Alice mais j'ai dû rentrer plus tôt car Bella s'était endormie. J'ai passé le reste de ma soirée devant le basket avec des chips. Quelques heures plus tard Bella s'est réveillée et nous nous sommes amusés comme à notre habitude.

En plein milieu de semaine, Dorcas m'apprend qu'elle ne pourra plus s'occuper de Bella puisqu'elle devait aller s'occuper de sa mère dans le Sud qui était subitement malade. En gros je n'avais qu'un jour pour trouver une nounou, on va dire que c'est vraiment chaud. Le pire c'est qu'elle n'a personne qui pourrait la remplacer, et puis je n'ai jamais cherché de nounou, je ne sais pas comment procéder. J'ai contacté quand même une garde d'enfant et exceptionnellement ils m'ont proposé de la déposer quand je voudrai c'est-à-dire à partir de 7h30 et je la récupérerai le soir en rentrant. Je ne trouve pas que c'est l'idéal pour Bella, j'espère qu'elle ne sera pas désorientée, j'abuse un peu mais bon c'est juste que je ne peux pas faire autrement. Je chercherai quelqu'un d'autre pour la garder à domicile comme d'habitude, ça me rassure plus.

La séparation a été plus dure pour moi que pour elle, cette garde d'enfants avait une bonne renommée mais laisser ma petite fille avec des inconnus ne m'enchante guère. Bref, toute la journée je m'inquiétais, j'ai appelé là-bas deux fois pour me rassurer qu'elle allait bien. Je suis un papa poule ET ALORS ?? J'étais heureux d'aller la chercher à ma sortie du boulot, elle semblait se plaire dans cette crèche ma petite Bella. Après l'avoir couchée le soir même, j'étais posé sur le canapé avec mon ordi sur les jambes, en faisant un tour sur mon yahoo, dans mes nouveaux mails il y en avait de Rolande...Elle m'en envoyait régulièrement mais jamais je n'ai eu le courage d'en ouvrir un seul, après ce que j'ai fait à sa sœur je me vois mal lui parler à elle.

Comme toutes les autres fois, je ne l'ai pas lu et la semaine continuait son cours. J'ai appelé Dorcas pour savoir si elle reviendrait sur Marseille et elle m'a dit qu'elle en était pas sûre. J'ai donc commencé à parcourir les annonces de baby-sitter à domicile, j'ai quand même repéré quelques bonnes annonces que je comptais contacter le lendemain. En sortant du boulot je suis allée chercher Bella avant d'aller faire des courses au supermarché, nous étions au rayon fruits et légumes quand j'ai cru apercevoir cette fille, vous savez la fille du zoo. Elle avait l'air de ne pas m'avoir vu mais je n'ai pas fait cas de cela, je traînais joyeusement Bella dans sa poussette vers le rayon pour bébé, je n'avais plus de couches en stock. Finalement en allant vers la caisse, je tombe encore sur cette fille et cette fois elle m'avait bien vu, elle s'avançait vers nous en souriant.

Elle : Comme le monde est petit, vous allez bien ?

Moi : Oui merci et vous ?

Elle : Bien...(en se baissant sur Bella dans sa poussette)...comment va mon petit bout de chou ?! Hein ?

Bella lui souriait de tout son cœur, cette image m'a donné une petite idée : elle s'entend super bien avec ma fille, elle est baby-sitter et j'ai vu comment elle s'occupait du petit au zoo, alors ??

Je cherchais maintenant à lui en parler mais comment faire alors même que je ne connais pas son prénom ??

Elle : Elle a l'air d'avoir soif, c'est quand la dernière que vous lui avez fait boire ?

Moi : Pas aujourd'hui, je viens tout juste de la prendre de la crèche.

Elle : Ah elle est à la crèche ?

Moi (en faisant boire Bella) : Oui maintenant car sa nounou a dû s'absenter, justement ça vous dirait de devenir sa baby-sitter ?

Elle : Euuh on va passer aux caisses d'abord puis on finira cette conversation, ok ?

Moi : Bien évidemment.

J'avoue qu'on empêchait les gens de passer. Et puis c'est moi où l'idée n'avait pas l'air de l'emballer ?? Bref, elle est allée à une caisse différente de la nôtre et comme elle a fini avant nous, elle nous attendait avec le sourire. Quand on eut fini, on la rejoignit et nous marchions maintenant vers la sortie...

Moi : Alors qu'est-ce que vous en pensez ?

Elle : C'est plutôt intéressant mais il faudrait que je vois avec la famille pour laquelle je bosse pour le moment.

Moi : Oui bien sûr, ça signifie que vous devrez démissionner car j'aurai besoin de vos services de 7h30 à 18h30 et cela du Lundi au Vendredi.

Elle : Parce que c'est toute la journée ?

Moi : Oui comme je suis au boulot.

Elle : Ok. Bah j'y réfléchirai et je vous donnerai une réponse le plus vite possible.

Moi : Merci Mlle ???

Elle : c'est Sandrine. Vous me passez votre mail ou numéro de téléphone pour que je puisse vous répondre ?

Moi : Oui c'est le 06 43 26....., et je m'appelle Kemal.

Elle : C'est noté ! Bah je vous tiens au courant de toute façon ! Au revoir ma petite puce et bonne soirée à vous.

Moi (en lui serrant la main): Merci à vous aussi.

J'étais impatient de savoir ce qu'elle allait me dire et franchement j'espérais que ce soit positif. Le reste de la soirée avec ma petite Bella s'est passée comme d'habitude et quand elle s'est endormie j'ai appelé Tante Madeleine pour « l'actualiser » comme elle même le dit...Et elle était aussi de mon avis qui était de garder Bella à la maison, et je fus soulagé de ne pas avoir entendu parler de l'autre.

Je surfais sur la toile quand en allant sur mon ordinateur j'ai encore vu un nouveau mail de Rolande, c'était trop bizarre qu'elle m'en envoie deux fois de suite comme ça en l'espace de deux jours seulement. Je ne voulais pas le lire mais la curiosité a fini par l'emporter sur moi et voilà ce qu'il disait...

Rolande : « Kemal j'en ai marre maintenant, j'ai été assez patiente envers toi parce que quelque part je comprenais ce que tu as fait mais de là à ce que tu ne daignes même pas répondre à mes E-mails, c'en est trop ! Je tiens juste à te dire que je ne pourrai pas te protéger longtemps si tu continues à te comporter ainsi. Jusqu'à preuve du contraire tu n'es qu'un ami et elle ma sœur ! A bon entendeur ! »

Je ne savais pas quoi faire ni dire, ce qu'elle disait était vrai mais qu'est-ce qu'elle veut que je fasse ? Je pensais que m'isoler me ferait du bien et que j'y retrouverais la paix. Je voulais juste effacer tout ça de mon esprit, mettre le tout de côté et n'y plus revenir mais décidément mon passé me rattrape...encore !!!!!

A suivre......

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 50 .   06-29 18:49
img
1 Chapitre 1 .
02/06/2022
2 Chapitre 2 .
02/06/2022
3 Chapitre 3 .
03/06/2022
4 Chapitre 4 .
03/06/2022
5 Chapitre 5 .
03/06/2022
6 Chapitre 6 .
02/06/2022
7 Chapitre 7 .
02/06/2022
8 Chapitre 8 .
02/06/2022
9 Chapitre 9 .
02/06/2022
10 Chapitre 10 .
02/06/2022
11 Chapitre 11 .
03/06/2022
12 Chapitre 12 .
03/06/2022
13 Chapitre 13 .
04/06/2022
14 Chapitre 14 .
04/06/2022
15 Chapitre 15 .
05/06/2022
16 Chapitre 16 .
05/06/2022
17 Chapitre 17 .
07/06/2022
18 Chapitre 18 .
07/06/2022
19 Chapitre 19 .
08/06/2022
20 Chapitre 20 .
08/06/2022
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY