kifflire > Romance > En attente d'une fille comme toi

   Chapitre 6 Je suis la patronne de cette maison

En attente d'une fille comme toi Par PASCALE LAVIGNE Personnages: 10072

à jour: 2020-03-27 00:22


Après avoir fermé la porte, Carla a ébouriffé ses cheveux avec un soupir frustré alors qu'elle se dirigeait vers le canapé.

S'asseyant, la fille a fixé le mur, l'esprit vide, et pendant quelques longues minutes durant lesquelles elle a ressemblé à une statue de pierre.

Au bout d'une vingtaine de minutes, inconsciemment, elle a jeté un coup d'œil vers la porte, mais tout était toujours le même. Le silence était si assourdissant qu'elle avait envie d'entendre ne serait-ce qu'un seul coup sur cette porte.

Après avoir senti l'odeur de la délicieuse soupe de côtes levées que Terence lui avait laissée dans la cuisine, la culpabilité que Carla ressentait à son égard s'insinuait de plus en plus dans ses tripes.

Bien qu'il soit arrivé à l'improviste et qu'il n'ait même pas pris la peine de lui dire qui il était vraiment, il avait peut-être une bonne raison de la mentir.

En outre, ils sont restés presque une journée à l'hôpital, et il se faisait déjà tard.

« Où aurait-il pu aller? Il n'a même pas d'argent sur lui. », pensait Carla, qui s'inquiétait de plus en plus de l'avoir expulsé de la maison comme ça.

Soudain, la porte s'est ouverte de l'extérieur et Sean est entré. Il a rangé sa clé et a remarqué que sa sœur était recroquevillée sur le canapé en position fœtale.

Carla n'a pas pris la peine de lever les yeux car elle savait que c'était Sean qui venait de rentrer de l'école.

« Carla, pourquoi as-tu demandé à Terence de venir me chercher à l'école? Il a eu de la fièvre ce matin et n'a toujours pas récupéré de ses blessures, même si je dois avouer que c'est vraiment un gars incroyable. Jeremy m'a invité à jouer au basket avec lui après l'école et Terence est venu me chercher. C'était incroyable de le voir faire un dunk! » Avec un regard d'admiration dans ses yeux étincelants et limpides, Sean s'est assis à côté de sa sœur sur le canapé.

Dès que le garçon a fini de parler, Carla a levé la tête et a vu l'homme qui venait d'entrer dans la maison avec quelques oignons à la main.

« Es-tu de retour, Terence. »

En le voyant, Sean s'est immédiatement levé et l'a aidé avec les oignons dans sa main, puis a ajouté d'une voix excitée et sans le quitter des yeux : « Terence, pourriez-vous m'apprendre à faire des dunks comme vous? ».

Après avoir vu Carla en premier, qui pour le moment semblait encore très surprise par son apparition soudaine, Terence a caressé Sean et a répondu : « Bien sûr. Dès que je pourrai reprendre des forces, nous pourrons nous entraîner après que tu auras fini l'école. Le terrain de basket du quartier n'est pas mal.

Je vais m'occuper de ces oignons pour vous. La soupe est presque prête. Laisse-moi aller vérifier. »

Après cette conversation, l'homme est entré dans la cuisine avec élégance comme toujours, et agissant comme si de rien n'était, il s'est mis à cuisiner. Carla, d'autre part, n'était pas aussi sereine que lui, alors elle s'est levée du canapé et s'est tournée vers Sean pour lui dire : « Sean, va d'abord dans ta chambre et fais tes devoirs. Je t'appellerai quand le dîner sera servi. »

« D'accord. », a acquiescé Sean et est retourné dans sa chambre avec le cartable à dos.

Voyant que son frère est quitté, Carla s'est dirigée lentement vers la cuisine, puis s'est appuyée contre la porte en essayant de pénétrer le dos de l'homme, qui, alors occupé à cuisiner en ce moment-là, semblait très grand et en quelque sorte fiable.

« Pourquoi es-tu revenu? Et comment as-tu découvert l'école dans laquelle Sean va? ».

Terence lavait encore des légumes quand il a entendu ces questions, puis il s'est tourné vers la femme derrière lui, a souri et répondu : « La soupe n'est pas encore prête. Je ne peux pas la laisser comme ça trop longtemps.

Quant à savoir dans quelle école va Sean, je l'ai su par les récompenses dans sa chambre quand je faisais le ménage. Ce n'était pas si difficile. »

Contrairement au calme apparent de Terence, Carla luttait en fait en silence. Elle l'avait expulsé de la maison peu de temps auparavant, mais ils étaient là, debout sous le même toit, et il préparait même leur dîner dans la cuisine sans se plaindre.

« Je suis un homme de parole. Je t'ai dit que je te rembourserais et je ne vais pas faillir à cette promesse, alors j'ai décidé de rester et de t'aider, ton frère et toi, de toutes les manières possibles.

Tout ce que je veux, c'est te payer ce que je te dois, rien d'autre. Si je te dérange de quelque façon que ce soit, je suis désolé. », a-t-il expliqué honnêtement avant de couper à nouveau les légumes.

Elle avait été peut-être un peu trop furieuse contre lui avant qu'il ne lui explique les choses, mais maintenant, elle se sentait beaucoup mieux et n'était plus d'humeur à le jeter à nouveau dehors.

Après avoir fini de cuisiner, Carla était assez étonnée de voir l'excellent et fabuleux dîner qu'il avait mis sur la table, composé de quatre plats et d'une soupe. C'était un dîner très copieux, et pour cela, la jeune femme ne pouvait pas arrêter de regarde

r l'homme qui était assis à côté de Sean.

Avant qu'elle ne puisse commencer à dire quelque chose, Sean lui a demandé : « Terence, où avez-vous appris à préparer ces délicieux plats? Êtes-vous cuisinier? ».

Le garçon était très étonné par la nourriture délicieuse, qui avait bien meilleur goût que les plats simples que sa sœur lui préparait le plus souvent.

« Non, je ne suis pas cuisinier, mais j'ai une tante qui est une célèbre cheffe. Je vivait avec elle quand j'étais petit et j'ai appris quelques choses auprès d'elle, donc préparer le dîner n'est pas une tâche trop difficile pour moi. »

En disant cela, Terence a gentiment posé un bol de soupe devant Carla. C'était difficile pour elle de l'admettre, mais Carla était si profondément touchée par la soupe chaude servie devant elle. C'était pour la première fois qu'un autre homme que son père cuisinait pour elle. Ses sentiments étaient un peu contradictoires.

Il y avait si longtemps qu'elle n'avait pas pris un repas avec d'autres personnes, qu'avec Sean, après la mort de leurs parents. Leurs proches ne les voyaient que comme un fardeau et ne voulaient pas passer autant de temps avec eux. Et même si certains d'entre eux faisaient un effort pour venir leur rendre visite, ils partaient dès que possible et ne se donnaient même pas la peine de rester pour prendre un repas avec eux.

Après le dîner, un problème est soudainement suvenu.

Comment pouvaient-ils dormir tous les trois dans cette petite maison qui n'avait que deux chambres?

Sean devait également faire ses devoirs la nuit, il avait donc besoin d'une pièce calme pour se concentrer, et son lit n'avait qu'une seule place. 1, 2 mètre de long, à peine deux personnes pour y dormir.

« Sœur, Terence peut être ton petit-ami alors il peut dormir avec toi dans ta chambre. », lui a conseillé Sean, influencé par les intrigues de la série télévisée qu'il regardait.

Mais plus que cela, Terence cuisinait très bien et était également bon pour jouer au basket, et grâce à cela, le garçon était 100% satisfait de l'idée qu'il vive avec eux.

Cependant, avant que le garçon ne puisse terminer ses mots, un coussin avec l'image d'un chiot mignon a été jeté sur son visage.

« La ferme! Retourne dans ta chambre maintenant, ce n'est pas ton problème. », a déclaré Carla en roulant des yeux. Le voyant retourner dans sa chambre, elle s'est assise sur le canapé et a regardé Terence, qui était assis en face d'elle sur le canapé, et a dit : « Notre maison est trop petite, nous n'avons donc pas de place pour te coucher. »

Tout en réparant un ordinateur portable cassé qu'il avait trouvé dans un coin de la maison, il a répondu sans lever la tête : « Je peux dormir sur le canapé. »

Entendant sa réponse, la jeune femme a dit, en pressant ses lèvres : « D'accord, mais tu n'es pas autorisé à errer la nuit, surtout sans vêtements.

Et tu dois t'occuper de faire la cuisine tous les jours, en plus de t'occuper des tâches ménagères. De plus, n'amène personne d'autre dans la maison et n'entre pas dans ma chambre sans autorisation. »

« Pas de problème. », a-t-il répondu sans même lever les yeux, alors qu'il était encore occupé à réparer l'ordinateur portable à l'aide d'un tournevis.

Se rendant compte qu'il ne lui avait même pas jeté un coup d'œil après tout ce qu'elle avait dit, Carla était offensée, alors elle s'est tenue devant lui, a levé le menton avec sa main et l'a averti avec les sourcils levés : « Terence, regarde-moi dans les yeux chaque fois que je te parle. Compris? ».

Elle était la patronne de cette maison, celle qui gagnait le pain quotidien, donc elle avait sûrement besoin d'être respectée, surtout par lui.

Pour Terence, c'était pour la première fois qu'une femme levait son menton de la sorte. Il a été stupéfait pendant une seconde, mais bientôt il a libéré un doux sourire de ses lèvres et a poussé l'ordinateur portable de côté : « Oui, ma reine. C'est comme vous voudriez. »

Puis il a regardé Carla dans les yeux avec une lueur d'amusement dans ses yeux profonds. Carla s'est perdue dans ses yeux pendant un instant avant de pouvoir digérer ce qui venait de se passer, puis elle s'est soudain sentie gênée et a rapidement lâché son menton.

« Parfait. Il est tard et je dois aller me coucher maintenant. », a-t-elle murmuré en secouant légèrement les épaules pour se tirer de l'embarras avant d'aller à la chambre.

La salle de bain était à l'autre bout de la pièce, donc après avoir mis son pyjama dans la chambre, la jeune femme n'avait pas d'autre choix que de passer devant Terence pour aller prendre son bain.

Elle a levé les yeux et l'a vu la regarder en passant.

C'était l'été maintenant, et comme c'était le cas, le pyjama qu'elle portait était assez mince. Les yeux de Terence étaient fixés sur son corps à ce moment-là, montrant un soupçon d'amusement.

Il lui a lancé un regard de la tête aux pieds sans même essayer de cacher son geste. Ceci, sans aucun doute, a immédiatement rendu Carla folle : « Terence An! ».

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages