kifflire > Milliardaires > Fille vengeuse avec son PDG

   Chapitre 5 Un prêté pour un rendu

Fille vengeuse avec son PDG Par ODILE SAMSON Personnages: 9462

à jour: 2020-03-27 00:13


Johnson Xia a fait préparer un véritable banquet en l'honneur du retour de Linda, durant lequel il a officiellement annoncé la position de celle-ci au sein de la famille.

« Désormais, Linda devra être considérée comme ma fille aînée », a-t-il proclamé fièrement.

Tout en affichant un sourire radieux, Linda a bien observé les expressions de chacune des personnes présentes pour les graver dans sa mémoire et dans son cœur.

Le clan Xia avait pris beaucoup de temps avant de se décider à la retrouver. D'ailleurs, Lisa avait envoyé ses sbires pour l'humilier, May, quant à elle, était allée jusqu'à envoyer des assassins.

Et lorsqu'elle était enfin revenue, elles avaient essayé de l'intimider avant même qu'elle ne pose un pied dans la maison Xia.

Elle voulait les faire payer pour ce qu'elles avaient fait, d'autant plus qu'elle supposait qu'elles avaient quelque chose à voir avec la mort de sa mère biologique. Maintenant qu'elle était de retour à sa légitime place en tant que fille aînée du clan Xia, elle les expédierait droit en enfer!

Mais c'était un tout nouveau monde pour elle. Linda avait du mal à s'adapter à la vie de princesse.

« Avez-vous bien dormi, Mademoiselle? », a aimablement demandé la bonne qui était en train de sélectionner une tenue pour Linda.

« Pas trop mal », a répondu Linda.

« Aujourd'hui, nous allons nettoyer votre nouvelle chambre afin que vous puissiez mieux vous reposer », a annoncé la femme de chambre.

Linda a hoché la tête puis, voyant que la domestique furetait dans le grand placard, elle a posé à son tour une question :

« Pourquoi ai-je besoin d'une tenue spéciale? ».

« Nous avons un invité aujourd'hui, venant de la famille Mu. Votre père a demandé que vous soyez convenablement habillée pour l'occasion. »

La famille Mu? Linda s'est frotté le front et elle a pensé : « Et merde! Encore une tuile! Bon, tant pis. Peu importe que ce soit la famille Mu, Lu ou bien Ruo. »

« Linda, ma sœur? Je peux entrer? ».

Elle était tout juste en train d'essayer une nouvelle robe au moment où Lisa est entrée, un sourire forcé sur le visage.

« C'est pas la peine de demander la permission si tu es déjà entrée », a rétorqué Linda. .

Devant un accueil aussi froid, le visage de Lisa s'est figé un court instant puis elle a retrouvé son sourire amer.

« Laisse-moi t'aider. »

Dérobant les lacets de la robe des mains de la femme de chambre, Lisa s'est mise à les serrer doucement sur le dos de Linda, qui a déclaré :

« Inutile de faire semblant, je sais ce que tu penses. Je suis venu te voler ton père et j'ai tué ton chien. »

Lisa a marqué une pause soudaine avant de reprendre le laçage.

« J'ai dépassé tout cela. Après tout, nous sommes de la même famille et il ne devrait pas y avoir de haine entre les membres d'une famille, n'est-ce pas? » Lisa a frappé dans ses mains en déclarant : « Voilà, c'est parfait! »

Linda n'a pas cru une seconde à la fausse gentillesse de sa sœur. Cependant, après s'être tournée et retournée devant le miroir et n'avoir rien remarqué d'étrange avec sa robe, elle a accompagné Lisa en direction de l'étage inférieur.

En arrivant au pied des escaliers, cette dernière a trottiné vers Johnson, qui montait du rez-de-chaussée, en s'écriant : « Père! ». À ce moment, Linda, qui avait concentré son attention sur l'ourlet de sa robe pour éviter qu'il ne traîne au sol, a relevé la tête et vu l'homme qui se tenait aux côtés de son père : l'homme de la veille.

« Diable, encore lui! », a-t-elle pensé.

À contrecœur, en maintenant sa robe levée, elle a continué à descendre jusqu'au premier étage tandis que Johnson guidait Charles Mu pour gravir les dernières marches.

« Mademoiselle, je suis ravi que nous nous rencontrions à nouveau », a salué l'invité avec un sourire. Les lèvres de Linda tremblaient et elle n'est parvenue qu'à marmonner un « humf » en guise de réponse.

« Linda, ne sois pas impolie envers le jeune Monsieur Mu. »

Les lèvres toujours tremblotantes, elle a forcé un sourire de courtoisie.

« Bonjour, Monsieur Mu. »

« Je préfère le surnom que vous m'avez donné hier soir », a-t-il répondu.

Le sourire s'est instantanément évaporé du visage de Linda et elle lui a jeté un regard sombre.

Alors qu'ils continuaient vers le premier étage, Lisa est venue timidement se placer au bras de son père tout en regardant Charles de temps à autres, le visage rosi.

Linda, par contre, a fait deux grands pas en avant pour s'éloigner de Charles Mu.

Après avoir regardé Lisa avec tendresse, Johnson Xia s'est retourné pour annoncer à Linda : « Le jeune Monsieur Mu est notre invité, il est... »

Linda était en train de l'écouter quand elle a senti quelqu'un marc

her sur l'ourlet de sa robe, et avec un tiraillement, la partie inférieure s'est détachée pour aller glisser au sol.

La sensation soudaine de l'air froid entre ses jambes l'a laissé pantoise.

Paf! Le son d'une forte gifle a résonné. Abasourdie, Lisa s'est couvert la bouche, tandis que Johnson avait l'air perplexe.

Après avoir ramassé le tissu sur le sol et l'avoir enroulé autour de sa taille, Linda, outragée, a regardé Charles Mu en maintenant la traîne de sa robe entre ses mains.

Une marque rouge est apparue sur le visage du jeune homme, mais il n'en perdait pas sa beauté pour autant.

« Qui aurait cru que cette fille cachait autant de force! », a pensé Charles.

« Vous devriez avoir honte! », a clamé Linda.

Elle était énervée par ce qu'il s'était passé la nuit précédente dans la chambre du Crown Club et ne comprenait pas comment il pouvait avoir le culot de venir faire l'imbécile aujourd'hui, dans cette maison.

« Allez aider Linda à se changer », a déclaré Johnson, essayant d'apaiser la situation après s'être rendu compte de ce qui venait de se dérouler. Feignant la surprise, Lisa s'est élancée vers Linda pour la prendre dans ses bras, mais elle a été repoussée par sa sœur qui la fixait avec des yeux sombres et perçants. « Lisa, est-ce pour ça que tu es venue m'aider avec ma robe? ».

Lisa se frottait le bras. Lorsqu'elle avait été poussée, elle s'est heurtée contre un pilier de pierre.

« Lisa... Linda... ». À ce moment, Johnson Xia n'aurait su dire laquelle de ses deux filles avait le plus besoin de son aide.

« Père! » Lisa a crié en mettant le sang sur son bras à la vue de tous et regardant Linda avec une rancœur non dissimulée.

« J'ai seulement essayé d'être gentille avec elle et de l'aider à mettre sa robe... », a-t-elle dit en sanglotant.

« Mais oui! Bien sûr! », a rétorqué Linda. Après avoir vu d'abord l'inquiétude que son père avait manifestée pour Lisa, puis le regard de reproche qu'il lui avait lancé, Linda était convaincue de la véritable place qu'elle occupait au sein de cette maison.

La sympathie de son père envers elle n'était venue que du sentiment de culpabilité qu'il ressentait pour ce qui était arrivé à sa défunte mère. Lisa, qui avait été à ses côtés pendant vingt ans, était clairement bien plus importante qu'elle à ses yeux.

« Linda, qu'est-ce qui te prend? Ta sœur voulait seulement t'aider! », l'a réprimandée Johnson, visiblement en colère.

« Oui, bien sûr! Elle voulait m'aider à mettre ma robe et à en couper les lacets! », a fait observer Linda, tout en présentant le vêtement à son père. La découpe des lacets au dos de la robe avait été propre et nette et seule une qui se trouvait sur une corde latérale paraissait quelque peu irrégulière.

Cela montrait clairement que quelqu'un avait intentionnellement coupé la plupart des lacets, pour que la robe ne tombe pas d'elle-même, mais en même temps un léger tiraillement, ou un piétinement, serait suffisant pour la déchirer.

Détournant son regard des lacets sectionnés, Charles Mu a momentanément été envoûté par la vue de la jambe lisse et élancée, dont la blancheur contrastait sous la robe.

Johnson Xia n'était pas un homme stupide et, après avoir vu l'état des lacets, le regard qu'il a posé sur Lisa avait changé.

« Ce n'est pas moi! », s'est hâtivement défendue cette dernière en gesticulant, la panique a manifesté sur son visage.

« Et qui d'autre l'aurait fait? Ce matin, lorsque j'était en train de me changer, n'est-ce pas toi qui es venue dans ma chambre pour m'aider à nouer ces lacets? ».

« Oui, mais... ».

« Lisa! », l'a interrompue Johnson. Il bouillait de colère mais devait garder un ton calme devant son invité. « Comment as-tu pu faire cela?.

« Ce n'est rien, Père », a prononcé froidement Linda. Alors que les domestiques arrivaient avec de nouveaux vêtements afin qu'elle puisse se changer, elle a commencé à les suivre. La traîne de la robe dans la main, elle a dit : « Je ne t'en veux pas. »

« Lisa, ta sœur te pardonne. La moindre des choses serait de présenter des excuses », a déclaré leur père.

« Mais je n'ai rien fait! Pourquoi devrais-je m'excuser? » s'est indignée Lisa.

« Je ne te blâme pas », a dit Linda avec élégance. Cependant, après avoir fait quelques pas, elle a conclu : « Je sais que tu ne m'aimes pas, mais ce n'est pas une excuse pour embarrasser notre famille en présence d'un invité. Maintenant que j'ai été humiliée... ».

Cette dernière remarque a fait disparaître toute sympathie que Johnson avait pour Lisa.

En effet, le clan Xia devait maintenir son prestige et, bien évidemment, aucun de ses membres ne pouvait se permettre d'être dans une situation honteuse devant un invité.

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages