Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Sci-Fi / Maryam
Maryam

Maryam

5.0
22 Chapitres
517 Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

On ne sait jamais ce qui peut nous arriver demain , on pense prévoir mais en réalité on ne prévoit jamais rien dans la vie . On prends un chemin au départ mais est- ce qu'au retour nous ne pouvons pas en prendre un autre ?

Chapitre 1 Chapitre 01

Entourée de nombreuses femmes de son village , Maryam baissait la tête au sons d'une grande harmonie . Les aînées chantaient et dansaient autour de la jeune femme de dix huit ans . Ce n'était plus la petite qui espionnaient les cérémonies de mariage derrière les arbres , qui enviait la mariée quand elle allait sans doute prendre un nouvel envol , non. Maryam était maintenant l'actrice , et elle compris que l'espionnage était plus amusant que de le vivre car ce qu'elle ressentait était autre que la joie mais de l'amertume et du stress .

Elle pensait que ce jour ne viendrait pas de sitôt mais elle avait oublié que tant que son père vivrait , elles , ses filles , se marierons a n'importe quel moment , du moment que l'argent est présent , Alpha Sow , pouvait tout abandonner . Maryam était la cadette de neuf filles , deux de ses grandes sœurs n'étaient pas mariées mais pour son cas celui qui voulait une épouse a voulu choisir la plus jeune .

-Maryam , je te parle !

Elle revient a la réalité en essuyant ses larmes . C'était sa tante qui venait de l'interpeller .

-C'est fini , nous avons fini , dit-elle a haute voix pour faire entendre aux villageois qui suivaient la cérémonie . Maintenant Maryam est prête pour rejoindre son mari a Dakar !

Des frémissements traversent le dos de la jeune Maryam .

Ses tantes , ses voisines et peut-être sa mère l'aidèrent a se lever sous son énorme voile qui la couvrait , pour l'emmener dans la maisonnette afin qu'elle attende l'arrivée de son mari .

Chacune de ses sœurs avaient vécu le même marché avec ces mariages arrangés et depuis le jour qu'elles ont quittés le petit village , elles ne viennent les rendre visites que une fois chaque trois ans . Maryam , attachée à sa mère devrait maintenant lui faire ses adieux en attendant de recevoir la permission auprès de son mari pour au moins voir sa mère une fois par an . En parlant de mari , qui est cet homme qui veut détruire sa vie ? Elle a entendu les gens du village dire que c'était un homme très riche de la ville qui venait avec ses amis pour des recherches scientifiques , par la suite il a demandé la main de la plus jeune fille de Alpha Sow sans même l'avoir vu . Maryam sait que c'est un troc .

Les deux sœurs de la mariée viennent se mettre près d'elle en pleurant :

-C'est a ton tour ? Tu va nous manquer !

Maryam toujours silencieuse et sage leurs répondit :

-Et c'est Allah qui va nous réunir si ce n'est pas ici dans ce monde , je sais que se sera dans l'autre.

-In sha Allah , Amin .

Maryam n'était pas forte mais juste croyante. Son père n'a pas fauté sur l'apprentissage du Coran,le livre sacré . Elle ne sait ni lire , ni écrire , sauf en arabe , toute sa sagesse se tournait vers sa maîtrise de la religion et rien d'autre .

Elle discute encore un peu avec ses sœurs avant que n'apparaisse leur mère qui se joignait à elles en larmes également .

-C'est la pire chose que j'avais imaginé : te quitter , commence Maryam en embrassant les mains de sa mère .

-Je n'ai pas droit a un mot sur la décision de ton père , tu le connais assez sinon je m'aurais récolté des coups . Tu sera heureuse en ville , tu es la seule de mes filles qui va aller sur la ville avec un mari très riche .

Quand son père prenait une décision , interdit de lui faire la morale . C'était le cas du mariage même si son père lui avait demandé son consentement car le mariage forcé est interdit en Islam , Maryam n'avait pas le courage de dire non a son père car une négation n'était jamais sorti de sa bouche face a ses deux parents .

Maryam savait que l'argent ne faisait pas le bonheur même si elle vivait dans une famille pauvre . Pour éviter de chagriner sa mère elle lui affiche un sourire aimant :

-Tu a raison maman ...

-Je veux que tu respecte ton mari et ta belle famille comme il le se doit . Dieu est avec toi .

Maryam bouge la tête pour dire oui . De l'autre côté son père était entouré des chefs du village qui le félicitaient parce qu'a vrai dire sa fille était la première de ce village a épouser un des nombreux étrangers qui viennent visiter le coin .

Maryam n'avait que faire de la vie, tout lui semblait maintenant plus jaunis .

Toujours assise une de ses tantes lui apporte sa valise que lui a offerte son (futur ) mari plutôt . Elle n'avait pas d'habits , seulement des pagnes et de grands tee-shirt , heureusement cet homme lui avait fait des courses pour sa garde-robe et sachant que Maryam était une vraie voilée il n'achetait que de grande robes .

-Ma tante as-tu rangé mon Mushaf (coran ) dans cette valise ? Demanda t-elle de sa voix aussi fine qu'un tissu .

-Oui ma belle tout y est...

Elle fut coupée par des chants dehors , ces chants signifiaient que le mari était venu chercher sa femme . Maryam prise de panique enfonce ses ongles involontairement dans la main de sa sœur qu'elle tenait .

-Calme toi , lui chuchote t-elle , tout va bien se passer.

Les bruits approchaient et la mariée avait la tête baissée , les yeux fermés et elle répétait " SubhanalLah " ( Gloire a Allah ) pour se calmer de ce stress .

Puis , le silence . Elle sentit l'odeur d'un homme étranger dans toute la pièce .

-Lève la tête , lui susurre sa sœur .

Maryam lève lentement la tête et fit face a ....son mari . Ils se regardaient .

L'homme était assit loin d'elle , mais ils ne se quittaient pas des yeux . C'était un homme grand de taille apparemment , mince mais assez musclé , il portait une chemise à longues manches bleue et un pantalon noir . A voir son habillement et son teint chocolat au lait , tout de lui montré sa différence par rapport aux hommes que la jeune femme avait l'habitude de voir dans son village . Maryam rabaisse la tête pour éviter de décrépiter son visage .

-Maryam ne reste pas une minute de plus lève toi et va rejoindre la voiture de ton mari , vous allez partir maintenant , cri son père de sa voix grave .

C'était le moment de quitter son village natale , le village peut-être pauvre , sans électricité , l'eau aux puits mais c'était son enfance qu'elle quittait .

Elle embrasse longuement sa mère et ses sœurs en pleurant puis vient a son père pour faire simple genou flexion et sortir . Elle n'avait jamais vu une voiture aussi belle que celle de son mari et quand elle y entra par derrière elle sursaute en ressentant cette fraîcheur inconnaissable .

Le Jeune homme qui lui servait de mari pénètre enfin dans la voiture près d'elle car un autre conduisait , le chauffeur .

En s'éloignant du village Maryam pleurait en lançant des au revoir a ses amis , sa famille .

-Maryam ?

Elle revient a la réalité. Son mari venait de l'interpeller . Elle lève ses yeux clairs vers l'homme . Il n'était certainement pas un jeune de dix huit années comme elle mais il semblait a peine atteindre la trentaine . Elle s'avoue de voir un beau visage d'homme , un bel homme mais qui était-il a venir épouser une jeune villageoise ? Que va t-il maintenant faire d'elle ? Maryam s'attendait a tout avec cet inconnu .

-Je m'appelle El Hadj Omar Fall , se présenta t-il .

-D'accord , lui répondit sa nouvelle femme.

-Je vais tout expliquer pour ne pas que tu te perde . Là , on va a Dakar , chez nous on va habiter avec ma sœur et mes parents , tu verra ma mère et ma sœur vont t'apprendre beaucoup de choses . Tu aura tout là-bas. Tu dois aussi savoir que tu es ma seconde épouse .

La polygamie c'était comme une évidence pour Maryam , si ce n'était pas elle la première , elle sera la deuxième , la troisième ou la quatrième . Dans le village tout les hommes avaient plus d'une femme .

-Pourquoi tu m'a épousé ?

C'était la seule chose qu'elle voulait savoir . Omar sourit pour laisser apparaître sa belle dentition :

-Tu a le droit de savoir . Ma femme ne peut pas concevoir d'enfant et je ne pense en aucun cas divorcer d'elle , je l'aime mais il m'est primordiale d'être père donc j'ai voulu épouser une de mes ex mais , Astou , ma femme préfère que j'épouse une jeune villageoise et comme ton père est notre guide quand mon équipe et moi venions travailler sur le terrain j'ai pensé a lui demandé une de ses filles .

Maryam reconnaissait la ruse féminine. La première épouse de Omar voulait comme co-épouse une jeune villageoise qui ne lui mènera pas la vie dure non seulement parce qu'elle est plus âgée mais aussi parce qu'elle sera plus coquette , instruite . Maryam ne sera donc qu'une machine a faire des enfants.

-...Maryam , sache que je respecterais les dires de notre religion. Je te donnerai tout ce que je donnerai a ma première femme , je passerai deux nuits dans ta chambre et deux autres dans la sienne et si on a un enfant tu aura toujours un droit sur lui .

Maryam bouge la tête pour approuver :

-D'accord .

-Maintenant serre moi la main pour signer l'accord , dit Omar hilare en tendant sa grande main .

Quand la petite main mince de Maryam se referme sur celle de Omar elle eut un très lourd frisson . Pour la première fois de sa vie elle touchait un homme autre que son père .

-Tu tremble ? S'inquiète Omar .

-Je....j'ai froid .

-C'est ce qu'on appelle un climatiseur , il rafraîchit l'espace où il se trouve . Tu veux que je l'éteigne ?

-....oui.....un peu ....

-Bien , Sadio , éteins la clim et ouvre les fenêtre , ordonne t-il au chauffeur .

Il lâche enfin la main de la jeune femme et la température corporelle normal de Maryam revenait peu a peu .

Une nouvelle vie s'annonce pour elle

Quand la voiture mît ses quatre roues sur le sol de la ville de Dakar , Maryam se redresse aussitôt pour contempler les choses qu'elle n'avait jamais pu voir . Ils avaient fait trois heures de route et elle n'avait pu fermer l'œil tellement rencontrer Dakar l'aidait a rester en pleine forme .

-Ici c'est l'aéroport Léopold Sédar Senghor , annonce Omar a sa femme qui avait les yeux tout ronds .

-C'est...magnifique ! Je...ne...savais pas que ceci existait .

Omar sourit face a son innocence :

-Je t'emmènerai en voyage tu verra que les pays comme Dubaï n'ont rien d'humains , tellement ils sont parfaits .

La jeune villageoise savait que c'était des promesses en vain mais elle n'en discuta pas davantage .

La ville brillait à ses yeux et en pleine journée les gens s'activaient , elle voyait la beauté de la densité . Maryam vit des milliers de beaux endroits avant que la voiture ne s'arrête devant une énorme maison , comme elle les avaient plutôt remarqués dans ce quartier et la maison avait un éclat chaotique .

-C'est ton nouveau chez toi , lui annonce Omar .

-D'accord , répondit-elle comme a son habitude .

Ils descendent ensemble et elle ne faisait que le suivre. A l'entrée de cette belle demeure on pouvait localiser le jardinage bien organisé , puis dedans c'était comme un paradis dans la tête de Maryam . La devanture avec son carrelage dorée et le reste de la maison dégageait une atmosphère gaie . Le salon était immense et aussi beau que partout . Omar la dirige vers la cuisine qui était plus belle et grande que deux maisonnettes du village réunis .

-Tu visitera le reste plus tard , le voyage a dû te fatiguer . Tu va prendre un bain , manger , te reposer puis au soir ma femme sera là et ma mère aussi pour faire les présentations .

-D'accord ...

-Viens on va dans ta chambre .

En montant les grands escalier Maryam en eut le vertige , ses pieds tremblaient mais sa douceur l'aidait a ne pas trébucher . Après les escaliers il y avait trois couloirs un en face , un a gauche et un autre a droite .

-En face c'est le couloir de mes parents , a droite c'est le mien avec Astou , ma femme , maintenant a gauche il y'a la chambre de ma sœur et la tienne qui devient aussi la notre maintenant , explique Omar .

-D'accord .

Ils marchent vers sa chambre et quand Omar ouvre la porte Maryam résistait pour ne pas crier un " Wouaw " . Une chambre de princesse avec un grand lit , tout en rose . Avec la climatisation comme l'avait expliqué Omar et une bonne odeur .

-Tu a tout dans ses armoires , j'ai tout tout tout acheté pour toi .

-Merci pour tout.

Il lui sourit puis s'en va. Maryam referme la porte et elle tombe dans le lit en riant . Grâce a Dieu elle a un confort parfait . Une chance que ses sœurs n'ont pas eut , personnes d'entre elles sont en ville , ni dans des conditions pareilles .

Elle enlève ses habits et se regarde longtemps . Au village il n'y avait que de petit miroir donc on peut dire que c'est la première fois qu'elle se regarde comme ça de haut en bas avec une vision claire .

L'adolescente de dix huit ans faisait bien plus que son jeune âge . Sa belle peau claire mais agressée par les mauvaises conditions de vie témoigne du mauvais milieu d'où elle vient . Elle avait de doux cheveux longs mais bouclés , un visage fin , un nez aquilin , de grands yeux en forme d'amandes , des sourcils fins et de longs cils et sa bouche pulpeuse faisait d'elle une jolie femme . Maryam rapporte ses fines mains a son corps mince . Elle se déshabille et ouvre une armoire , puis la deuxième et la troisième . Elle ne savait même pas quoi faire avec tout ses habits , des lingeries , des chaussures , des voiles , des bijoux , des parfums , des serviettes , il ne manquait rien . Omar était vraiment un bon homme en plus de tout sa il avait donné une grande somme d'argent pour avoir Maryam . Toute fois , elle voulait lui posé beaucoup de questions sur ce mariage encore .

Elle prit une serviette pour rejoindre la douche . Si c'était permis elle y dormirait tellement c'était luxueux . Le problème en est qu'elle ne savait pas comment utiliser tout sa . Elle reporte ses habits , et met légèrement son voile avant de sortir pour appeler Omar dans son couloir . Même s'il était son mari , elle était encore gênée de se présenter sans le hijab au complet .

-Omar ? Dit-elle en frappant doucement sur la porte dans le silence pesant de la maison .

Il ouvre la porte torse nu . Maryam baisse immédiatement le regard :

-Je....je veux que tu m'explique comment utiliser les toilettes .

-Oui allons y .

Il sortit comme ainsi . Maryam était réellement gênée . Ils entrent ensemble dans les toilettes et il commença :

-Ça , c'est une baignoire pour prendre un bain , c'est a dire que tu y met de l'eau jusqu'à ton niveau de préférence et tu y entre , là , le lavabo pour te rincer les mains , le visage etc tu vois le genre ? Et pour les placards tu y mettra tes effets .

Il lui montre l'usage des robinets et Maryam avait bien compris .

-Merci .

-Après tu descends manger , on va discuter en même temps.

-D'accord .

Dés qu'il ressort Maryam se met au boulot , pour après rattraper ses prières .

***

Maryam mît une jolie robe rose assorti a son voile qu'elle dépose simplement sur sa tête par habitude .

Elle descend les marches pour retrouver Omar assis a table entrain de manger en suivant la télévision .

Omar ne pût détacher ses yeux de la jeune femme aussi belle qu'une corail .

-Tu es contente de tes robes Maryam ?

-Oui , Merci , répondit-elle debout .

-Assied toi , et mange .

Elle prit place en face de son mari qui continuait a la regarder .

-Heu....Omar ....c'est quoi ça ?

-Une fourchette , tu n'a jamais utilisé ?

-Non , seulement la cuillère .

N'empêche Omar se lève pour se mettre debout derrière elle et d'un moment a l'autre Maryam avait déjà retenu comment l'utiliser et comment manger a table même si elle n'y est pas assez habile .

Après le repas Omar prit la parole :

-Tu a dix huit ans non ?

Maryam sourit timidement , toujours le regard baissé :

-Bien sûre et toi ?

-Trente ans , notre différence d'âge ne se voit même pas , avoue Omar comique .

Maryam sourit en le regardant . C'était un homme a l'abord facile et il faisait tout pour la mettre a l'aise .

-Tu peux enlever ton voile et t'habiller normalement ici , les hommes n'entrent pas sans ma permission et il n'y a que des femmes a l'intérieur . Tu peux enlever ton voile, n'es pas ?

Maryam glisse doucement son voile sur son cou et laisse briller ses cheveux attachés derrière . Omar plisse les yeux :

-Tu es vraiment belle , et je suis content de ta beauté et de ta jeunesse. Qui sait ? Tu pourrais transmettre cette beauté a nos enfants et grâce a ta jeunesse tu pourra me faire beaucoup d'enfants et tu aura leur temps .

-Oui , in sha Allah , bafoua t-elle gênée .

Les nouveaux mariés discutent encore un peu avant que Maryam n'aille se reposer .

Elle se sentit très égoïste de reposer dans un lit aussi doux que la mousse , sur des draps d'une propreté immaculée alors que sa famille se réveille toujours avec des courbatues a cause de leurs lits inconfortable .

* * *

Maryam saute du sommeil quand elle entendit le bruit de la porte s'ouvrir . Elle reconnut le visage de Omar a l'entrée de sa porte . Elle ramène sans réfléchir la couverture sur elle car elle ne portait qu'un débardeur et un pantalon mais relâche un peu en pensant qu'après tout c'était son mari maintenant .

-Il est bientôt l'heure de la prière du Maghreb , sourit Omar en s'adossant au mur près de la porte .

Ce lit , le climatiseur , ce luxe , lui a fait un sommeil très réussis si bien qu'elle ne peut mettre a jour son réveil naturel. Maryam sourit la tête baissée :

-Merci de m'avoir prévenu .

-Ma femme et mes parents sont là , ils t'attendent tous pour les présentations . Tu viens prier avec nous ?

D'après Ibn Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « La prière en groupe dépasse la prière de la personne seule de 27 degrés ».

-Bien sûre , je descend toute suite .

Omar ressort et laisse la jeune femme angoissée a l'idée de rencontrer cette famille .

.

________

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 22 Chapitre 22   02-11 00:26
img
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY