Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Romance / Le temps d'une nuit
Le temps d'une nuit

Le temps d'une nuit

5.0
301 Chapitres
581.1K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

-prenez ma virginité je vous en prie, mon futur mari ne la mérite pas, avait dit Milena à cet inconnu. Une seule nuit avait suffit pour les unir à jamais alors qu'aucun d'eux ne savait vraiment ce qui l'attendait à cette soirée. Apeurée et débordée, Milena ne voulait ne qu'une seule chose, se libérer du monstre narcissique qu'était son père et pourtant, un autre monstre l'attendait de pied ferme ; son futur mari. Juste pendant cette nuit où elle lui avait demandé de prendre sa virginité, leur bébé avait été conçu sous l'ignorance des deux.

Chapitre 1 Chapitre 1

Présent à ce Gala de charité depuis un bon moment Devon regrettait ce qu’il faisait là, l’ambiance ne lui plus plaisait pas du tout, c’était en réalité une sorte de bal masqué mais il allait juste en profité pour rencontrer cet investisseur. Il avait horreur d’avoir cette histoire sur la face et pire encore ne pas reconnaitre les gens qui l’entouraient. Il ne faisait confiance à personne et n’avait pas envie que quelqu’un se frotte à lui.

Alors que la voiture blindée roulait, Milena sentait de plus en plus froid. Elle avait reflué de se rendre dans ce pays mais comme une parfaite épouse dans le futur, son père lui avait dit qu’elle devrait accompagner son fiancé, chose qu’elle ne pouvait pas refuser vu que son fiancé avait une grande emprise sur elle. Lorsque leur voiture se gara, elle se pressa de sortir alors que son père analysait l’atmosphère des lieux. Elle avait hâte de se jeter sur l’alcool parce que là, la pression devenait asphyxiante. Lorsqu’ils avancèrent vers le hall de cet hôtel cinq étoiles où avait lieu la soirée, elle sentit la main de cet homme qui servait de fiancéem se poser sous le bas de son dos, elle se crispa tellement elle détestait son touché mais ne le repoussa pas pour autant par peur d’être punie par son père. Elle avait certes vingt-quatre ans mais son père n’avait aucun soucis à la punir lorsqu’elle faisait ce qui allait à l’encontre de ses règles. On l’avait éduqué depuis son jeune âge pour être une petite fille parfaite et toujours obéissante. Juste à l’entrée, son père et son fiancé se mirent à saluer certaines personne, elle avait horreur de devoir s’arrêter ainsi et de forcer les sourires pour être là petite fille gentille de monsieur Fox alors elle les laissa sur place et entra. Elle était émerveillée par le monde qui s’y trouvait. Elle aurait aimé faire la rencontre de nouvelles personnes si elle n’avait pas ce masque sur le visage mais aussi, elle n’avait pas le droit ou l’autorisation de parler aux gens tant que son père ou son fiancé lui donnait pas l’autorisation de le faire. Elle avança vers le bar et commanda une boisson forte.

A l’entente de cette voix douce que venait qui venait de passer sa commande, Devon tourna la tête vers elle au même moment, cette dernière faisait le même geste. Lorsque leurs yeux se rencontrèrent, Devon trouva les siens fascinants.

-votre commande mademoiselle.

Devon en profita pour retourner à ses occupations. Il n’avait pas le droit de trouver ses yeux aussi beaux. Il ne lui adressa pas la parole et s’en alla car de sa position, il avait la vue sur tout ce qui se passait dans la pièce et il ne voyait que des personnes hautaines qui jetaient de l’argent par la fenêtre et la seule raison pour laquelle il ne voulait pas voir cette fille était le fait qu’elle faisait partir de ce monde, tout comme lui mais sauf qu’il savait faire bon usage de sa fortune. Il regarda l’heure sur la Rolex autour de son poignet et soupira à nouveau. La raison pour laquelle il voulait vraiment rencontrer cet homme était parce qu’il voulait implanter l’une de ses entreprises en Malte et il fallait qu’il en parle avec cet homme.

Milena ne s’était pas empêché de suivre cet homme du regard mais il avait très vite disparu et elle attendait juste le moment où elle se ferait gronder car elle savait que ça n’allait pas tarder. Soit c’était son père, soit c’était son fiancé ou même les deux. Elle souleva son verre à nouveau pour avaler une autre gorgée lorsqu’une main se posa sur la sienne. Ce parfum ne lui était pas inconnu et Dieu qu’elle le détestait. Elle avait tenté de lui dire de le changer mais avait reçu une belle gifle sous prétexte qu’elle avait à critiqué l’homme qui allait bientôt devenir son mari. Elle avait tenté de parler de cela à son père mais il avait trouvé ça logique et avait juste réprimandé son fiancé pour le fait qu’il avait osé lever la main sur elle.

-tu ne vas qu’à même devenir ivre chérie. J’ai besoin d’une femme avec toute sa tête et pas d’une femme qui finira pas se retrouver dans un centre de détoxication. Je ne sais pas qui t’a donné la permission de partir comme ça mais c’est peut-être mieux. Tu ferais mieux de ne parler à personne, même pas à une femme comme toi car tu connais ce que tu subiras par la suite si tu n’obéis pas. Evite qu’un invité de frôle parce que je n’aime pas partager et comme tu le sais ta virginité est à moi et ton père le sais.

Elle sentit les larmes lui monter aux yeux. Elle ne savait même pas qui était mieux dans cette famille, elle haïssait son père plus que tout, son fiancé et pire encore la sœur de son fiancé qui ne la lâchait jamais. Après cette mise en garde, il partit et la laissa seule. Elle voulait sortir prendre un peu d’air mais elle n’avait pas le droit de le faire. Lorsqu’elle commanda un autre verre, elle vit la peste arriver avec la force de l’ouragan, elle imaginait déjà la suite de sa soirée qui avait d’ailleurs très mal commencé hors mis le regard de cet inconnu qui avait fait battre son cœur.

-tu sais quoi Milena, je suis vraiment fière de toi d’accord. J’aime quand tu mets mon frère en colère parce que j’aime bien le prendre dans mes bras pour le calmer. J’aime le chouchouter et j’aime entendre lorsqu’il dit avec répétition qu’il te déteste, c’est tellement jouissif pour moi tu sais. Lorsque tu auras dégagé, je l’aurais pour moi toute seule.

-je me dem…

-tu sais que tu n’as pas le droit de parler ma belle ou tu vaudrais peut-être que j’aille dire à ton fiancé que tu as dit quelque chose de mal à sa sœur ou peut-être à ton père que tu que tu as manqué du respect à la sœur de ton fiancé, tu veux être punie c’est ça ?

Milena ferma les yeux et les serra tellement fort. C’était ça sa vie, même une inconnue qui se faisait passer pour la sœur de son fiancé lui parlait comme elle voulait. Elle en voulait à la personne qui avait décidé qu’elle vienne au monde et cette Sherry réagissait toujours comme si elle aimait son frère, comme si elle était amoureuse de lui mais ça ne faisait ni chaud ni froid à Milena.

-et j’allais oublié, cet inconnu de tout à l’heure qui t’a un peu regardé, je l’ai trouvé très beau je t’assure mais tu sais que tu n’as pas le droit n’est-ce pas et si tu tentes quoi que ce soit je parlerai à mon frère. Je te préviens juste vu que ton corps lui appartient. Fais gaffe à toi, je vais profiter de la soirée et j’imagine qu’on t’a interdit de quitter cet endroit pas vrai ?

Sale garce pensa Milena en la voyant partir. Elle avait lèvres closes, on la comparait souvent à une muette mais c’était tout à fait normal vu qu’elle ne pouvait pas répondre aux salutations des autres comme une personne normale.

Devon avait enfin pu repérer l’homme qu’il cherchait. Il ne l’aimait pas du tout mais en ce qui concernait les affaires, les ressentiments se mettaient de côté pour laisser place aux affaires. Il avançait vers lui alors qu’il était avec un autre une jeune femme qu’il pensait être sa fille vu qu’il avait entendu dire qu’il avait une fille plutôt réservée. Lorsqu’il arriva devant eux, le regard de la jeune fille qui le scrutait sans vergogne lui rappela à l’ordre qu’il avait raison de se méfier des femmes car la femme timide qu’on lui avait expliqué n’était pas celle qui était en train de le détailler en se délectant les lèvres.

-monsieur Fox, bonsoir.

-Devon Reyes, je suis heureux de vous revoir. J’ai reçu votre message très tard et je n’ai pas pu vous répondre alors je n’ai pas su que vous serez ici. Je vous présente mon gendre Malcom Gonzalez et sa sœur Sherry Gonzalez.

Devon venait alors de comprendre qu’il avait fait une erreur car en réalité ce n’était que la belle sœur de la fille timide qui était en face de lui. Il les salua d’une poignée de main et son associé leur demanda d’aller prendre place pour mieux en parler, ce qu’il trouvait plutôt mieux.

-bien je trouve que votre idée est la meilleure et vous pourrez passer en Malte une fois que vous aurez du temps pour qu’on en discute plus vu que nous allons rentrer dès demain car on doit préparer le mariage de ma fille qui est dans quelques semaines seulement, d’ailleurs je ne sais pas où elle est, sinon je vous l’aurait présenté. C’est une jeune fille timide et…

-et elle est à moi, rugit Malcom comme s’il voyait en Devon un adversaire potentiel.

-tu vas arrêter de rappeler à tout le monde qu’elle est à toi, se plaignit Sherry. Sincèrement c’est agaçant tu comprends. Je suis là et tu sais que je t’aime mon frère alors cesse de raconter des conneries aux gens qui ne veulent pas entendre. Maintenant parlons d’autre chose que de cette fille.

Devon comprenait que cette fille n’aimait visiblement pas la fiancée de son frère mais ce n’était pas ses affaires. Elle le regardait très bizarrement mais bon c’était son frère. Il leur serra la main et s’en alla vers le couloir qui menait aux toilettes, il voulait passer un appel important.

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Mis à jour : Chapitre 301 Chapitre   11-29 17:46
img
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY