Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Moderne / Help Me
Help Me

Help Me

5.0
71 Chapitres
54.5K Vues
Lire maintenant
Résumé Table des matières

Il parait que mon prénom ; Yseult veut dire "Rosée du matin", mais je ne vois pas d'où je ressemblerais à une telle chose alors que j'ai dix-sept ans et que je ne compte pas tous les bleus que je porte sur mon corps. Oui, il fut un temps, j'étais une adolescente de quatorze ans comme toutes les autres, j'avais de long cheveux noirs, hérité de ma mère que je soignais plutôt bien et dont j'en étais fière, j'ai aussi hérité des yeux bleus de mon père et j'étais souriante jusqu'à ce jour... Un jour funeste où mes parents sont morts, me laissant seule avec mon frère Lloyd qui est ma seule famille. Une famille, ai-je encore la force de dire sans vomir ? Voici le récit de ma vie funeste auprès de Lloyd jusqu'à ma rencontre de Vince, mon professeur de lettres... ⚠️⚠️Scènes très dures⚠️⚠️ Ce livre parle de choses qui peuvent arriver à n'importe qui. Pour moi, c'est un hommage à toutes ses personnes qui se sont relevées. Mais cela reste une fiction. Je vous rappelle que je ne suis pas une pro de l'orthographe ni de la grammaire et que mon imagination surpasse tout ça si vous prenez le temps de lire. Je suis femme et maman avant tout et je publie au fur et à mesure de mes écrits donc soyez patients avec moi 😅 Je réponds à tous les commentaires car j'aime partager avec les fans qui me suivent. En espérant qu'elle vous plaira autant que moi, j'aurai du plaisir à l'écrire. UsagiChan77💜💜💜💜

Chapitre 1 Mon grand-frère

Yseult

Je suis couchée, la tête cachée sous ma couette pleurant toujours la mort de nos parents, survenue il y a une semaine. Mon grand-frère n'est toujours pas rentré depuis le jour de l'enterrement, où il était parti chercher des boissons pour ses amis qui devaient venir. Je suis donc restée seule dans ma chambre depuis ce jour, et je ne fais que regarder ses émissions que papa adorait regarder avec maman, parlant des pays qu'ils aimeraient visiter ; comme la France et la Corée. Deux pays totalement différents, mais dont ils étaient totalement fans.

Malheureusement, ils n'auront jamais eu l'occasion de les visiter, et tout comme eux ; je me projette dans l'avenir m'imaginant y aller, alors que mes larmes coulent de plus en plus.

- Maman...

Un bruit sourd provient du couloir, et je me redresse en essuyant mes yeux entendant la voix de mon frère qui m'appelle. Je sors de mon lit, alors que j'entends taper sur la porte de ma chambre que j'ai fermé à clé par sécurité.

- Putain ! D'où tu fermes la porte ?! Claque-t-il en me poussant pour entrer dans ma chambre, et je le regarde tituber vers mon lit où il s'affale habiller, les bottines pleines de boue.

Lloyd a encore bu, comme il le fait toujours et je soupire en le rejoignant pour enlever ses bottines de mon lit. J'ai l'habitude qu'il vienne dans ma chambre pour dormir dans ses cas-là, même si papa et maman s'engueulaient souvent à ce sujet avec lui.

Honnêtement, je ne voyais pas le problème ; Lloyd et moi dormons souvent ensemble dans le même lit depuis que nous sommes petits.

Je fais le tour du lit, et je relève la couette pour m'allonger à mon tour dos à lui, ne voulant pas inhaler l'odeur de l'alcool qu'il a bu. J'attrape la télécommande sur la table de nuit, et je ferme la télévision pour le laisser dormir tranquillement. Je remets la couette convenablement quand son bras se pose à travers moi et m'attire contre lui. Je le laisse faire, c'est mon grand-frère et je ferme les yeux.

- C'est ton anniversaire dans deux jours. Fait-il la voix remplit d'alcool.

- Oui. Lui répondé-je, étonnée qu'il se souvienne de cela dans l'état dans lequel il est.

Lloyd se rapproche et je le sens faire un geste étrange. Il est en train de humer mes cheveux ou je rêve ?!

- Je n'ai pas lavé mes cheveux. Lui fais-je remarquer, me demandant s'ils puent.

Lloyd resserre son bras autour de moi plus fort, et je me contente de le laisser faire comme toujours.

- Et si je t'offrais déjà ton cadeau.

- Je n'ai pas besoin de cadeau. Lui rétorqué-je.

Je ne vais avoir que quinze ans, mais je ne suis pas idiote. Je sais que ce n'est pas lui avec ses dix-sept ans qui va ramener de l'argent à la maison, et même si l'assurance couvrira beaucoup de frais, il ne peut pas se permettre de dépenser.

Lloyd grogne quelque chose, et en une fraction de seconde, il se retrouve sur moi. Son regard est trouble de l'alcool qu'il a imbibé, et il me regarde plus qu'étrangement ; comme un animal. Mais cela doit être son tatouage étrange au-dessus de son sourcil qui doit me donner une impression ainsi.

- Amène-toi ! Me lance-t-il d'un coup en descendant du lit, et titubant jusqu'à la porte de ma chambre.

- On va où ? Lui demandé-je en sortant de mon lit.

Lloyd ne me répond pas et il entre dans la salle de bain. Je plisse mon regard perplexe, restant devant la porte, le voyant commencer à faire couler de l'eau dans la baignoire et y mettre du bain mousse.

- Va chercher la bouteille sur la table.

La bouteille ? Je me détourne de la porte de la salle de bain et je franchis le couloir en me demandant à quoi il pense, quand je vois une bouteille de vin sur la table. Je comprends qu'il veut prendre un bain, en buvant, ce que maman n'aurait jamais accepté. Mais je me contente de prendre un verre dans l'armoire. Après tout, il est enfin rentré après quelques jours, autant ne pas lui donner une raison de me laisser encore seule...

Quand je reviens dans la salle de bain, mon frère est déjà dans la baignoire et je déglutis en lui donnant le verre et posant la bouteille sur le bord de la baignoire. Je détourne les talons pour sortir de la salle de bain, ne voyant pas ce que je pourrais y faire, à part le regarder prendre son bain.

- Tu ne viens pas ?

Je m'arrête, surprise et me retourne vers lui. Il me regarde à nouveau avec ce même regard que tout à l'heure, et son sourcil cette fois-ci est relevé, ce qui lui donne un air mauvais. Je n'aime pas quand il est comme cela, et maman m'a toujours dit que dans ses cas-là, il vaut mieux ne pas le contredire. Je reviens donc vers la baignoire et je m'apprête à m'assoir sur le tabouret quand il esquisse un sourire que je dirais de malsain.

- Putain, mais pas là ! Me lance-t-il froidement.

- Viens dans le bain. Me fait-il plus calmement en portant son verre à ses lèvres.

- Lloyd, nous avons passe l'âge depuis longtemps de prendre un bain ensemble. Lui rétorqué-je.

- Je dois vraiment me fâcher, même avec toi ? Me demande-t-il, penchant la tête sur le côté et je vois les phalanges de ses doigts se crisper sur le bord de la baignoire.

Je ne sais pas pourquoi au juste je lui obéis ; peut-être parce que c'est mon grand-frère et que c'est ma seule famille. J'enlève mon short de pyjama et j'enlève mon haut, laissant mes sous-vêtements. Après tout, c'est un peu comme si on était à la piscine...

- Tu comptes prendre ton bain habillé ?!

- Lloyd, je ne suis plus une enfant. Lui fais-je remarquer.

C'est vrai ! Je vais avoir quinze ans, et lui a déjà dix-sept ans ; il ne faut pas exagérer.

- Putain Yseult, tu n'as rien qui pourrait m'intéresser ! Me lance-t-il.

Je me mords la lèvre, alors qu'il boit une nouvelle gorgée de son vin et j'inspire profondément.

- Bon, retourne-toi. Lui fais-je.

Il me sourit, amusé en regardant derrière lui pour me montrer qu'il ne sait pas, mais il finit par mettre ses mains devant ses yeux, et je me dépêche d'enlever mes sous-vêtements pour rentrer dans la baignoire face à lui.

- Viens ici.

- Lloyd, tu exagères. Lui lancé-je les bras cachant le haut de ma poitrine qui dépasse de l'eau.

Bon, je n'ai pas des seins énormes pour mon âge, mais je ne peux pas dire que je n'en ai pas non plus. Donc frère ou pas, je ne compte pas les lui montrer.

- Je vais laver tes cheveux. Finit-il par dire et je fais une moue avec ma bouche, me tournant dos à lui, restant à bonne distance.

- Tu crois que je suis l'homme élastique ! Fait-il froidement et il m'attire contre lui.

- Lloyd ! Crié-je alors que je peux le sentir dans mon dos, et je ne parle pas seulement de son corps nu. Il y a quelque chose de dur au niveau de mes fesses, et je suis assez intelligente pour savoir qu'il s'agit de son pénis.

- Arrête un peu de râler et bois un coup ! Me lance-t-il en me mettant le verre de vin rouge sous le nez.

Je ferme ma bouche, alors qu'il approche le verre.

- Putain, tu vas boire oui ?!

Je tressaille au son de sa voix qui devient de plus en plus froide et autoritaire, mes mains tremblantes quittent ma poitrine pour attraper le verre de ses mains et je le porte doucement à ma bouche. Cela n'a vraiment pas bon goût, et c'est amer quand le liquide entre en contact avec mon palet.

Mais alors que je grimace en retirant le verre de mes lèvres, les mains de mon frère se portent sur ma poitrine.

- Qu'est-ce que tu fais ?! M'exclamé-je renversant le verre dans la baignoire pour me relever.

- Je t'offre ton cadeau d'anniversaire. Me répond Lloyd en me coinçant contre lui avec un bras, alors que sa langue sertie d'un piercing me lèche la joue.

Je me débats comme je peux, mais mon frère a bien entendu le dessus sur moi. L'eau du bain éclabousse toute la salle de bain, alors que je bas des jambes et je finis par m'enfuir de la baignoire, non sans tomber sur le sol glissant où a éclaboussé l'eau du bain.

- Yseult, je vais vraiment m'énerver. Grogne mon frère et j'entends qu'il se lève de la baignoire.

Je me mets à trembler, et je me relève pour sortir de la salle de bain, nue comme un ver, fuyant mon propre frère pour me réfugier dans ma chambre. Arrivée à la porte de ma chambre, je la claque et essaie de fermer celle-ci à clé, mais celle-ci me frappe d'un coup dans le visage, et je finis au sol sous le choc.

- Tu as fini ta comédie. Me fait Lloyd, debout au-dessus de moi et je vois un rictus se former sur ses lèvres, au moment où son pied me brûle le ventre.

Je me recroqueville sous le choc de son pied nu qui vient de faire remonter mon estomac, et je me mets à trembler plus fort que jamais alors qu'il m'attrape les cheveux.

- Non, non ! Lâche-moi ! Crié-je en pleurs, essayant d'attraper ses bras pour qu'il me lâche, mais il me ramène le visage entre ses jambes.

Je ferme les yeux, alors que je sens une drôle de chose me taper sur la tête, et une autre chose étrange frotter contre mon front.

- Allez Yseult, prends ton cadeau d'anniversaire.

- Non ! Crié-je ne sachant pas du tout de quoi il parle.

Je ne veux pas le savoir, je veux qu'il me lâche et qu'il disparaisse de ma chambre pour toujours ! Je suis totalement à bout de force, essayant de résister à la douleur dans mon ventre, et à celle qui me lance dans le crâne, tandis qu'il me tire les cheveux plus forts pour me faire me mettre à genoux devant lui.

- Je t'ai dit de prendre ton cadeau ! Claque-t-il et il essaie d'immiscer quelque chose dans ma bouche.

C'est chaud et gluant contre mes lèvres, mais je secoue la tête pour ne pas le laisser faire. Je ne veux pas mettre quoi que ce soit dans ma bouche, je veux juste qu'il me lâche et me laisse tranquille ! Maman ! Je t'en prie, aide-moi !

Et alors que je pense à ma mère et que son visage m'apparait dans l'horreur de ce que je subis avec mon frère ; mon souffle se coupe et j'ai le malheur de chercher de l'air en ouvrant la bouche. Celui-ci enfonce son pénis dans ma bouche, allant jusque dans le fond de ma gorge, me donnant un relent de nausée.

- Suce !

J'essaye de secouer la tête, mais de sa main libre, il m'attrape la gorge et j'ouvre les yeux dans ceux de Lloyd qui se tient au-dessus de moi.

- Je te préviens, tu vas me sucer et je t'interdis de me mordre, sinon je te tue !

Mes yeux s'écarquillent de terreur, alors que les siens sont noirs, flamboyants de haine. Je ne comprends rien. Pourquoi s'en prend-il à moi comme ça ?! Je suis sa petite sœur, il devrait me protéger et non me faire du mal.

- Suce ! Claque-t-il en l'enfonçant à nouveau dans le fond de ma gorge et je manque de vomir.

Voyant que je ne bouge pas, il commence des vas et viens dans ma bouche. Je pleure, de la bave sort de ma bouche, alors que sa main autour de mon cou se crispe et je ferme les yeux, espérant que je fasse un cauchemar. Lloyd pousse des bruits étranges et sa main se relâche autour de mon cou doucement, mais il reprend sa prise aussi vite. J'ai du mal à respirer, et je manque de vomir plus d'une fois.

- Vas-y, suce ! Grommèle mon frère, accélérant les mouvements dans ma bouche, alors que je vais vraiment finir par vomir.

Je ne sais pas combien de temps cela dure, mais si je pensais que le gout que j'avais dans la bouche était dégoutant, ce n'est rien contre ce liquide qui en sort et la remplit.

- Oh putain ! Grommèle mon frère, alors qu'il enfonce son pénis d'un coup sec dans ma gorge, et je finis par lui remettre littéralement dessus.

- Tu fais chier ! Rage mon frère en me lâchant, alors que je m'effondre au sol, la bouche remplit de vomi et de cette affreux liquide. Je n'arrive même plus à penser à me cacher le corps, et je reste là couchée au sol, totalement stoïque les yeux grands ouverts.

- Je vais prendre une douche et je reviens ! Me lance Lloyd.

Revenir ?!

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY