Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / Mon Tourmenteur
Mon Tourmenteur

Mon Tourmenteur

5.0
4 Chapitres
176 Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Issue d'une famille mafieuse. Giulia en digne princesse de la mafia se voit contrainte de rejoindre une école spécialisé pour les enfants comme elle "L'académie du crime". Tout les enfants issu de famille mafieuse sont dans cette école, ils doivent apprendre tout les tenants et aboutissement de ce monde qui sera le leur plus tard. Giulia rejoint l'école avec son frère jumeau Alessandro, elle pense être en sécurité avec lui à ses côtés. Malheureusement c'était sans compter sur Mikhaïl qui dès le premier regard les détestes. Sur fond de rivalité entre leur clan Mikhaïl décide de détruire Alessandro et quoi de mieux pour cela que de s'en prendre à sa plus grande faiblesse ? Giulia. Guilia ne le sait pas encore mais Mikhaïl compte bien faire de sa vie un enfer.

Chapitre 1 CHAPITRE 1

GIULIA

- QUOI ?! Hurlai-je, c'est une blague putain ?

Mon père souffle, se pince le nez entre son index et son pouce.

- Ton langage Giu, grogne-t-il.

- Père dit moi que c'est une blague.

Mon père relève son visage vers moi et ce que je vois dans ses yeux me dit tout ce que je dois savoir. Merde. Ce n'est pas une blague. Il me le confirme d'ailleurs.

- Non Giu, ce n'est pas une blague. Tu feras ta rentrée à l'académie du crime en compagnie de ton frère, qui soit dit en passant lui ne s'en plain pas.

Je m'effondre sur une chaise devant le bureau de père, je souffle et croise mes bras comme une enfant qui bouderait.

- Bien évidemment qu'il ne se plain pas, Alessandro est celui qui reprendra la mafia derrière toi, c'est son devoir d'apprendre toute ces choses. Mais moi ? Père dis moi pourquoi moi, je dois y aller ?!

Mon père se redresse dans son siège et croise ses mains sur son bureau.

- Principessa, mia figlia. Alessandro reprendra la tête de la mafia, car c'est un homme et seul un homme peut gouverner. Mais toi mia figlia, tu as aussi un devoir à accomplir pour notre mafia.

Allez, c'est reparti ! Je souffle de plus belle, je sais très bien de quel devoir, il parle.

- En tant que princesse de la mafia, tu te dois d'épouser un membre d'une famille avec qui l'on pourra sceller une alliance et...

- Je sais ça, le coupais-je. Et cela fait longtemps déjà que j'ai accepté ma destinée, mais je ne comprends toujours pas pourquoi je dois aller dans cette école. N'est-elle pas réserver aux futurs dirigeant de leur famille ?

Père souffle exaspéré par mes questions, mais il se reprend vite et m'explique de nouveau ce qu'il a tenté de me dire plus tôt.

- Je veux que tu puisses te défendre, que tu connaisse tout les tenants et aboutissant tel que le connaîtrait le futur chef. Je n'ai jamais fait de différence entre ton frère et toi. Vous avez tous les deux grandi dans ce monde en connaissant la noirceur, le mal, le vice que cette vie va vous offrir. Même si tu n'es pas destinée à gouverner, je veux que tu sois formé comme tel. Et quoi de mieux que cette école ? Tu apprendras tout ce que tu dois savoir et puis...

Il se tait, se racle la gorge ne sachant pas s'il doit poursuivre.

- Et puis ? L'encourageai-je à poursuivre .

- Il y aura tous les enfants du crime là-bas, beaucoup de garçon et donc de potentiel allié...

Il n'en dit pas plus, me laissant faire le lien.

- Tu veux que je choisisse un mari parmi ceux-là ?!

Il réajuste sa cravate mal à l'aise. Mon père le grand Tomas De Luca chef de la mafia italienne, n'est jamais mal à l'aise, jamais. Hormis, lorsque je lui pose des questions qu'il préférerait éviter de la part de sa fille. Si ces hommes voyaient que mon père est après tout un humain comme un autre, il ne serait pas assis ici en tant que chef.

- Principessa, tu sais bien qu'il faudra sceller notre alliance avec un autre clan. Et je préférerais que tu choissise ton futur époux de ton plein gré, plutôt que de devoir te l'imposer. Je ne veux que ton bonheur, tu le sais.

C'est vrai. Mon père m'aime, il nous aime tous les trois, mon frère, ma mère et moi. Il ferait tout pour nous. Et il est vrai que j'ai de la chance que mon père veuille bien me laisser choisir, d'autre fille des autres clans n'ont pas ce luxe. Même si ça reste un mec issu d'un clan de la mafia, au moins, je peux le choisir.

- C'est tout à ton honneur père.

Et c'est vrai, je le pense.

- Qu'en ai t-il d'Alessandro ?

Père fronce les sourcils, m'invitant silencieusement à poursuivre.

- Il est déjà formé pour reprendre le clan, pourquoi a-t-il besoin de venir à l'académie ? Et peut-il aussi choisir sa future femme ?

Mon frère étant bien évidemment un mec, il est de ce fait proclamer futur chef depuis sa naissance, il n'est pas obligé comme moi de se marier, mais c'est mal vu un chef qui n'est pas marié. Surtout que son mariage à lui aussi scellera une nouvelle alliance. Par contre, ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi il vient avec moi dans cette académie, même si mon père n'a jamais fait de différence entre nous, j'ai quand même échapper à la préparation de futurs chefs. Mon frère lui, la suivit depuis, c'est douze ans. Torture, meurtre, interrogatoire, etc., il a déjà tout vu et fait. Alors pourquoi devoir me suivre ?

- Ton frère est certes formé, mais je souhaite qu'il aille effectuer sa dernière année avec toi, pour pouvoir améliorer son apprentissage et aussi pour te tenir compagnie. Je sais bien que de se retrouver dans un endroit que l'on ne connaît pas peut-être malaisant. Concernant, sa future épouse, ton frère à le choix tout comme toi, de choisir qui sera l'heureuse élue.

- Et si personne ne nous plaît là-bas ? Ou que la personne que nous souhaitons, ne fait pas partie de nos futurs alliés ?

Mon père fait mine de ranger des papiers sur son bureau, déjà ranger au millimètre prés.

- Et bien dans ce cas, je choisirai parmi mes connaissances.

Je hoche la tête, bien sûr, aucune chance d'y couper. Enfin, bon, on va être sûrement plus d'une centaine dans cette école. Si on ne trouve pas au moins une personne qui nous plaît, c'est vraiment qu'on n'a pas de chance.

- Bien. Autre chose père ?

Il acquiesce et me tend un document.

- Tu dois choisir tes matières principales, j'ai déjà coché les trois que j'estime indispensable, tu as le choix pour les trois autres.

Je parcours le document des yeux, c'est une liste avec divers intitulés de cours. Mon père à cocher les matières suivantes : Interrogatoire, combat rapproché et planification stratégique.

Je parcours les autres matières du regard et choisis les trois matières suivantes : anatomie, droit et blanchiment d'argent.

Ce sont les trois matières les plus soft qui font partie de la liste. Une fois cocher, je rends la feuille à père. Il observe mes choix et approuve d'un hochement de tête.

- Quand les cours commencent-ils ?

- Dès la semaine prochaine, je vous y amènerais dès ce week-end.

Je hoche la tête et demande s'il y avait autre chose à me dire, il me dit que non et je sors de son bureau, complétement chamboulée à l'idée de dire adieu à ma maison et à mes parents.

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 4 CHAPITRE 4   10-07 10:15
img
1 Chapitre 1 CHAPITRE 1
18/07/2023
2 Chapitre 2 CHAPITRE 2
27/07/2023
3 Chapitre 3 CHAPITRE 3
11/09/2023
4 Chapitre 4 CHAPITRE 4
14/09/2023
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY