kifflire > Romance > Entre Amour & Traditions

   Chapitre 5 Je m'excuse

Entre Amour & Traditions Par Antony Personnages: 6152

à jour: 2021-03-05 00:53


Le lendemain matin, Armelle se préssa d'arriver à l'heure à l'école. Car, elle voulait s'excuser auprès d'Idris. Après avoir finit de prendre son bain, puis s'être habillée, Armelle se dépêcha d'aller prendre son petit déjeuner. Elle était tellement pressée qu'après avoir finit, elle saisie son cartable et cria le nom de sa mère pour lui dire qu'elle se rendait déjà à l'école.

- Madame Mbou : oui chérie on se voit au lycée, soit prudente. Répondit également sa mère en criant.

Quand Armelle eut à ouvrir la porte centrale de la maison, John était là !! débout à l'attendre comme un soldat qui attendait les ordres de son supérieur.

- John : bonjour mademoiselle êtes - vous déjà prête ?

- Armelle : oui John , je le suis mais aujourd'hui on n'ira pas ensemble à l'école je compte prendre une moto pour m'y rendre.

Armelle n'étais pas sérieuse elle voulait juste taquiner John vue qu'elle aimait bien le faire paniquer.

- John : une moto vous dites ? Mais mademoiselle que vais-je dire à votre père si par malheur il vous arrivait quelque chose ? Et je risque également perdre mon boulot vous savez?

S'écria John ! Mais quand il vut mademoiselle Armelle sourire, il compris qu'elle voulait juste le déranger.

- Armelle : ahh John toi aussi je blaguais juste . Comment pourrais-je me passer de tes services ?

John se mit à rire aussi tôt il était vraiment soulagé que cela soit juste une blague et répondit " je l'avais déjà compris ne vous inquiété pas. Bon en voiture en route pour l'école ! " John et Armelle entrèrent dans la voiture et prirent le chemin de l'école.

Armelle était très pensive et triste , chose que John n'aime pas voir il mit une de ces chansons préférée " allez dire de shura" pour essayer de détendre l'atmosphère mais la demoiselle compris cela aussitôt .

- Armelle : merci John mais tu sais, même cette chanson ne va pas apaiser ma tristesse

- John : mais que se passe t'il ma mademoiselle ?

Armelle se mit à m'expliquer l'origine de sa tristesse à John

- Armelle : en fait c'est à cause de la blague que j'ai eu a te lancer hier quand tu es venue me chercher.

Sans toute fois continuer, John avait déjà compris le problème de la demoiselle

- John : je comprends mademoiselle , je vous conseillerai de vous s'excuser même si vous n'avez rien fait de mal et expliquer lui que votre intention n'a jamais été de vous moquer de lui.

"Ok merci pour le conseil John je ne manquerai pas de le faire" répondit Armelle. Elle se rendit compte à ce moment qu'elle était déjà arrivée au lycée. Elle prit son sac salua John ouvrit la portière, puis, sorti de la voiture.

Elle se dirigea rapidement dans sa classe pour voir si Idris était déjà là. Mais à sa grande surprise, le banc était vide et poussiéreux. Alors elle décida de le nettoyer , déposer son sac, et d'attendre Idris à l'extérieur. Quand elle se retourna pour sortir, elle tomba nez à nez avec le fameux Idris.

Le jeune homme était tellement souriant, que, Armelle se disait qu'il avait sûrement oublié l'incident d'hier. Quand en regardant derrière, elle vit Augustine,

qui lançait des blagues à Idris et compris l'origine de son sourire

- Armelle : bonjour Idris puis-je te parler s'il-te-plaît ?

- Idris : non on a rien à se dire mademoiselle

- Armelle : tu es vraiment difficile à vivre.

Au vue de cela, Augustine s'éclipsa sans même dire un mot.

- Armelle : je veux m'excuser pour la piètre blague d'hier mais tu ne me donne même pas une chance de le faire .

- Idris : ok je te pardonne c'est bon n'en parlons plus. Répondit Idris avec un air boudeur

-. Armelle : ok ok c'est bon on n'en parle plus c'est comme tu veux.

Les deux jeunes étaient furieux l'un de l'autre on pouvait voir qu'il régnait entre eux des tensions , ils prirent tout deux place sur leur banc .

- Idris : as tu nettoyer le banc ?

- Armelle : oui monsieur je l'ai fait

Bien que furieux, les deux tourtereaux s'adressaient la parole tant bien que mal. il y'avait aucun changement entre eux pendant plusieurs heures.

Soudain, au moment de la pause, Armelle s'était rendu à la cantine pour acheter quelque chose à grignoter. Quand tout à coup, elle vit Augustine se faire harceler par une élève.

La dispute va du faite que, Augustine avait involontairement marchée sur le pied de cette dernière laissant sur la chaussure blanche de celle ci des Traces de boues.L'élève se mit à insulter Augustine la traitant de pauvre et lui demandant de se courber et de nettoyer sa chaussure à l'immédiat. Armelle, ne supportant pas cette injustice, prit la parole.

- Armelle : mademoiselle avec tout le respect que je vous dois , mon amie ici présente à déjà eu a s'excuser alors vous devez la laisser partir vu qu'elle ne l'a pas fait volontairement.

La jeune élève ne connaissant pas Armelle, se mit à dire " mais qui es-tu pour me parler de la sorte? Moi je ne parle déjà pas avec les pauvres filles et si tu continue à m'adresser la parole, je ferais en sorte que tu sois expulsée du lycée.

Armelle se mit rire , Augustine quand à elle n'aimait pas la tournure que prenaient les choses alors elle supplia Armelle de laisser et de rebrousser chemin. Mais Armelle n'étais pas du genre à se laisser faire elle répondit a cette élève.

- Armelle : que sais tu de la richesse ma chère ? Être riche ne veut pas dire qu'on est supérieur aux autres , être riche c'est pourvoir aider ceux qui sont dans le besoin c'est ça la vrai richesse si on a pas le coeur on ne vaut rien peu importe le nombre d'argent que nous possédons. Les élèves à côté se mirent à applaudir " bien parlé mademoiselle " l'élève se sentit humiliée, se retourna et prit la poudre d'escampette tout en colère.

Idris non loin de la, avait assisté à toute la scène il se disait intérieurement, " oui cette fille est spéciale je me suis vraiment trompé sur elle". Puis il retourna en classe sans qu'Armelle ne l'eût vue.

Quand Armelle et Augustine furent entrer en classe, les élèves se mirent à les acclamées les filles étaient perdues elles ne comprenaient rien puis chacune d'elle répartie à sa place. Quand Armelle s'assit,

Idris se retourna vers elle et lui dit

" Je te pardonne "

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages