kifflire > Romance > La fille gâtée

   Chapitre 6 C'est toi qui m'a séduit

La fille gâtée Par VEVA FAVRE Personnages: 9845

à jour: 2020-03-27 00:22


Emily n’était même pas au courant qu'elle avait le numéro de Jacob dans son téléphone, cependant elle n'a pas hésité à appuyer sur le clavier pour le contacter. Anxieuse, elle a patienté en ligne, avec l’impression qu'il s'était écoulé une éternité avant que quelqu'un ne réponde à l’appel :

« Allô ? », lui a répondu Jacob avec sa voix si charmante, aux tonalités profondes de baryton.

Juste de l'entendre a été comme voir un rayon de lumière au milieu de l’obscurité, et a réveillé les espoirs enfouis et endormis d'Emily. Trop à fleur de peau pour contrôler ses émotions, elle a immédiatement commencé à sangloter : « C'est... Jacob ? Tout est si obscur et j'ai tellement peur... »

Jacob a été très heureux de voir le nom d'Emily sur son écran de téléphone, mais dès qu'il a entendu le désespoir dans sa voix, son sourire s'est transformé en une expression fermée et inquiète.

« Où es-tu ? »

« Je ne peux pas sortir, je suis à... », mais Emily n’a même pas pu finir sa phrase à cause de la batterie de son téléphone épuisée, et l’appel s’est coupé.

Cela a d’autant plus affolé Jacob, bien au-delà de ses inquiétudes, il s’est alors senti très nerveux et a commencé à se mordre les lèvres. Il s'est ensuite précipité dehors, sans même changer de vêtements. Il ne lui a pas fallu longtemps pour se rendre au garage, clés de voiture en main ; au démarrage, il a essayé de réfléchir à l’endroit où Emily pourrait se trouver. Il est finalement parti en direction de la société Hogan.

Pendant ce temps au bureau, Emily regardait l'écran de son téléphone. Lorsqu'il s'est éteint, la lumière dans la pièce sombre s'est complètement estompée, et a intensifié son anxiété et sa peur de l'obscurité.

« Tout est si sombre... », a pensé Emily, puis elle a serré ses jambes, a enfoui son visage entre ses genoux et a sangloté de désespoir.

Au beau milieu de son chagrin, elle s'est souvenue du moment où elle avait parlé à Jack de son enlèvement lorsqu'elle était enfant ; et il ne l'avait jamais laissée quelque part toute seule comme ça depuis... Et voilà que maintenant, elle se retrouvait enfermée dans le noir, alors qu’il se retournait tranquillement dans son lit avec une autre femme.

À chaque minute passée, sa peur s’est de plus en plus intensifiée. C’était la première fois qu'elle était si impatiente de quitter le bureau, car elle ne pouvait supporter une seconde de plus d'être plongée dans l'obscurité.

Elle s’est alors demandée si Jacob allait venir à son secours.

« Peut-être qu'il ne viendra pas », a pensé Emily. Il était assez tard et, de plus, ils ne partageaient aucune forme de relation, hormis ce qui s'était passé entre eux cette nuit-là...

Et grâce à l'expérience qu'elle avait vécue, elle était certaine que les hommes comme Jack et Jacob, en raison de leur statut, pouvaient avoir la femme qu'ils voulaient sans avoir à se soucier des conséquences. Ils pouvaient finalement oublier leurs aventures sans difficulté, ce qui était très différent dans son cas.

Peu à peu, Emily s'est perdue dans ses pensées, oubliant complètement l'obscurité et elle est tombée dans un profond sommeil. Ne sachant pas pour combien de temps elle se trouvait ainsi, elle a finalement repris ses esprits quand elle a entendu quelqu'un l'appeler par son prénom : « Emily ? »

« Je suis là... », a-t-elle répondu tout doucement, en pensant qu'elle était en train d’halluciner.

Peu de temps après, elle a entendu un grand coup et s'est rendue compte que cela venait de quelqu'un qui avait enfonçé la porte depuis l'extérieur. Immédiatement, elle a levé la tête avec curiosité et a frotté ses yeux flous pour se calmer et avoir une meilleure perception de la silhouette de l'homme qui se tenait près de la porte.

Il faisait encore trop sombre pour voir c'était qui, mais elle pouvait distinguer son allure sérieuse et distante.

« Emily ? » Cette voix rassurante ressemblait beaucoup à celle qu’elle avait entendue un peu plus tôt au téléphone.

Emily était stupéfaite et ses yeux se sont écarquillés de surprise quand elle a vu Jacob devant elle, car elle ne s'y attendait pas vraiment.

Presque incapable de contrôler sa gratitude, elle a couru vers lui avec beaucoup d’enthousiasme, mais en chemin a trébuché sur quelque chose et s’est retrouvée à tomber nez à nez sur Jacob.

« Merci, merci beaucoup... », a répété Emily d'une voix tremblante, en serrant étroitement Jacob, avant de réaliser à quel point ils étaient intimes et proches à ce moment-là.

Une fois qu'il a confirmé qu'Emily allait bien, ses inquiétudes ont commencé à s’estomper ; puis il a étendu ses longs bras autour de son corps et lui a caressé le dos avec tendresse, comme une mère qui aurait réconforté son bébé en pleurs.

« Tout va bien, tout va bien... », l’a-t-il consolée avec sa voix de baryton qui l’a apaisée.

Ce n'était que lorsqu'ils ont atteint le rez-de-chaussée qu'Emily a réalisé

qu’elle serrait beaucoup trop fort la main de Jacob, alors elle a immédiatement adouci son geste. Elle était gênée d'avoir dérangé Jacob avec ses problèmes, alors elle lui a dit : « Désolée, je... je suis trop mélodramatique. »

« Peut-être qu'il pense que je suis frivole », a pensé Emily.

« Est-ce que tu as peur du noir ? » Jacob l'a regardée dans les yeux d'une manière qui ne pouvait être expliquée ou comprise.

« Oui, je panique et c'est encore pire si je suis seule... Merci beaucoup, Monsieur Gu. » Au clair de lune, Emily a remarqué que Jacob n'était pas habillé avec élégance comme d'habitude, mais avait des vêtements décontractés et elle s'est alors rendue compte qu'il avait certainement quitté sa maison dans la précipitation... et tout cela pour venir l’aider ?

Le côté chevaleresque de Jacob l'a rendue heureuse et profondément touchée.

« Monte dans la voiture », lui a-t-il demandé. La reconnaissance exagérée d'Emily a découragé Jacob, qui a senti qu’elle s'adressait à lui avec le même respect avec lequel elle aurait parlé à un homme plus âgé. Malgré le fait qu'il était conscient d'être plus âgé que son neveu, il pensait cependant qu'elle aurait dû le considérer comme un homme désireux de gagner son cœur, et non simplement comme un vieil homme à qui on devait le respect.

Emily a également ressenti sa réticence soudaine, mais n'a pas osé lui demander pourquoi, car elle craignait qu'il ne devienne plus en colère. Donc, elle a juste obéi et elle est montée dans sa voiture. Quand elle s’est souvenue de cette nuit et de ce qu'ils avaient fait dans la voiture, elle est rapidement devenue rouge d'embarras.

D'après ce dont elle se souvenait, c'était la même voiture dans laquelle elle avait séduit Jacob alors qu'elle était ivre. Quelle honte ! Elle s’est maudite en repensant à ce qu'elle avait fait et a tenté de comprendre pourquoi elle avait perdu la raison de cette façon cette nuit-là.

Assise dans la voiture, Emily a commençé à se sentir mal à l'aise. Comment pouvait-elle être aussi calme après tout ce qu'ils avaient fait sur ce même siège arrière ? Elle était tellement gênée qu'elle a pensé à descendre mais juste à ce moment-là, Jacob est entré.

« Monsieur Gu... », l’a-t-elle appelé, apeurée à l'idée de le regarder dans les yeux.

Puis Jacob l'a regardée avec un sourire à peine perceptible et, avec un léger soupçon d'avertissement dans la voix, lui a dit : « Emily, je pense que nous devrions profiter de cette occasion pour clarifier notre situation. »

C'était lui qui avait enregistré son numéro sur le téléphone d’Emily, pour cette raison précise. Cependant, elle ne l'avait pas contacté jusque-là. Peut-être qu'elle avait essayé de l'éviter pour ne pas avoir à lui parler ? Mais c'était quelque chose que Jacob ne pouvait pas admettre.

Emily a immédiatement rougi, et a caché ses yeux pleins de regrets, pour éviter de croiser ceux de Jacob. « À propos de ce qui s'est passé cette nuit-là... j'étais... totalement ivre, et ça a été quelque chose d'inattendu... », a-t-elle bégayé du mieux possible.

« Et ? », a demandé Jacob, en se rapprochant d'elle avec un regard calme mais sérieux.

Bien qu'il ait gardé une apparence sereine, chaque fois que Jacob pensait au fait qu'elle aurait pu tomber sur un autre homme cette nuit-là, son sang bouillonnait de rage.

Instinctivement, Emily s'est éloignée pour garder ses distances, mais s'est vite rendue compte qu'elle n'avait plus de place pour bouger, car son dos était presque appuyé contre la portière de la voiture. N'ayant pas la possibilité de s'échapper, elle a rassemblé tout son courage et s’est exprimée de manière décidée : « Je sais que je suis à blâmer pour ce qui s'est passé cette nuit-là, mais tu pourrais... »

« Non, je ne peux pas, et cela ne me dérangerait pas si tu répétais encore la même erreur. »

Emily n’avait pas été assez rapide pour comprendre le sous-entendu de ses paroles, avant que Jacob ne l’ait serré dans ses bras et embrassée.

Il a apaisé toute son anxiété avec un long baiser profond. Et pour sa part, Jacob a encore une fois apprécié la douceur des lèvres d'Emily. Il ne pouvait s'empêcher de se sentir submergé par son désir pour elle, mais malheureusement pour lui, elle a commencé à perdre son souffle.

« Imbécile, tu ne sais même pas respirer ! »

Cependant, au lieu de se mettre en colère, Jacob s’est senti excité par sa maladresse et sa tendresse. Pendant un bref instant, il lui a souri et s’est apprêté à continuer à l'embrasser mais Emily l’a repoussé avant qu'il ne puisse y arriver.

« Monsieur Gu... S'il vous plaît, ne faites pas... » Emily a failli fondre en larmes et à bout de souffle, lui a dit : « Ce n'est pas bien, nous ne devrions pas faire ça ! »

Visiblement bouleversé, Jacob a agrippé sa mâchoire délicate pour l'attirer vers lui et lui a dit : « Emily, n'oublie pas que c'est toi qui m'as séduit en premier ! »

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages