Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / Je leur appartiens à tous.
Je leur appartiens à tous.

Je leur appartiens à tous.

5.0
98 Chapitres
148.5K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

CE LIVRE EST UN PEU NOIR, UN ROMAN POUR SIX, OÙ IL A DES SCÈNES DE TRAHISON, DE SURPRISES, DE VIOL, QUI EST FAIBLE POUR CELA, JE RECOMMANDE DE NE PAS LE LIRE. -------------------------------------------------- ---------------------------------- Une femme qui ne connaissait pas le pouvoir qu'elle avait, sans s'en rendre compte, gagnait de l'espace là où personne d'autre ne pouvait le faire. Ce n'était pas intentionnel, mais ce qu'elle ne savait pas, c'est que c'était une rue à double sens, parce qu'elle aussi était attirée par eux.

Chapitre 1 ♥ Chapitre Un ♥

Élisabeth.

J'ai très peur de mettre mes patrons très en colère, surtout les frères Christopher et Lorenzo, car ils ne supportent pas très bien le bruit lorsqu'ils sont concentrés sur leur travail. Si quelqu'un fait du bruit, quelque chose de terrible lui arrivera. Je n'ai aucune idée de ce que c'est, mais je fais de mon mieux pour rester en ligne, et je n'ai pas l'intention de le découvrir. On dirait qu'ils travaillent sur des trucs illégaux, je ne suis pas fou de poser des questions à ce sujet, donc je préfère rester pour moi.

Je travaille au manoir depuis cinq mois, j'étais très heureux d'être immédiatement embauché par eux, car je vivais à l'orphelinat et n'avais aucune expérience de travail, mais je leur suis vraiment reconnaissant de m'avoir donné cette belle opportunité. Mais il y a quelque chose que je trouve très étrange. Il y a d'autres femmes de ménage dans la maison et je suis la seule personne autorisée à entrer dans leurs chambres pour faire le ménage, ils n'ont pas d'autres femmes de ménage que moi, c'est bizarre. En plus d'être très fatigant pour moi, je monte et descends les escaliers tout le temps.

Les autres femmes de chambre du manoir me détestent parce que je pense que je suis leur préférée, que j'ai libre accès aux chambres et que je touche par conséquent à leurs affaires. Cependant, il y a un autre ordre qui me confond. Aucun homme dans la maison ne peut m'approcher ou me parler. Jusqu'à présent, j'essaie de comprendre pourquoi. je fais toujours cette question, mais malheureusement je n'ai pas la réponse.

07:50'' Manoir des seigneurs Thompson'' New York'' ETATS-UNIS.

'' Élisabeth ! Que fais-tu? Allez faire votre devoir !'' Je suis surpris par le cri de Vânia.

Excusez-moi madame, je suis en route.'' Je parle doucement et incline la tête par respect pour elle, marchant vers la chambre de Sir Thomas.

Ah, j'ai presque oublié la règle principale de cette maison : ne regardez jamais le visage des propriétaires du manoir si vous voulez rester en vie. Dona Vânia a dit qu'il y avait une fois dans la maison une servante qui est morte en regardant le visage d'un des patrons. Je ne veux pas mourir, alors je fais de mon mieux pour ne pas les rendre fous.

J'entre dans la chambre de Mr Thomas et me dirige vers son lit pour ranger.''là. J'enlève les draps et les oreillers, les place sur le petit canapé de la chambre, frappe le lit avec le même drap et recouvre le matelas, le laissant bien organisé comme je le fais toujours. Je prends les draps pour rouler et pliersur le lit puis je remets les oreillers.

'' Prêt.'' Court sourire.

Je vais aux toilettes pour sortir les vêtements sales du panier à laver, cette routine de haut en bas est tellement épuisante que parfois j'ai envie de leur parler de me bander, mais ils font peur et je ne veux pas mourir.

En passant par la cuisine'' donnant accès à la zone de service'', j'entends des grondements.

'' Écoutez, les filles, si ce n'est pas la préférée des patrons.'' Vitória parle pour me provoquer, comme elle le fait toujours.

C'est une très belle jeune femme, elle est grande, a un corps tout en courbes, ses cheveux sont roux et ses yeux sont verts. Très beau, mais c'est un putain de serpent ennuyeux, il reste sur mon dos, avec les autres bonnes.

'' Je suis sur le point de commencer.'' Soupir.

'' Je crois qu'elle continue de donner cette vilaine chatte aux patrons en retour...'' Nem une finition deixo.

'' Écoutez, Valeria, tout d'abord, je ne suis pas comme vous, qui voulez coucher avec les patrons pour devenir la maîtresse de maison. Deuxièmement, je suis toujours vierge et j'ai l'intention de perdre ma virginité avec quelqu'un que j'aime. Alors arrête de me débiter ton venin parce que je ne suis pas d'humeur à avoir des serpents sur mon pied. Maintenant, excusez-moi.

je laisse ils parlent seul et marcher jusqu'à la zone de service. Je prends les vêtements sales de M. Thomas et je les mets pièce par pièce dans la machine. Ensuite, j'appuie sur le bouton pour remplir la machine et ajouter trois pains de savon, fermer le couvercle et quitter la zone de service. L'avantage de la machine à laver, c'est qu'en la remplissant, elle fait tout le reste toute seule, je n'ai même pas à attendre.

Je sors de la cuisine sans les regarder et retourne dans la chambre de Thomas pour finir le reste. Ensuite, je suis entré dans la chambre duMonsieurAlex, sentiment''satisfait, car sa chambre est l'une des mieux organisées de la maison. Mon seul service consiste simplement à retirer les vêtements sales du panier et à les laver.''le.

Aujourd'hui, les patrons ont quitté le manoir très tôt, il semble qu'ils aient dû résoudre quelque chose de très important.

'' Elisabeth, je t'appelle depuis deux minutes.'' Putain de merde, quelle putain de frayeur.

rapidementC'est Je fixe le sol.

'' M''Pardonnez-moi, M. Christopher, j'étais très distrait.'' Je parle en regardant ses chaussures très chères.

'' Je l'ai compris, mais pas besoin de s'inquiéter à ce sujet. Je me demande si vous avez vu des dossiers noirs dans la chambre de Thomas. Il a vu ?

'' Non monsieur. Je viens de nettoyer la chambre de M. Thomas et je n'ai pas vu de dossiers, je suis désolé.'' dire regarde toujours tes chaussures.

'' Tout bon.'' Je sens sa main caresser mes cheveux.

'' Si vous trouvez le dossier noir, appelez l'un de nous.'' Parle doucement.

'' Oui Monsieur.'' Il retire sa main de mes cheveux et s'éloigne, j'entends juste ses pas s'éloigner de moi, laissant échapper un soupir de soulagement à cela.

Je place ma main sur ma poitrine en entendant mon cœur battre rapidement.

C'était fermé.

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY