Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / L'amour règne sur eux
L'amour règne sur eux

L'amour règne sur eux

4.9
98 Chapitres
463.7K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Elle a été forcée d'épouser son beau-frère à cause de sa sœur qui s'est enfuie de son propre mariage. Il l'a torturée pour évacuer sa colère. Après un certain temps quand il a envisagé de la libérer, il a découvert qu'il ne pouvait pas vivre sans elle. Tous deux souffraient de cet amour, mais aucun d'eux ne voulait s'en débarrasser. « T'emprisonner dans mon cœur, c'est ma façon de te montrer mon amour. »

Chapitre 1 Un malentendu

En plein cœur d'un hôtel luxueux de New York, une dame dévisageait un homme qui s'allongeait sur le lit, en souriant.

« Comment peut-il être aussi charmant? » À leur première rencontre, elle n'a pas pu se contrôler de lui rapprocher.

Au bout du compte, l'homme a rompu le silence avec sa voix magnétique. « Mary, je vais me coucher. »

Le timbre de sa voix était plus tentateur, mais il lui demandait de partir.

« C'est comme ça? » Au vu des caractéristiques de son visage, la femme venait d'Orient, mais a grandi aux États-Unis, par conséquent son esprit était celui d'une Américaine.

En se levant, elle s'est dirigée lentement vers lui. Ses yeux charmeurs étaient rivés sur l'homme pendant qu'elle parlait : « J'ai aussi un peu sommeil. » Elle a ensuite soudainement baissé ses bretelles.

En regardant la femme assise sur ses genoux, Bryan Li a dit : « Mary, tu n'es pas mon genre. »

Un froncement apparaît sur son visage tandis qu'il serrait les poings.

« Pourtant, tu es le genre que j'aime. »

« Désolé, je ne peux pas te donner ce que tu veux. » La colère se lisait dans ses yeux lorsque Bryan a essayé de la repousser.

Mais la femme s'est jetée sur lui en enroulant les bras autour de son cou avec force. « Je ne veux que toi. »

« Pour qui me prends-tu? » La colère s'emparait enfin de l'homme.

« Je te prends pour un homme! Tu ne l'es pas? »

Furieux, Bryan l'a jetée sur le lit et lui a dit : « Je te laisse partir parce que tu es la fille de mon professeur. Je te rappelle encore une fois, ne teste pas ma patience. Je ne te toucherai jamais. »

Pour sa part, la femme n'était pas du tout en colère. En se levant du lit, elle a immédiatement saisi la main de Bryan et l'a fourrée dans son col ouvert.

« Une seule nuit, s'il te plaît? », a dit la dame avec coquetterie.

Retirant sa main, Bryan l'a giflée.

« Comment mon professeur peut-il avoir une fille aussi terrible que toi? Va-t'en! », a-t-il rugi. Sans doute était-ce parce qu'il s'était réprimé pendant si longtemps. Il avait les yeux rouges et semblait si vicieux.

La femme ne pensait pas qu'il allait la frapper, et pour cette raison, elle a abandonné et est sortie de la pièce.

Maintenant, il ne restait plus que Bryan dans l'immense suite. Il s'est jeté enfin sur le lit.

« Bonjour... Ethel... Mary m'a drogué... Tu viens chez moi maintenant... »

Madeline Luo a bu plus que de raison aujourd'hui. Habituellement, elle ne buvait pas d'alcool, mais ce jour était un jour spécial pour elle.

Elle était prête à retourner dans son pays natal.

Durant cinq ans aux États-Unis, elle a étudié tout en travaillant, et elle a fait toutes sortes de boulots. Elle a travaillé une myriade de fois à temps partiel et a subi d'innombrables épreuves, tout ceci en vue de ce jour.

Elle rentrait dans son pays pour retrouver son amour, Rory Fu. La seule personne qui lui avait manqué durant cinq longues années.

Elle a travaillé dans cet hôtel pendant un an, ses collègues ont organisé une fête avant son départ.

« Je m'en vais. Je vous remercie tous. À bientôt! En espérant vous revoir tous un jour! »

Soutenue par ses collègues, Madeline a quitté la fête.

« Le manager a déclaré vouloir te récompenser pour tout ton travail, il a donc réservé une suite de luxe pour toi à l'étage. Amuse-toi bien ce soir », lui a dit un de ses collègues.

Étonnée par ce cadeau, Madeline a arboré un sourire radieux sur son joli visage. Ses deux fossettes sont adorables.

« Cela fait un an que je travaille ici, et tous les jours, j'ai servi des invités de marque. Est-ce que je peux vraiment rester dans une suite aujourd'hui? »

« Bien entendu! Regarde, la carte de la chambre. C'est la chambre 1619. » En agitant la carte de chambre devant elle, sa collègue était déjà ivre.

« S'il te plaît, remercie le manager pour moi. Mon Dieu, je suis tellement excitée! », a dit Madeline avec gratitude.

À l'aide de ses deux collègues, Madeline a été amenée dans la suite de luxe. Elle n'a pas oublié de les embrasser avant leurs départs.

La lumière n'a pas été allumée, car elle aimait rester dans le noir, surtout lorsqu'elle regardait d'en haut. La circulation dense dans la rue était brillante et fascinante à regarder.

Elle ne pouvait pas se rappeler combien de nuits elle avait passé par s'asseoir devant la fenêtre à regarder la direction de son pays natal. Cinq ans s'étaient écoulés si vite. Elle pouvait enfin rentrer chez elle.

Sous la lueur de la lune, elle a vu un verre rempli de vin rouge.

Pour ne pas décevoir ses collègues, elle a décidé de s'enivrer complètement pour fêter et accueillir sa nouvelle vie.

À cette heure, elle était déjà ivre, mais elle tenait toujours un verre de vin et continuait à boire.

Assise seule devant la fenêtre, elle fixait le magnifique ciel nocturne en souriant.

« Pourquoi le ciel bouge-t-il? Oh, non, c'est tout le bâtiment qui bouge! »

Le front lisse posé sur la coupe, elle a affiché le plus beau sourire de ses cinq dernières années.

« Enfin, je suis ivre. »

Elle a enfin osé se saouler!

En entrant dans la chambre, elle s'est allongée sur le lit.

Soudain, un parfum féminin a envahi le nez de Bryan, qui était au comble de l'excitation. Son visage était devenu tout rouge, et son regard était brouillé.

Peu à peu, il a attiré la jeune fille dans ses bras, ses lèvres chaudes tremblaient, cherchant impérieusement celles de son amante sous l'apparence de la nuit. Enfin, il a atteint ses lèvres souples et humides.

Au début, en étant encore rationnelle, Madeline a essayé de résister. Mais par la suite, elle a perdu ses moyens et s'est complètement abandonnée à l'homme. Elle ne savait pas si elle était en train de faire un rêve érotique.

En ce moment, la libido de Bryan était à son apogée. Avec les effets de la drogue, il perdait le contrôle de son esprit. Il était semblable à une bête en rut, se délectant sauvagement de la sexualité de la femme sous son corps.

Le lendemain matin, en ouvrant les yeux, Madeline a eu l'impression que tout son corps allait s'effondrer.

Mais quelques secondes plus tard, elle était choquée.

Un bel homme était allongé à côté d'elle alors qu'elle était nue!

Continuer

Recommandations de la liste de livres

Voir plus
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY