kifflire > Romance > La fille gâtée

   Chapitre 3 Elle l'a bien mérité

La fille gâtée Par VEVA FAVRE Personnages: 9360

à jour: 2020-03-26 00:22


Un désir insatiable a envahi Jacob, mais juste au moment où il était sur le point de passer à l'étape suivante, la voix de Sam l'a interrompu brusquement depuis le siège conducteur :

« Monsieur, nous sommes arrivés à la villa Theodore. » C'était la résidence de Jack, où il vivait seul depuis qu'il avait atteint sa majorité.

Jacob a mordillé les lèvres d'Emily puis les a repoussées avec délicatesse. « Fais demi-tour et retournons à la villa Tyrone », a-t-il ordonné à son assistant. Sa voix laissait entendre son mécontentement.

« Comme vous voulez, Monsieur ! » Bien que Sam n’ait pas osé vérifier la situation derrière lui, il était assez intelligent pour déduire, aux bruits qu'il entendait, ce qui était en train de se passer à l'arrière du véhicule.

« Mademoiselle Bai est la petite amie de Monsieur Jack, pourquoi Monsieur Jacob était-il en train de... ? », s’est demandé Sam, en les entendant continuer à s'embrasser à l'arrière de la voiture. À ce moment-là, il aurait préféré être sourd pour ne pas entendre ce qu’ils étaient en train de faire.

La voiture a accéléré et il ne leur a pas fallu longtemps pour atteindre la villa Tyrone.

Jacob a aidé Emily à sortir de la voiture et l'a conduite à l'intérieur. Puis il l'a portée dans ses bras avec soin et l’a aidée à monter les escaliers pour l'emmener dans la chambre principale.

Emily était tellement fatiguée après cette journée si chargée que dès qu'elle a vu le lit, elle a voulu se coucher. Cependant, Jacob souhaitait libérér son désir ardent pour Emily, qui avait réussi à réveiller son côté lubrique.

Alors, comme il fallait s’y attendre, ils ont vécu leur aventure d’un soir...

Le lendemain après-midi, Emily s'est réveillée après un sommeil long et profond. Son corps entier lui faisait mal, comme si elle avait été écrasée par un train la veille.

Puis elle a regardé autour d'elle pour voir si quelqu'un d'autre était dans la pièce et a constaté qu'elle était seule. Allongée sur l'immense lit, elle a regardé fixement le design somptueux des moulures au plafond ; et c'est alors que des fragments de scènes vécues la nuit dernière se sont lentement insinués dans son esprit, en se regroupant comme des pièces de puzzle pour former une image indescriptible...

Bam !

À un moment donné, sa tête a explosé en se souvenant de toute la soirée. « Je crois que j'ai couché avec un homme la nuit dernière ! Et cet homme c'est... c’est l'oncle de Jack, Jacob ! Oh mon Dieu ! », a-t-elle pensé, complètement sous le choc.

Jacob avait 27 ans. Bien que Jack et son prétendu oncle ne partageaient pas le même sang, elle l’avait toujours considéré et respecté comme s'il avait été le vrai oncle de son petit ami. Comment cela avait-t-il pu arriver entre eux ? !

Maintenant, Emily regrettait amèrement d'être allée au bar la veille ; si elle n'avait pas bu, elle n'aurait jamais rencontré Jacob sur la route et ils n'auraient jamais...

Tout était de sa faute !

Soudain, quelqu'un a frappé à la porte et ça lui a presque provoqué une crise cardiaque.

« Qu’est-ce que je dois faire ? Comment vais-je faire face à cet homme maintenant ? »

Avant qu'elle ne soit en mesure de mettre ses pensées en ordre, la voix d'une servante est survenue depuis l'extérieur et lui a demandé : « Mademoiselle, êtes-vous réveillée ? »

La voix de la bonne a été un grand soulagement pour Emily, au moins ce n'était pas celle de Jacob. « Oui, entrez s’il vous plaît. »

Quand elle s’est levée, le drap qui lui recouvrait le corps est tombé, exposant ainsi les marques que l'aventure sauvage de la nuit passée avait laissées sur sa peau diaphane.

Malheureusement, il était déjà trop tard pour empêcher la femme de chambre d'entrer, donc quand elle l'a fait, elle a vu les marques sur tout son corps. Avec une expression confuse qu'Emily n'était pas en mesure de comprendre, la femme de chambre lui a dit : « Mademoiselle, je vous ai apporté des vêtements propres. »

Embarrassée, Emily a froncé les sourcils. Elle avait l'intention de rejeter l'offre de la bonne, mais quand elle a vu l'état de ses vêtements sur le sol, elle a rougi et a répondu doucement : « Merci ! »

Après avoir hésité un instant, elle a finalement demandé : « Où est l'oncle... ? Désolée, Monsieur Gu ? »

« Monsieur Gu s’est rendu à son entreprise ». La femme de chambre était envieuse d'Emily parce qu'elle était la première femme que Jacob avait amenée chez lui. Elle était folle de jalousie et elle ne lui a donc pas transmis le message laissé par Jacob.

Emily a immédiatement constaté l'attitude désagréable de la femme et a cessé de lui parler. Une fois que la femme de chambre a quitté la pièce,

elle s’est rapidement habillée, a appelé un taxi et a quitté la villa Tyrone avant que Jacob ne revienne.

Jacob est arrivé juste après le départ du taxi et a été déçu de trouver la chambre vide.

Au bout d'un moment, il a tiré sur le drap, qui était encore chaud et sentait l’odeur d’Emily ; il y a vu des tâches de sang qui lui ont clairement prouvé qu'il était le premier homme d'Emily.

Il a détourné immédiatement les yeux du drap et les images de la nuit précédente lui sont venues à l’esprit.

En tant qu’homme et adulte, il aurait pu la rejeter, mais au lieu de ça, il s’était laissé emporter par son instinct.

Il devait admettre qu'il avait été séduit par Emily. La maîtrise de soi dont il s'était vanté toute sa vie avait disparu à cause de cette femme, dont la timidité avait réveillé la bête sexuelle qui dormait depuis longtemps en lui. La nuit dernière, il l’avait fait sienne et elle avait éveillé son désir, encore et encore...

Comme c'était elle qui l'avait attiré, maintenant elle n'avait aucun moyen de lui échapper.

...

Lorsqu'elle a quitté la villa Tyrone, au lieu d'aller au travail, Emily a appelé son entreprise et a demandé la permission de s'absenter ce jour-là. Elle est ensuite retournée à son appartement et a dormi jusqu'au lendemain matin où elle devait se réveiller pour aller travailler.

Quand elle est arrivée à l'entreprise et a trouvé l'Aston Martin de Jack garée juste devant l'entrée, elle a senti qu’elle aurait une journée longue et difficile.

Rose est sortie gracieusement de la voiture, avec de fabuleux talons aiguilles aux pieds et un doux sourire.

Lorsque Jack est sorti de la voiture, il a intentionnellement ignoré Emily et s’est approché de Rose pour lui donner un baiser ardent et passionné devant tout le monde. Rose était presque à bout de souffle, car elle ne s'attendait pas à ce qu'il agisse ainsi.

« Jack, les gens nous regardent. Arrête... », lui a-t-elle dit malicieusement en caressant la poitrine virile de Jack avec ses mains.

Immédiatement, il a enroulé ses bras autour de sa petite taille et lui a répondu avec un sourire plein d'insinuation : « Tu es une jeune prude. »

Emily a regardé avec mépris ces deux personnes et est entrée dans l'entreprise sans se retourner.

Jack l'avait fait exprès pour envoyer un message à Emily, mais à sa grande consternation, elle l’a ignoré et s’est éloignée nonchalamment. Son indifférence l’a encore plus découragé et l'a même rendu un peu triste.

« Bon, je pars maintenant. »

Presque immédiatement, Jack s’est éloigné de Rose comme si elle ne signifiait rien pour lui et il est monté dans sa voiture pour repartir.

Depuis cette nuit-là et jusqu'à ce jour, il n’avait pas ressenti l’ombre d’un remords envers ce qu'il avait fait. Compte tenu de sa position sociale, jouer avec les femmes était affaire banale pour lui ; de plus, quel était le problème ?

Il finirait par épouser Emily de toute façon, et rien ne le ferait changer d'avis. C'était la meilleure version de lui-même qu'il avait à lui offrir.

Ce qu’il faisait affronter à Emily, c’était pour son bien, car si elle ne pouvait pas tolérer de telles situations, alors comment pourrait-elle devenir sa tendre et dévouée épouse ?

À la société Hogan.

Emily avait décidé d’éliminer le souvenir de cette expérience traumatisante pour se concentrer sur son travail, mais d'une manière ou d'une autre, il y avait toujours quelque chose ou quelqu'un qui l’en empêchait.

« Salut, Rose ! Monsieur Jack s’est-il séparé d’Emily ? Regarde comme elle est triste ! »

« Oui, toi et Monsieur Jack, vous allez mieux ensemble ! »

« Je le savais ! Je ne sais pas comment Monsieur Jack a pu supporter une femme aussi fausse qu'elle pendant si longtemps. Rose et Jack forment un plus joli couple... »

Les compliments et éloges des collègues ont fait gonfler l'ego de Rose et ont comblé sa vanité. Cependant, elle a fait semblant d'être contrariée et leur a demandé : « Ça suffit ! Emily et moi sommes de bonnes amies. Je ne veux pas qu'elle souffre... »

« Tu as fini ? », lui a demandé Emily en la regardant avec mépris. Puis elle a continué : « Même si tu l’as déjà fait, s’il te plaît, arrête d'être aussi répugnante. »

« Comment est-ce que tu peux me dire ça ? », lui a demandé Rose en se mordant la lèvre inférieure. Elle n’était pas disposée à laisser Emily lui parler de cette façon.

Toutes les personnes en bons termes avec Rose étaient lunatiques et malveillantes, et se sont empressées d’avoir recours à la provocation et de dire : « Oh mon Dieu ! Regardez l'attitude de cette femme ! Rose, tu n'as pas à être si polie avec elle, elle mérite le pire ! »

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages