kifflire > Romance > Entre Amour & Traditions

   Chapitre 4 La mauvaise blague

Entre Amour & Traditions Par Antony Personnages: 6671

à jour: 2021-03-04 00:50


Idris et Armelle sortirent du lycée ensemble vu qu'Idris avait proposé de raccompagner la demoiselle. Sur le chemin du retour, ils firent de plus en plus connaissance.

- Armelle : comme ça tu es l'élève phare du lycée, combien de médailles as-tu déjà gagné ? Avant ton admission ici en classe de seconde C qu'elle établissement fréquentais tu ?

En fait Armelle voulait tous savoir sur Idris mais le pauvre jeune homme trouvait Armelle un peu trop bavard et curieuse. Pour éviter de paraître indifférent face aux questions de la demoiselle, il se mit à répondre à chacune des questions posées.

- Idris : d'abord je me reconnais pas comme étant l'élève phare du lycée, suis comme tous Les autres élèves.-En suite pour ce qui est des médailles j'en ai déjà 4 soit deux chaque année depuis la classe de seconde et j'espère finir en beauté et gagner les 2 autres cette année.

-Et pour finir, avant mon admission ici au lycée djoss, je fréquentais le collège fokoua Michel.

- Armelle : uhm ! ! ok je vois monsieur est modeste, jamais tu ne t'ai venté de tes multiples succès paraît-il.

- Idris : si tu vous le dites je vois que vous vous êtes bien renseigné sur moi demoiselle.

Armelle appréciait certainement la compagnie d'Idris mais commençait déjà a fatiguer elle s'efforçait de ne pas l'afficher. Mais en même temps, elle avait tellement de questions pour Idris. Il se rendit compte que lui, n'avait même pas cherché à lui poser des questions

- Armelle : je m'attendais à ce que tu me poses aussi les questions en retour mais rien.

elle afficha une mine triste sur le visage.

Idris se mit à rire " t'inquiète quand je vais me décider à te poser des questions tu me supplieras d'arrêter ". Les deux se mirent à rire plus ils avançaient, plus Armelle s'épuisait. Mais le courant avait l'air de bien passer entre eux.

Quand tout à coup, une grande, et imposante, voiture de marque Volkswagen de couleur noire, klaxona derrière eux c'était John ! le chauffeur de la jeune demoiselle.

Après l'avoir vu, elle se mit à sourire elle était très contente car elle était exténuée malgré la courte distance qu'elle avait eut à marcher.

Idris ne prêtait pas attention il continua à marcher pensant qu' Armelle était toujours à ses côtés quelques secondes après s'être éloigné, Armelle cria son nom

Idris Idris ! ! Il se retourna puis s'avançait vers la demoiselle il se rendit compte qu'elle était vraiment riche à ce moment il était beaucoup plus captivité par la belle voiture . Armelle lança une blague à John " je ne sais vraiment pas comment font les autres pour supporter la marche à pied c'est vraiment exténuant je suis vraiment ravis d'être véhiculé"

Ne sachant pas qu'Idris était déjà derrière elle, et qu'il avait compris, elle ouvra la potière déposa son sac en se retournant, l'expression du visage d'Idris était devenu morose suite à ce que la demoiselle venait de dire il avait mal prit ces propos.

Elle se demandait pourquoi son humeur avait changer puis elle lui proposa en souriant, de le raccompagner. Sans même avoir pris le temps de réfléchir, il refusa et tourna le dos.

- Armelle : Idris Idris qui y'a t-il ? Reviens Reviens !! S'écria la demoiselle. tellement il marchait vite, qu'il était déjà un peu loin Armelle aussi était devenu triste c'est John qui lui expliqua pourquoi Idris était tout t

riste

" Mais c'était juste Une blague et je n'ai jamais eut l'intention de me moquer de lui" se disait la fille avec une voix mélancolique.

Elle prit la route pour la maison. De son côté , sur le chemin de retour, Idris croisa Augustine qui était entrain de sortir du lycée

-Augustine : hé Idris que fais tu la ? Et depuis quand habites-tu l'autre côté de la rue?

- Idris : j'étais raccompagner Armelle tu connais ?

- Augustine : oui je connais bien la fille de Madame Moukam Elle a même eut à me poser des questions sur toi aujourd'hui

- Idris : qui ça madame Moukam ?

- Augustine : mais non je parle de sa fille

- Idris : ah je vois que voulais t'elle? trouver un moyen pour me ridiculiser ?

- Augustine : mais non que vas-tu chercher la ? Elle voulait juste te connaître Armelle me semble être une bonne fille en fait.

- Idris : oui et moi je suis le père noël.

Augustine se mit à rire quand Idris se rendit compte qu'il 16h il était en retard car il donnait les cours de répétition au élèves des classes plus basse troisième, seconde, et première. pour gagner un peu d'argent vu que ses parents, pauvre paysans , ne pouvaient toujours pas subvenir à ses besoins, alors, il se retrouvait entrain de chercher son argent par lui même.

Le jeune homme s'éclipsa.

Armelle venait tout juste d'arriver chez elle Furieuse, elle claqua la porte d'entrée avec force. Sa mère qui était dans la cuisine cria " jeune fille tu casses ma porte tu achètes une nouvelle bien sûr avec ton argent " quand Armelle suivie cela, sa colère c'était dissipée et se mit à sourire.

- Armelle : maman mais je te croyais au lycée ?

- Madame Mbou : non ma puce j'ai eu un malaise donc suis rentré avant et toi pourquoi as-tu mis Long ?

- Armelle : ah maman j'étais avec Idris en fait on faisait connaissance on a cheminé ensemble avant que John n'arrive.

- Madame Mbou : ah ok je vois ma puce n'est t'il pas charmant ce garçon ?

Armelle se mordus la lèvre mais s'était dit que c'était sûrement une question piège et répondit

- Armelle : charmant ? Peut être ! mais trop compliqué sauf qu'il est très intelligent

- Madame Mbou : oui chérie il est brave et très intelligent ce garçon.

Armelle n'arrivait pas croire c'était la première fois que ça mère dise cela d'un élève Idris était vraiment a féliciter malgré le fait qu'Armelle le trouvais trop capricieux "mais je ferai de lui mon amie volontier" disait la jeune demoiselle à sa mère.

Puis Demanda à sa mère :

"Maman je souhaite que prochainement c'est John qui s'occupe de mon transport pour l'école allé et retour je veux juste éviter d'être là fille du censeur au yeux des autres élèves".

- Madame Mbou : ok ma puce c'est comme tu veux tu es grande maintenant 18 ans c'est pas rien mon bébé.

Armelle remercia sa mère et filla vers sa chambre quand sa mère l'eût appelée " chérie j'ai un message de la part de ton père en fait il risquerait être là la semaine prochaine son travail mettra un peu plus long que prévu.

Armelle répondit tête baissée comme d'habitude elle était à nouveau devenu maussade.

Idris de son côté se lamentait il ne parvenait pas a comprendre pourquoi Armelle avait- elle lancée cette blague de mauvais goût en fait je ne serai jamais ami avec cette fille.

Déjà que Riche et Pauvre sa ne cototi pas ensemble se disait le jeune garçon.

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages