Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Moderne / La SAGA DES NGOWE : Jérémie
La SAGA DES NGOWE : Jérémie

La SAGA DES NGOWE : Jérémie

4.0
56 Chapitres
2.6K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Résumé long lisez moi au premier chapitre

Chapitre 1 Chapitre 1

Chap. 1: Jérémie Ngowé

Mars

Jérémie…

Je trouve le dernier code et le entre dans le système aussitôt il redémarre . Je me tourne vers Arnaud mon grand frère.

Moi : Le grand c’est bon. Tu peux allumer la machine

Arnaud perplexe : Tu as fini ?

Moi hochant la tête : Ouais!

Arnaud : Oh tu as fait comment ? Ça fait trois jours que le gars qui me fait la maintenance n’arrive pas à le débloquer

Moi : Bof c’est un truc assez facile

Arnaud : Ah ok enfin je peux me remettre au travail je suis bloqué depuis trois jours ! Pas moyen d’avancer

Moi : Lol !

Arnaud souriant : Mais petit tu es bon mine de rien

Moi (me passant la main sur la tête) : ça ce sont les bases !

Arnaud : En tout cas merci !! Bon je te dois combien?

Moi perplexe : Combien comment ?

Arnaud : Tu viens de faire un travail pour moi, il faut que je te paie à la hauteur de tes services

Moi : Le grand laisse tomber

Arnaud : Ah non j’insiste le type qui vient souvent faire ça prend des honoraires et toi tu as fait le travail plus vite que lui

Moi : Rhoo Arnaud c’était pour t’aider

Arnaud ( ouvrant un tiroir de son bureau) : En tout cas je te paie pour ton travail j’ai une de ses factures pro-forma là

Moi : Rhooo!!

Arnaud : Bon il me demande sept cent mille moi je t’en donne huit cent pour la rapidité

Je secoue la tête et le regarde me signer un chèque

Arnaud me le tendant : Voila tu devrais faire ce genre de boulot de temps à autre enfin en attendant de trouve quelque chose

Moi : Je ne suis pas maintenancien informatique, je suis programmeur

Arnaud : Peut être mais si tu maîtrises la matière tu ne vas pas t’empécher de gagner quelques sous

Moi : Humm on verra!

Arnaud s’asseyant sur le rebord du boulot : Alors raconte moi et ta recherche d'emploi

Moi soupir: Peu fructueuse et je commence à me décourager

Arnaud : Ah en ce moment c’est dur ici si j’avais du travail pour toi crois moi je t’aurai pris. La plus part de gars qui ont le pouvoir de décision en ce moment que je connais ne sont pas recommandables. C’est le genre à demander de rentrer dans les choses louches

Moi : Je comprends t’inquiète

Arnaud : Tu as demandé à Didier ? ( le mari de ma grande sœur)

Moi : Non je veux trouver par moi même

Arnaud : Jérémie ça ne te fera pas de mal de te faire aider. Tu sais en ce moment c’est la solidarité qui marche tu ne peux pas t’en sortir tout seul dans ton coin

Moi : Je sais mais laissez moi d’abord cherche dans mon coin

Arnaud : C’est comme tu voudras

Moi : En tout cas je suis rassuré que Maud ( ma copine) ait pu trouver quelque chose elle commençait déjà à déprimer

Arnaud : Il y’a de quoi toutes ses années d’étude pour venir rester à la maison c’est déstabilisant

Moi : Surtout lorsqu’on repense aux conditions dans lesquelles on a obtenu nos diplômes

Arnaud : Vraiment ?

Moi : Bon moi je te laisse

Arnaud : Tu rentres comment ?

moi : J’ai la voiture de papa ( un vieux Trooper)

Arnaud soupirant : Celui la je lui ai proposé maintes fois de changer sa voiture il ne veut pas

Moi : Tu connais ton père il n’aime pas les protocoles

Arnaud : Vraiment ?

Moi : Bon grand à toute

Arnaud : A toute et surtout du courage

Je me lève et sors du bureau avant de me retrouver dans l’open space qui sert de bureau à ses collaborateurs. En passant par la réception la dame derrière le comptoir me sourit sourire auquel je réponds. Arnaud c'est mon grand frère il a un cabinet d’Architecture. Il est veuf et garde ses deux enfants tout seul enfin il n’a pas de femme à la maison si vous voyez ce que je veux dire.

Je sors à peine de l’immeuble qui abrite ses locaux que mon téléphone sonne c’est Aïcha, ma meilleure amie. Je me souviens que j’avais promis de passer la voir à son atelier ce matin enfin on devait déjeuner ensemble. Elle prépare des soins et traitements capillaires pour cheveux crépus, défrisés et métissés et ça marche du tonnerre.

Moi : Miss Kellou

Aïcha : Jay ça fait deux heures que j’attends que tu me fasses signe

Moi : Désolé j’étais en chemin lorsque Arnaud m’a demandé d’aller voir un truc sur ses machines

Aïcha : Et ça ne t’a pas traversé l’esprit de m’avertir ? J’avais des livraisons à faire moi !

Moi : Aie j’espère que je n’ai pas chamboulé ton emploi du temps

Aïcha : ça va j’ai pu m’arranger pour remettre ça à demain même si ça va me faire un supplément de travail

Moi : Hmmm pour m’excuser je te propose de faire tes livraisons demain

Aïcha : Tu es libre demain ?

Moi : De toutes les façons je suis libre tous ces derniers temps tu sais

Aïcha : tu m’as dit la même chose hier et où en somme nous aujourd’hui?

Moi : Oui mais je n’avais pas prévu de faire cette maintenance chez Arnaud

Aïcha : Et si demain tu te retrouves avec un autre maintenance à faire ?

Moi : Je ferais quand même tes livraisons

Aïcha : Hmmm ok marché conclu alors

Moi : On déjeune toujours ensemble

Aïcha : Jay il est quinze heures moins c’est plus l’heure du goûter que du déjeuner maintenant !

Moi : Alors je peux t’inviter manger une glace

Aïcha : D'accord de toutes les façons j’allais rentrer j’ai fini ce que j’avais à faire enfin en dehors des livraisons.

Moi : Je viens de prendre!?

Aicha : Pas de soucis

…..

On se retrouve à la Régina ( glacier) Elle me parle de son nouveau prétendant . Enfin ça fait un an que je suis rentré et c’est le troisième donc elle me parle. A ce que j’ai compris elle est dans une espèce de chasse au mariage. J’ai une question: Pourquoi la plus part des filles pensent que le mariage garantit le bonheur ? Aïcha a 25ans. Elle a une PME qui marche bien. Elle n’a rien a envié à qui que ce soit au contraire et je pense très sérieusement qu’un homme dans sa vie ralentirait ses ambitions parce c’est le genre dynamique qui va toujours à cent à l’heure.

Moi septique: Celui là tu l'as rencontré où ?

Aïcha : Au baptême du fils de Mohammed ( Son grand frère)

Je fronce les sourcils c’était il y’a un mois et j’y étais. La famille de Aïcha est ami à la mienne. Nos pères ont grandi ensemble. Ils sont voisins à ma grand-mère

Moi : Tu parles du type qui n’a pas arrêté de te faire du rentre dedans avec qui vous vous êtes échangé les numéros de téléphone ?

Aïcha ( avec enthousiaste) : Exactement!

Moi septique: Donc tu vas lui laisser une chance ?

Aïcha : Je pense que oui ! Enfin il rentre dans mes critères de choix (je roule des yeux) Mais bon pour le moment on tourne un peu autour du pot ( parlant avec enthousiaste) Enfin on n’a pas encore de relation officielle . Il m’a invité deux ou trois fois mais il ne m’a pas encore dis clairement ses intentions

Moi : Et toi tu fais déjà des projets?

Aïcha : Rhooo même pas ( se passant une main dans les cheveux) en tout cas si ça marche entre nous je t’assure que l’année prochaine je suis Madame quelqu’un

Moi ( la fixant dans les yeux) : Tu as vraiment besoin de ça ?

Aïcha : Jérémiiie c’est honorable d’être une femme mariée. C’est à ce moment là qu’on voit que tu es une vraie femme . ( je me masse les tempes) Les gens te jugent sur comment tu gères ton foyer et tout

Moi ( soupirant): si tu le dis!

Aïcha : Rooh arrête tu veux dire que où tu es là tu n’envisages pas d’épouser Maud

Moi : Je n’ai pas dit ça je parle de ton cas

Aïcha : Mon cas a quoi ?

Moi : Tu vois un potentiel mari en tous les mecs que tu croises en ce moment et à chaque fois ça se solde en échec total

Aïcha faisant la moue: c’est parce que ce n’était pas les bons jusqu’ici. Avec Aliou je pense que ça va marcher il a une personnalité différentes des deux autres

Moi : Aichaaa !! ( soupir) Enfin bref préviens moi lorsqu’il viendra donner la Cola à Papa Ousmane

Aïcha ( me poussant l’épaule): Lol te moque pas ( changeant de sujet) et toi ça va ? Ta recherche d’emploi avance?

Moi : Bof j’attends toujours

Aïcha ( faisant la moue) : et ta madame ?

Moi : Elle va bien! Enfin elle fait moins de chichis depuis qu’elle a trouvé du travail

Aicha : Tant mieux pour elle ! ( attachant le visage) Mais il faut lui dire que lorsqu’elle me croise et qu’elle ne veut pas me dire bonjour qu’elle passe sa route au lieu de me toiser. La prochaine fois je vais la gifler devant les gens pour lui apprendre le respect.

Je soupire . Vous vous en doutiez bien qu’entre ma copine et ma meilleure amie le courant ne passe pas et ce dès la première fois que je les ai présentées. Je pense que c'est du au fait qu'elles ont toutes les deux un fort caractère et aussi le fait qu’Aicha et moi avons eu une histoire enfin rien de passionnelle. Elle avait 15 ans et moi 18. Donc on passait le temps à se bécoter et rien de plus. En plus les filles Kellou sont très carrées sur l’affaire de se marier vierge j’ai vécu avec Salimata ( sa petite sœur) à Toronto c’est la même chose Elle en fait déchanter des mecs . Aicha et moi c’est fini lorsque j’ai eu mon bac et que je suis partie étudier au Canada. Ensuite je ne sais pas comment mais on a développé cette amitié et aujourd’hui c’est ma personne sûre. C’est ma best des best malgré son sale caractère Krkrkrkr. Donc je les gère comme ça. J’ai mes méthodes ( Rire)

Moi posément : Où est ce que tu as croisé Maud ?

Aïcha ( avec un geste évasif) : Dans un supermarché, j’étais avec Fanta ( une de ses sœurs)

Moi : Ok je lui parlerais

Aïcha : En tout cas parle lui bien

Moi ( la fixant droit dans les yeux) : j’ai dit que je lui parlerais!

Aïcha : Hmmm

On mange un moment lorsque mon téléphone sonne c’est un message de Maud il est seize heures c’est son heure de sortie du boulot

Moi : Il faut que j’aille Maud m’attend

Aïcha : Ok !

Moi : Tu veux que je te laisse quelque part ?

Aïcha : Non merci je ne veux pas me retrouver dans le même habitacle qu’elle je vais prendre mon taxi

Lorsque le serveur emmène l’addition Aïcha veut payer mais je l’empêche

Moi : c’est moi qui t’ai invité donc je paie

Aïcha : Ça ne me dérange pas de payer tu sais. En plus je sais que tu traverses une e

période difficile

Moi : Peut être mais je ne vais pas perdre mes couilles à cause de ça!

Je sors mon portefeuille puis on sort. J’arrive au boulot ’Maud il est 16h15 elle a déjà la bouille amarrée

Lorsque je gare elle s’avance et monte

Moi : Bonsoir bébé !

Maud : Bonsoir

Moi : Désolé pour le retard

Maud : Hmmm !

Je la lorgne avant de prendre la parole à nouveau

Moi : Je t’emmène chez toi ou tu passes à la maison avant ?

Maud : Laisse moi à la maison ! Chez toi, on n’a pas d’intimité. Il y’a soit ta mère soit ta tante soit ton père ou tes frère et sœurs qui débarquent lorsque ça leur chante

Moi (ton posé) : C’est quand même normale c’est chez mes parents

Maud : J’avais compris t’inquiète. Le fait est que je vienne là-bas pour passer du temps avec toi et je me retrouve acculer par toute la famille. En plus, je dois toujours faire bonne impression et ça commence à m’énerve

Moi ( toujours calmement) : Maud tant que je serais chez mes parents c’est normal qu’ils nous envahissent par contre personne ne te demande de faire bonne impression tu n’as qu’à être toi même

Maud soupirant : Vivement que tu déménages !

Moi (ton dur) : Ouais !! Mais pour le moment ce n’est pas trop possible je ne peux pas aller louer alors que je ne suis pas sûr d’avoir une source de revenu permanent

Maud (croisant le main sous sa poitrine) : En tout cas !!

En ce moment ça va dans tous les sens entre nous. Je suis obligé de laisser passer quelques fois pour nous éviter de vraiment nous prendre la tête. A Toronto on vivait dans le même appart enfin on avait notre vie. Mais depuis que nous sommes rentrées chacun a dû retourner chez ses parents respectifs. C’est elle qui est obligée de venir passer les séjours à la maison et normalement tout aller bien jusqu’au retour de Nadia ( ma sœur) qui a fait trois ans à Accra.

Pour remédier à ce problème il y’a qu’une seul solution c’est celle de déménager mais étant donné qu’en ce moment je suis sans emploi je ne peux pas me le permettre. Depuis que je suis revenu j’ai déposé les dossiers partout où je sais qu’il est susceptible pour moi de trouver un emploi. J’ai un diplôme de master informatique réseau et télécommunication et un autre en conception et le développement. Mais bon c’est compliqué et tout le monde n’a qu’un mot en ce moment au Gabon « la crise »

Likeeez mais surtout commenteez si vous voulez que ce soit cette histoire la prochaine aventure de la page ☺️☺️😉🔥🌠

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 56 Chapitre 56   10-13 16:21
img
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY