img Cœur de Bad Boys: Les jumeaux  /  Chapitre 1 Miami  | 
img
Cœur de Bad Boys: Les jumeaux
img img img
Chapitre 1 Miami
2024    |    04/02/2022

Je m'appelle Sam diminutif de Samantha qui est le nom de ma grand mère maternelle que je n'ai jamais connue et j'ai dix-huit ans. Enfin mon frère jumeau Yan et moi avons eu dix-huit ans récemment. Suite au départ de nos parents aux Maldives pour leur Xième anniversaire de mariage, nous sommes venus en vacances chez notre tante Isabella et notre oncle Jackson à Miami. Je ne sais pas pourquoi mon père n'aime pas cette ville alors que moi mon rêve serait d'y vivre. D'ailleurs, j'ai bien prévue de venir à l'université ici cette année. Mais pour ça, il faut que je convainque mon cher frère avant d'essayer d'amadouer mon père. Je dois avouer que même si je peux dire haut et fort être la préférée de mon père, quand celui-ci n'est pas de mon avis, ses yeux verts deviennent vraiment les yeux du diable. D'ailleurs, j'en tremble rien que d'y penser. Mais bon, j'ai bien réussi à le convaincre de nous laisser venir à Miami donc je pense que je peux le convaincre pour qu'il nous laisse y étudier.

Arrivés à Miami, notre cousin Ayron vient nous chercher à l'aéroport à bord de son Range Rover. Je n'aime pas de trop ces véhicules, je préfère la Porsche de mon père. Malheureusement, nous avons interdiction de la conduire. Un truc entre lui et ma mère qui date du lycée dont on en a tellement entendu parler qu'on évite de le lancer sur le sujet.

Miami est vraiment grandiose et le sourire de mon frère à l'avant me fait penser que je n'aurai pas trop de mal à le convaincre pendant les dix jours où nous serons là.

- On a une soirée de prévue ce soir. Nous fait Ayron en se garant devant une immense villa au bord de la mer.

- Super ! M'exclamé-je. Hâte d'y être !

- Sam tu as promis... Me lance mon frère.

Je lui lance mon sourire le plus chaleureux mais le plus espiègle aussi. Oui, je lui ai promis de laisser mon flingue à Los Angeles mais je n'ai pas promis de ne pas m'amuser.

Nous entrons dans la villa qui est aussi immense que la nôtre à Los Angeles et je reconnais des petits détails qui viennent de ma mère. Ma mère et ma tante Isabella tiennent une agence de décoration intérieure chacune de leur côté, mais fusionnée. Un peu comme mon oncle Jackson qui gère le gang à Miami mais qui est sous les ordres de mon père. Quant à moi et mon frère, nous avons repris le gang des Serpents où mon père a fait ses premiers larcins et ses premiers meurtres aussi, même si il ne le raconte pas devant maman.

D'après oncle Dylan, je suis le portrait de mon père en tout genre depuis que je suis petite. Je n'aime pas être mise en second plan derrière mon frère et derrière quiconque d'ailleurs. J'aime mon coté indépendant et le fait de me faire respecter où que j'aille. Mon père s'amuse toujours à me taquiner à ce propos, surtout quand il s'amuse à prendre Yan avec lui pour voir des clients au Nevada alors qu'il s'en fou royalement des affaires. Mais ma mère m'a expliquée que papa faisait ça pour que je ne me sente pas piégée comme lui entre le gang et les affaires avec les clients. Depuis ce jour, je laisse ses corvées à mon frère qui semble s'y être habitué et depuis que Bryan a pris sa retraite du Nevada, papa n'a plus beaucoup l'occasion de venir au hangar donc j'ai un peu plus de responsabilités.

- Sam, Yan ! Comment allez-vous ? Nous salue tante Isabella en nous prenant dans ses bras. Mon dieu, vous avez encore changé en quelques mois. Sam, tu ressembles de plus en plus à ta mère quant à toi Yan, tu es le portrait de ton père.

- Tu ne connais pas encore notre caractère Tata. Lancé-je en posant mon sac dans le hall.

- Si mais physiquement, j'ai l'impression de voir vos parents. Bien entendu, point de vue caractère, il y a eu échange. Rigole tante Isabella en me prenant par les épaules pour aller dans le salon.

- Comme ça, Tyler a accepté que vous veniez à Miami et tout seul. Tara a du le supplier par le charme. Nous fait tante Isabella avec un sourire narquois.

- Tu connais papa. Lui fait Yan. Il ne résiste pas à maman.

- Et ça ne s'arrange pas avec l'âge ! Rigolé-je en m'asseyant dans le fauteuil.

- Papa n'est pas là ? Demande Ayron.

- Un soucis avec le gang des Scorpions. Répond tante Isabella en mettant ses longs cheveux noirs en arrière avec sa main. J'ai l'impression qu'il y'a un moment de tension entre Ayron et elle mais Yan me fait signe de ne pas en rajouter. Dommage, j'aimerais savoir si il y a autant d'ambiance ici qu'à Los Angeles.

- Ayron, tu devrais aller leur montrer leurs chambres. Je dois aller voir un client. Lui fait tante Isabella en se levant.

- Au fait Sam. Me hèle-t-elle alors que je rejoins les garçons près de l'escalier. J'ai prévu d'aller faire les magasins avec toi demain après-midi.

Je fais la moue, ce qui fait rire les garçons ainsi que tante Isabella.

Yan

Une fois que Ayron nous a montré les chambres, Sam le questionne sur les activités prévues pendant ces dix jours et je me demande si papa a vraiment bien fait d'accepter qu'on vienne à Miami. Je n'en ai pas parlé à Sam, mais grand-mère Mady m'a expliqué que papa avait vécu un an à Miami et que ce n'est pas son meilleur moment. Je n'ai pas eu les détails mais quand on sait qui est papa, on ne peut qu'imaginer le pire. Sam monte dans le Range Rover et je la regarde ouvrir la fenêtre pour se pencher à l'extérieur où ses longs cheveux bouclés brun comme maman vole.

- On rejoint les potes et on va se poser à la plage pour un b

arbecue avant de sortir. Nous fait Ayron alors que Sam fait la folle à l'arrière.

Ayron a de la chance d'habiter à Miami d'après Sam, mais moi j'adore Los Angeles mais je sais que si elle veut venir à l'université ici, je céderai à sa demande parce que Sam est tout pour moi et je ne peux la laisser seule ou qu'elle aille.

On a beaux être jumeaux, on est totalement différent. Sam est une force de la nature quant à moi je suis plutôt réservé. Depuis que nous sommes enfants, Sam fait tout pour montrer qu'elle est là même que notre père si bien qu'elle manie les armes et se bat depuis notre plus jeune âge. Moi je suis plutôt intellectuel et calme. J'évite la violence autant que possible mais comme dirait mon père je suis un bon stratège. Ce qui me vaut de gérer les affaires du Nevada avec lui tandis que Sam a pris en mains le gang des Serpents qu'elle gère d'une main de maître.

Mais pour ces quelques jours je lui ai demandé de se tenir à l'écart des bagarres qu'elle aime par-dessus tout déclencher et surtout je lui ai demandé de ne pas montrer son tatouage qu'elle porte dans sa nuque qui est notre lien avec notre père. Ce lotus peut être une bénédiction mais aussi une malchance si nous faisons de mauvaises rencontres. Tant de gens rêveraient de faire tomber notre père que nous nous sommes tatoués son symbole à des endroits discrets. Mais bon, Sam ne peut s'empêcher de l'exhiber à la première occasion et de crier haut et fort que nous sommes les enfants de Tyler Hale, chef de la Mafia de Los Angeles et de Miami depuis qu'il a fait tomber son père.

Son père, un homme dont on ne peut pas parler sinon papa devient la version la plus affreuse de lui. Tout en lui ne devient qu'haine et colère. D'ailleurs quand ils nous a donné l'accord de venir à Miami, ils nous a demandé de donner le nom de famille de maman au lieu du sien pour ne pas attirer les ennuis sur nous. Mais honnêtement Sam ne tiendra jamais dix jours sans le dire la connaissant.

Ayron gare le Range Rover sur le parking en face de la plage où il y a déjà pas mal de monde et Sam descend comme une enfant du véhicule en jetant sa mini veste dans celui-ci avant de mettre ses lunettes de soleil.

- Waouh! S'exclame-elle en souriant. Il y a pas mal de mâles.

- Sam, tu m'as promis. Lui rappelé-je.

- Non petit frère, je t'ai promis de ne pas me battre. Me lance-t-elle en s'accrochant à mon bras.

Je passe la main dans mes cheveux alors que nous approchons des autres sur la plage et plusieurs d'entres eux se retournent sur nous ce qui me met déjà mal à l'aise.

- Cool Yan. Me murmure Sam alors que Ayron nous présente.

Elle en a de bonnes elle, je suis loin d'être quelqu'un de sociable et là j'ai l'impression d'être le centre du monde ce qui me rend vraiment mal à l'aise. Pour le coup, je regrette que papa nous ai laissés venir.

Tyler

- Atchoum !

- Tu as attrapé froid ? Me demande Tara alors que je sors du cabanon.

- Non pas vraiment. Répondis-je en frottant mon nez. J'ai l'impression qu'on pense fort à moi.

- Mais je pense fort à toi. Me lance Tara en me faisant signe de la rejoindre sur le transat et je ne me fais pas prier pour assouvir sa demande.

Tara dépose doucement ses doigts le long de mon torse où elle fait les tours de mon tatouage alors que j'embrasse son lobe d'oreille.

- Cela fait du bien de se retrouver un peu. Murmure-t-elle alors que je remonte vers sa bouche.

- J'avoue que depuis que Bryan a quitté le Nevada, je n'ai plus beaucoup de temps à te consacrer. Admis-je nonchalamment en posant un baiser sur ses tendres lèvres.

- Oui, mais Yan semble apprécier de t'aider. Me fait remarquer Tara en ramenant sa main dans ma mèche de cheveux qui tombe sur mes yeux.

- Je dois avouer qu'il a l'air de s'y plaire. Sam par contre...

- Sam et Yan sont différents mais complémentaire. Où Sam excelle, c'est dans le fait d'être la digne fille du grand "Tyler Hale". Rigole Tara alors que je la toise.

- Arrête avec ça. Elle va finir par avoir des ennuis si elle continue.

- Non. Lâche-t-elle d'un coup.

Tara me regarde de ses yeux bleus totalement ahurie et elle se met à rire franchement.

- Mon cœur, nous parlons de ta fille là. Elle ne vit que pour être ta digne héritière et que tu la reconnaisses devant tes hommes.

- Je sais et elle est reconnue. Mais elle n'a que dix huit ans et elle a déjà fait plus qu'elle ne devrait dans ce rôle. Avoué-je bien contre moi. Elle a le droit de vivre un peu comme les filles de son âge.

- C'est pour cela que tu as donné ton accord pour qu'ils aillent à Miami.

- Avais-je le choix ?! Grogné-je. Tu connais ta fille, son pouvoir sur moi est pire que le tien.

- Je sais et elle sait très bien l'utiliser avec toi. Sourit Tara alors que mes doigts caressent le haut de sa poitrine.

- Mais je ne changerai pas d'avis pour l'université. Sam et Yan ne peuvent pas aller à Miami pour leurs études. Fis-je en serrant les dents.

- Il me semblait qu'on était venu pour se détendre. Me fait Tara en ramenant mon regard dans le sien avant de poser un tendre baiser sur ses lèvres.

J'esquisse un sourire alors que l'intensité de ses yeux me fait fondre littéralement. Je conquis sa bouche en pensant que nous sommes loin de nos années d'étudiants où je ne vivais que pour la protéger. J'ai l'impression que ce qui nous attend dans les années à venir sera du menu fretin comparé à ce que nous avons vécus.

            
img
img
  /  3
img
img
img
img