kifflire > Romance > Remède pour l'amour

   Chapitre 1 Troisième anniversaire

Remède pour l'amour Par Théophila Personnages: 9527

à jour: 2020-03-30 00:12


Une myriade de lumières scintillantes était particulièrement lumineuse dans une nuit très sombre à la ville Ye.

Malcolm Quan traversait le quartier en voiture, passant devant tous les arbres et les maisons qu'il avait l'habitude de voir, jusqu'à ce qu'il atteigne enfin son appartement. En sortant de la voiture, il s'est dirigé vers l'entrée et a appuyé son doigt sur le scanner. La porte s'est ouverte avec un léger bruit mais à sa grande déception, le hall d'entrée était vide. « Poppi? », a appelé l'homme.

Il n'a reçu aucune réponse. « Où est-elle passée? », s'est-il demandé, confus.

Après avoir fermé la porte, Malcolm a posé les documents qu'il tenait sur le canapé et est monté à l'étage.

« Poppi? » Il a appelé encore une fois. « Où es-tu? » Arrivé dans la chambre, l'homme a aperçu des vêtements de femme éparpillés sur le lit et a entendu de l'eau couler dans la salle de bain.

« Splash! Splash! »

À ce moment précis, Malcolm a entendu la voix d'une femme à travers la porte de la salle de bain et une minute plus tard, le robinet a cessé de couler. L'homme a prudemment jeté un coup d'œil et même si la porte n'était ouverte que de quelques centimètres, il a facilement reconnu la silhouette parfaite et sinueuse à l'intérieur de la douche.

« Bon sang... » Malcolm a juré entre ses dents, desserrant sa cravate. Mais à l'instant même où il a posé la main sur la poignée, la porte s'est ouverte brusquement : « Poppi, qu'est-ce que...! »

« La, la, la... Oh mon Dieu! » Poppi Qiu fredonnait une chanson en sortant de la salle de bain, avec une serviette enroulée autour de son corps. En voyant Malcolm, elle a bondi en arrière, effrayée. Sa chanson mélodieuse s'est transformée en cri et elle a instinctivement couvert son visage de ses mains pour se protéger, pensant qu'il s'agissait d'un intrus.

« Tais-toi donc! » Malcolm s'est exclamé mais il n'a pas tardé à se sentir un peu coupable de lui avoir fait peur.

« Ma... Malcolm? C'est toi? » En entendant sa voix, Poppi a ouvert les yeux, même si sa peur persistait encore. Incrédule, elle a cligné des yeux pour s'assurer que l'homme était bien Malcolm et a ajusté la serviette autour de son corps : « Quand...? Depuis quand es-tu là? J'ai failli mourir de peur! Tu veux bien t'annoncer, avant de venir? Je t'ai même pris pour une canaille pour un instant! »

« Une canaille? » Malcolm n'a pas pu s'empêcher de la regarder de la tête aux pieds. Les jambes de Poppi étaient longues et minces. Elle avait une peau douce et blanche. Son visage délicat avait un beau teint rose et ses yeux étaient grands et charmants.

Malcolm s'est immédiatement détourné et a marmonné, « tu crois vraiment que tout le monde est amoureux de toi ou veut te voler? »

« Que veux-tu dire par là? » Poppi a demandé en croisant les bras sur sa poitrine. « Alors, pourquoi es-tu entré par effraction chez moi? », a-t-elle ajouté en levant le menton.

« Chez toi? Au cas où tu l'aurais oublié, c'est chez moi, ici! » Malcom s'est exclamé avec indifférence.

« Ha! » Poppi a alors cligné les yeux et l'a regardé avec une étincelle de ruse dans le regard. « Qu'est-ce que tu fais à la maison, mon chéri? », a-t-elle demandé d'une voix soudainement séduisante.

« Mon chéri? » Malcolm était confus.

« Qu'est-ce qu'il y a? Légalement, nous formons un couple, n'est-ce pas? » Un sourire triomphant était apparu sur les lèvres fines de Poppi.

« Légalement si, mais pas pour de vrai », s'est moqué Malcolm. Il s'est retourné et s'est dirigé vers la porte. « Descendons », a-t-il dit sèchement en regardant la femme. « J'ai quelque chose à te dire. »

« Je dois d'abord me préparer », a répondu Poppi avec un sourire effronté.

« Tu ferais mieux de te dépêcher », a dit Malcolm en disparaissant dans le couloir.

Poppi a haussé les épaules et s'est assise devant sa commode. Elle a doucement appliqué une crème hydratante sur son cou et ses bras, tout en fredonnant une chanson.

Après s'être habillée, elle est descendue et a vu Malcolm assis sur le canapé, les sourcils froncés. La façon dont la lumière du salon brillait sur son visage anguleux le rendait particulièrement beau.

« Alors, qu'est-ce que tu as à me dire? » Poppi a demandé en s'asseyant en face de Malcolm. Un lustre lumineux de luxe illuminait la pièce d'une lumière dorée qui se reflétait sur une table en marbre noir. Cet ensemble de meubles formait une combinaison fraîche et élégante. Mais la froideur de la table était loin d'égaler celle du regard avec lequel la belle femme et le bel homme se dévisageaient mutuellement.

« Voici la prolongation du contrat. » Se penchant en avant, Malcolm a glissé avec précaution un document épais sur la table. « Regarde s'il y a quelque chose que tu aimerais aj

outer ou omettre. »

Poppi n'a pas pu s'empêcher de sourire en lisant le document mais quelque chose a alors attiré son attention : « C'est un accord postnuptial mais vu que mon avocat n'est pas là, est-ce vraiment légal? »

« Monsieur Shen l'a déjà lu et l'a approuvé », a répondu Malcolm.

« Et bien dans ce cas, d'accord », Poppi a souri légèrement et a vérifié les deux pages suivantes. « Mmm... » En lisant, elle a marmonné : « Nous allons donc renouveler le contrat pour deux ans cette fois-ci? »

« Oui. » Malcolm s'est raidi sur son siège avec les poings serrés et une mine sérieuse.

« Pourquoi avoir modifié la durée à deux ans? Je croyais qu'on s'était mis d'accord pour seulement une année... », a remarqué Poppi.

« Et bien, tu as fait du bon travail, ces trois dernières années. Je ne vois pas pourquoi tu ne pourrais pas continuer pendant une année de plus », a expliqué sévèrement Malcolm. « D'ailleurs, cette fois, tu peux être sûre que ce sera la dernière. »

« Pourquoi? Tu es sur le point de terminer ton projet de rachat? Comment peux-tu être si sûr d'y arriver en deux ans? », a demandé Poppi.

« Fais-moi confiance. » Malcolm a plissé les yeux, fixant toujours la femme. Mais plus il la regardait, plus il s'étonnait, comme si beaucoup de temps s'était écoulé depuis la dernière fois qu'il avait observé son visage de cette manière. Malcolm savait à quel point Poppi était belle mais il ne pouvait s'empêcher d'être abasourdi par la façon dont ses yeux scintillaient et dont ses lèvres se courbaient en un charmant sourire... « Quel sourire agaçant! », a-t-il soudainement pensé. S'il y avait une chose que Malcolm détestait chez Poppi, c'était son sourire. C'était comme si elle se moquait constamment de lui!

« Mais j'aurai gaspillé toute ma jeunesse pour toi. Deux ans de plus suivant les trois précédents? Tu ne trouves pas que c'est un peu long? » Poppi a protesté et le sourire malicieux que Malcolm détestait tant était réapparu sur ses lèvres. « Tu ne penses pas que je sois perdante, dans cette affaire? Je ne suis pas sûre de vouloir signer ça... »

« Je doublerai ta pension mensuelle », a répondu Malcolm, un peu dégoûté. Puis, il a soupiré profondément et a continué : « De plus, tu es autorisée à sortir avec d'autres et à te trouver un copain, tant que tu remplis ta part du contrat et que tu gardes notre mariage secret. Alors, c'est assez équitable pour toi? »

« Comment? Ai-je bien entendu? Je peux avoir un copain? » Poppi a souri jusqu'aux oreilles, feignant d'être surprise. « C'est génial! Il fallait le dire plus tôt! Je n'ai plus besoin de lire toute cette paperasse, à présent! Je suis partante! »

« Cesse de babiller et signe donc », a rétorqué Malcolm avec irritation.

Poppi a grimacé en silence et a tourné les pages pour trouver celle qu'elle devait signer. À la fin du document, elle a remarqué que Malcolm avait déjà inscrit son nom sur la ligne pointillée. Elle a étendu la main au-dessus de la table pour chercher un stylo mais il n'y en avait pas. Elle a haussé les épaules, sur le point de se lever : « Je vais juste chercher un... »

« Tiens », a dit Malcolm avec un froncement de sourcils, sortant rapidement un stylo de sa poche.

« Merci », a marmonné Poppi. Elle s'est rassise, a pris le stylo et a poussé un léger soupir. Elle a signé avec grâce, un sourire satisfait aux lèvres, puis a rendu le document à l'homme : « Merci de prendre soin de moi pendant les deux prochaines années. »

Cependant, Malcolm s'est levé et a déclaré : « En fait, ce ne sera peut-être pas si long... »

« Qu'est-ce que tu as dit? » Poppi était perplexe.

« Si nous terminons le rachat plus tôt que prévu, notre mariage prendra fin aussi. C'est écrit dans le document, tu ferais mieux de le lire attentivement », a expliqué Malcolm en remettant une copie des documents à Poppi.

« Excellent. Nous serons peut-être séparés plus tôt que prévu, alors. Et oui, je le lirai attentivement. » Poppi s'est également levée et l'a regardé avec un sourire radieux.

Malcolm l'a regardée de travers et a murmuré, « merci, alors. » Puis, il a pris les documents et s'est retourné pour partir.

« Attends! » Poppi l'a appelé avec une mine sérieuse.

« Qu'est-ce qu'il y a? » Malcolm s'est arrêté net, tournant légèrement la tête en arrière.

« Aujourd'hui, c'est notre troisième anniversaire. Tu n'as rien à dire? » Poppi l'a regardé avec les yeux impatients.

« Je transférerai l'argent sur ton compte plus tard », a répondu Malcolm d'un air dédaigneux. Il semblait qu'il ne voulait plus lui parler et qu'il était prêt à partir.

« Je ne veux pas d'argent », a rétorqué Poppi.

« Pardon? Qu'est-ce que tu veux, alors? » Malcolm n'a pas pu s'empêcher de froncer les sourcils.

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages