Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / La fausse femme du CEO Taylor
La fausse femme du CEO Taylor

La fausse femme du CEO Taylor

5.0
32 Chapitres
11.8K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Taylor est l'un des triplés de la famille Morotova Estrada et, à vingt-cinq ans, il est devenu le PDG des entreprises que possède son père. Il est devenu un homme froid et insensible pour ceux qui ne font pas partie de sa famille, et bien qu'il soit très recherché par les filles, il n'est pas prêt à sacrifier sa carrière professionnelle pour satisfaire les caprices d'une femme. Cependant, il ne s'attend pas à ce qu'une jeune fille arrive à son bureau et se présente comme sa nouvelle assistante personnelle, celle-là même qu'il n'a pas autorisée à prendre l'ascenseur après qu'elle l'a bousculé et arrosé de café le premier jour. Pamela est une jeune fille qui travaille dans un restaurant. Elle souhaite terminer ses études et travailler pour l'une des grandes entreprises du pays. Son rêve devient réalité lorsque, pendant son service, elle rencontre des messieurs qui lui font une offre d'emploi alléchante : devenir l'assistante personnelle du PDG détesté. Taylor est très contrariée par la décision de son père, qui adore être le PDG de l'entreprise et continuera à l'être à n'importe quel prix. Son salut vient lorsqu'il apprend que Pamela travaillera à ses côtés, et bien qu'il la déteste pour une raison inconnue, il la force à devenir sa fausse épouse. L'attirance qui naît entre eux est intense et passionnée, comme on dit, "de la haine à l'amour il n'y a qu'un pas" et c'est le cas de ce couple qui se déteste, mais qui finit par reconnaître qu'ils sont amoureux depuis le premier jour où leurs yeux se sont croisés.

Chapitre 1 1

Note : Ceci est la suite du livre Mama of the Millionaire's Triplets.

Depuis que je me souviens, j'ai vécu dans la misère, mes parents m'ont abandonnée et j'ai grandi dans une maison, une maison dont je me suis échappée il y a quelques années et bien que cela ait été très dur pour moi, cela ne m'a pas empêchée de faire des efforts et d'avancer. Je travaille et j'étudie en même temps, être serveuse n'est pas facile, mais ce n'est pas parce qu'il y a d'autres options pour avoir un meilleur emploi, ce sera jusqu'à ce que je termine l'université et avec mon diplôme en main, je chercherai un emploi dans les grandes entreprises, principalement dans les entreprises Morotova.

C'est ce que Pamela est en train de dire à un couple de personnes âgées venues déjeuner. Elle a suscité chez eux une grande confiance, ils lui ont demandé de parler un instant et, reconnaissante que le restaurant soit presque vide, elle a accepté de parler.

Sa surprise a été grande lorsqu'ils lui ont avoué qu'ils étaient les propriétaires de cette entreprise et qu'ils lui ont proposé de conquérir son fils Taylor. Ils lui ont promis que si, au bout d'un an, ils ne tombaient pas amoureux, le contrat serait sans valeur et sans effet et qu'elle pourrait partir si elle le souhaitait, bien sûr en gardant toujours l'argent entre ses mains. Cependant, n'étant pas une opportuniste, Pamela ne l'a pas accepté.

Mais les messieurs ne se sont pas arrêtés là, ils lui ont proposé de travailler pour leurs entreprises. Ils ont tellement envie que leur fils officialise sa vie qu'ils n'hésitent pas à payer pour que la jeune fille se rapproche de Taylor.

Pamela accepte finalement le travail, quitte le restaurant l'après-midi même et se prépare à se présenter à l'entreprise le lendemain.

Ce matin-là, elle se leva très tôt et se prépara un café à boire immédiatement et un autre à emporter au bureau, mais la navette avait quelques minutes de retard en passant devant son bloc, ce qui la fit arriver à l'heure d'entrée la plus tardive. Elle salue le garde à la porte et se hâte, sans remarquer que devant elle se trouve un homme qui s'apprête lui aussi à entrer dans l'ascenseur et qui l'a bousculé.

-Ah ! vous êtes un imbécile, regardez où vous marchez. -Il grogne, Taylor, lorsqu'il voit ce que la fille allongée sur le sol a provoqué.

-Désolé, monsieur, je vais nettoyer tout de suite, ne vous inquiétez pas. -s'excusa Pamela en tressaillant devant le regard furieux de l'homme en costume qui, dans sa hâte d'atteindre l'ascenseur, avait trébuché et renversé son verre de café sur ses chaussures.

Ajoutez à cela la peur qui se dégage des tatouages qui dépassent du cou de l'homme qui la regarde comme si elle n'était qu'un déchet.

Qu'est-ce que tu fais, espèce de bon à rien ! Ne t'avise pas de toucher mes belles chaussures avec tes mains sales, elles valent plus qu'une vie entière de travail.

-Je suis désolée, monsieur, je ne voulais pas tacher vos chaussures. -Elle s'excuse à nouveau, mais Taylor est tellement bouleversé qu'il ne l'écoute même pas.

-A cause de vous, je vais manquer une réunion de travail très importante. -Il se plaint, il a une réunion prévue avec son père et les associés, d'après ce qu'on lui a dit, ils vont traiter d'un sujet sérieux et il est essentiel qu'il soit présent.

-Ne pense même pas à m'accompagner dans le même ascenseur, je serai coincé avec tes airs et tes grâces de pauvre. De plus, je ne sais pas ce que tu fais dans cette entreprise alors que la mendicité est interdite ici. -grommela Taylor, quelques secondes avant d'appuyer sur le bouton et de monter au dernier étage du bâtiment.

Pamela s'est figée, cet homme l'a sortie de l'ascenseur et l'a traitée comme une sans-abri. Elle a regardé ses vêtements pour vérifier s'il était vrai qu'elle y ressemblait, mais elle est trop simple et sa garde-robe semble très appropriée pour être l'assistante personnelle du président de cette société.

Deux minutes après l'heure d'entrée, elle est déjà dans le bureau qui lui a été attribué. Elle a très peur, les messieurs qui lui ont proposé le poste lui ont dit que son fils est très têtu et qu'elle aura du mal à le gérer au début. Le salaire est très bon et elle est heureuse de travailler dans la plus grande entreprise du pays, c'est pourquoi elle s'est promis de ne pas céder aux bêtises de son patron, de plus, elle a besoin d'argent pour continuer à payer ses études et cela l'oblige à rester.

Une heure plus tard, Taylor arrive au bureau et quitte la réunion, manquant de respect à son père parce qu'elle n'est pas d'accord avec ce qui est dit. Son père lui a dit que s'il voulait rester président, il devrait se marier et lui donner un petit-enfant, il lui a donné deux mois pour trouver une femme, sinon quelqu'un d'autre prendra sa place jusqu'à ce qu'il s'exécute.

En quelques secondes, c'est le désordre dans son bureau, c'est comme si un ouragan avait tout emporté, le bureau est vide et on ne voit qu'une traînée de papiers autour. Pamela l'observe depuis son bureau et se demande quel privilège a cette folle employée pour que le président lui donne accès à son bureau privé.

Dois-je aller me plaindre à lui d'avoir mis le bureau du patron sens dessus dessous ? se demande-t-il. Non, il vaut mieux que je ne me mêle pas de ces affaires-là.

Et puis merde, je vais aller me plaindre auprès de lui, le président va venir me gronder et peut-être que je vais devoir tout lever aussi.

Pamela mit son ordinateur en pause et se dirigea vers le bureau en face du sien, de l'extérieur elle pouvait voir le large dos de l'homme dont elle n'avait pas encore vu le visage.

Elle ouvrit la porte et Taylor, par réflexe, jeta une bouteille par terre et cria :

-Rien de ce que tu diras ne me convaincra de me marier, tu comprends ? Rien ne me fera changer d'avis, papa !

-Quoi ? s'exclama Pamela en fronçant les sourcils, confuse. D'ailleurs, elle reconnut la même voix que celle de l'homme qui l'avait insultée il y a quelques heures.

-Vous ?

Que faites-vous dans mon bureau ? -demande Taylor en pointant son index.

Dégage de ma vue, espèce de femme affamée !

Voyant le même visage que l'homme dans l'ascenseur, Pamela frémit de peur et recula sans mot dire jusqu'à la porte.

Où pensez-vous aller ? Arrêtez ! -ordonna Taylor en se précipitant pour l'empêcher de sortir et en fermant immédiatement la porte à clé.

-Tu m'as dit de sortir, alors c'est ce que je fais.

-Non, tu ne vas nulle part. Tu me dois une faveur pour avoir abîmé mes chaussures tout à l'heure, maintenant tu dois me rembourser.

-Bien sûr que oui, tu me dis juste le prix et pour chaque paiement que je recevrai, je te verserai une certaine somme. -répondit Pamela, pensant qu'elle voulait dire que les chaussures avaient un prix.

-Je ne veux pas d'argent, je n'ai pas non plus besoin d'un remplacement de chaussures bon marché.

-Ma réponse est non, je ne suis pas prête à te payer avec du sexe. -répond Pamela, laissant entendre que s'il ne veut pas d'argent ou de chaussures, il voudra être payé de cette façon.

-Même au milieu de la mort, je ne ferais pas l'amour avec toi, ne te considère pas comme une grosse affaire.

Je veux que tu sois ma femme !

-Tu as perdu la tête ? On ne se connaît même pas.

-On le fera en chemin.

D'ailleurs, tu me détestes, je vois ton mépris pour moi, et tout ça parce que je suis une personne à faible revenu.

-Je ne te demande pas ton avis, je t'informe que tu vas m'épouser et je veux que ce soit le plus tôt possible. Tu vas signer un accord confidentiel dans lequel tu acceptes d'être ma fausse épouse, je ne te supplierai pas de le faire, j'en ai besoin immédiatement et c'est pour cela que je te force parce que tu as taché mes chaussures préférées.

-Il n'en est pas question. -Pamela l'a défié. -Ouvre la porte, espèce de cinglé. Tu verras, quand le patron sera là, je lui raconterai tout ce qui s'est passé dans son bureau, je suis son assistante et il me croira.

-Je me fiche de savoir qui vous êtes, vous pouvez être le bras droit du président de la république, cette information ne m'intéresse pas.

Je vous ordonne d'écrire votre adresse sur un bout de papier, sinon, vous ne sortirez pas d'ici avant que j'en ai assez. -ordonne Taylor, ce qui effraie la jeune fille.

Pamela a peur, la voix épaisse et dure de Taylor lui donne un sentiment d'infériorité. Elle ne sait pas quelle décision prendre, un étranger qui n'a fait que l'humilier depuis qu'il l'a vue pour la première fois et qui l'oblige maintenant à devenir sa femme pour rester à la tête de l'empire familial.

Les mains tremblantes, Pamela écrit l'adresse de l'appartement miteux où elle vit. En attendant, Taylor a crié victoire et l'a laissée sortir du bureau.

-Si les employés sont fous, je n'ose imaginer comment est le patron. -se dit Pamela en essuyant la sueur de son front.

En quelques minutes, Pamela rédige sa lettre de démission et attend l'après-midi pour que le patron arrive et la lui remette. Mais elle ne l'a jamais vu arriver, et elle n'a pu demander à personne, car cet étage ne contenait que le bureau du président et le sien.

Pamela était prête à supporter son patron, mais elle n'aurait jamais imaginé qu'elle aurait à faire face à tous les fous de cette entreprise et maintenant elle a fait marche arrière et son rêve de travailler pour cette entreprise prestigieuse s'est envolé.

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 32 EXTRA 5 FINALE   01-02 14:03
img
1 Chapitre 1 1
22/12/2023
2 Chapitre 2 2
22/12/2023
3 Chapitre 3 3
22/12/2023
4 Chapitre 4 4
22/12/2023
5 Chapitre 5 5
22/12/2023
6 Chapitre 6 6
22/12/2023
7 Chapitre 7 7
22/12/2023
8 Chapitre 8 8
22/12/2023
9 Chapitre 9 9
22/12/2023
10 Chapitre 10 10
22/12/2023
11 Chapitre 11 11
26/12/2023
12 Chapitre 12 12
26/12/2023
13 Chapitre 13 13
30/12/2023
14 Chapitre 14 14
30/12/2023
15 Chapitre 15 15
30/12/2023
16 Chapitre 16 16
30/12/2023
17 Chapitre 17 17
30/12/2023
18 Chapitre 18 18
30/12/2023
19 Chapitre 19 19
30/12/2023
20 Chapitre 20 20
30/12/2023
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY