kifflire > Milliardaires > Fille vengeuse avec son PDG

   Chapitre 4 Sa place dans le cœur de son père

Fille vengeuse avec son PDG Par ODILE SAMSON Personnages: 8454

à jour: 2020-03-27 00:03


Vincent Zhou est allé s'occuper du cadavre d'Amy, le chiot de Lisa. Johnson a regardé sa fille cadette d'une étrange manière.

Refoulant sa peine, Lisa a déclaré : « Je ne comprends pas ce qui s'est passé. Je n'ai pas pu garder Amy sous contrôle. Je suis terriblement navrée qu'elle t'ait blessée, ma sœur. »

Incroyable, Lisa paraissait être l'éblouissante image de l'innocence.

« Ne t'inquiète pas, je vais bien », a répondu Linda avec un grand sourire, « Mais ce chien avait quand même de sacrées dents longues. Regarde mes vêtements... ».

La subtile allusion à la tenue de Linda a rappelé à Johnson que sa fille venait d'être mordue par un chien. Il l'a immédiatement emmenée à l'intérieur de la villa.

Voyant que Linda allait bien, Johnson a fait signe aux domestiques de préparer un bain chaud pour qu'elle puisse se laver, puis il a fait envoyer les médicaments à la chambre de Linda.

Furieuse, Lisa a dit en piétinant le sol : « Elle aussi a les dents longues! ».

« Cette fille savait parfaitement ce qu'elle faisait. Comme si elle avait su que c'était ta chienne et s'était volontairement laissée mordre. » Serrant la main de Lisa, May l'a enjointe à garder son calme.

« Nous sommes les seules à pouvoir faire la loi dans cette maison. »

Lisa s'est donc calmée, mais elle était toujours triste de la perte de sa chienne bien-aimée.

Lisa savait bien qu'elle était la fille préférée de Johnson. Chaque fois qu'elle avait fait la moue, Johnson se mettrait en quatre pour la réconforter.

Mais aujourd'hui, avant même que Lisa ne puisse se plaindre, elle a vu Linda se tourner vers elle, le visage contrit, pour s'excuser : « Je suis vraiment désolée, Lisa. Je ne savais pas que c'était ton chien. »

Ignorant ces excuses, Lisa a simplement regardé son père, qui sirotait son thé avec un sourire.

« Je pensais qu'il s'agissait juste d'un chien errant. Nous ne pouvions pas le laisser courir chez nous et mordre les gens à tout va. Je t'en prie, ne sois pas fâchée, ma sœur. »

« Tu... » Lisa a fait un brusque mouvement de tête et était sur le point de lui crier dessus, mais quand elle s'est rendu compte que son père les regardait, un sourcil levé, elle a dû ravaler sa colère.

Alors que Linda s'était déjà excusée, si elle continuait à faire une scène, Johnson ne serait pas du tout content.

Mordant sa lèvre inférieure, Lisa a étouffé sa rancœur et a forcé un sourire rayonnant d'une bienveillance presque divine sur son visage.

« Tu n'as jamais souhaité ce qui s'est passé, j'en suis sûre. Et c'est aussi de ma faute si Amy t'a mordue. J'espère juste que tu ne m'en veux pas. »

D'entendre cela, les yeux de Linda se sont mis à briller. Elle a saisi les mains de sa sœur et les a secouées vivement. « Vraiment? Tu me pardonnes? C'est fantastique! ».

Mais avant que Lisa ne puisse prononcer un mot, elle a senti une douleur intense. Linda lui avait violemment pincé le dos de la main avec ses ongles pointus. Elle a brutalement repoussé Linda.

Incapable de maintenir l'équilibre, cette dernière a fait quelques pas en arrière, elle a trébuché sur le coin d'un petit cabinet et puis elle est tombée au sol, sa blessure sur le mollet ont recommencé à saigner.

« Linda! » Johnson est accouru à son côté pour examiner attentivement la blessure et a fait appeler un médecin.

May, qui tenait une assiette de fruits quand elle a vu la scène, s'est empressée de trottiner vers eux, l'air angoissé.

Linda était assise par terre, la tête baissée, le visage pitoyable. « Je sais que ma sœur Lisa ne m'aime pas. Je n'aurais pas dû revenir ici. »

Johnson l'a serrée dans ses bras puis l'a aidée à s'asseoir sur le canapé. Il a jeté un regard furieux à Lisa.

« Lisa, présente immédiatement tes excuses à ta sœur! »

« Mais c'est elle qui m'a pincée! » a crié Lisa en tendant le dos de sa main à son père.

En entendant cela, May s'est approchée de sa fille pour examiner la marque sur sa peau.

Étant donné que Linda avait bien dosé la force de ses doigts, il n'y avait aucune trace de pincement, seulement un disque rougeâtre à peine visible sur le dos de la main de Lisa.

« J'ai dû serrer plus fort que je ne voulais. Je me suis laissée emporter par l'

émotion. Pardonne-moi, Lisa », a expliqué Linda, présentant de nouveau des excuses.

Johnson a ressenti encore plus de pitié pour sa fille aînée en voyant celle-ci se mordre la lèvre inférieure et baisser la tête.

« Je sais que je n'ai fait que vous causer du souci, Père », a-t-elle ajouté.

« Linda... » a dit Johnson pour tenter de la consoler.

« J'ai entendu dire que j'avais été enlevée peu après ma naissance et que ma mère était morte en essayant de me retrouver. Puis que mon père s'était remarié... Vous avez été désormais heureux ensemble. Je savais bien qu'après tant d'années loin de la famille Xia, je n'aurais pas dû réapparaître et vous importuner tous. » Linda a levé des yeux larmoyants ver son père et ajouté : « Mais quand j'ai découvert que, toutes ces années ayant passé, mon père continuait à me rechercher, j'ai décidé de revenir. Je ne m'attendais pas à ce que ma nouvelle famille me détestasse. »

Les propos de Linda ont fait naître un déluge d'amertume dans l'esprit de Johnson.

May et lui, ils avaient été très proches lorsqu'ils étaient enfants. Au fil des ans, l'entreprise des Xia avait prospéré. Mais pour étendre encore son influence, Johnson avait épousé la fille aînée du clan Nalan : Sherry, la mère biologique de Linda. Malheureusement, Sherry était tombée malade en cherchant sa fille enlevée et en était finalement décédée.

Par la suite, il avait épousé May Shen, qui lui avait donné une fille, Lisa. Il lui avait donné tout son amour et toute son attention pendant que sa fille aînée, Linda, avait souffert, seule. Ce n'était que par pure hasard que Linda avait été adoptée par une femme gentille qui l'avait traitée comme sa propre fille.

Cette pensée le faisait se sentir coupable et il éprouvait le besoin de récompenser Linda. D'autant plus qu'elle l'avait sauvé d'une énorme crise avec ce contrat.

« Lisa, tes excuses! Maintenant! ».

C'était la première fois que Johnson piquait une telle colère contre Lisa et elle en était abasourdie. Elle avait été aux côtés de son père durant toutes ces années mais à peine Linda revenait-elle à lui qu'il défendait cette dernière corps et âme.

« Père! ».

« Refuses-tu d'admettre que tu as mal agi? ».

Lisa voulait tenter de s'expliquer mais elle a été distraite par une pression sur son bras. C'était sa mère qui, en secouant légèrement sa tête de droite à gauche, lui faisait signe d'arrêter.

À contrecœur, Lisa a présenté ses excuses à Linda et s'est assise sur le canapé en silence, sa colère à peine contenue.

« Ne t'en fais pas », a répondu Linda avec un sourire radieux qui a encore plus écœuré Lisa.

C'était exactement ce que Linda voulait!

« Ce n'est pas ta faute, Lisa », a-t-elle gracieusement ajouté.

« Ta mère avait fait apprêter une chambre spécialement pour toi lorsque tu n'étais encore qu'un bébé, Linda. Demain, je demanderai aux domestiques de la nettoyer et tu pourras t'y installer à partir de là. »

En entendant son père adresser ces mots à Linda, Lisa s'est tournée vers lui et l'a regardé avec des yeux ronds comme des soucoupes.

C'était la meilleure chambre de toute la villa!

Cette chambre avait la meilleure vue par la fenêtre : un lac aux eaux de vert émeraude, le ciel d'un bleu chatoyant et le champ de fleurs. C'était le jardin d'Éden que Lisa avait ardemment désiré.

Au sein du clan Xia cette pièce était un symbole de puissance, un endroit où Johnson avait tant investi pour sa fille bien-aimée, héritière de la richesse de la famille.

Pendant toutes ces années, avec tout l'amour que son père lui avait donné, Lisa avait pensé que cette chambre lui appartiendrait de droit. Elle s'était toujours dit que la raison pour laquelle Johnson évitait constamment le sujet était qu'il était trop sensible pour déterrer le passé.

Mais à peine Linda revenait-elle qu'il la lui offrait?

Pour Lisa, c'était un signe indubitable que sa demi-sœur était en train d'usurper sa place dans le cœur de son père.

« Oh, merci! Merci beaucoup! » Sur ces mots, Linda a passé le regard sur Lisa comme par inadvertance. Il y avait de la moquerie dans le sourire de Linda, ce qui a irrité Lisa au plus haut point et l'a plongée dans une humeur épouvantable.

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages