Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Loup-garou / Le rebelle
Le rebelle

Le rebelle

4.9
64 Chapitres
379.8K Vues
Lire maintenant
Résumé Table des matières

« Baisse les yeux », a-t-il dit avec une pointe d'avertissement dans son ton. Elle n'a pas tressailli quand il l'empoignée à la gorge, au contraire, elle l'a fixé du regard avec un sourire narquois sur ses lèvres meurtries. Un geste de défi. « Soumets-toi ! », a-t-il grogné contre elle cette fois, frustré par sa capacité à l'énerver au point de vouloir la blesser. « Beaucoup ont essayé à me faire soumettre, mais personne n'a réussi, mon compagnon. » Le mot compagnon sonnait comme une moquerie, lui faisant resserrer légèrement sa prise sur son cou. « Je ne suis pas comme les autres Vera. Je suis ton compagnon. Ton supérieur. Soumets-toi maintenant ! » « Tu peux toujours essayer. Mais n'oublie pas, tu n'y arriveras jamais. » Il pouvait la terminer avec juste un peu plus de pression sur son cou, après tout c'était le sort de beaucoup d'autres qui ont osé le défier, mais quelque chose dans ses yeux l'arrêtait. Il voulait éteindre ce feu dans ces yeux, les voir retourner au blanc alors qu'il s'enfonçait en elle, les voir le supplier à continuer alors qu'il la niait. Il voulait qu'elle se soumette à lui à tous égards. Corps et âme à la fois. Il voulait être son protecteur, son bourreau, son dominant, son amant et son compagnon. Tout ! Mais il ne savait pas que sa compagne n'était pas une Luna ordinaire qui se soumettrait joyeusement aux caprices et aux besoins de son compagnon. Elle était le personnage mystérieux qu'on appellait tous « le rebelle ». Le protecteur mystère du bien et sauveur des femmes et celui qui rend justice à l'inégalité créée par les hommes. Si seulement ils savaient qu'il était une femme. .................................................................. ..

Chapitre 1 Un ordre injuste !

La fillette était allongée sur les genoux de sa mère, fixant le beau visage de cette dernière, il y avait un gros bleu autour des yeux de cette maman.

Ses petits doigts caressaient la peau foncée de sa mère quand celle-ci a soudain tressailli sous son toucher.

« Est-ce que ça fait mal, maman ? »

La mère a secoué la tête pour dire non, mais les larmes qui coulaient de ses yeux disaient le contraire.

Cependant, elle ne voulait pas que sa fille s'inquiète pour elle, alors elle l'a bercée paisiblement en remuant lentement ses jambes.

Mais comment cette petite pouvait-elle dormir quand elle a vu une telle atrocité ?

« Non Vera, Ça ne fait pas mal, ne t'inquiète pas. Cette vilaine marque s'en ira dans quelques jours, ma chérie. »

En disant cela, elle a fait un bisou sur le front de la petite Vera.

Mais la petite était bien perspicace et elle pouvait voir la tristesse dans les yeux de sa mère.

Elle savait bien que sa maman a menti.

« Pourquoi tu le laisses te faire du mal, maman ? Il est mauvais ! C'est tellement méchant de sa part de faire cela à ma maman. »

« Chuttt ! »

La dame a placé son index sur les lèvres de Vera. La petite s'est tue immédiatement.

« Souviens-toi de Vera, Le bien et le mal n'existe pas dans ce monde. Ce que dit ton père est toujours juste, ne lui tiens jamais tête ! D'accord ? Il ne faut jamais t'opposer à ce qu'il dit ou fait. »

La petite fille a serré ses petits poings.

S'asseyant sur les genoux de sa mère, elle l'interrogeait désespérément.

« Mais, ce n'est pas juste ce qu'il te fait, maman ! Il te fait mal ! Je le déteste, je... »

« Chut... Non, Vera, s'il te plaît ! Ne le déteste pas ! C'est ton père ! Il a des responsabilités en tant que roi des loups garous. Tu ne dois jamais remettre en question ses décisions. »

« Mais pourquoi maman ? Pourquoi ? ! »

La jeune fille a demandé avec les larmes aux yeux. La femme a pris les petites mains de Vera dans les siennes et les a embrassées avec amour avant de lui répondre.

« Nous sommes des femmes, Vera. On n'enseigne qu'une seule chose aux femmes, c'est de vivre une vie tranquille et heureuse. . . . Les femmes doivent être obéissantes. »

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

...

....

La petite Vera était une observatrice à coup sûr. Ses beaux yeux bruns ont perdu leur innocence quand elle a vu son père faire du mal à sa mère chaque jour. Cependant, elle ne laisserait pas cela obscurcir son jugement.

Son père méprisait peut-être sa mère, mais le reste du monde la respectait en tant que la grande Luna du monde des loups garous.

Mais, derrière les portes de la chambre, tout le respect auquel elle avait droit lui était dépouillé, il ne restait que les ecchymoses et les cicatrices sur sa peu.

Son frère aîné n'est jamais intervenu pour la défendre, disant que c'était comme ça dans leur monde.

Mais la petite ne pouvait croire que c'était cela la volonté de leur créateur.

Sa mère était-elle la seule ? Toutes les femmes étaient-elles traitées ainsi ?

Déterminée à trouver ce qui était juste, la fillette a passé des jours en silence.

Elle n'a pas prononcé le moindre mot, uniquement préoccupée par ses pensées et ses observations.

Et elle a été surprise de voir que la plupart des femmes subissaient le même sort que sa mère.

Sa mère avait pourtant tant fait pour son père !

Elle lui rendait toujours le service et respectait toujours ses ordres sans broncher. Après tous ces sacrifices, qu'a-t-elle reçu en retour ?

Douleurs et souffrances !

Malgré son jeune âge, Vera savait très bien que les sourires de sa mère étaient feints.

Elle n'était plus sa mère heureuse, mais une coquille brisée de l'intérieur, qui pourrait perdre pied à tout moment.

Et en effet, sa mère s'est effondrée un jour !

Sa mère s'est écroulée dans ses bras alors que son père la regardait le visage impassible.

L'inhumanité de cet homme et de tous les hommes de la meute a amenée Vera à se demander ce qu'était donc ce qu'ils appelaient le lien le plus pur de tous.

Ce fameux « Lien de compagnon » qu'était-ce au juste ?

Son père n'a pas versé une seule larme, tandis que Vera a versé toutes les larmes de son corps.

Et l'amour d'une petite de 7 ans pour son père est disparu dans les larmes et les cris.

« Organisez des funérailles ! »

C'étaient les seuls mots qui sont sortis de la bouche du roi des loups garous alors qu'il tournait le dos à sa femme et à sa fille.

Et c'est à ce moment que la petite Vera a juré qu'elle a décidé de ne pas écouter ne serait-ce qu'un seul des enseignements de sa mère.

Elle sera une rebelle !

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 64 Merci   11-18 15:11
img
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY