Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Fantaisie / JE SUIS L'ALPHA , ELLE EST LOUP-GAROU
JE SUIS L'ALPHA ,  ELLE EST LOUP-GAROU

JE SUIS L'ALPHA , ELLE EST LOUP-GAROU

5.0
62 Chapitres
51.6K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

Ronan Morrissey est l'Alpha de sa meute de loup-garous et en tant qu'Alpha , les lois de Feral exigent qu'il prenne une compagne, mais une rencontre fortuite avec la belle et hantée Kate Channing a éveillé en lui une faim charnelle justifiée et interdite, mais il ne peut penser à rien d'autre qu'à cette charmante humaine qui a fait appel à la bête qui est en lui et à son désir insatiable de l'avoir. Kate Channing ne cherche pas l'amour, elle le fuit. Avec les cicatrices émotionnelles et physiques d'un amour qui a terriblement mal tourné, elle tente de prendre un nouveau départ. Après avoir frôlé la mort, Kate se retrouve sans s'en douter dans les bras d'un étranger terriblement séduisant, dont les yeux brûlent d'une faim féroce qui lui est propre. Ronan dégage un danger qui effraie Kate au plus haut point et, ayant déjà eu affaire à des hommes de sa trempe, elle s'enfuit à la première occasion. Enthousiasmé par la charmante Kate qu'il a arrachée à une falaise déchiquetée, Ronan est incapable d'ignorer les dangers de la poursuite d'une humaine. L'attirance qu'il éprouve pour elle est féroce et il a l'intention d'en faire sa compagne, même s'il doit défier sa meute pour l'avoir. Mais avec un passé implacable et une meute de loup-garous menaçant de les séparer, leur amour peut-il s'épanouir dans le sillage du chaos ?

Chapitre 1 Chapitre 01

Elle s'est réveillée avec une douleur si forte qu'elle l'a privée d'une respiration superficielle. Elle gémit, sa tête lui fait terriblement mal, elle a l'impression d'avoir doublé sa taille normale, sa bouche lui donne l'impression d'avoir avalé une poignée de sable du désert.

Elle est vaguement consciente de la rigidité du matelas sous elle et de la fraîcheur du linge délicatement drapé sur elle. Un air froid et sifflant s'échappe de quelque part dans la pièce, probablement d'une bouche d'aération fissurée qui la plonge dans un froid que son maigre drap n'a pu empêcher.

Ses yeux papillonnent, se sentant lourds et gonflés par-dessus tout. Ils s'ouvrent sur un assaut de lumières fluorescentes suspendues au-dessus d'elle et elle est momentanément aveuglée. Un miaulement se fait entendre dans la pièce climatisée et, de façon alarmante, elle se rend compte que le son lui a échappé.

La douleur est atroce. Elle résonne dans tous ses membres, des spasmes lancinants lacèrent ses muscles, émoussent ses os tandis qu'un élancement se poursuit férocement à ses tempes.

Elle ferme les yeux et succombe béatement à l'obscurité qui l'étreint.

Lorsqu'elle se réveille à nouveau, c'est dans un brouillard de visages flous. Ses yeux vacillent lourdement dans un cercle flou de blouses blanches.

Sa tête se met à nager et elle gémit.

Comment s'est-elle retrouvée ici ?

Où était-elle ?

"Mlle Channing ?" appela quelqu'un doucement, une voix d'homme, ferme et rassurante. Elle s'y accrocha brièvement, quelque peu réconfortée par la voix, alors qu'elle s'avançait à la lisière de l'obscurité.

Elle sentit la fraîcheur d'une paume sur son front brûlant et cela la ramena à la conscience.

"Elle a de la fièvre. Une autre voix se fait entendre, plus douce, plus apaisante et visiblement féminine.

Les brins d'air soudains contre sa peau rougie l'alertèrent sur les mouvements de bousculade et une panique passagère éclata dans sa poitrine douloureuse.

Qui sont ces gens ?

Pourquoi avait-elle une chaleur insupportable ?

Elle sent des perles de transpiration perler sur son front et couler dans son cou.

Elle a commencé à pousser dès que les mains sont apparues.

"Laissez-moi...", gémit-elle dans un appel brisé.

"Détendez-vous, Mlle Channing". Cette voix douce chuchote doucement.

Il y eut un bruit de pas, suivi rapidement d'une piqûre soudaine sur sa peau sensible. Elle poussa un petit soupir avant de se glisser à nouveau dans son refuge noirci.

Elle se réveilla plus tard avec des lumières ternes, clignant des yeux jusqu'à ce que sa vision s'éclaircisse et qu'elle fixe des murs fades en coquille d'œuf. Ses yeux se détournèrent vers une chaise isolée adossée à l'un de ces murs, remarquant distinctement l'absence de quelqu'un en particulier.

Cela la touche au plus profond d'elle-même. Ne devrait-il pas y avoir quelqu'un ?

Sa tête était désarticulée par la douleur et des pensées intangibles qu'elle n'arrivait pas à rassembler.

Elle ferma et rouvrit les yeux, clignant des yeux comme pour donner un sens à la pièce et à sa situation.

On frappa rapidement et sèchement, comme un coup de tonnerre dans son crâne terriblement endolori.

Un homme se profila soudain devant elle, sa carrure remarquablement statuaire revêtue d'une de ces fameuses blouses blanches sur lesquelles le nom de famille "E. G. Jenson", cousu cursivement sur le tissu rigide. Ses yeux brillent d'un éclat chaleureux, presque sympathique, sous des sourcils foncés et une abondante chevelure poivrée.

"Mlle Channing ?" Il attira son attention, sa voix étrangement familière et rassurante s'approchant du lit, "Je suis le Dr Jenson, comment vous sentez-vous, avez-vous des douleurs ou des nausées ?"

Elle resta momentanément silencieuse. Sa bouche se sépara de sa sécheresse alors que sa langue sortait pour mouiller ses lèvres douloureusement fissurées. Elle déglutit, l'effort lui causant une gêne douloureuse.

Ses yeux parcoururent rapidement l'homme, puis accédèrent brièvement à la pièce.

Comment avait-elle pu l'ignorer ?

Blouses blanches, impeccablement lisses, linoléum à carreaux et une odeur stérile qui s'accroche à l'immensité de la pièce.

Elle est dans un hôpital.

La panique s'empare de nouveau d'elle. Comment s'est-elle retrouvée dans un hôpital ?

"Sa gorge se serra douloureusement, le mot fut à peine un râle alors que toutes les autres syllabes lui manquaient.

Le Dr Jenson se rapprocha d'elle et son eau de Cologne lui parvint immédiatement. Il souleva légèrement le menton de la jeune femme, remarquant tout particulièrement la délicatesse de son toucher tandis que ses yeux l'examinaient attentivement.

"Vous souvenez-vous de ce qui s'est passé, Mlle Channing ?

Ses yeux se détachèrent du sien, tentant de rassembler les derniers fragments de ce qui l'avait amenée ici. Sa tête était trop embrouillée pour former une pensée cohérente et encore moins pour déchiffrer l'événement qui l'avait conduite sur un lit d'hôpital.

Ses yeux sombres continuaient à la scruter : "Vous avez subi un traumatisme et vous souffrez d'amnésie aiguë." Le docteur Jenson l'assura, ses yeux parcourant son visage d'une manière qui la mit légèrement mal à l'aise. "Pouvez-vous me dire votre prénom ?"

Un seul m'est venu à l'esprit.

"Kate. Elle y parvient faiblement.

Il acquiesce : "Très bien."

De nouveau, elle tenta de forcer quelques mots à sortir de sa gorge, "Qu..." elle inspira une grande bouffée d'air et grimaça contre une douleur soudaine et aiguë.

"Vous avez une côte fêlée, quelques contusions et un gonflement au niveau de la tempe. Pouvez-vous me dire ce qui s'est passé, Kate ?"

Sa tête la lançait, douloureusement, en partant de l'arrière de ses yeux et en se frayant un chemin à travers son crâne.

Comment pourrait-elle se souvenir de quoi que ce soit avec ce martèlement insupportable ?

Il l'observa attentivement avec un regard digéré qui contenait plus d'informations qu'il ne souhaitait en partager.

Elle n'a rien compris. Elle réussit à secouer la tête sous son regard intense.

Il acquiesça, mais le silence qui s'ensuivit ne fit que confirmer ses soupçons sur le fait qu'il y avait plus que ce qu'il lui disait.

"Vous avez beaucoup de chance d'être en vie, Kate.

Il commença à se lever du lit et elle s'accrocha à son poignet avec un désespoir qui le fit presque sursauter.

Cela lui causa un grand inconfort, mais elle réussit faiblement et assez douloureusement à dire : "Que voulez-vous dire ?".

Un homme de sa profession était habitué à répondre à des questions comparables ou très différentes des siennes. Pourtant, elle perçut une lueur de réticence absolue dans la chaleur de ses yeux, comme si la réponse allait l'anéantir. Qu'est-ce qu'il ne lui disait pas ?

Le matelas s'affaissa sous son poids renouvelé et comme elle ne le lâchait pas complètement, il se contenta de resserrer sa prise avec sa propre main pour la rassurer.

"Kate..." commença-t-il, sa voix baissant à un rythme incroyablement alarmant qui propulsa son cœur en surcharge. Elle sentit le sérieux de son ton qui indiquait que ce qu'il avait à lui dire était à la limite du cataclysmique. "Je suis désolé de te dire que tu as perdu le bébé..." Il s'arrêta un instant, laissant les mots s'inscrire lentement avant d'ajouter avec découragement.

Elle blanchit comme si on l'avait giflée. Son estomac se tordit férocement, ce qui augmenta son niveau de nausée et, sous l'éclairage terne, elle pâlit considérablement. Sa bouche s'abaissa d'elle-même sur un mot d'incrédulité et de choc, "B-bébé ?" murmura-t-elle.

Ses sourcils se froncèrent. C'était sûrement une erreur ? Elle aurait su qu'elle était enceinte, mais en cherchant dans son esprit brouillé, elle ne se souvenait pas qu'il y ait jamais eu de bébé.

Sa poitrine se serra de plus en plus et elle pressa une main crispée contre une douleur qui montait soudainement tandis qu'elle secouait la tête en direction du Dr Jenson, "Non-".

Ses yeux sombres se sont adoucis, "Je suis terriblement désolé."

Elle secoua la tête avec plus de force, ce qui eut pour effet d'attiser l'insupportable élancement, ignorant que des larmes commençaient à couler sur son visage tandis que d'autres brûlaient au fond de ses yeux.

Un bébé.

La réalité la saisit plus cruellement et ses nausées s'intensifient.

Le docteur Jenson la regarda d'un air sombre, sa main se resserrant un peu pour apaiser son chagrin soudain, mais elle n'y trouva aucun réconfort.

**********

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 62 62   06-09 13:53
img
11 Chapitre 11 11
02/06/2023
12 Chapitre 12 12
02/06/2023
13 Chapitre 13 13
02/06/2023
14 Chapitre 14 14
02/06/2023
15 Chapitre 15 15
02/06/2023
16 Chapitre 16 16
02/06/2023
17 Chapitre 17 17
02/06/2023
18 Chapitre 18 18
02/06/2023
19 Chapitre 19 19
02/06/2023
20 Chapitre 20 20
02/06/2023
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY