Accueil Genre Classement Gratuit
Atelier d'écriture
Télécharger l'appli hot
Accueil / Milliardaire / Prise au piège par Colin
Prise au piège par Colin

Prise au piège par Colin

4.9
278 Chapitres
888.8K Vues
Lire maintenant

Résumé

Table des matières

La série Prise au piège - Épisode IV : Prise au piège par Colin On n'aurait pas pu imaginer les difficultés que la vie a plannifiées our une jolie fille issue d'une famille éminente comme Sofía. Elle a perdu le contrôle de sa vie lorsque son ex, collaborant avec son ennemie jurée, l'a envoyée à la prison. Comme si ce n'est pas suffisant, après son mariage avec Colin, le destin lui a encore joué un mauvais tour. Elle se trouve désormais confrontée à une situation délicate où son mari se méfie de plus en plus d'elle. Que deviendra Sofía ? Découvrons ensemble !

Chapitre 1 Libérée de la prison

Dans un hôtel cinq étoiles appelé Peninsula International du Pays Z, à la fenêtre de la chambre 2208, se tenait une femme avec un long pull de couleur vin rouge. La chambre se trouvait au 22ème étage, c'était une suite présidentielle. Ses cheveux étaient attachés sur le dessus de sa tête et elle tenait dans sa main un verre de vin, provenant d'une bouteille fraîchement décantée.

La femme était jolie, avec de longs cils bouclés, le nez légèrement retroussé et du rouge à lèvres cramoisi qui ornait ses lèvres serrées et pincées.

Une paire de lunettes fines à monture noire pendait délicatement sur l'arête de son nez, lui donnant un look élégant et professionnel.

À l'extérieur, le ciel est couvert des nuages gris, duquel tombent quelques gouttes de pluie.

Ce décor sombre lui rappelait la même date, il y a exactement un an et demi.

Alors que la foudre illuminait l'horizon, la femme savait qu'il allait pleuvoir à tout moment.

La femme s'est souvenue d'un jour fatidique passé dans la prison pour femmes dans l'Ouest du pays.

La directrice était entrée dans la cellule, escortée par deux policières. Une des policières avait crié : « Détenue numéro 296, vous pouvez y aller! »

La prisonnière avait immédiatement laissé tomber au sol la broderie sur laquelle elle travaillait.

Depuis un an et demi, elle avait entendu ces mots à de nombreuses reprises. À chaque fois, elle espérait que la police mentionne son numéro de détenu. Mais elle ne l'a jamais fait. Pas jusqu'à aujourd'hui.

« Vous pouvez y aller. » Bien sûr, elle a compris ce que cela signifiait.

Cela signifiait qu'elle était libre. Elle pouvait enfin quitter la prison.

Au bout d'un moment, les hautes portes de la prison se sont ouvertes lentement. Une fille vêtue de vêtements verts foncés a franchi la porte. Sa silhouette joufflue s'était affinée après un an et demi de détention.

En revanche, son visage est resté rond malgré sa grande perte de poids.

Près de la porte, il y avait un couple tenant un parapluie noir. L'homme avait une apparence royale et la femme était simplement élégante. On pouvait voir que les deux étaient d'âge moyen. On aurait dit que pour eux, le temps, responsable du vieillissement, n'avait pas effet sur eux.

La femme plus âgée s'est approchée de la fille lorsqu'elle a vu la jeune fille sortir. « Oh ma chérie, je ne peux pas imaginer à quel point tu as souffert! »

Elle a caressé doucement le visage de la fille avec sa main. Avant, son visage était dodu, mais maintenant il semblait plus mince.

Les mots simples et accueillants que Sofía Lo a entendus étaient comme un verre d'eau fraîche au milieu du désert.

« Madame Yu, c'est toi qui as pu me sortir d'ici. », a affirmé la fille.

L'homme qui était derrière s'est approché d'eux. Il était suivi par un aide-soignant qui leur tenait le parapluie.

Wendy a secoué la tête : « C'était monsieur Li. C'est lui qui a trouvé le contact pour toi. »

Sofía a hoché la tête, a reculé et s'est inclinée profondément. « Merci beaucoup à vous. Je me souviendrai toujours de votre gentillesse. »

« N'en parle pas, ma chérie. Ce n'est rien. Il est temps de partir! » Wendy s'est dirigée vers la voiture de la famille Li et a ouvert la portière à Sofia avant de monter.

Quand ils sont arrivés chez les Li, Wendy a emmené Sofia dans une immense chambre, où elle a pu prendre un bain relaxant comme avant. Quand elle a fini, elle a mis des vêtements que Wendy lui avait préparés.

Les vêtements étaient un peu trop amples.

Wendy avait acheté des vêtements de grande taille en pensant qu'ils conviendraient à Sofia.

En effet, elle était très grosse avant. Elle mesurait 163 cm, et pesait plus de 70 kilos.

Lorsque Sophia était prête, elle a été conduite à la salle à manger par la servante.

Le repas était très copieux. Il avait été préparé spécialement pour elle : quatre plats, en plus de la soupe.

Prenant le riz offert par la servante, Sophia a poliment hoché la tête et a dit : « Merci. »

« De rien, Mlle Lo. Bon appétit et mangez quand il est chaud. », a dit la servante avec affection.

L'attention portée par la servante des Li a profondément ému Sofia.

Elle ne s'est pas empêchée de sourire en prenant un morceau de poisson. C'était son plat préféré. Autrefois, elle avait l'habitude de faire cuire du poisson à la vapeur tous les deux ou trois jours. Elle n'avait pas mangé de poisson pendant son séjour en prison, cela faisait plus d'un an.

Juste après avoir fini son repas, elle est partie à la recherche du couple hôtes dans le bureau. Ils l'attendaient depuis un certain temps.

« Je n'avais aucune idée que tu avais perdu autant de poids. Les vêtements que j'ai achetés sont trop grands pour toi. Je vais prendre note et régler le problème plus tard. » Tandis qu'elle parlait, les yeux de Wendy étaient remplis de tendresse en regardant Sofia.

Sofia a secoué la tête et a dit : « Ne t'inquiète pas, madame. Les vêtements me vont bien. Merci beaucoup pour tout. »

Sofia était si reconnaissante. Elle était sortie de prison trois ans et demi plus tôt, avait mangé du poisson, de la viande et du riz chaud, et avait pris son premier bain confortable depuis longtemps. En plus, elle avait de nouveaux vêtements. Elle était reconnaissante que sa mère ait été amie avec Wendy.

En fait, tout allait parfaitement.

« Eh bien, tu peux t'installer ici. Si tu as un problème, aussi mineur soit-il, fais-nous savoir à tout moment, tu comprends? »

Sofia était sur le point de pleurer.

Mais elle a pu contenir son envie : « Merci beaucoup, vous êtes très gentils. »

« Je n'étais pas au courant de ce qui est arrivé à tes parents. Je l'ai découvert récemment. Je croyais que ton père avait suivi ta mère dans ses recherches archéologiques. Ce n'est que lorsque je suis allée à un goûter que j'ai découvert ce qui était arrivé à ta famille. »

Sofia a hoché doucement la tête et a dit d'une voix pleine de tristesse : « Mon père est devenu fou et a été interné dans un hôpital psychiatrique à la périphérie de la ville. Et ma mère a été piégée et a perdu la vie dans l'ancienne tombe. »

La police a rapporté que l'ancienne tombe s'était naturellement effondrée alors que sa mère était à l'intérieur.

Cependant, Sofia ne croyait pas à cette version des faits. Elle savait que plusieurs professeurs étaient avec sa mère au moment de l'accident. Comment était-il possible qu'ils aient pu survivre et que sa mère ait été la seule à perdre la vie d'une manière aussi inexplicable?

« Dans quel hôpital psychiatrique se trouve ton père? Pourquoi ne m'as-tu pas demandé de l'aide après tout ce que tu as souffert? Pourquoi as-tu fini en prison? » Wendy a tenu affectueusement la main de Sofia et s'est assise à côté d'elle sur le canapé.

Sofía a eu du mal à en parler. Elle n'avait pas de mots pour expliquer son emprisonnement.

« En ce moment, mon père est dans un hôpital psychiatrique à la périphérie de Jia Town. Quelques jours après l'accident de mes parents, Dolores m'a accusée de tentative de meurtre et j'ai été condamnée à la prison. »

« Dolores et cet homme doivent déjà être mariés », a pensé Sofía.

« Tentative de meurtre? » Wendy ne pouvait pas croire ce qu'elle entendait. Sofia n'était qu'une fille joyeuse pleine d'innocence. Comment pourrait-elle tuer quelqu'un?

« Madame Yu, je te jure que je n'ai tué personne », a-t-elle essayé d'expliquer à Wendy alors qu'elle la regardait avec des yeux pleins de sincérité.

Wendy a rapidement secoué la tête : « Je te crois. Il t'est impossible de tuer une personne. Mais tout ça, c'est du passé. Tu devrais arrêter d'y penser autant. Je vais demander à mon mari de faire enquêter sur les causes de la mort de ta mère. »

« Merci, madame Yu. Euh...! Il y a encore une chose que je voudrais te demander », a imploré Sofia.

Wendy lui a pris la main et l'a tapotée doucement : « Dis-moi, ma chérie. »

« Depuis l'accident de ma famille, je n'ai pas entendu parler de mon frère, il semble avoir disparu. » Son frère n'avait que 18 ans, elle le voyait toujours comme un petit garçon.

Wendy comprenait. Yonata, qui était assis sur le côté, a pris son téléphone portable pour téléphoner.

Le même après-midi, en compagnie de Wendy, Sofia s'est rendue à l'hôpital psychiatrique de Jia Town.

Jay Lo, qui était autrefois professeur d'université respectable, était maintenant devenu misérable. Ses yeux avaient perdu leur éclat.

Ses cheveux étaient en désordre et ses vêtements étaient très sales.

Comme personne ne payait pour son traitement, l'hôpital allait renoncer à ses soins.

Sophia a essayé de lui parler à plusieurs reprises, mais il ne lui a donné aucune réponse. Sofia était sur le point d'abandonner quand soudain Jay l'a regardée, s'est mis à rire et l'a pointée du doigt : « Regarde, comme tu es idiote quand tu pleures! Hé, hé! »

En voyant cela, Sophia ne pouvait pas s'empêcher de fondre en larmes.

Yonata s'est occupé de toutes les procédures de transfert de Jay. A partir de ce moment, il serait soigné dans le meilleur hôpital psychiatrique de tout le pays A. Yonata s'est également assuré de trouver les meilleurs neurologues du pays pour soigner Jay.

Le quatrième jour chez les Li, Wendy a fait venir Sophia dans sa chambre et lui a demandé de lui promettre une chose en particulier.

Continuer
img Voir plus de commentaires sur notre appli
Télécharger l'appli
icon APP STORE
icon GOOGLE PLAY