kifflire > Romance > Scellé avec l'amour

   Chapitre 1 Le discours de remise des diplômes (Première partie)

Scellé avec l'amour Par Théophila Personnages: 7409

à jour: 2020-03-30 00:08


Dans la Ville S, au Pays Z...

C'était à la mi-juin et le grand mûrier fleurissait à nouveau.

Fiona Ji a regardé de haut en bas les arbres, avec un soupir. Elle a continué son chemin, se disant qu'elle devrait se rendre à l'école.

L'auditorium du lycée était bondé de monde. C'était le jour de la remise des diplômes et tous les élèves ainsi que leurs parents attendaient avec impatience le début de la cérémonie d'ouverture. C'était une nouvelle année, avec un nouveau groupe de jeunes diplômés. Les élèves venaient de terminer leurs examens d'entrée à l'université et s'apprêtaient à franchir une nouvelle étape dans leurs vies.

Dans les coulisses, Fiona attendait derrière le rideau afin de prononcer son discours. Fiona était sans aucun doute très belle. Ses longs cheveux noirs et lisses tombaient gracieusement sur ses épaules, faisant ressortir encore plus sa peau claire, qui avait une légère lueur rosée. Ses grands yeux brillants semblaient avoir un million de choses à dire. Ses cils épais et longs projetaient souvent des ombres sur ses yeux, la rendant d'autant plus charmante.

Elle a redressé l'uniforme qu'elle portait et a ajusté le nœud papillon autour de son cou. Marmonnant à elle-même, elle répétait son discours une dernière fois afin de mieux se préparer.

« Fiona, c'est à toi. Viens ici et prépare-toi à monter sur scène », a chuchoté l'un de ses professeurs.

« Oui, Professeur Zhou. »

« Tout le monde, veuillez accueillir l'élève la plus brillante de cette promotion, Fiona Ji! ».

Fiona a pris une profonde inspiration et s'est dirigée vers le centre de la scène. Un tonnerre d'applaudissements a rempli tout l'auditorium.

Certains des élèves les plus vilains ont sifflé quand ils l'ont vue se diriger vers le centre de la scène. Beaucoup de garçons du lycée la voyaient comme une déesse, belle et intelligente. De plus, elle était assez froide avec les autres, ce qui la rendait encore plus mystérieuse. La plupart des élèves n'osaient pas l'approcher pour cette raison.

Ce qu'ils ne savaient pas, c'était que Fiona était jadis une jeune fille très heureuse, qui souriait et riait beaucoup. Mais évidemment, cette époque était révolue...

« Il y a trois ans, lorsque nous avons commencé le lycée, nous étions innocents et naïfs. À cette époque, il était facile d'imaginer tout ce que nous pourrions devenir. Mais nous devons encore décider de ce que nous voulons vraiment être, de ce qui nous passionne, du genre de vie que nous pouvons construire pour nous-mêmes. Bientôt, nous serons à mesure de grandir et découvrir plus sur nous-mêmes, dans le prochain chapitre de notre vie. Heureusement, nos aînés seront là pour nous guider dans chaque étape sur le chemin. En entrant à l'université, n'oublions pas non plus de nouer des relations solides et fructueuses. Il ne sert à rien de franchir seul un obstacle.

Le lycée peut sembler être le meilleur moment de notre vie, mais je dis que le meilleur reste à venir. Quand nous quitterons cette école, faisons tout notre possible pour réaliser nos rêves. Félicitations à tous! Je vous remercie. »

Lorsque Fiona a terminé son discours, certaines des filles pleuraient déjà de tristesse. Il y avait aussi un soupçon de chagrin au fond du cœur de Fiona. Elle ne pouvait plus jamais voir les mûriers feuillus de cette école.

À la fin de la cérémonie, les élèves se sont dit au revoir les larmes aux yeux. Certains prenaient des photos avec leurs parents, certains discutaient avec leurs professeurs préférés et d'autres se vantaient à haute voix de ce qu'ils allaient faire ensuite.

Apparemment, Fiona était la seule qui est venue toute seule à la remise des diplômes. Près de dix ans se son

t écoulés.

« Papa, maman... Comment allez-vous au paradis? Avez-vous vu comment j'ai grandi? Êtes-vous fiers? », a pensé Fiona. « Salut Fiona! ».

Alors qu'elle pensait silencieusement à elle-même, quelqu'un derrière elle a soudain appelé son nom. Elle s'est retournée et a vu que c'était l'un des chefs de classe.

« Qu'est-ce qui se passe? » Fiona a poliment demandé.

« Oh... Euh, il n'y a rien », a-t-il bégayé en riant nerveusement. Le garçon était si timide qu'il s'est gratté la tête avant de dire : « J'ai entendu dire que tu avais terminé deuxième aux examens d'entrée à l'université dans notre ville. C'est vraiment génial! Dans quelle université t'es-tu inscrite? ».

« À l'Université D. »

« Super. C'est une grande université! Elle est située dans la Ville M, n'est-ce pas? C'est assez proche, donc ce sera pratique pour toi de rentrer à la maison! ».

« Oui », a répondu Fiona avec un léger sourire. La Ville M était la ville natale de ses parents, et elle avait également été la sienne aussi jusqu'à l'âge de huit ans environ. Pour elle, sa maison n'était pas là où elle se trouvait en ce moment, mais à la Ville M, l'endroit où elle avait passé la plupart de ses moments les plus heureux.

« Quelle spécialité? » Il a demandé avec un large sourire.

« Conception de bijoux, spécialité du Département d'Art. »

« C'est trop cool! », a dit le garçon avec admiration, avant d'ajouter : « Tu es très talentueuse. Je suis sûr que tu sauras concevoir beaucoup de bijoux magnifiques! ».

« Merci », elle a répondu d'un ton reconnaissant. Ensuite, elle s'est retournée pour partir : « Eh bien, alors. Si tu veux bien m'excuser. »

« Hé, attends! » Le jeune homme l'a appelée à la hâte.

« Que se passe-t-il? » Fiona s'est arrêtée d'un coup et a demandé en le regardant.

« Je me demandais si je pouvais t'inviter à sortir demain », lui a-t-il dit.

« Pour quoi faire? » Elle lui a demandé en fronçant les sourcils.

« Fiona, c'est juste que... Voudrais-tu sortir avec moi? Tu me plais! » Après avoir fait ses aveux, le visage du garçon est devenu tout rouge.

« Je... » Surprise, Fiona a aussi rougi et a secoué la tête avant de répondre : « Euh... Je suis vraiment désolée, mais je ne veux sortir avec qui que ce soit pour le moment. »

« Mais pouvons commencer comme des amis! » Il a insisté.

« Nous sommes déjà amis, je suis désolée », a-t-elle déclaré avec un sourire d'excuse.

« D'accord... », a-t-il répondu, avant de mettre les mains dans ses poches, la tête baissée.

Fiona a dépassé tout le monde et est monté dans un bus. D'humeur maussade, elle a regardé par la fenêtre en admirant les arbres qui passaient.

Il y a dix ans, alors qu'elle n'avait que huit ans, ses parents étaient décédés. À leur mort, Fiona avait déménagé dans la Ville S pour vivre avec sa tante. Bientôt, elle allait étudier dans une université de la Ville M, l'endroit où elle et ses parents vivaient. Même si elle était encore un peu réticente à l'idée de quitter la Ville S.

« Maintenant, nous nous arrêtons au Jardin XJ. Encore une fois, nous nous arrêtons au Jardin XJ. »

En entendant cela, Fiona a pris son sac et est descendue du bus.

Quand elle est descendue, elle a vu une voiture familière qui a été garée en bas de chez sa tante.

« N'est-ce pas celle de Monsieur Cheng? », a pensé Fiona.

Puis elle a accéléré le pas et est montée dans l'ascenseur pour rentrer à la maison de sa tante.

Dès qu'elle est entrée, elle a vu l'assistant de Wayne Cheng, Victor Zhang.

Les autres personnes présentes étaient sa tante Jenny, son oncle Mike et sa cousine Angela. Ils avaient l'air nerveux et tendus, avec Victor se tenant debout dans le salon.

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages