Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / La Vierge de I'Árabe
La Vierge de I'Árabe

La Vierge de I'Árabe

5.0
81 Chapitres
38.6K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Rashid est un homme riche qui pensait avoir tout et pouvait obtenir ce qu'il voulait sans problème. Cependant, un jour, il a rencontré Victoria, une fille différente, déterminée et pleine de particularités.Rashid avait acheté la virginité de Victoria et lui avait proposé d'être la mère de son enfant. Elle a accepté sans savoir que cette décision changerait sa vie pour toujours.Victoria pourra-t-elle suivre le contrat à la lettre sans tomber amoureuse ?Rashid pourra-t-il rester à ses côtés sans donner son cœur et ses émotions même s'il ne croit pas en l'amour ?

Chapitre 1 01

Victoria avait l'impression que son cœur allait sortir de sa poitrine, sa respiration saccadée et les nerfs qui flottaient dans tout son être lui ôtaient le peu de courage qu'elle avait. Elle a essayé de rester calme et immobile sur place, mais c'était une tâche impossible.

Tout ce qu'elle voulait, c'était sortir en courant du bureau et rentrer chez elle, mais elle se souvenait de la terrible situation dans laquelle elle se trouvait avec sa mère malade et savait qu'il n'y avait pas de retour en arrière possible. Il lui était impossible de revenir en arrière alors qu'il savait à quel point il lui fallait soutenir sa mère malade.

Elle était sans le sou, et avec le coût du traitement de la maladie de sa mère, elle s'est retrouvée avec la corde au cou, alors elle a franchi le pas et pris une décision aussi insensée que celle-là.

Vendre sa virginité. Oui, donner son innocence au plus offrant. Et elle était là, dans le bureau ostentatoire et sombre d'un homme dont elle n'avait aucune idée, dont elle ne savait absolument rien, et pourtant elle était prête à partager quelque chose de si intime parce qu'elle était désespérée par ce qu'elle obtiendrait en échange.

Combien de temps vais-je devoir attendre M. Ansarifard ? demande-t-elle nerveusement, en se tripotant les mains pour calmer la puissante nervosité qui entoure son système et l'emprisonne si étroitement qu'elle en perd la capacité de respirer normalement.

L'homme en costume, apparemment un garde du corps, se contenta de faire un signe de tête et s'éloigna, la laissant avec l'inconnu dans son esprit et seule dans un endroit inconnu.

Elle déglutit difficilement, et avec le peu d'audace qui coulait en elle, quitta le fauteuil confortable, pour faire un tour d'horizon des lieux. Elle trouva le goût de l'Arabe trop bon ; chaque chose à sa place, des détails fins et délicats qui la surprirent même. Tout était nouveau pour elle, être là, c'était comme vivre dans un autre univers, loin de sa portée compte tenu de la position de ce magnat et de la sienne qui n'était rien en comparaison.

Le bureau était faiblement éclairé et les murs vernis en noir lui donnaient également un air plus sombre, puis elle remarqua l'un des deux tableaux à la lumière concentrée qui étaient parfaitement placés sur le mur, lui donnant cet air luxueux et artistique qui la submergea et la choqua à la fois. Il ne s'agissait pas de n'importe quelles œuvres d'art, elles lui faisaient dresser les cheveux sur la nuque et elle ne pouvait s'empêcher de sentir un frisson lui parcourir l'échine.

C'était quelque chose qu'il ne voudrait pas voir, et encore moins être seul. Et derrière des portes closes. Peut-être aurait-il mieux valu rester sur la chaise et attendre l'impresario, ne pas aller fouiner sans permission.

L'œuvre d'art, créée par un fou, n'était rien de plus qu'une scène de crime, il y avait bien du sang, mais ce n'était encore que cela, de la peinture.

Après être retournée chez elle, elle a regardé les dossiers empilés sur le bureau et les autres objets appartenant à l'Arabe, chacun dans une asymétrie parfaite qui l'a déstabilisée. Elle ne voulait pas se précipiter pour penser quoi que ce soit sur le propriétaire de tout cela, mais à partir de ce moment, elle savait qu'elle avait affaire à un homme perfectionniste, de cela elle ne doutait pas.

Est-ce que c'était une mauvaise idée de se rendre dans cet endroit ?

Il reconnaissait que la folie avait commencé lorsqu'il avait posté ce message de façon anonyme. Il ne pensait pas non plus qu'il obtiendrait une réponse, mais tout s'est déroulé de la manière la moins attendue. Chaque fois qu'il pensait à ce qui allait se passer, son organe vital battait plus fort, et s'il se souvenait de sa mère, alors il était encore plus convaincu de le faire.

Il se redressa en sursaut.

Enfin, l'attente tortueuse était terminée avec l'entrée de ce spécimen. Non, il ne l'avait jamais vue auparavant, pas même sur une photo. Et en le regardant, elle n'en revenait pas : comment cet homme aurait-il pu acheter sa virginité ? Je veux dire, aussi beau qu'il était, il pouvait avoir toutes les femmes qu'il voulait sans donner un seul centime. Elle le regarda de la tête aux pieds, il était grand, avait une barbe de trois jours et des yeux gris-vert qui, lorsqu'ils se posaient sur son regard brun ordinaire, la laissaient transie.

L'Arabe s'est penché plus près d'elle et a souri, mais c'était un sourire fugace, qui est devenu inexistant lorsque son expression s'est durcie. Ensuite, il lui tendit la main et elle mit du temps à répondre, mais finit par lui serrer la main en guise de salut.

-Victoria ?

-Oui, monsieur...

-Juste Rashid, laissons les formalités de côté, d'accord ? dit-il, ce à quoi elle répondit par un hochement de tête.

Rachid", dit-elle en tremblant.

L'homme, qui portait un trench-coat noir, l'enleva et le posa sur le portemanteau qu'il avait. La jeune femme remarqua alors que les muscles de son corps trapu apparaissaient sous cette chemise blanche. Elle se concentra à nouveau sur lui et lui sourit obligeamment. Puis elle baissa les yeux, avant qu'il ne lui adresse à nouveau la parole.

Peux-tu arrêter de bouger ? -Elle l'a tout de suite vu, c'était vrai qu'il n'arrêtait pas de s'agiter sur son siège.

Il déglutit difficilement.

-Je suis désolé.

...

Rachid soupira, il n'avait pas eu une journée "parfaite" en fait elle s'était bien passée, mais dans les limites de ce qu'il avait toujours attendu, il ne pouvait pas la considérer comme telle, juste inégale. Cette jeune femme devant lui, elle semblait un peu gênée. Il trouvait étrange qu'une personne comme elle puisse oser être avec quelqu'un en échange d'argent. Elle ne l'intéressait pas non plus. Il voulait juste accomplir ses objectifs, alors il devait la conquérir coûte que coûte.

Il cligna des yeux en la regardant, curieux au plus haut point. Ce ne serait pas juste une aventure d'un soir, c'était elle qu'il avait choisie pour porter son premier né. Elle était jolie et cela suffisait à lui donner le privilège de mettre son héritier au monde.

Quelle différence cela faisait-il ?

-Victoria, j'ai une proposition à te faire.

-Quoi ? Je veux dire, je sais que je suis au courant de tout et toi aussi, de quoi parles-tu ?

Parle-moi, s'il te plaît. Et non, tu ne sais pas tout, j'ai une proposition à te faire, je sais que tu ne la laisseras pas passer, crois-moi, c'est une chance pour toi, pour moi. -a-t-il dit, la laissant stupéfaite.

De quoi s'agit-il, Monsieur..... Rashid ? corrigea-t-elle, elle voulait absolument savoir.

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 81 81   04-07 09:05
img
1 Chapitre 1 01
11/03/2024
2 Chapitre 2 02
11/03/2024
3 Chapitre 3 03
11/03/2024
4 Chapitre 4 04
11/03/2024
5 Chapitre 5 05
11/03/2024
6 Chapitre 6 06
11/03/2024
7 Chapitre 7 07
11/03/2024
8 Chapitre 8 08
11/03/2024
9 Chapitre 9 09
11/03/2024
10 Chapitre 10 10
11/03/2024
11 Chapitre 11 11
11/03/2024
12 Chapitre 12 12
11/03/2024
13 Chapitre 13 13
11/03/2024
14 Chapitre 14 14
11/03/2024
15 Chapitre 15 15
11/03/2024
16 Chapitre 16 16
11/03/2024
17 Chapitre 17 17
11/03/2024
18 Chapitre 18 18
11/03/2024
19 Chapitre 19 19
11/03/2024
20 Chapitre 20 20
11/03/2024
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY