Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / Ma chérie, donne-moi une nouvelle chance
Ma chérie, donne-moi une nouvelle chance

Ma chérie, donne-moi une nouvelle chance

5.0
2 Chap./Jour
261 Chapitres
102.6K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Lorsque Corynn a enfin trouvé le courage d'annoncer sa grossesse à Elliot, elle l'a surpris en train d'aider galamment une autre femme à sortir de sa voiture. Son cœur a sombré alors que trois années d'efforts pour gagner son amour se sont avérés vains devant ses yeux et qu'elle a choisi de le quitter. Trois ans plus tard, la vie a conduit Corynn sur un nouveau chemin avec quelqu'un d'autre, tandis qu'Elliot est resté aux prises avec le regret. Saisissant l'occasion, il l'a suppliée avec insistance : « Corynn, marions-nous. » Secouant la tête avec un léger sourire, Corynn a répondu gentiment : « Désolée, je suis déjà fiancée. »

Chapitre 1 Je vais me marier

Corynn Harper a poussé un gémissement alors que ses ongles s'enfonçaient dans la peau du dos d'Elliot Andrews. Le corps de la jeune femme était trempé de sueur, comme si elle venait à peine de prendre un bain.

Ses lèvres entrouvertes se sont posées sur la courbe de l'épaule d'Elliot alors que le crescendo approchait. Elle mordait, ses yeux papillonnant alors que ses hanches se heurtaient à celles d'Elliot. Un instant plus tard, elle a relâché son emprise et s'est laissée tomber sur le lit, les yeux fermés, la respiration lente et profonde.

Corynn avait chaud, mais elle aimait trop la chaleur du corps d'Elliot pour le repousser.

Finalement, le jeune homme a été celui qui a lâché prise et qui s'est levé. Il a pris le peignoir gris qui pendait au pied du lit et l'a enfilé.

Sa voix était encore un peu rauque tandis qu'il parlait, mais son ton était froid. « Je vais me marier, Corynn. »

Elle avait l'impression qu'on lui avait versé un seau d'eau glacée sur la tête. Corynn a été brutalement secouée hors de la lueur d'espoir de l'intimité qu'ils venaient de partager. Elle s'est redressée dans le lit, son visage auparavant rougi étant maintenant pâle.

« Alors, rompons », a ajouté Elliot avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit.

Corynn n'avait même pas eu le temps de se ressaisir. Ses yeux, qui étaient brillants de passion et de désir il y a quelques minutes, se sont assombris. Ses mains se sont agrippées aux draps.

Elle avait encore mal au corps après leurs heures intimes, et voilà qu'Elliot rompait avec elle comme s'il ordonnait à une domestique d'aller chercher le café.

En toute honnêteté, le comportement de celui-ci était fidèle à sa nature, à savoir impitoyable et décisif.

Elle aurait vraiment dû s'en douter.

Pendant les trois années où ils avaient été ensemble, Corynn n'avait jamais vraiment réussi à dégeler le cœur glacial d'Elliot.

C'était pourtant elle qui l'avait abordé la première. En fin de compte, alors que les choses s'étaient gâtées, elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même.

Les larmes aux yeux, Corynn a penché la tête en arrière et a avalé le goût amer qui lui montait à la langue. Ce n'était pas facile, mais elle faisait de son mieux pour paraître normale. « Est-ce la dame de la famille Willis ? »

Elliot a allumé une cigarette et en a tiré une bouffée. « Oui », a-t-il dit lentement après avoir expiré un anneau de fumée. « Ma famille est très amie avec la sienne depuis des générations. Ce mariage me sera bénéfique à bien des égards. »

Corynn s'est mordu la lèvre inférieure et s'est tournée de côté pour ne pas le regarder. Ses épaules et son dos étaient parsemés de suçons récents.

« Ecoute, nous sommes ensemble depuis trois ans. Je te dédommagerai pour ton temps. Donne-moi juste ton prix : de l'argent, une maison, une voiture, n'importe quoi. »

« Je ne vends pas mon corps, Elliot ! »

Le jeune homme a écrasé sa cigarette sur le cendrier et a pris une grande inspiration. « Je sais, mais je compte être juste. Je ne veux pas de détails non plus. Prends le dédommagement que tu veux, et on arrête là. Une rupture nette. »

« Je te l'ai déjà dit, je ne vends pas mon corps. Je n'ai pas besoin de dédommagement. »

Elliot a soupiré. « Ne sois pas déraisonnable, Corynn. »

Une réplique cinglante était prête à jaillir de ses lèvres, mais finalement, Corynn a réussi à la retenir. C'était elle qui avait choisi cet homme.

Elliot avait toujours été connu pour sa nature distante et son indifférence générale à l'égard des femmes, mais Corynn était trop têtue et délirante pour le croire. Elle avait couché avec lui le soir même de leur première rencontre. Il n'avait jamais explicitement reconnu qu'ils sortaient ensemble, mais il ne l'avait jamais nié non plus. Les choses s'étaient simplement mises en place, et ils avaient rapidement commencé à vivre ensemble.

Tout s'était passé si naturellement que Corynn avait cru qu'elle était devenue l'exception à la règle. Mais il s'est avéré que ce n'était qu'un vœu pieux de sa part.

Elle lui a jeté un coup d'œil furtif et s'est aperçue qu'il s'était également détourné d'elle. Il ne voulait donc même plus la regarder ?

Une profonde tristesse s'est emparée de sa poitrine. Elle s'est essuyé les larmes et a respiré profondément, avant de ressentir une soudaine vague de nausée. Corynn s'est levée du lit et s'est précipitée dans la salle de bains pour aller vomir.

Elliot a froncé les sourcils et l'a suivie. « Es-tu enceinte ? »

Corynn avait beau vomir ; rien ne sortait. Cela faisait en fait deux jours qu'elle ressentait cela, mais elle avait écarté le symptôme, pensant qu'elle avait simplement mangé quelque chose qui ne lui convenait pas.

Mais après avoir entendu la question d'Elliot, son cœur s'est mis à battre à tout rompre.

Si elle était vraiment enceinte, peut-être...

Mais ce qu'Elliot a dit par la suite a brisé ses fantasmes avant même qu'elle ne puisse y réfléchir.

« Fais-toi examiner, et nous nous en occuperons immédiatement. Je ne veux pas d'enfants illégitimes. »

Bien sûr, c'était ce qu'il allait dire. Toujours un magnat sans cœur.

Corynn a lentement inspiré. « Pas la peine. Je suis déjà allée à l'hôpital hier. C'est une de mes vieilles maladies. »

Les sourcils d'Elliot se sont encore plus froncés. « Es-tu en train de dire que tu ne feras pas de test de grossesse ? »

« Je connais mon corps, d'accord ? Ne t'inquiète pas, cela n'a rien à voir avec toi. Ton mariage se déroulera comme prévu. Je connais ma place. »

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY