kifflire > Moderne > Heureux ensemble

   Chapitre 5 L'épouser

Heureux ensemble Par PASCALE LAVIGNE Personnages: 7831

à jour: 2020-03-27 00:18


Quand elle a vu le visage de cet homme-là, Rachel a soupiré d'un soulagement.

L'homme faisait environ un mètre et quatre-vingt centimètres, il était beau et élégant, mais le plus important : il était différent de celui d'hier. « Louange au ciel! » Rachel pensait qu'elle avait trop réfléchi. S'il n'était pas l'homme d'hier, il ne sait pas du tout le pari. Tout va bien.

« Lui, c'est Hiram? » Fannie s'est levée de sa chaise pour regarder le jeune homme à la porte.

Le sourire aux lèvres, Joanna a salué l'homme à la porte: « Carl, viens, va appeler ton frère dans le bureau, regarde si la réunion est finie ou non, nous l'attendons tous. »

Carl a hoché la tête et il est parti sans rien dire, Joanna s'est immédiatement adressée à Rachel et Fannie: « C'est un cousin d'Hiram, ils travaillent ensemble maintenant. »

Ces mots ont encore fait palpiter le cœur de Rachel, qui a commencé à battre la chamade...

Quelques minutes plus tard, elle a entendu un bruit de pas.

Rachel a jeté un œil en arrière vers la porte, quand elle a aperçu l'homme d'hier dans des vêtements différents, elle s'est mise à trembler et le mauvais sentiment a commencé à l'envahir. Elle souhaitait pouvoir se libérer de tout cela, mais il semblait que Dieu ne voulait pas la laisser partir si facilement.

« Fannie, c'est mon fils Hiram. » Après l'avoir dit, elle est allée voir son fils, « Hiram, voici ta tante Fannie et elle, c'est Rachel ».

Hiram était vêtu d'une chemise blanche décontractée, sa belle apparence et son jeune âge ont attiré l'attention de tout le monde. Carl semblait être un joli garçon mais celui-ci, il était vraiment impressionnant.

Fannie cherchait des mots pour décrire l'apparence de cet homme, mais elle n'en trouvait pas, elle pouvait seulement dire qu'il était le plus bel homme qu'elle n'ait jamais vu.

« Bonjour tante Ruan, je m'appelle Hiram Rong. » Hiram s'en fichait que Fannie le dévisageait sans cesse, il est habitué à ce genre de regards.

« Parfait! Vous pouvez dire qu'il est le fils de Joanna, il est vraiment impressionnant et beau, quel caractère! » Fannie était une personne directe, elle a dit tout ce qu'elle pensait de lui.

Quand elle a fini, elle s'est tournée vers Rachel pour lui parler, « Rachel, viens vite, c'est Hiram! »

Rachel n'a pas osé lever la tête pour regarder l'homme devant elle. « Mon Dieu, » elle n'a pas osé lever la tête.

Ce n'était pas surprenant.

...

Fannie a pincé la main de Rachel et a murmuré: « Rachel, viens vite, tu veux que je te batte devant tant de gens? »

Rachel n'avait pas le choix, elle s'est mordu la lèvre, essayant d'oublier la promesse qu'elle avait faite hier, ensuite elle s'est levée de sa chaise et a tendu sa main mince. « Salut, je suis Rachel Ruan, ravie de vous rencontrer! » Après cette courte présentation, ses yeux ont commencé à clignoter, elle était très polie.

Hiram, le sourire aux lèvres, a répondu: « Hiram Rong. » Il a à son tour tendu la main pour serrer celle de Rachel.

Mais quand il l'a serrée, il y a senti la sueur. Rachel était très nerveuse. C'est normal qu'elle soit nerveuse, car à cet instant-là, elle n'a pas tenu sa parole.

« Rachel Ruan? Nous sommes-nous rencontrés quelque part? » Il a posé la question pour suggérer Rachel qu'il se souvenait de lui, tout en serrant sa main plus fort.

« Quoi? Je pense que vous vous trompez. Je ne me souviens de rien, vous m'avez peut-être confondu avec quelqu'un qui me ressemblait. » Rachel parlait avec méfiance, elle voulait retirer sa main de celle de l'homme, mais ce dernier la serrait encore plus fort.

Fannie et Joanna se regardaient et secouaient la tête.

Il semble que la relation s'est très rapidement établie entre les deux jeunes. Au début, elles pensaient qu'ils devraient se connaître davantage, mais là, elles voyaient autre chose: il semblait que Rachel et Hiram ne voulaient même pas lâcher leurs

mains.

« Mère, il y a encore un long chemin à parcourir avant le déjeuner. Puisque c'est la première fois que Rachel entre à la maison, j'aimerais bien l'emmener faire un tour ici. » Dit Hiram d'une voix calme.

Toutefois, Rachel avait peur de ces mots, elle secouait inconsciemment la tête, signalant à sa mère de ne pas accepter cette proposition.

Mais il était évident que Fannie n'allait pas la laisser dire un mot, ni lui donner l'occasion de refuser. « Comme tu es aimable, comme tu es gentil, vas-y alors! » Fannie a immédiatement accepté.

Joanna était surprise par la réaction d'Hiram, car elle n'a jamais vu son fils s'intéresser autant à une femme. Auparavant, il ne voulait rien savoir sur Lydia, qui avait grandi avec lui depuis son enfance. De toute façon, cela n'avait pas d'importance, et les deux seraient un couple un beau jour.

« Allez, c'est vrai que c'est la première fois que Rachel nous rend visite! Hiram, traite-la bien, quand l'heure du déjeuner arrive, je demanderai à Carl de venir vous chercher. »

Personne n'a remarqué le visage pâle de Rachel.

La famille Rong avait un immense jardin derrière la maison, toutes les plantes étaient fleuries. Rachel et Hiram se promenaient dans le jardin.

« Allez, laisse-moi partir maintenant! Tu me fais mal! »

Hiram a desserré sa main d'un coup. Rachel a senti la douleur dans sa main, qui était rouge et un peu enflée.

« Tu veux me séduire en t'habillant comme ça? » Hiram a esquissé un sourire diabolique en regardant la robe jaune de Rachel, apparemment elle semblait être une fille calme mais en réalité, elle n'était pas comme ça.

Rachel a couvert la partie nue de son corps. Elle était un peu plus grande que sa mère, donc la robe, qui était un peu courte pour elle, la rendait plus attrayante. Elle a de nouveau regardé Hiram et a lancé: « Je t'ai dit que je n'entrerais pas chez toi même si j'étais transportée sur un palanquin ... Au fond, je suis entrée à pieds, ce n'est pas la même chose. »

« Je pensais que tu avais oublié tes mots, mais maintenant, il me semble que non. Je reste calme alors. » Lorsqu'il a fini, il s'est tenu devant elle, couvrant son regard, et a dit : « En te regardant, je me souviens que tu as dit autre chose en plus de cela. »

Ils se regardaient tous les deux, les yeux de Rachel clignotaient : « Je suis une fille, je n'ai pas une bonne mémoire, les mots que j'avais prononcés, je les ai oubliés la seconde suivante. Tu te soucies vraiment de mes mots? »

Hiram a arboré un sourire froid avant d'attraper le menton de Rachel avec sa main, « Chérie, ne fais pas l'innocente, tu n'en es pas capable. À notre retour, rappelle-toi bien ton attitude et n'accepte pas le mariage. Sinon, tu ne seras pas capable de prendre le risque! »

Rachel s'est mordu la lèvre, cet homme la menaçait à nouveau. « Alors, tu veux recourir à la violence conjugale? » En plus d'être frappée, elle pensait aux autres dangers qui la guettaient.

En souriant de nouveau, Hiram a laissé voir ses dents blanches, il semblait plus beau ainsi car il avait perdu cette froideur qu'il avait au début, « Ce sera pire que la violence conjugale. Quoi qu'il en soit, je ne veux pas que tu aies une chance de vivre cette expérience, car je crains que tu ne puisses pas supporter. »

« Tu essaies de me faire peur? » A ce moment-là, Rachel avait l'impression d'être une fille de 3 ans. Elle ne s'attendait pas à ce que l'homme devant elle la prenne pour une idiote.

Hiram a continué de rire, a regardé Rachel encore une fois, ensuite il a repris son froid. Cette femme était drôle, c'était évident, et il était un peu intéressé par elle.

Mais une fille aussi pure et innocente qu'elle ne pouvait pas remplacer l'épouse d'Hiram Rong.

« Si tu penses que je plaisante, tu n'as qu'à essayer. Dans ce cas, tu dois en payer les conséquences et je ne suis responsable de rien. est-ce bien clair? »

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages