kifflire > Milliardaires > À couper le souffle

   Chapitre 6 Pour qui est-ce que vous vous prenez ?

À couper le souffle Par LAURE PARRIS Personnages: 11669

à jour: 2020-03-27 00:23


Les personnes qui accompagnaient Debbie étaient étonnées. Jeremías s'est appuyé sur Dixon qui était juste derrière lui. Faisant semblant d'une voix terrifiée, il s'est couvert la bouche d'une main, « Hé, docteur... Boss... est-ce qu'elle devient folle? »

Qui aurait pensé qu'être un étudiant brillant et raisonnable était un désavantage? Dixon avait l'air complètement perplexe dans cette situation étrange. Jeremías plaisantait souvent avec Dixon et l'appelait « docteur ». Cependant, cette fois-ci, Dixon était d'accord avec Jeremías: Debbie était très étrange aujourd'hui.

De l'autre côté, Karen était calme et concentrée sur ce qui se passait. Donnant un léger coup de pied à Jeremías, elle l'a regardé et lui a reproché: « Hé, Debbie est une fille. Les filles sont censées être chouchoutées, alors nous agissons comme telles, habitues-y toi, » puis elle a regardé tout le monde dans la pièce et a poursuivi: « De plus, Boss roule partout dans une voiture qui vaut un million de dollars. Je dirais que manger au cinquième étage du bâtiment Alioth est une routine pour elle, pourquoi êtes-vous tous si surpris? »

Entendant cela, Jeremías a pensé que Karen avait mentionné quelque chose de raisonnable. Se redressant et rajustant ses vêtements, Jeremías a commencé à dire: « Bien sûr, elle peut payer le restaurant, mais vous savez, vous devez réserver pour entrer au cinquième étage du bâtiment Alioth. Nous ne pouvons pas simplement entrer et nous asseoir comme ça! C'est aussi l'heure du déjeuner! Même si nous arrivions à entrer, je suis sûr qu'il n'y aura pas de tables disponibles. »

Jeremías ne voulait pas rabaisser Debbie, il disait juste la vérité.

Parce que lorsque le père de Jeremías avait besoin de recevoir des clients distingués, il les emmenait au cinquième étage, et il devait faire la réservation au moins une semaine à l'avance, et dans certains cas, trois mois avant la réunion.

Pendant que les autres discutaient, Debbie semblait inquiète. En fait, avant de rencontrer Carlos, le titre de Mme Huo n'avait jusqu'à présent jamais rien signifié pour elle. Quand Debbie a vu Carlos avec une autre femme en public, ça l'a mise mal à l'aise. Il semblait dépenser généreusement de l'argent pour cette femme.

Debbie a été frappée par le fait que l'ensemble de rouges à lèvres que Carlos avait acheté valait 20, 000 $. Les autres produits qu'Emmett transportait coûtaient probablement des dizaines ou des centaines de milliers chacun.

Carlos n'avait jamais été méchant, ni avare avec Debbie, il lui avait toujours donné suffisamment de mensualités; Malgré cela, Debbie n'en prenait qu'une partie car elle était étudiante et n'avait pas besoin d'autant d'argent. Le reste de l'argent était déposé par Philip et elle ne posait jamais de questions à ce sujet.

Debbie n'avait jamais dépensé d'argent pour des articles aussi chers que cet ensemble de rouges à lèvres. Cependant, Carlos l'avait acheté dès que cette femme lui avait demandé. Considérant cela, pourquoi devrait-elle, elle, son épouse légale, être économe dans tous les aspects de la vie juste pour économiser un centime?

D'un autre côté, le divorce allant bientôt les séparer, pourquoi ne pas profiter de la vie en tant que Mme Huo tant qu'elle le pouvait encore?

En regardant ses amis, qui étaient encore absorbés dans la conversation d'aller ou non au cinquième étage du bâtiment Alioth, Debbie pensait qu'ils méritaient un délicieux repas.

'Un déjeuner pour tous ne ferait pas de mal, ' a souri Debbie. 'C'est décidé. Allons déjeuner là-bas.'

Puis elle a sorti son téléphone de sa poche, a composé le numéro de Philip et lui a parlé.

La conversation a duré une minute. Tout en rangeant son téléphone, elle s'est délibérément raclé la gorge, pour attirer l'attention de ses amis. Puis tout le monde l'a regardée avec curiosité.

« Eh bien, pourquoi restez-vous là? » a demandé Debbie en se dirigeant vers la sortie. « Allons-y »

Ils se sont d'abord regardés, puis ont regardé Debbie. La seule qui a répondu était Kristina, elle a prudemment demandé: « Où allons-nous exactement? »

Debbie s'est alors tournée vers Kristina et les autres, et a répondu avec un sourire: « Au cinquième étage de l 'immeuble Alioth, bien sûr. N'aimeriez-vous pas y déjeuner? »

Une fois sur place, Debbie a patiemment attendu que sa table soit confirmée.

Lorsque l'ascenseur s'est ouvert, l'attention de Debbie s'est concentrée sur l'homme qui en sortait. Il était difficile de l'ignorer, en raison de son attitude arrogante et intimidante. Sa présence était dominante.

'Merde... encore une fois, c'est lui...' Debbie a frappé sa poitrine amèrement. Avant de demander le divorce, il lui était impossible de le rencontrer. Mais, depuis qu'elle avait demandé à Philip de donner à Carlos la demande de divorce, c'était comme si l'univers faisait tout pour qu'ils se croisent encore et encore. C'était peut-être leur troisième rencontre déjà.

Il était inimaginable de croire qu'il avait délibérément préparé ces rencontres, Debbie pensait que c'était peut-être un effort pour sauver son mariage.

« Qui a autorisé ces gens à entrer ici? » La voix de Carlos résonnait de colère. « Sortez-les! »

Entendant cette voix en plein essor, Debbie a dissipé ses pensées et a prêté attention à la situation qui se déroulait sous ses yeux.

Le responsable de salle était pâle, prenant une profonde inspiration il a répondu: « M. Huo, ce sont les invités de Philip. »

Entendant le nom de son majordome, Carlos a regardé froidement les étudiants qui étaient là. « Emmett, tous peuvent rester sauf elle. » Emmett savait à qui Carlos faisait référence.

Quelqu'un ne contenait ses rires qu'avec grande difficulté, et ce n'était nul autre qu'Olga, qui s'amusait quand elle entendait les ordres de Carlos. Il m'aime tellement qu'

il le fait pour moi, pensait-elle en regardant l'homme à côté d'elle. 'Il est le meilleur.'

'Pourquoi est-ce que M. Huo traite Mme Huo comme ça ?' a réfléchi Emmett. 'Pourquoi il la méprise autant? '

Hanté par ces pensées, Emmett ne bougeait pas malgré l'ordre de son patron.

Au bout d'une minute, Carlos a remarqué qu'Emmett n'avait pas suivi son ordre. Apparemment, le mot "patience" n'existait pas dans le dictionnaire de Carlos, qui a immédiatement lancé un regard noir à son assistant. C'était un regard effrayant. « Qu'est-ce qui ne va pas, tu ne peux même pas gérer une tâche aussi simple? »

« N... Non Monsieur Huo. Ce n'est pas ça. » Emmett devenait nerveux. « Elle est... »

Consciente de ce qu'Emmett allait dire, Debbie lui a fait un clin d'œil, espérant qu'il ne dévoilerait pas son identité.

Cependant, la manœuvre de la jeune fille a été vue par Carlos et il lui a semblé qu'elle flirtait avec Emmett. 'Bon sang, elle a aussi quelque chose avec Emmett, ' s'est moqué Carlos, puis en regardant son assistant, il l'a averti d'un ton grave. « Emmett, les apparences peuvent être trompeuses. Certaines personnes ressemblent à un ange, mais à l'intérieur, ce sont des démons. Si j'étais cette personne, j'aurais même honte de vivre et je me jetterais du toit de ce bâtiment. »

Cette réflexion n'a pas du tout aidé Emmett à comprendre ce qu'il se passait, il en était d'autant plus confus.

'Pourquoi M. Huo a-t-il une telle rancune envers sa femme ?' s'est demandé Emmett, 'Et pourquoi fait-il des commentaires aussi cruels à son égard? ' D'après ce qu'il savait, Carlos avait déclaré qu'il ne voulait pas s'engager avec les femmes.

De toute évidence, Debbie savait à qui s'adressait le commentaire sarcastique de Carlos, et cela n'a fait que nourrir sa colère.

Aucune des personnes avaient osé l'humilier en public auparavant. Il n'y avait aucun moyen qu'elle puisse supporter une telle humiliation. Par conséquent, sa tête s'est échauffée et elle a répondu d'un air moqueur: « Veuillez mûrir, M. Huo! Pourquoi continuez-vous d'agir comme un enfant? Ce baiser était un accident. » Se rapprochant de quelques pas, Debbie a poursuivi: « Vous m'avez virée une fois et vous voilà sur le point de recommencer. Pourquoi agissez-vous comme si vous possédiez cet endroit, hein? Pour qui est-ce que vous vous prenez? »

En fait, dans tout ce que la fille avait dit, il y avait une vérité. Bien que ce soit Debbie qui ait embrassé Carlos, c'est elle qui avait perdu quelque chose car c'était son premier baiser. Oui, Carlos était son mari. Mais quelle différence cela faisait? La seule chose qui la dérangeait vraiment, c'était qu'elle avait perdu son premier baiser. Les femmes chérissaient ces détails.

Kristina et Jeremías ont attrapé Debbie, l'empêchant de parler davantage. « Hé, arrête maintenant, Boss. Calme-toi, M. Huo est un homme puissant. Nous ne devrions pas jouer avec lui », a murmuré Jeremías à l'oreille de Debbie, espérant lui faire retrouver la raison.

Pourtant, ce que Carlos avait fait était impardonnable. En dépit d'être un homme puissant, personne, absolument personne ne pouvait offenser une autre personne de cette façon. Il n'y avait aucun moyen que Debbie se laisse insulter de la sorte silencieusement. « Comme vous dites que je suis indécente à cause de ce baiser, alors vous vous êtes également sali, » Debbie a regardé Carlos pour se moquer de lui et a poursuivi: « donc si je dois me tuer, êtes-vous prêt à mourir avec moi, M. le Tout-Puissant? »

Techniquement, ils étaient encore mariés. S'ils étaient un couple normal, cela aurait été romantique et aurait excité beaucoup de monde.

Mais tous se sont tus aux commentaires sarcastiques de Debbie au sujet de Carlos.

Des paroles commençaient à émerger dans la foule. « Qui avait essayé d'embrasser Carlos Huo ?! Qui plus est, qui, dans son bon sens, lui demanderait en face s'il était prêt à mourir ?! »

Alors que l'incident se déroulait devant ses yeux, le manager du cinquième étage a voulu essayer de contrôler les choses, en dépit du fait qu'il aurait pu perdre son emploi à cause de Debbie, mais voyant Emmett immobile, il s'est rétracté.

Emmett connaissait Carlos mieux que lui après tout.

Baiser. Quand ce mot est sorti des lèvres de Debbie, Olga a serré ses mâchoires en la regardant avec ressentiment. Si elle le pouvait, elle dépouillerait Debbie et la jetterait aux requins tout de suite. Si ce n'était pas grace à son grand-père, Olga n'aurait pas pu se tenir à côté de Carlos.

'Même moi je ne l'ai jamais embrassé !' a pensé Olga en criant de frustration: 'Il me faudrait beaucoup de courage pour oser l'étreindre, mais cette fille! Cette fille l'a embrassé! '

Enfin, Emmett ne pouvait pas contrôler ses émotions et a couvert son visage de ses deux mains, totalement choqué. Debbie pouvait-elle être ignorante à ce point-là? Comme elle l'a dit, Plaza Internacional Shining appartenait effectivement à M. Huo; et tant que le divorce n'était pas finalisé, Carlos et Debbie étaient toujours considérés comme un couple marié. Juridiquement parlant, toute propriété appartenant à Carlos appartenait également à Debbie.

Karen regardait Carlos avec un grand sourire depuis que son regard était tombé sur lui, le cœur battant, elle était surexcitée. Elle savait qu'elle avait le regard posé sur un plat qui n'attendait que de se faire dévorer. Cependant, en entendant le commentaire de son amie, elle s'est rapidement remise de ses pensées indécentes. Se raclant la gorge, Karen a dit avec hésitation: « Hé Boss, Plaza Internacional Shining appartient vraiment à M. Huo, tu sais? »

La dernière chose que Karen a dite a stupéfait Debbie. Après s'être remise du choc, Debbie a réalisé à quel point ses mots avaient été inappropriés. « Tu... tu peux me le répéter s'il te plaît? »

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages