kifflire > Romance > Jamilah: Mariée de force à mon ennemi.

   Chapitre 2 Partie 1.

Jamilah: Mariée de force à mon ennemi. Par Cxngxlese Personnages: 4909

à jour: 2021-02-05 06:03


Cxngxlese_production

•••

On habite dans une cité du 91, sauf ma soeur Aya qui avait déménagée à Rouen avec son mari.

Ce sont les vacances, et heureusement.

Parce que je me tape de ces grasses matinées.

Si je me réveilles très tôt c'est à 10h, le reste du temps c'est 11h ou 12h.

Là je dois me lever plus tôt que prévu parce que j'ai promis à Layanah que j'irai l'aider dans les préparatifs.

Son frère rentre à la maison.

Je me lève et je file faire ma toilette.

Ensuite je vais prendre mon petit déjeuner, je trouve ma mère et ya Jeneba au salon.

- salut vous.

Elles- salut toi.

- mère boss, tu ne travailles pas aujourd'hui?

Maman- j'y vais même d'ailleurs.

Elle se lève du canapé.

Maman- Jeneba, enlèves tes pieds de mon canapé.

Elle a aussitôt exécutée.

Maman- na kuta ndak'oyo propre. ( je dois trouver cette maison propre )

Jeneba- on dirait c'est souvent sale.

- à ce soir man'.

Après qu'elle soit partie, j'ai vite pris mon petit déjeuner et je me suis apprêtée pour aller chez Layanah.

- je vais chez Layanah pour l'aider.

Jeneba- Hassan rentre déjà?

C'est son ex.

Quand je vous disais qu'elle aimait les mundibus.

- ouais.

Jeneba- ah cool. Comme quoi je vais rester seule ici, encore.

- ton frère n'est pas là?

Jeneba- nope. Est-ce qu'il a même dormi ici?

Toujours dans ces trucs chelou celui-là.

Même qu'il m'avait offert une voiture pour mon anniversaire.

Juste comme ça.

J'avais refusée mais il avait insisté encore.

Il fait aussi des études en comptabilité et gestion d'entreprise.

- et maman ne sait même pas. En tout cas. En partant. Assieds-toi comme une femme Jeneba.

Jeneba- casses toi, idiote.

Je me suis mise en route pour chez Layanah.

Elle habite genre, à cinq minutes de chez moi, donc j'ai fais le chemin à pied.

Je suis arrivée dans son immeuble, je sonne à sa porte et c'est son petit frère Awal qui m'ouvre.

- mon petit mari *en le portant* comment tu vas?

Awal- je vais bien.

- elle est où ta sorcière de soeur?

Awal- dans la cuisine.

Je le dépose et je vais aider l'autre dans la cuisine.

Il manquait plus que Jaya.

On a donc commencée les préparatifs sans elle et trente minutes après madame arrive enfin.

Jaya- désolée pour lé rétard j'étais trés trés oquipé.

Elle fait toujours ça pour pas qu'on s'énerve.

On s'est juste contentée de la regarder, sans rien dire.

Layanah- tu fais exprès?

Jaya- wesh désolée, ma mère m'a envoyée acheter du chikwangue à

château rouge.

- toujours la même raison.

On a donc continué les préparatifs.

Ensuite tata Jemaa qui est la mère de Layanah est rentré avec Hassan.

Il était aussi dans des trucs pas net et il s'était fait arrêter.

Il a passé plus de deux ans en prison.

Donc on a commencé à faire la fête et tout.

Fin, eux ils célébraient sa sortie.

Moi j'étais dans mon élément, la nourriture.

Jaya- changes même.

- quoi?

Jaya- t'es toujours entrain de manger. Tu vas finir obèse.

- pas possible, je fais la taille.

Jaya- est-ce que t'as vu tes fesses?

- me parles pas de mes fesses, pitié.

On a rigolée, avant de poursuivre notre discussion.

C'était une belle journée mine de rien.

Aux environs de 20 heures 40 minutes, je suis rentrée chez moi.

La daronne n'était pas encore là.

Jeneba était dans sa chambre et mon frère dans la sienne.

Comme j'aime aussi l'embêter, je suis allée dans sa chambre et je suis entrée sans toquer.

Comme à mon habitude je veux dire.

Mais je crois que je n'aurais pas dû.

En fait si.

- apprenez à fermer la porte à clé.

Amine- qui t'as ordonné d'entrer d'abord?

Il était avec une meuf en ce moment.

D'ailleurs, celle-ci n'arrêtait pas de me regarder tellement mal.

Qu'elle se calme par contre.

Je blague pas moi.

- c'est qui elle?

Amine- une meuf.

Il me regarde.

Amine- pourquoi t'es là déjà?

- je t'ai cherchée ce matin, mais t'étais pas à la maison.

Amine- tu me voulais quoi?

- rien de bien méchant, déstresses.

Quand j'ai finis d'embêter Amine, je suis allée prendre une douche et je me suis couchée en sous vêtement.

Les pyjamas, je connais pas, surtout en été.

C'est tellement encombrant.

Sans compter la chaleur, ajoutez encore ça.

Non pardon, pas pour moi.

Au final, je me suis laissée emporter dans les bras de Morphée.

___

Je dormais paisiblement, mais il y'avait un bruit pas possible.

J'étais tellement vénère.

Y'a pas à déranger le sommeil des gens comme ça.

- Y'EN A QUI ESSAYES DE DORMIR.

Maman- CRIES ENCORE DANS MA MAISON.

Je reconnaîtrais sa voix entre 54907321784.

Mdrr je parie certains n'ont même pas voulus tout lire.

À la fin j'avais plus sommeil, flemme.

J'ai fais ma toilette et je suis allée prendre mon petit déjeuner.

Je voulais déjà sauter sur Jeneba mais y'a un truc qui m'a freiné.

Tonton Wafo et sa femme étaient au salon, avec ma mère et ma soeur aussi.

Bon, les problèmes vont commencer.

JAMILAH.

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages