kifflire > Milliardaires > Fille vengeuse avec son PDG

   Chapitre 2 Mademoiselle Linda

Fille vengeuse avec son PDG Par ODILE SAMSON Personnages: 8982

à jour: 2020-03-26 00:13


Un homme ayant une expérience tellement riche de la séduction ne pouvait pas être quelqu'un de décent! C'est un véritable vicelard!

Sur cette pensée, Linda a décidé d'arrêter de se débattre, comme si elle soumettait à cette brute. Et une fois la garde de l'homme abaissée, elle a remonté le genou avec vivacité pour essayer de lui donner un coup à l'entrejambe.

Charles avait senti qu'elle préparait quelque chose lorsqu'elle avait cessé de bouger. Comment une fille qui paraissait si indomptable pouvait-elle abandonner si facilement? Il a repris immédiatement ses esprits lorsque Linda Xia s'est mise à viser son entrejambe.

« Connard! ».

Son petit plan est tombé à l'eau au moment où Charles s'est brusquement écarté.

« Tu es un sacré bout de femme », répondit-il. Sans plus de répit, Charles l'a attrapée par le poignet et lui a provoqué une douleur intense.

« Qu'est-ce que tu fais? Lâche-moi! ».

« Te lâcher? Mais pourquoi? Ton petit jeu de fille farouche, c'est pour me séduire, n'est-ce pas? ».

Charles l'a pressée contre le mur et a fermement agrippé le menton fin et délicat de Linda avec l'autre main.

« Espèce de... ».

Scritch!

Avant que Linda ne puisse terminer sa phrase, elle a ressenti un froid soudain sur sa poitrine. En baissant les yeux, elle s'est rendu compte que Charles avait arraché le col de son chemisier, dévoilant entièrement son soutien-gorge blanc.

Avec un cri, Linda s'est empressée de se couvrir la poitrine. Néanmoins, le contrat niché autour de sa taille l'a amenée à déplacer ses mains pour couvrir son ventre. Alors que Charles Mu regardait ses mouvements avec des yeux perçants, il devenait de plus en plus convaincu qu'elle cherchait à l'aguicher et il a commencé à déchirer ce qui restait de ses vêtements.

« L'uniforme du Crown Club est très agréable et vraiment séduisant. »

« Sale con! ».

Charles a élargi sans effort la déchirure du chemisier. Linda a couvert son corps en toute hâte.

D'un geste de la main, l'ouverture était descendue jusqu'à sa taille. N'ayant pas réussi à se libérer, Linda n'a pu s'empêcher de pleurer d'anxiété.

Ce mec est dingue! Comment suis-je tombée sur ce démon? Je ne vais quand même pas perdre ma virginité comme ça?.

Plus Linda essayait de couvrir son corps, plus Charles resserrait sa prise et l'immobilisait totalement.

À la vue de ce visage rougi par l'angoisse, les yeux sombres de Charles ont brillé d'une excitation indescriptible.

« Lâche-moi! Qu'est ce qui cloche chez toi? Tu sautes sur toutes les femmes que tu croises? Qu'est ce que tu veux? Si tu n'arrêtes pas tout de suite, je vais me mettre à crier! ».

Charles paraissait amusé par les propos de Linda. « Qu'est-ce que je veux? Je veux te baiser! ».

Sa grosse main ne cessait de caresser le doux dos blanc de Linda jusqu'à arriver à... ses fesses... Une sensation engourdissante a fait Linda se sentir bizarre et une chaleur dérangeante montait à sa gorge.

Qu'est-ce que je vais faire? Je ne vais pas me faire sauter par un parfait inconnu? Ça craint là... .

Bon sang! Je suis encore vierge!

BAM!

« Mademoiselle Xia. »

Linda était totalement paniquée jusqu'à ce qu'elle entende la porte s'ouvrir avec fracas, et la voix ferme d'un homme a résonné.

« Mademoiselle Xia? ».

Charles s'est arrêté et a regardé la jeune femme qui était coincée contre le mur.

Linda a d'abord été surprise par la présence des nouveaux arrivants, puis ses yeux ont retrouvé leur calme habituel. Ce calme a vite été remplacé par le désespoir... comme un ciel étincelant s'assombrissant soudain.

La curiosité de Charles Mu en a été piquée.

Pourquoi donc « Mademoiselle » réagirait-elle ainsi face à ces hommes?.

Celui qui paraissait être le chef portait un costume et une paire de lunettes dorées. Son visage s'était contracté à la vue de Linda dans des vêtements déchirés. Mais en reconnaissant Charles, à contrecœur, il a réprimé sa colère.

« Bonsoir, Monsieur Mu. Que se passe-t-il? Y aurait-il un quelconque malentendu entre vous et notre jeune dame? ».

« Absolument pas. » Charles a rétracté ses mains pour libérer Linda.

Elle a levé les yeux au ciel, puis elle a repoussé Charles et est restée à bonne distance de cet homme concupiscent. Elle a désigné l'un des gardes du corps derrière l'homme aux lunettes dorées et ordonné d'un cri :

« Enlève-ça! ».

L'homme aux lunettes dorées a instantanément compris et obligé le garde du corps à retirer sa veste pour l

a donner à Linda.

Proprement couverte, elle était sur le point de partir quand l'homme aux lunettes l'a arrêtée.

« Mademoiselle, s'il vous plaît, rentrez avec nous à la maison.

« À la maison? ». Linda Xia s'apprêtait à piquer une crise, mais à la place, elle a choisi de maintenir un ton calme lorsqu'elle a remarqué Charles, qui était manifestement ravi par ce qu'il voyait. « Je ne retournerai pas là-bas. »

En prononçant ces mots, elle avait fait un pas vers la sortie. Charles ne faisait rien que'écouter l'homme aux lunettes dorées s'adresser à la jeune femme. « La voiture est garée devant la sortie de secours. Maître m'a explicitement donné l'ordre de vous ramener à la maison. »

Avant même de pouvoir répondre, Linda Xia avait été encadrée par les deux gardes du corps. Elle a jeté un regard sombre à l'homme aux lunettes et s'en est allée.

L'allusion au clan Xia a donné une réponse à Charles sur l'identité de cette jeune femme.

Linda a été conduite à la sortie de secours et jusqu'à la voiture. L'homme aux lunettes dorées s'est délibérément assis à côté d'elle au cas où elle chercherait à s'enfuir.

La voiture avançait avec aisance sur la route. Linda restait silencieuse et renfrognée.

« Vous avez disparu peu après votre naissance. Cela a été dur pour votre père durant toutes ces années.

Nous vous recherchons depuis des années. Maintenant que nous vous avons enfin trouvée, il serait vraiment dommage que vous ne veniez pas avec nous.

Nous, les domestiques, avons intercédé en votre faveur. Madame ne vous causera plus de problèmes. Vous n'avez rien à craindre. »

Linda a fait la moue et s'est enfoncée un peu plus dans la veste qui était trop grande pour elle.

Elle avait passé son enfance avec sa mère Donna Xie et sa sœur Cindy, et elles lui avaient donné beaucoup d'amour.

Elle n'avait jamais su qui était son père jusqu'à ce que quelques jours auparavant, un groupe d'hommes en costume s'approchât d'elle et lui annonçât qu'elle était la fille perdue du clan Xia.

Qu'est-ce que c'était que ça, le clan Xia? C'était l'un des plus influents, et probablement le plus riche, des clans de la ville de SH. Quiconque ennuyait les Xia se faisait avaler comme s'il n'avait jamais existé.

Linda avait récemment failli mourir dans un accident de voiture sur un pont. C'était le travail de la femme de son père qui voulait à tout prix l'empêcher de revenir au sein de la famille Xia.

La voiture roulait vite et en peu de temps, ils avaient atteint l'entrée du manoir des Xia.

Avant même de descendre de la voiture, elle a vu une foule de gens, tous debout dans l'entrée brillante de la luxueuse villa.

« Mademoiselle est de retour. »

Avec une annonce solennelle, l'homme aux lunettes dorées est sorti en premier du véhicule, un froncement de sourcils sur le visage. Linda a senti que quelque chose n'allait pas dès le moment où ses pieds avaient touché le sol.

Bon sang! Elle portait toujours l'uniforme du Crown Club. Pire, le chemisier sous la veste empruntée avait été complètement déchiré par cet homme, ce Charles Mu. Maintenant, même dans l'énorme veste, tout le monde pouvait voir l'état misérable dans lequel elle était et qui ne la rendait que plus aguicheuse.

Merde! Je suis foutue! Cet homme aux lunettes dorées, Vincent Zhou, était le fils du majordome de la famille Xia. Et il m'a fait venir à cet endroit ainsi vêtue, et à la vue de tous! Il n'y a vraiment personne de bien au sein du clan Xia. Et ce prétendu « Monsieur » Mu, c'est de sa faute tout ça! Il m'a bien mise dans la merde en déchirant mes vêtements, et au niveau des seins en plus. Bien, bien... Ces rapaces m'en a fait déjà baver avant même de me faire entrer dans la famille Xia.

Sa belle-mère, May Shen, se tenait à l'entrée avec sa fille Lisa. Elles ont examiné la tenue de Linda sans essayer de cacher la moquerie dans leur regard.

Quant à Linda, elle a poussé un petit rictus et s'est approchée d'elles avec un regard apeuré.

« Mon Dieu, mais qui voilà? À première vue, je dirais une prostituée à peine sortie d'un club. » Lisa Xia a croisé les bras et contemplé sa demi-sœur Linda avec un gloussement idiot.

« Maître Xia a donné l'ordre de ramener Mademoiselle à la maison aujourd'hui », a répondu Vincent à la place de Linda.

« Haha! Oui, évidemment. Une véritable... "demoiselle", en effet. » Lisa avait prononcé ce mot d'un ton plus que sarcastique et la moquerie dans ses yeux était de plus en plus visible.

(← Raccourci clavier) Précédent Contenu (Raccourci clavier →)
 Novels To Read Online Free

Scannez le code QR pour télécharger l'application Kifflire.

Retour au sommet

Partages